• 1

Le gaz s’emballe et ce n’est pas encore assez cher

Englués dans un cycle haussier, gaz, charbon, pétrole, uranium sont victimes de hausses prodigieuses sur les bourses mondiales. Sommes-nous à l’aube d’un basculement dans une nouvelle évolution énergétique mondiale, ou d’un simple hoquet passagé?

Les mois à venir dévoileront la réponse. Au cœur de ce choc, le gaz naturel est certainement celui que l’on attendait le moins.

Lire la suite

Europe : une transition énergétique gazière problématique

Initialement et sans anicroche, le gaz naturel devait reprendre le flambeau de la transition énergétique européenne et s’imposer comme la ressource énergétique ultime. Ce plan n’avait pas pris en compte l’immuable modus operandi du monde de l’énergie: les Etats appliquent à la lettre la règle du chacun pour soi et Dieu pour tous.

A ce petit jeu, un grain de sable est venu d’Allemagne avec la construction d’une autoroute du gaz exclusive entre Berlin et Moscou via le gazoduc Nord Stream II.

Lire la suite

Télévision Suisse Romande: Géopolitis: Les Guerres du Gaz

Dans ce nouvel épisode de l'excellente émission de la Télévision Suisse Romande, Géopolitis, Marcel Mione explore avec Laurent Horvath, les coulisses du gaz à travers les continents.

Dans le monde des Energies, c'est le règne du chacun pour soi. Chaque pays regarde son intérêt propre. Ce qui se passe dans le gaz est une parfaite illustration entre la partie stratégique qui confronte la Russie, l'Europe, l'Allemagne, la Turquie, l'Ukraine, la Chine et les USA.

Lire la suite

Face à Washington, rocambolesque pirouette allemande pour du gaz russe

Les américains auront tout fait pour bloquer les prochaines livraisons de gaz russe à l’Allemagne via la construction du deuxième gazoduc Nord Stream 2. Cette intrusion américaine dans les affaires européennes a pour but de diminuer les livraisons de gaz russe pour les remplacer par du gaz de schiste ou du gaz liquide "made in USA".

Pour contourner les sanctions américaines, il a aura fallu trouver une faille. C’est exactement là où on n’entendait pas la contre-offensive que l’offensive arriva. Pour ce faire, l’Allemagne a créé une fondation sur le climat dont le but est d’aider à terminer la construction de ce gazoduc !

Lire la suite

Les fuites de méthane du gaz naturel scrutées depuis l’espace

De plus en plus de publications d’études scientifiques dévoilent de larges fuites de méthane lors de la production, le transport et la combustion du gaz de schiste aux USA, au point que de nombreuses villes américaines ont interdit, pour des raisons climatiques, l’utilisation du gaz naturel pour le chauffage et la cuisine.

En 2018, les premières mesures avaient été révélées par l'Environmental Defense Fund (EDF) et l’université de Harvard. Elles avaient révélé des émissions 60% plus élevées que les mesures des exploitants gaziers et du gouvernement Trump via son agence environnementale "Environmental Protection Agency" (EPA).

Lire la suite

Gaz: Trump veut imposer sa puissance à l’Europe

L’approbation du projet de loi par le Sénat américain de nouvelles sanctions contre Moscou augure de la doctrine Trump: faire des USA la plus grande puissance énergétique de la planète.

Avec la délicatesse d’un éléphant, Washington veut interdire aux entreprises européennes de participer à la construction du nouveau gazoduc Nord Stream 2 qui reliera la Russie à l’Allemagne. Sans se démonter l’équipe Trump propose, en toute modestie, que l’Europe s’abreuve avec le gaz de schiste américain afin de créer des emplois aux USA et sauver financièrement ses entreprises gazières.

Lire la suite

6 CEO s'unissent pour rendre le gaz plus vert que vert

A l’approche du prochain sommet sur le climat de Paris (COP21) début décembre, les compagnies pétrolières cherchent à profiler le gaz pour éviter de fâcheuses conséquences sur leur business model comme l’adoption d’une taxe sur les carburants ou sur les émissions de CO2 au niveau mondial.

Ainsi 6 entreprises : BG Group, BP, Eni, Royal Dutch Shell, Statoil etTotal se sont associés pour affronter en commun cette « nouvelle difficulté ». Manque à l’appel les américains ExxonMobil et Chevron féroces combattants de toutes mesures sur le climat.

Lire la suite

South Stream: L'Europe orpheline du gaz russe

Ce mardi, la Russie n'a pas participé pas à la rencontre des pays associés au projet géant de gazoduc South Stream dont la construction a été abandonnée par Moscou. La semaine dernière la Russie avait condamné  la position "non constructive" de l'Union européenne ainsi que l'absence de l'autorisation donnée par Sofia pour la construction du gazoduc en Bulgarie.

La décision de suspendre les travaux sur le gazoduc South Stream avait été annoncée par les autorités bulgares le 8 juin 2014 après leur entretien avec des congressistes américains, dont le républicain John McCain qui a suggéré à Sofia de "réduire la participation russe" au projet South Stream.

Lire la suite

Qui va payer le Gaz Ukrainien?

Après les votations de ce weekend en Ukraine, la prochaine importante étape pour le Gouvernement sera de chauffer les citoyens du pays. Comme en Ukraine la grande majorité (totalité) des chauffages fonctionnent avec le gaz, c'est le froid hivernal qui va dicter le tempo des négociations avec la Russie ou avec l'Europe.

L'Ukraine doit 5 milliards $ à Gazprom et la question est de savoir qui va sortir le porte-monnaie car le pays est sur la paille: les Européens qui font le forcing pour voir le pays pencher du "bon" côté? Le FMI qui pourrait avancer une partie de la somme? Ou est-ce que les Européens pourraient totalement ignorer cette facture et court-circuiter la Russie?

Lire la suite

Israël : Comme une forte odeur de gaz

Derrière les communiqués de presse repris à la lettre par les médias occidentaux et la complexité historique, dans les coulisses, cette guerre contre le Hamas dégage une forte odeur de gaz dont les côtes de la Bande de Gaza regorgent.

L'utilisation de cette ressource énergétique ainsi que les revenus financiers potentiels sont des données géopolitiques à intégrer si l’on veut tenter de comprendre: les enjeux politiques, la violence militaire disproportionnée israélienne ainsi que l'obstination du Hamas.

Lire la suite

Gazprom reprend ses livraisons de gaz à l’Ukraine

Depuis juillet 2015, la Russie avait cessé ses livraisons de gaz à l’Ukraine. Depuis hier, le robinet de Gazprom est à nouveau ouvert après un payement par Kiev d’un acompte de 234 millions $ pour le mois d'octobre.

La Russie et l’Ukraine étaient parvenues en septembre à un accord à Bruxelles sur les livraisons de gaz russe. L’Union européenne, la Banque mondiale et le FMI ont débloqué 500 millions $ pour assurer les livraisons de gaz jusqu’en décembre 2015. De son côté, Moscou a consenti à une baisse des prix à 227,36 dollars par 1'000 m3. Le gagnant: l'Ukraine qui bénéficie de l'argent frais de l'Europe et de tarifs plutôt avantageux de Gazprom.

Lire la suite

La Russie : un coup dévastateur pour l’avenir énergétique de l’Europe?

L’observation des réactions à l’annulation du projet South Stream a été jubilatoire, mais elle nécessite d’être expliquée très attentivement. Afin de comprendre ce qui est arrivé, il est d’abord utile de revenir sur la façon dont les relations russo-européennes se sont développées au cours des années 1990.

À l’époque, il ne faisait aucun doute que la Russie deviendrait le grand fournisseur d’énergie et de matières premières de l’Europe. C’était la période de la grande ruée vers le gaz, quand les Européens anticipaient des fournitures russes illimitées et infinies.

Lire la suite

Gaz: South Stream: la Russie jette l'éponge

Après avoir signé 2 deals gaziers de 400 milliards $ avec la Chine, la Russie renonce à la construction du gazoduc South Stream, a annoncé le PDG de Gazprom Alexeï Miller. "Le projet est clos".

Selon la Commission européenne, le projet South Stream n'est pas conforme aux normes du Troisième paquet énergie, qui interdit à compagnies productrices du gaz de posséder des pipelines principaux dans l'Union européenne.

Lire la suite

L'Ukraine cherche 5 milliards $ pour rembourser Gazprom

Les résultats intermédiaires des négociations trilatérales UE-Ukraine-Russie sur le gaz ont été accueillis par Moscou avec beaucoup d'optimisme: Kiev aurait accepté de verser à Gazprom plus de 3 milliards $ pour rembourser la dette et payer ses futures livraisons.

Ces conditions doivent encore être approuvées au niveau des gouvernements, et il n'y a aucune garantie que Kiev soit prêt à accepter la désescalade du conflit gazier.

Lire la suite

Plus d'articles...

Notre Mission

Ne pas vous dire ce que vous devez penser, mais dire ce qui se passe dans les coulisses du Business des Energies.

Contact

PicEnenergie 2000Watts.org
Chatel-St-Denis, Suisse

+41 77 430 6066
LaurentH (at)2000Watts.org
Pétrole Peak Oil
Laurent Horvath
2000Watts_org