• 1

Pénurie d'eau: Le Charbon Allemand et le Pétrole Suisse rament sur le Rhin

Les centrales électriques allemandes à charbon ont de plus en plus de mal à s'approvisionner en matière première. Déjà que le charbon devient aussi rare qu'un jour en dessous de 40 degrés sur les routes du Tour de France, la baisse du niveau des eaux du Rhin vient compliquer les livraisons par barges.

La Suisse est également impactée car ses approvisionnements en produits pétroliers, notamment diesel et mazout de chauffage, selon un rapport publié par l'agence Bloomberg.

Bloomberg cite des données gouvernementales et montre que le niveau d'eau du Rhin est à son plus bas niveau depuis 2007 pour cette période de l'année. Plus en aval, la Hollande fait face au même problème pour les livraisons de matériaux pour les usines qui se trouvent le long du fleuve.



Le Rhin, qui prend sa source en Suisse, achemine une énorme quantité d'approvisionnements pour l'Europe, notamment du carburant et du charbon, ce qui ajoute aux problèmes de la chaîne d'approvisionnement. Le timing est excellent car le rail allemand est également sous stress et n'arrive pas à combler le transfert Rhin-Rail. Quand ça veut pas, ça veut pas!

Deux centrales électriques allemandes en particulier, à Mannheim et à Karlsruhe, ne disposent pas d'un approvisionnement suffisant en charbon pour fonctionner. Pour les prochains mois, Berlin ne pourra compter que sur 65% du charbon désiré selon S&P Global Commodity Insights.

Du côté Suisse, les livraisons de diesel et de fioul de chauffage coincent selon l'Union Pétrolière Suisse. Mais cela n'est pas grave du tout. On se souvient que le mois dernier, le porte-parole, du cartel du pétrole, avait annoncé que la Suisse détient des réserves de mazout suffisant pour 12 mois. Reste à savoir si les déclarations de l'Union Pétrolière sont à prendre avec des pincettes ou si elles reflètent la réalité.

 





Alors que la baisse des niveaux d'eau sur le Rhin fait des ravages sur l'approvisionnement de l'Allemagne en matières premières depuis plus d'une semaine, Reuters a fait état vendredi d'une baisse encore plus marquée des niveaux à un point d'étranglement clé, rendant difficile le passage de barges entièrement chargées.

Ce niveau de difficulté signifie également que les exploitants de barges facturent des tarifs plus élevés aux propriétaires de cargaisons, ce qui laisse présager une nouvelle hausse des prix pour les consommateurs de produits pétroliers, de céréales et d'autres marchandises transportées sur le Rhin.  

Pour les prochains jours, la météo ne devrait pas s'arranger et le niveau des différents fleuves européens devraient continuer à diminuer, écrasés par la chaleur.

 

Sources: Charles Kennedy, Bloomberg, S&P Global Commodity Insights

Notre Mission

Ne pas vous dire ce que vous devez penser, mais dire ce qui se passe dans les coulisses du Business des Energies.

Contact

PicEnenergie 2000Watts.org
Chatel-St-Denis, Suisse

+41 77 430 6066
LaurentH (at)2000Watts.org
Pétrole Peak Oil
Laurent Horvath
2000Watts_org