Gaz Home - PicEnergie.org

Nucléaire: La Corée du Sud réduit ses objectifs

Comme la France, la Corée du Sud fait confiance à son énergie nucléaire pour générer de l'électricité et pour exporter son savoir-faire à l'étranger avec la construction de Centrale. C'est dans ce contexte, que le gouvernement désire réduire sa production d'énergie nucléaire. Plusieurs incidents ayant entraîné la fermeture de réacteurs semblent avoir refroidi les ardeurs des autorités politiques. Une première qui fait suite à des scandales, de la corruption et à Fukushima!

La Corée du Sud va ramener à 29% ses objectifs d'électricité nucléaire d'ici 2035, contre 41% prévu précédemment.

Areva met la pression sur le Niger grâce à la Mongolie

Dans son bras de fer de renégociation de contrat avec le Niger, Areva annonce un partenariat stratégique en Mongolie pour exploiter 60'000 tonnes d’uranium avec le mongol Mon-Atom et le japonais Mitsubishi Corporation. Les deux gisements d'uranium dans le sud-est de la Mongolie pourraient permettre à Areva de diminuer sa dépendance face à Niamey. Mais la Chine est en embuscade.

Cette annonce arrive à point nommé pour Areva et confirme le modèle business : «Je te vends une centrale nucléaire et l’uranium qui va avec».

Nucléaire: 35 milliards d'Euro de subventions en Europe

Les exploitants de centrales nucléaires Européennes reçoivent chaque année 35 milliards d’euro de subventions, soit 5 milliards de plus que pour le solaire et l’éolien. C’est ce qui ressort d’un document interne de la Commission européenne, révélé par le service d’informations dpa Insight.

« L’énergie nucléaire n’est pas concurrentielle sans garanties d’Etat ou sans subventions », explique Rudolf Rechsteiner, ancien conseiller national et expert en énergie. Le Financial Times a révélé que l’Etat britannique dépensait 2,4 milliards de francs par an pour les déchets du complexe nucléaire Sellafield. De leur côté EDF, Areva et les autorités françaises agissent de concert au niveau européen pour que le nucléaire puisse bénéficier de nouvelles subventions en traitant l’atome comme une énergie «décarbonée».

L'Iran prend le contrôle de sa Centrale Nucléaire

Cette semaine, l'entreprise Russe Rosatom a remis le contrôle de la centrale nucléaire de Bouchehr aux autorités iraniennes.

Le directeur de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique et vice-président du pays, Ali Akbar Salehi, a antérieurement annoncé que la centrale de Bouchehr serait encore pendant deux ans sous garantie de la partie russe et qu'un certain nombre d'experts russes resteraient sur place pour donner des conseils techniques.

Une Nouvelle Centrale Nucléaire Russe en Inde

Alors que cette année les USA viennent de fermer leur 4ème Centrale Nucléaire pour cause économique, l'Inde est en train de mettre en exploitation le premier réacteur Russe de la centrale nucléaire de Kudankulam, dans l'Etat du Tamil Nadu.

Prévu à la fin 2011, le lancement du premier réacteur a été ajourné suite à des manifestations d'habitants réclamant l'arrêt du chantier. En octobre 2011, les habitants avaient bloqué les routes menant au site, coupant son accès à des ingénieurs et constructeurs. En mars 2012, le gouvernement de l'Etat indien du Tamil Nadu avait décidé de relancer les travaux.

Plus d'articles...

Podcast

Notre Mission

Ne pas vous dire ce que vous devez penser, mais dire ce qui se passe dans les coulisses du Business des Energies.

Contact

2000Watts.org
Chatel-St-Denis, Suisse


Email:    LaurentH (at)2000Watts.org
  Pétrole Peak Oil
 Laurent Horvath
 2000Watts_org