• Home
  • Thomas Norway
  • La croissance est contrainte par le EROI (le taux de retour énergétique)

La croissance est contrainte par le EROI (le taux de retour énergétique)

Par Thomas Norway – La croissance ne vient pas de nulle-part, elle découle certes de l’innovation mais reste subordonnée aux surplus d’énergie qu’une société peut générer. Le supermarché ne remplit pas par conviction au contraire de ce qu’un hippie de l’antiquité multiplicateur de pains prônant l’amour et le partage proposait ou par multiplication de bouts de papier aux nombres, symboles et couleurs aussi divers que variés.

Mais d’où vient cette satanée croissance ? car “tous les gouvernements promettent la croissance sans expliquer d’où elle vient” selon Matthieu Auzanneau.

 

EROI: Energy Return On Investment (le taux de retour énergétique)

Si je consomme un baril de pétrole pour en récupérer 100, mon EROI est de 100.

Les sociétés humaines exploitent leur environnement afin d’obtenir des "combustibles" qui ne sont pas intéressants en l’état, ils doivent être convertis en énergie utile comme la chaleur, la force mécanique incluant le déplacement ou les ondes électromagnétiques incluant la lumière.

Le EROI le plus impactant est celui qui est "utile" et qui se compose d’un retour brut multiplié par un coefficient de conversion.

Exemple :
Si le EROI brut du charbon est de 100 avec un brasero qui convertit celui-ci en une énergie utile (chaleur) avec un rendement de 10%, le EROI utile est de 10. Le reste de la chaleur réchauffe les petits oiseaux et ne vous est donc pas utile.

Si un panneau photovoltaïque a nécessité 1 KWh d’énergie utile pour être produit et recyclé en un panneau identique et que celui-ci produit 20 KWh d’électricité utile sur sa durée de vie, alors son EROI utile est de 20.

 

La brouette scoute : comment améliorer son retour?

Pour rendre cela plus concret et revenir sur le sujet de la croissance, imaginons un camp de scouts ! Ceux-ci consomment de l’eau, du bois et des raviolis. Le scout chargé de ravitailler tout le camp en eau la puise dans des citernes. Dès qu’une citerne est vide, il va à la suivante qui plus éloignée.

Au-delà d’être une position sportive dans un livre indien renommé, c’est un accessoire intéressant car le scout porteur d’eau voyant la durée de ses trajets s’allonger et la fatigue augmenter, il alla emprunter une brouette car le scout est toujours prêt à être fainéant ou intelligent, deux adjectifs souvent liés d’ailleurs.

Ce qui est bien avec la roue, c’est que cela réduit grandement l’énergie mécanique nécessaire à transporter des choses.

Le scout voit donc son EROI utile s’améliorer temporairement et peut déplacer deux fois plus d’eau avec la même énergie et se retrouve donc avec du temps libre pour chanter, jouer, gambader ou chasser la conserve de raviolis. Temporairement car les citernes continuent tout de même de se tarir ce qui allongera inexorablement le labeur à venir.

 

Au coin du feu: le ROI utile

La flambée nocturne au brasero, c’est joli, ça crépite mais ça a une efficacité utile déplorable comparable au celle d’attaquer un grizzli avec un cure-dent.

Les scouts, ayant le badge EROI utile, sortent le poêle Supercamp-2000 avec un rendement de 50% et qui consomme donc, à chaleur et lumière équivalente, 5 fois moins de bois que le braséro, au plus grand bonheur des scouts ramasseurs de bois.

Vient alors le scout porteur d’eau avec une idée lumineuse, celle de prêter sa brouette empruntée qui permet à nouveau de réduire par deux le temps et l’énergie consacrés à la battue au bois mort car oui, les efficacités peuvent se combiner. C’est donc ce qu’on appelle une bonne combine.

 

Le EROI utile global

C’est la variation du "EROI Utile" de toutes les d’activités en lien avec l’énergie utile qui permet de déterminer la croissance et le niveau de confort d’une société. Bien entendu, ce confort peut être personnel, réservé à un groupe ou commun.

Le scout porteur de bois peut utiliser son surplus temporaire de temps et d’énergie pour aller chercher plus d’eau pour prendre un bain seul ou remplir une piscine commune.

Le scout porteur de bois peut redépenser de l’énergie utile mécanique pour aller chercher du bois et fabriquer une nouvelle construction, une nouvelle activité.
Avec du temps et de l’énergie libre, on peut faire croître les biens et les services dont une société dispose.

 

Conclusion EROÏQUE

Le confort d’une société est comme une balance. D’un côté, plus les EROI utiles sont élevés (lourds) ; plus on peut charger le plateau confort de l’autre.

Une augmentation du "EROI utile global" permet la croissance économique car cette augmentation libère du temps et de l’énergie qui permettent la croissance de nouveaux biens, activités ou services qui peuvent être privés ou communs.

Dès lors, sa diminution implique la réduction des biens et services disponibles qui peut être appliquée à tout ou une partie de la population
De même, à EROI équivalent, un nouveau service implique la réduction ou disparition d’un ou plusieurs autres.

La croissance économique de la société est donc limitée par les ressources naturelles et la faculté de les transformer en énergie utile, deux éléments intrinsèquement physiques et contraints.

La croissance ou décroissance économique globale n’est donc pas négociable au contraire de la répartition locale ou globale des gains et des pertes car l’énergie impose et la société dispose.



Rubrique de Thomas Norway, spécialiste en systémique de l'énergie.  "Je ne suis pour ou contre aucun brasero, je suis pour la compréhension du problème et l’acceptation démocratique des conséquences de nos choix."

 

A méditer

La ressource la plus rare n'est pas le pétrole, les métaux, l'air pur, le capital, la main-d'œuvre ou la technologie. C'est notre volonté d'écouter les autres, d'apprendre les uns des autres et de rechercher la vérité plutôt que de chercher à avoir raison.” Donella Meadows

Il est difficile de faire comprendre quelque chose à un homme lorsque son salaire dépend précisément du fait qu'il ne la comprenne pas.” Upton Sinclair

Notre Mission

Ne pas vous dire ce que vous devez penser, mais dire ce qui se passe dans les coulisses du Business des Energies.

Contact

PicEnenergie 2000Watts.org
Chatel-St-Denis, Suisse

+41 77 430 6066
LaurentH (at)2000Watts.org
Pétrole Peak Oil
Laurent Horvath
2000Watts_org