• 1

La Russie diminue ses livraisons de gaz à la France, l’Allemagne et l’Italie

Les trois dirigeants européens, Olaf Scholz, Allemagne; Mario Draghi, Italie; Emmanuel Macron, France, ont effectué une visite à Kiev où ils ont rencontré président ukrainien Volodymyr Zelensky. Ils sont prêts à accorder immédiatement à l'Ukraine le statut de candidat à l'adhésion à l'Union européenne.

Il n’en fallait pas plus pour que Moscou coupe des livraisons via gazoducs de gaz à l’Allemagne, l’Italie et la France. Du coup, le prix du gaz en Europe TTF a pris l’ascenseur à plus de €124 ce vendredi alors qu’il était à €83 MW lundi.

 

Avec l’impression d’avoir raté le train, l’Anglais Boris Johnson s’est rendu ce vendredi à Kiev.

 

Moscou coupe l'accès au gaz d'une Europe non préparée

Alors que Bruxelles pensait tenir le couteau par le manche, c’est bien Moscou qui a décidé l’interruption des livraisons de gaz par gazoduc. L’Autriche fait également face à une diminution des livraisons.

Gazprom a déjà interrompu les flux de gaz vers la Pologne, la Bulgarie, la Finlande, les Pays-Bas et le Danemark après leur refus de se conformer à un nouveau système de paiement en roubles ordonné par le président russe Vladimir Poutine.

 

Une semaine riche en évènements

Mardi, la société russe Gazprom a déclaré "qu'elle limiterait l'approvisionnement en gaz via le gazoduc Nord Stream vers l'Allemagne de 40% par rapport aux flux prévus, en raison d'un retard dans la réparation des équipements".

Mercredi, Gazprom a indiqué "que les réductions s'accentueraient pour atteindre 60% du débit quotidien."

Vendredi, l'Italie a signalé des réductions supplémentaires de ses livraisons. Eni déclare qu'elle ne reçoit que la moitié des volumes demandés pour la journée. En début de semaine, l'approvisionnement de l'Italie en gaz russe a été réduit de 15%.

La Slovaquie a également déclaré qu'elle recevait moins de la moitié des volumes de gaz russe habituels via Nord Stream 1. La France, pour sa part, a déclaré qu'elle n'avait pas reçu de gaz de l'Allemagne depuis mercredi.

 

Evolution du prix du gaz Européen Dutch TTF, le 17 juin suite à la fermeture du gazoduc Nord Stream 1

 

 

Des problèmes techniques?

De son côté, Gazprom a attribué la baisse des flux de gaz à des problèmes techniques. Certaines des turbines à gaz de Nord Stream, fabriquées par Siemens Energy, ont fait l'objet d'un entretien et de réparations à Montréal mais n'ont pas pu être renvoyées en Russie en raison des sanctions canadiennes contre Gazprom, a indiqué la société.

 

Un hiver spécial

La Suisse, qui n’a aucune capacité de stockage de gaz, espérait se faire livrer du gaz via l’Allemagne et l’Italie. Cette perspective est réduite et les livraisons de gaz pour la Suisse vont fortement perturber ceux qui utilisent le gaz pour se chauffer ou pour l’industrie.

Du côté de la France, le gouvernement Macron se réjouit que les «réserves sont à remplies à 58%.» Cependant, quand les réserves sont pleines, elles ont une capacité de 2 à 3 mois. Même pas de quoi passer un hiver au chaud.

Le vice-chancelier Robert Habeck a déclaré que la situation était "grave" et que les entreprises et les citoyens devaient faire ce qu'ils pouvaient pour économiser l'énergie. "Chaque kilowattheure aide dans cette situation", a-t-il déclaré dans un appel vidéo publié sur Twitter.

 

Notre Mission

Ne pas vous dire ce que vous devez penser, mais dire ce qui se passe dans les coulisses du Business des Energies.

Contact

PicEnenergie 2000Watts.org
Chatel-St-Denis, Suisse

+41 77 430 6066
LaurentH (at)2000Watts.org
Pétrole Peak Oil
Laurent Horvath
2000Watts_org