• 1

Energie: qui prendra le leadership mondial?

La Chine et les Etats-Unis entrent dans une nouvelle version de la guerre froide. La place de leader mondial est en jeu. Pékin envisage un passage de témoin d’ici à 2049. Washington s’accroche à sa position dominante. Historiquement, la puissance des Etats et des royaumes reposait sur une supériorité militaire et financière. La révolution industrielle aura introduit un troisième facteur: l’énergie.

 

Aujourd’hui, de manière assez surprenante, le monde est en train de revivre une version du scénario écrit il y a cinquante ans avec une course spatiale et l’envoi d’humains sur la Lune, des luttes interraciales américaines et un krach pétrolier, le tout englobé dans un cocon de guerre froide. Pékin a remplacé Moscou, même si la Russie n’a pas dit son dernier mot.

Mais pour prétendre à une place sur le podium, tous les prétendants doivent maîtriser leurs puissances militaires, financières et énergétiques.

 

Les Etats-Unis

Depuis la chute de l’URSS, la Maison-Blanche surfe sur un leadership de rente. Le dollar est à la fois la monnaie de référence ainsi qu’une arme de contrainte. Les administrations Obama et Trump se sont appuyées sur le pétrole et le gaz de schiste pour imposer une dominance énergétique. Cette abondance a poussé les Etats-Unis à abandonner le Moyen-Orient alors qu’ils avaient envahi l’Irak pour son or noir.

La nature ayant horreur du vide, la Russie s’est engouffrée de l’Iran à la Libye alors que les entreprises chinoises ont dévié les flux énergétiques dans leurs directions. Au niveau militaire, les budgets record de l’armée des Etats-Unis permettent un contrôle du monde ainsi que le financement des start-up ou des géants de la tech comme Apple, Uber ou Microsoft.

 

La Chine et la Russie

Après des années de planification, la puissance de dissuasion militaire chinoise semble enfin prête à tenir tête aux Etats-Unis, notamment dans la mer de Chine. L’intégration finale de Hongkong servira de test. Depuis la crise de 2008, la Chine a minutieusement accaparé les matières premières comme l’uranium, et elle détient le monopole des terres rares indispensables aux énergies renouvelables. Mais le talon d’Achille chinois vient de la faiblesse de sa monnaie, même si les actifs stratégiques chinois à l’étranger représentent un moyen de pression redoutable.

Séquelle du communisme, Moscou n’a pas voix au chapitre financier. Elle tient son rang par le réalisme de sa diplomatie, son efficacité militaire ainsi que l’abondance de ses réserves pétrolières, gazières et d’uranium.

 

 

L’Europe

Les deux guerres mondiales ont sonné le glas de la suprématie européenne. Sa puissance militaire souffre toujours des traumas de ces guerres et la puissance de sa monnaie, l’euro, plie sous les intérêts divergents de ses membres. De plus, la grande faiblesse de l’Europe vient de son manque de ressources énergétiques et de sa dépendance chronique envers les pays tiers. Son salut passera par l’utilisation d’énergies «cultivables» sur le continent comme l’eau, le soleil, le vent, la chaleur de son sous-sol. Son Green Deal devrait l’aider à sortir de ce guêpier.

 

Un nouveau scénario

Contrairement aux années 1960, un nouveau scénario va devoir émerger. L’abondance énergétique ne va plus reposer entièrement sur le pétrole et le gaz. Les Etats-Unis sont en passe d'en faire la cruelle expérience avec le déclin précipité de leur schiste. Un retour au Moyen-Orient offrirait une solution, mais ils y retrouveront la Chine et la Russie solidement installées. Devant l’épuisement du fossile, la course aux énergies renouvelables va entrer dans une phase stratégique. A ce jeu, la Chine a une longueur d’avance, mais la résilience technologique des Etats-Unis est intacte. Du côté de la Russie, ses réserves énergétiques joueront certainement le confortable rôle d’arbitre.

Cependant, deux rebondissements pourraient retourner la situation: l’eau et le réchauffement climatique. Sous une chaleur humainement mortelle, certains pays vont devenir inhabitables, à l’image de la Syrie ou de l’Irak. La localisation géographique du prochain leader est cruciale. Finalement, l’accès à l’eau potable, source de vie, pourrait devenir notre nouveau pétrole.


 

Notre Mission

La géopolitique énergétique, l'accessibilité des énergies et le climat vont modifier nos vies, nos régions, nos pays dans les années à venir. Entrer dans les coulisses pour mieux comprendre ces enjeux et vous faciliter les décisions.

Mise à Jour

Pour répondre aux nouvelles technologies et à la forte croissance du nombre de lecteurs, le site 2000Watts.org est en train d'être migré sur PicEnergie.org. Les 1'305 articles publiés depuis 2008 sont manuellement transférés. D'ici à quelques mois, vous pourrez surfer à l'identique sur les deux sites.

Contact

PicEnenergie 2000Watts.org
Chatel-St-Denis, Suisse

+41 77 430 6066
LaurentH (at)2000Watts.org
Pétrole Peak Oil
Laurent Horvath
2000Watts_org