Gaz Home - PicEnergie.org

Areva: 6'000 emplois à la trappe dans le monde

Après la perte de 4,8 milliards d’euros en 2014 annoncée par Areva et des pertes de presque 10 milliards durant ces dernières années, une forte restructuration était attendue parmi les 45'000 employés.

La nouvelle est tombée comme une massue. En France, entre 3'000 et 4'000 employés vont perdre leurs emplois d'ici aux prochaines élections en 2017. Au total 6'000 personnes vont quitter le groupe nucléaire.

Japon: Deux réacteurs finalement autorisés

Un tribunal japonais a rejeté le recours formé par des adversaires au redémarrage de la centrale nucléaire de Sendai.

La semaine dernière, un tribunal différent avait bloqué le redémarrage de deux autres unités, Takahama 3 et 4, au motif que les mesures parasismiques paraissaient insuffisantes. Durcies après l'accident de Fukushima, celles-ci prennent en théorie mieux en compte le risque de catastrophe naturelle et de situation critique subséquente. Ainsi, les deux réacteurs pourraient être remis en fonction dès juin 2015.

Ukraine: Un haut responsable du nucléaire corrompu

Nicolaï Martynenko, un des hommes les plus influents de l'industrie nucléaire en Ukraine ainsi que membre du Parlement ukrainien est soupçonné d'avoir perçu des millions de francs de pots-de-vin déposés sur un compte d'une banque Suisse. On parle de 30 millions $.

Les versements suspects de Nicolaï Martynenko datent de 2013, au moment où d'importants mandats ont été attribués par l'Ukraine pour assurer la maintenance de la quinzaine de ses réacteurs nucléaires.

Areva: un gouffre à 5 milliards d'euros

AREVA est l’un des plus grand acteur du nucléaire mondial. Avec une capitalisation de 3,7 milliards $ et ses 40'000 employés, elle est présente sur plus de la moitié des 440 réacteurs en service dans le monde, dans l’extraction d’uranium et sur la décontamination de Fukushima.

Areva annonce une dette totale de 9 milliards d’euro et déjà 7 milliards d’actifs vendus. Voici le feuilleton d’une saga qui explique la débâcle actuelle.

L'Ukraine achète du combustible nucléaire aux USA

La société Energoatom, opérateur des centrales nucléaires ukrainiennes, et l'américain Westinghouse ont signé à Bruxelles un accord sur la livraison de combustible nucléaire à l'Ukraine. Les USA font une marche forcée afin d'entrer dans le marché énergétique ukrainien notamment dans l'uranium, le gaz de schiste ou le charbon.

Cherchant à réduire sa dépendance vis-à-vis du producteur de combustible russe, le groupe TVEL, l'Ukraine a décidé de diversifier les livraisons de combustible pour ses quatre centrales nucléaires (Zaporojie, Khmelnitski, Rovno et Ukraine du Sud).

Plus d'articles...

Notre Mission

Ne pas vous dire ce que vous devez penser, mais dire ce qui se passe dans les coulisses du Business des Energies.

Contact

2000Watts.org
Chatel-St-Denis, Suisse


Email:    LaurentH (at)2000Watts.org
  Pétrole Peak Oil
 Laurent Horvath
 2000Watts_org