Energies, Economie, Pétrole et Peak Oil: Revue Mondiale Mai 2022

Le 1er de chaque mois, retrouvez un tour du monde des Energies. A l'agenda:
- Iran: Le pays a réussi à enrichir 3'800 kg d'uranium  
- Europe: Bruxelles pourrait se passer de pétrole russe d'ici à la fin de l'année
- Angleterre: Le réacteur nucléaire EPR d'EDF accumule les retards
- Gaz: Pologne, Finlande, Hollande, Danemark, Bulgarie privé de gaz russe
- Chine: Deux bombardiers nucléaires pour dire adieu à Joe Biden
- Australie: Le premier ministre Scott Morrison n'a pas été réélu
- Nigeria: Forte baisse de la production pétrolière
- Diesel: Il manque de plus en plus de diesel sur les marchés
- France: La Joconde entartrée par un activiste du climat.

 

Après avoir pris des stéroïdes, le pétrole est en mode post-combustion dans une ambiance de fin de covid en Chine et de la volonté de Bruxelles de glaner des likes sur Facebook. Il n'en faut pas plus pour viser les $130 d'ici à l'été. A ce stade, on évite de parler des prix du mazout -  fioul de chauffage, car cela risque de crisper l'Union Pétrolière Suisse qui assurait que de chauffer au diesel, c'était trop cool.

A Londres, le Brent grimpe à  $123,2  ($107,1 fin avril). Du côté du pays où l'on dénombre plus de 400 millions d'armes à feu, le WTI de New York sourit à $117,0 ($104.7 fin avril).

Vous êtes bien assis?  Ca commence!

 

 Graphique du mois

Evolution du baril de pétrole Brent depuis janvier 2021

 

Source: Refinitiv.  Graphique FT.com

 

Pétrole

La Chine déconfine gentiment, l'Europe se passe du pétrole Russe et l'on voit arriver la grippe de la tomate. Du coup, c’est le prix du baril de pétrole qui attrape la fièvre. Jusqu’où ?  Qui dit hausse du pétrole, dit hausse de l’inflation.

L’Agence Internationale de l’Energie estime une consommation pétrolière de 99,4 millions de barils par jour (b/j) en légère baisse. Pour l’instant, 2019 tient toujours le titre de peak oil.

 

Nourriture

Le prix du blé a dépassé € 455 la tonne, après l'annonce par l'Inde, deuxième producteur mondial, d'un embargo sur ses exportations de la céréale.

Le pays va garder son blé notamment à cause de l’impact de la sécheresse et de la hauteur minimale d’eau des nappes phréatiques. Comment en est-on arrivé là?

Aux USA, entre sécheresse et inondations les récoltes de céréales risquent d'être minimales.

Du côté de la Russie et de l'Ukraine, le blocage des livraisons de céréales va être problématique pour de nombreux pays.

 

Pandémie

Au tour de la variole du singe d’affoler les marchés. Ca tombe bien, il y a déjà des pharmas qui ont des solutions dont SIGA Technologie qui travaille en collaboration avec Meridian Medical qui appartient à… Pfizer.

La Chine pourrait être sur le point de terminer ses confinements COVID notamment à Pékin et Shanghai. Cela pourrait débloquer le plus grand port du pays et à débloquer le domino mondial de pénuries.

 

Economie

Si le Covid ne revient pas à la rentrée, le mot Récession ou Stagflation pourrait être le mot de l’année sur Twitter même si Botox reste le mot fétiche sur Snapchat.

Pour ne pas effrayer la Banque Fédérale Américaine parle de soft landing de l’Economie, même s'il y a 6 mois encore la FED n’avait pas anticipé la situation actuelle. L’inflation en Allemagne et aux Etats-Unis dépassent les 8%. Pour l'Allemagne, c'est du jamais vu depuis 50 ans.

 

Dessin: HedgEye

OPEP+

Entraînée par l'effondrement de la production russe, la sous-performance continue de l'Angola et du Nigeria et les perturbations portuaires au Kazakhstan, la production collective des pays de l'OPEP+ a été inférieure de 2,7 millions de b/j aux quotas, marquant ainsi le pire mois en termes de discipline de production dans l'histoire post-pandémique du cartel.

L’OPEP+ se réunira le jeudi 2 juin et va vraisemblablement rester sur l’augmentation mensuelle des quotas de 400'000 b/j qui sévit depuis plusieurs mois.

 

Diesel

Les USA et l’Europe se retrouvent pris dans l’étau de la hausse des prix du diesel.

Le manque de capacité de raffinage ainsi que la diminution de diluants en provenance de la Russie font tousser le système. Aux USA, le gallon de diesel (3,8 lt) a doublé à $5,53 pour un gallon. Une première depuis 2008. La hausse du diesel se répercute sur l’inflation notamment via l’augmentation des produits transportés.
Sur les marchés du diesel, les composants liquides et distillats pour le raffinage ont grimpé à plus de $1'200 la tonne.

"Au cours des trois prochains mois, la production de diesel doit s'accélérer considérablement, la croissance de la consommation doit ralentir et le marché doit éviter une perte importante des exportations russes." selon Per Kemp sur la pénurie de Diesel en Europe.

 

 

Automobile

Durant le premier trimestre, 2 millions de voitures électriques ont été vendues dans le monde soit le 10%. La majorité a été écoulée en Chine.

 

Marine marchande

Le prix du transport pétrolier a diminué à $8'500 par jour pour un tanker de 2 millions de barils, contre 33'000 il n’y a pas si longtemps. Une grande partie des tankers sont bloqués en Chine.

 

Solaire

L'Agence internationale de l'énergie prévoit, qu'en dépit de la persistance des problèmes de sécurité énergétique dans le monde, les ajouts d'énergies renouvelables en 2022 atteindront encore le niveau record de 320 GW de capacité, principalement grâce à l'énergie solaire, même si les prix des matières premières sont montés en flèche cette année.

 

Eolien

Le Danemark, la Hollande, la Belgique et l’Allemagne aimeraient ajouter 150 GW d’éoliennes en Mer du Nord d’ici à la fin du monde soit en 2050.

Le programme multiplie par 4 les installations d’ici à 2030 et par 10 en 2050. Le projet compte sur l’installation de 20'000 turbines. Il s’inscrit dans un budget de €210 milliards pour l’accélération des énergies renouvelables.

 

Dessin Chappatte

 

Le top 3 du Hit Parade du Mois

Iran

L'Iran pourrait avoir accumulé 3'809 kg d'uranium enrichi selon l'Agence Internationale de l'Energie Atomique, soit 18 fois le niveau maximal contenu dans le traité déchiré par les Etats-Unis. C'est "une quantité significative", qui, selon l'agence, est "la quantité approximative de matières nucléaires pour laquelle la possibilité de fabriquer un dispositif explosif nucléaire ne peut être exclue".

L'espoir d'un accord sur le nucléaire iranien s'estompe. Alors que le négociateur désigné de l'Union européenne, Enrique Mora, s’est rendu à Téhéran pour tenter de relancer l'accord JCPOA de 2015, le Congrès américain s'oppose à l'idée de lever les sanctions contre le Corps des gardiens de la révolution islamique. De plus, comme l’Iran va livrer son pétrole à la Chine et que la Russie fait partie des pays amis, Joe Biden n’active pas ce dossier.

Du coup, Washington annonce que quiconque achète du pétrole à l’Iran sera soumis à des sanctions américaines. Ca tombe bien, car dans les eaux du Détroit d'Ormuz, deux tankers pétroliers grecs ont été capturés par l’Iran en rétorsion pour la saisie, par la Grèce, du pétrolier russe Pegas transportant 115'000 barils de pétrole.

Selon les règles du jeu mises en place par les américains, la cargaison de ce pétrolier doit être gratuitement transférée aux USA dans le cadre des sanctions contre la Russie. C'est un peu comme un enfant de 6 ans qui change les règles du jeu pour gagner.

Téhéran demande la levée immédiate de la saisie de son navire et de son chargement.

 

Russie

Gazprom a suspendu ses livraisons de gaz naturel à Gasum après que la société finlandaise a refusé de payer le gaz russe en Roubles et que la Finlande a demandé son adhésion à l’OTAN. Gazprom a également coupé les livraisons au gazier GasTerra, en partie propriété de l'Etat néerlandais, pour refus de payer en roubles. Le Danemark est également privé de gaz pour le même motif. L'Allemagne arrive également à échéance. Ce serait quand même super drôle que Berlin paie en Roubles.

Alors que Bruxelles annonce vouloir se passer de pétrole russe d'ici à 6 mois, l'Europe ne veut pas se passer de gaz de la Russie. C'est dire la dépendance.

La production de pétrole brut en Russie pourrait diminuer de 8% cette année selon le vice-premier ministre Alexander Novak. Il confirme que la production Russe a diminué de 1 million b/j en mai, mais que le volume devrait reprendre avec des ventes plus importantes en Asie dès le mois de juin.

Un consortium d’entreprises indiennes sont sur le point d’acheter les 27,5% des actions de Shell dans le projet de gaz liquide de Sakhalin-2. Les négociateurs annoncent un prix fractionné de la valeur inscrite dans les comptes de Shell.

L’Iran et la Russie vont s’échanger du pétrole et du gaz. La Russie va livrer de l’énergie dans le nord de l’Iran alors que l’Iran va prêter des tankers pétroliers histoire de contourner les sanctions américaines.

Le pétrolier Rosneft, 40% du pétrole russe, va distribuer pour $7 milliards de dividendes à ses investisseurs soit presque $0,40 par action. Au premier trimestre, l’entreprise a dégagé des bénéfices de $13 milliards. Cependant, les pays occidentaux ont demandé à ne plus acheter du pétrole via Rosneft. Cela est destiné à va faire réfléchir les investisseurs. Gazprom a également annoncé des dividendes à la hausse.

 

 Le pipeline pétrolier russe qui livre le pétrole à l'Europe
Graphique: Financial Time

 

Chine

Selon les estimations de Platts, la demande pétrolière chinoise a chuté à 13,35 millions de b/j en avril, soit une baisse de 11,5 % en glissement annuel, mais la reprise de la demande de transport fera remonter les chiffres de mai au-dessus de 14 millions de b/j.

La fermeture du pays grâce au Covid est l’un des paramètres qui a permis de maintenir les prix du pétrole mondial sous les $120 durant le mois de mai.

Le gouvernement a fait baisser les taux d’intérêts hypothécaires de 4,6 à 4,45% afin de soutenir l’économie. La plus grande baisse depuis 2019. Il y a comme une odeur de bulle immobilière. Pour relancer la machine Pékin, pourrait augmenter les quotas pour le nombre de voitures par habitants, les taxes pour les voitures de tourisme vont baisser et des subventions vont être mises en place pour encourager l’achat de voitures électriques.

Le gouvernement désire accélérer les autorisations pour les projets immobiliers. Il y a quelques mois, la Chine et le monde paniquaient totalement à l’idée que le géant de l'immobilier, Evergrande, puisse faire faillite et entraîner l’économie mondiale avec elle. Là, c'est le "all you can eat". Bon, j'ai certainement dû rater une page.

Avec une croissance de 4% au lieu de 8 l’année dernière, il y a de la marge pour faire mieux. Une idée comme ça : rouvrir les villes et laisser Omicron faire son boulot. L’objectif de la Chine ponte vers une croissance 5,5% pour 2022.

Lors du dernier jour de visite de Joe Biden au Japon, la Chine et la Russie ont envoyé deux bombardiers nucléaires stratégiques dans la mer du Japon histoire de faire un coucou à l’initiative américaine Quad (Inde, Australie, Japon, USA). Quad a lancé des satellites afin repérer les pêches illégales mais surtout repérer les actions militaires chinoises non conventionnelles. L’air va devenir rapidement irrespirable dans la région.

La Chine reçoit un rabais de $35 par baril commandés en Russie. Alors que l’Europe puise dans ses budgets publics afin de diminuer les prix de l’essence, Pékin procède de manière financièrement plus favorable. Il serait assez drôle de voir la Chine acheter du pétrole russe au rabais, de le raffiner et d'envoyer l'essence et le diesel à pleins tarifs à l'Europe.

En avril, la production d'électricité a diminué par rapport au mois précédent pour atteindre 608,6 milliards de kilowattheures, soit une baisse de 4,3 % par rapport à la même période de 2021.

 

 

Dessin : Chappatte

 

Europe

L’inflation a atteint 8,1% en moyenne dans la zone Europe. La Banque Européenne avait annoncé que les intérêts n'allaient pas monter les taux d'intérêt avant septembre. Ca devrait bouger. Il est certain qu’un baril à 130$ va nettement aider la problématique inflationniste à laquelle nous faisons face.

L’Europe va appliquer un embargo progressif sur le pétrole russe. D'ici à 6 mois, l'Europe ne devrait pas importer du pétrole russe à moins que la guerre ne soit terminée d'ici là. Dans un premier temps le pétrole transporté par bateau sera bloqué, soit 75% des achats européens d'or noir russe. Une exemption temporaire, jusqu’en décembre, a été prévue pour le pétrole acheminé par oléoduc, afin de lever le veto de Budapest. Toujours est-il qu’il y a quelqu’un qui a super-bien pris la nouvelle, c’est le fonds d'investissement Saoudien qui encaisse les pétrodollars. De plus, il se pourrait bien que l'Inde et la Chine achète le brut russe et revende l'essence aux Européens.

Bruxelles estime qu’il faudra investir €200 milliards d’ici à 2027 pour se passer du pétrole et du gaz russe et une diminution de 13% de la consommation d’énergie. Qui dit diminution d’énergie, dit croissance qui tousse voir même décroissance. Cette thématique n’a pas été abordée dans les mémos des gouvernements.

En début d’année, la même commission proposait d’inscrire le gaz et le nucléaire dans le rayon des énergies propres. Pour cette taxonomie, l’Europe devrait décider en juin. Comme la France a un besoin urgent d’argent pour faire tourner ses centrales nucléaires, on imagine que la proposition va être acceptée.

La Commission Européenne espère pouvoir bannir les importations de pétrole russe sur son territoire. Elle pourrait diviser les sanctions en deux parties : le transport par pipeline et par bateau via la mer. L’oléoduc qui livre le pétrole à la Hongrie pourrait être maintenu.

 

 

Dessin : Chappatte

 

France

Tren Italia va encore ajouter des trains TGV entre Paris et Lyon ce qui marque le succès de l’entreprise italienne sur le sol français. De son côté, la SNCF aurait augmenté ses tarifs de 15% en France. Tren Italia a également supprimé le train de nuit entre Paris et Venise.

Sur les 56 réacteurs du pays, la moitié sont à l’arrêt dont 12 unités pour une inspection pour cause de corrosion. Le comité de surveillance du nucléaire a précisé que cela pourrait prendre des années pour les réparer.

Jusqu’à la fin de l’année, le gouvernement va geler les prix du gaz en France en subventionnant le gaz.

Le groupe automobile Stellantis et Samsung vont construire une fabrique de batteries électriques à $2,5 milliards en Indiana, USA. Elle devrait ouvrir en 2025. Stellantis prévoit de fabriquer annuellement 5 millions de voitures électriques dès 2030. Elle ne dit pas où elle va trouver le lithium pour arriver à ses objectifs.

Toujours avec Stellantis qui va, avec le coréen LG Energy Solution, investir $4,1 milliards au Canada pour construire une fabrique de batteries pour les voitures électriques.

 

Production électrique des centrales nucléaires françaises
Graphique: FT.com

 

Finlande

La Russie a cessé ses livraisons de gaz à la Finlande devant le refus de payer en rouble et surtout pour avoir demandé de rejoindre l’OTAN. La Finlande est le 3ème pays à voir ses livraisons suspendues après la Pologne et la Bulgarie.

Le gaz russe représente le 70% des importations et le 5% de la consommation énergétique du pays.

 

Ukraine

L’opérateur gazier d’Ukraine a suspendu le transit de gaz via le gazoduc qui traverse le pays.

 

La Joconde de Léonard de Vinci a été entartée par un activiste du climat. Le bonhomme était déguisé en vieille femme en fauteuil roulant et a étalé du gâteau sur la vitre et jeté des roses avant d'être maîtrisé par la sécurité.

 

Angleterre

EDF refuse de prolonger la vie du réacteur de 46 ans, Hinkley Point B, au-delà de juillet 2022. Le gouvernement avait fait la demande devant la gabegie électrique du pays. Le pays se retrouve avec 5,9GW de nucléaire et perd 1 GW.

La libéralisation frénétique du marché dévoile tout son potentiel en Angleterre. Le gouvernement ne sait plus quoi faire pour éviter les black-out et des prix qui ont atteint des sommets.

Tokamak Energy recherche des investisseurs pour financer son réacteur à fusion nucléaire le ST40 qui pourrait être mis en ligne d’ici à 2032, voir avant l’EPR d’EDF. L’entreprise fait partie 35 entreprises privées qui se sont lancées dans cette niche. L’année passée, l’américain Fusion System avait levé $1,8 milliard, et Helion Energy avait reçu $500 millions pour démontrer la faisabilité économique d’ici à 2024.

Vu que l’ambiance économique est bonne, la Banque d’Angleterre a monté ses taux de 0,25% en mettant en garde contre une récession.

Jusqu’à la fin 2025, le gouvernement propose de taxer à 25% les bénéfices des compagnies pétrolières. C’est ballot, car Shell venait justement de déménager en Angleterre pour ne pas payer d’impôts.

Sans nouvelle, l’inquiétude grandissait sur le lieu de la construction des deux centrales nucléaires EPR à Hinkley Point. Tout semblait bien se passer. Heureusement, EDF est venue enlever tous les doutes. Le géant français a annoncé de nouveaux retards et un dépassement supplémentaire de €3,5 milliards. Les 2 EPR dépassent maintenant de €10 milliards les devis. L’ouverture prévue en 2025 est retardé à juin 2027. EDF pense qu’il faudra rajouter 15 mois de plus. Comme EDF paie les dépassements financiers, il est réconfortant pour les Anglais de voir le contribuable français passer à la caisse pour eux.

EDF met ça sur le dos de la guerre en Ukraine, du Covid et du rachat de Twitter par Musk. Pour la dernière, c’est pour rire. De 21, le budget a grimpé à €31 milliards (+40%) mais EDF se base sur le prix 2015 et donc ne tient pas compte de l’inflation. L’annonce tombe assez bien car EDF propose de construire 2 centrales EPR supplémentaires en Angleterre.

 

Suisse

Les verts genevois demandent à leurs élus de ne plus manger de viande. Le parti n’a pas précisé si pour voter en leur faveur il ne faut plus manger de viande. Si cela devait être le cas, cela pourrait être saignant.

Est-ce que les Verts vont également se passer de riz qui émet presque autant de méthane que les vaches?

Le Conseil Fédéral s’inquiète de la sécheresse et propose de s’attaquer à ce problème dans le château d’eau de l’Europe.

 

 La FED: Banque Fédérale Américaine.

 

Italie

La Russie a exporté 450’000 barils de pétrole par jour à destination de l'Italie, soit plus de quatre fois plus qu'en février et au plus haut depuis 2013, selon Kpler. Le pétrole transite dans la raffinerie du Russe Lukoil basé en Sicile.

Mario Draghi et le pétrolier ENI annoncent pouvoir se passer de gaz russe d’ici à la fin de l’année et le pays fait le plein de pétrole russe avant que les robinets se ferment.

 

Hongrie

Très dépendant du pétrole russe, le pays a mis les pieds contre l’embargo proposé par Bruxelles dans le 6ème paquet de sanction. Le pays aura jusqu’à fin décembre pour trouver des alternatives à son oléoduc.

 

Allemagne

L’ancien premier chancelier allemand, Gerhard Schröder a démissionné du conseil d’administration du géant russe Gazprom.

Berlin pense qu’il lui sera possible de se passer du pétrole et du gaz russe. Les mois à venir apporteront une réponse.

En mai, l’inflation a grimpé à 8% alors que le pétrole n’est qu’à $110. Que se passera-t-il quand il dépassera les 120 ?

 

 

Inflation aux USA 2010-2022

 

Les Amériques

Etats-Unis

Le Sénat américain examine un projet de loi NOPEC, qui exposerait, s’il est adopté, les pays membres de l'OPEP et leurs partenaires à des poursuites judiciaires pour "complot en vue de faire monter les prix du pétrole".

Les stocks de diesel sont au plus bas depuis 14 ans. La question est de savoir s’il y aura assez de ce précieux carburants, notamment pour les camions, durant les mois d’été.  Il manque 1 millions de barils/jour de capacité de raffinerie de diesel dans le pays. La baisse des importations de diluants russes afin de distiller le diesel pose des problèmes selon Bloomberg. Le gallon de diesel (3,8 litres) a atteint les $5,54 aux stations soit $0,90 de plus que pour l’essence à $4,61.

On se rappelle qu’en 2008, la hausse des taux hypothécaires avait déclenché l’éclatement des subprimes. Le taux hypothécaire à 30 ans a dépassé le taux de 2009 et a grimpé à 5,27%. L’année passée à la même époque, nous en étions à 2,96%.

De 8,5 en mars, l’inflation affiche un 8,3% en avril au plus haut depuis 40 ans. De janvier à mars, le PIB a chuté de 1,4% pour arriver à 1,1%. Il n’y a pas meilleure explication pour définir le mot : stagflation.

Le pays fait face à une pénurie de lait pour bébé.

Après l’hiver 2021 avec des coupures d’électricité à cause du froid, le Texas a de nouveau eu des coupures, mais cette fois pour la canicule. Le prix de l’électricité est monté à $0,20 le kWh

Dans le Sud-Ouest, la sécheresse est en train de faire des ravages avec 98% de la région touchée. Le Lake Powel (proche de Las Vegas) se vide et les réservoirs d’eau potable comme Shasta Lake ou le lac Oroville sont à des niveaux critiquement bas. Pas une bonne nouvelle pour l’irrigation et la vie. Dans la Sierra Nevada, avec le manque de neige, les quantités d’eau accessible atteignent 4%.

Jorge Gomez, le nouveau responsable financier du vacciniste Moderna sera resté un seul jour à son job. Aussitôt entré, aussi tôt sorti. Au passage, il a touché un prime de $700'000 soit 1 année de salaire.

 

 

Brésil

Le pétrolier national PetroBras affiche un bénéfice de $8,71 milliards pour le premier trimestre. Le prix de l’essence a augmenté de 33% en un an. Habituellement, PetroBras est utilisé comme outils de corruption par les politiques afin d’arrondir leurs fins de moi dont un certain Lula qui se représente à la présidence afin de reprendre la place de Bolsonaro.

Quelques jours seulement après que Petrobras augmenta les prix des carburants routiers pour s'aligner sur les prix du marché mondial, le président Bolsonaro a remplacé son ministre de l'énergie, Bento Albuquerque, qui n'aurait pas réussi à contenir les prix des carburants de transport. Son remplaçant, José Coelho ne sera resté que quelques semaines et s’est également fait virer par Bolsonaro et remplacé par Caio Paes.

Eletrobras, l’entreprise électrique nationale de $13,2 milliards et qui livre 30% de l’électricité du pays pourra être privatisé selon les vœux du président Jair Bolsonaro. On sait que la privatisation des électriciens mène principalement à une forte hausse des prix et d’une diminution de l’entretien des réseaux.

Des pluies torrentielles ont provoqué inondations et coulées de boue dans la région de Recife. Le bilan dépasse les 100 morts.

 

Canada

Un tribunal albertain s'est opposé à la loi fédérale sur l'environnement. Le plus haut tribunal de l'Alberta a statué que la loi fédérale canadienne, qui évalue l'impact sur l'environnement des grands projets d'infrastructure tels que les pipelines, est inconstitutionnelle. La loi interfère avec les pouvoirs provinciaux. Le bras de fer enre la province et le gouvernement est ouvert.

L’Alberta extrait le très polluant pétrole bitumineux et ses entrées fiscales dépendent de ce précieux liquide.

L’inflation pointe à 6,8% avec la hausse de la nourriture, du logement et des énergies.

 

 

 

Moyen Orient

Arabie Saoudite

Visiblement, le Royaume ne va pas extraire plus de pétrole afin de réduire les prix du pétrole sur les marchés. Est-ce que le royaume est à court de capacité excédentaire ? En tout cas, sur la limitation des prix du baril, il passe de faire "tout ce qu'il faut" à "nous avons fait tout ce que nous pouvions".

Pour l’air conditionnée et la production d’eau potable, Ryad consomme entre 3 et 4 millions b/j durant les mois d’été. Cette quantité est à déduire des exportations potentielles.

Apple n’est plus la plus grosse compagnie du monde. C’est dorénavant l’entreprise pétrolière nationale, Saudi Aramco qui prend la tête. Apple a perdu 20% depuis ses plus hauts historiques et le pétrole ne fait que monter. Et visiblement, ce n’est pas fini.

"Le goulet d'étranglement concerne maintenant le raffinage", selon le ministre saoudien de l'Énergie, le prince Abdulaziz bin Salman. "J'ai prévenu que cela allait arriver dès le mois d'octobre. De nombreuses raffineries dans le monde, notamment en Europe et aux États-Unis, ont fermé au cours des dernières années. Le monde est en train de manquer de capacités énergétiques à tous les niveaux."

Le fonds public d’investissement va augmenter ses réserves avec les surplus pétroliers soit $15 milliards pour le premier trimestre. L’objectif est d’effectuer une transition énergétique et une modernisation du pays. Le fonds a investi $45 milliards dans le fond japonais SoftBan, $3,5 milliards dans Uber et détient la majorité dans les voitures électriques Lucid.

 

Irak

Le ministre Kurde des ressources naturelles, Bad Omen, a démissionné pour raison de santé. Un mauvais signe pour la région kurde d’Erbil alors que les autorités fédérales de Bagdad veulent que la région kurde entre dans le rang.

Dans le sud pétrolifère du pays, la sécheresse sévit depuis plusieurs années. Reste à savoir combien de temps cette partie du pays sera habitable.

 

Températures au Moyen-Orient et Inde

 

Asie

Inde

En juin, les quantités de charbon que vont recevoir les producteurs d’électricité vont diminuer de 11% à 56,1 millions de tonnes à cause de la pénurie sur les marchés. L’inde augmente ses importations notamment en Australie où la tonne est à $408 contre $440 en mars. Le prix du charbon a doublé en l’espace de quelques mois.

L’Inde a besoin de charbon afin de générer notamment de l’air conditionnée. L’Inde devrait extraire 800 millions de tonnes de charbon durant l’année et représente le 70% de la production d’électricité.

En début de mois, 18 centrales étaient à l’arrêt par manque de charbon. Les stocks de charbon restent extrêmement bas et ne représentant que 8 jours de consommation. La production intérieure croissante n'a pas pu être expédiée rapidement car il manque des wagons.

L’Inde va cesser les exportations de blé ainsi que de sucre. Le manque d’eau et les températures élevées mettent les récoltes sous pression.

Une vague de chaleur s’est abattue sur l’Inde et le Pakistan provoquant des coupures d’électricité et des pénuries d’eau. A New Delhi la température a atteint 46 degrés, des niveaux dignes de juillet.

 

Pakistan

La température est montée à 51 degrés à Jacobabad. Par chance, les températures sont ensuite devenues plus respirables avec un misérable 47. Couplé avec l’humidité, certaines régions du Pakistan deviennent mortelle pour le corp humain si exposé plus de 3 heures.

 

Sri Lanka

Le pays est en proie à une grave crise sociale et économique notamment avec des pénuries d’essence et de diesel.

 

Corée du Nord

Alors que Joe Biden quitte la Corée du Sud et le Japon, la Corée du Nord en a profité pour réaliser 3 tirs de missiles dont un intercontinental. Kim Jong Un n’a pas son pareil pour mettre de l’ambiance et faire parler de lui.

 

Australie

Il aura fallu un bon nombre d’incendies et de températures exécrables pour que les citoyens renvoient le premier ministre Scott Morrison, grand supporter du charbon. La thématique de la campagne a tourné autour des énergies et du réchauffement climatique. Celui-ci fait un tabac en Australie.

Les australiens sont également sur le podium pour les émissions de CO2. Le travailliste Anthony Albanese est le nouveau premier ministre.

 

Japon

Avant Fukushima, le Japon, pauvre en ressources, disposait de 54 réacteurs nucléaires qui couvraient environ un tiers de ses besoins énergétiques. L'industrie nucléaire avait injecté suffisamment d'argent dans le système politique pour que sa place dans le mix énergétique de la troisième économie mondiale ne soit pas remise en question. Elle a également fourni une réserve utile d'emplois confortables pour les fonctionnaires retraités.

Là, le gouvernement désire se passer du gaz russe pour générer de l’électricité. Le gouvernement planche sur la remise en service de certaines centrales nucléaires.

 

 

 

Afrique

Entre le Kenya, la Somalie et l’Ethiopie, la plus grande sécheresse en un siècle est en train de sévir. Après trois années de sécheresse et de moussons manquées, la production agricole minime va certainement pousser de nombreux citoyens à migrer.

 

Nigeria

L’Europe comptait sur le gaz nigérian pour se refaire une santé. Le ministre des finances, Zainab Ahmed, a souligné durant le WEF, que la production du pays est si basse, 1,5 million b/j que les montants ne servent plus à importer de l’essence. Le pays n’a pas assez de capacité de raffinage et doit importer son essence.

Comme les autres pays de l’Afrique, le Nigeria peine à produire et importer des céréales.

 

Libye

Le premier ministre libyen soutenu par le général Haftar, Fathi Bashagha, a déclaré que les champs pétrolifères et les ports fermés pourraient bientôt rouvrir après que la production du pays a diminué de moitié à 600 000 b/j en avril, bien que les pourparlers entre les gouvernements rivaux ne semblent guère progresser.

 

 

Phrases du mois

"Mendier de l'aide auprès des cartels pétroliers n'est pas la solution pour lutter contre les prix élevés du pétrole. Nous devons tenir les cartels responsables de la fixation des prix et de la manipulation du marché." Chuck Grassley, membre du Sénat américain, Républicain contre l’OPEP.

"Malheureusement, le taux d'autosuffisance énergétique de notre pays est à un seul chiffre. Nous sommes le pays le plus vulnérable du G7. Donc, pour nous, l'énergie est une question de vie ou de mort." Seiji Kihara, Secrétaire en chef adjoint du cabinet du Japon sur l’abandon du pétrole et gaz russe.

"Nous sommes dans un environnement inflationniste, où nous voyons de nombreuses entreprises aux performances plutôt médiocres sortir avec de très gros paquets de rémunération pour les cadres (Apple, Intel, General Electric, IBM). La cupidité des entreprises atteint un niveau que nous n'avons jamais vu auparavant, et cela devient vraiment très coûteux pour les actionnaires en termes de dilution".  Nicolai Tangen, Directeur du fonds d’investissement pétrolier de la Norvège avec $1'200 milliards. 

 

Cette revue s'appuie sur les sources de: Tom Whipple et de Steve Andrews d'ASPO USA de Resilience.org, l'humour des chroniques matinales de Thomas Veillet Investir.ch, et toutes les informations diverses et variées, récoltées dans différents médias à travers le monde comme FT.com, Bloomberg, Le Temps, etc.

 



 

Notre Mission

Ne pas vous dire ce que vous devez penser, mais dire ce qui se passe dans les coulisses du Business des Energies.

Contact

PicEnenergie 2000Watts.org
Chatel-St-Denis, Suisse

+41 77 430 6066
LaurentH (at)2000Watts.org
Pétrole Peak Oil
Laurent Horvath
2000Watts_org