• 1

Pourquoi l'OPEP+ baisse ses extractions de 2 millions de barils par jour ?

La réunion de l’OPEP+ aura duré 30 minutes. La décision est tombée : -2 millions de barils par jour en moins sur les marchés. Officiellement, le motif est "l'incertitude qui entoure les perspectives de l'économie mondiale et du marché pétrolier". Comprenez : avec la récession qui arrive, mieux vaut baisser les extractions avant que les prix ne s’écroulent.

Cependant, des autres lectures peuvent être faites : un bras de fer avec le G7, un clin d’oeil à Joe Biden dont les élections de mi-mandat redoutent la hausse des prix de l’essence. Quid de l’inflation et de la récession. On analyse tout ça !

 

 

 Les prévisions de la demande pétrolière indiquent une baisse, alors que la Chine est toujours fermée pour cause de Covid.
Que se passera-t-il quand Pékin va rouvrir?

 

G7 – OPEP : la lutte de deux cartels

La réduction prévue par les membres de l'OPEP+ (membres de l'OPEP et la Russie ainsi que d'autres grands extracteurs) ne semble pas être seulement liée aux conditions du marché et de la récession qui arrive.

Les membres de l'OPEP réalisent que si le plafonnement du prix du pétrole par le G7 ou par l’Europe sur le brut russe réussit ou réussit partiellement, il sera utilisé contre eux. Il est important de faire échouer cet effort avant qu'il ne commence.

La baisse des extractions des producteurs de pétorle est un moyen de prendre leur destinée en main.

 

Probabilité d'une récession aux USA et Europe
Source: Bloomberg

 

Les élections de la mi-mandat aux USA : le prix de l’essence

Les prix du baril vont grimper et du côté de Washington, les dents du président Biden ont grincé. Immédiatement après l’annonce de l’OPEP, Joe Biden a annoncé mettre 10 millions de barils de pétrole sur les marchés dès le mois de novembre. L’objectif est de garder les prix bas avant les élections. Après ça, qu’importe le déluge.

En effet, le 8 novembre, les élections de mi-mandat vont décider de la répartition des chambres entre les Républicains et les Démocrates. Comme Joe America tient à coeur que son pickup truck et son SUV surdimensionné roulent avec une essence bon marché, il pourrait sanctionner les démocrates de Biden. Les Américains ne plaisantent pas avec le prix de l’essence.

Il faut dire que la Maison Blanche a vraiment tout fait pour faire chuter artificiellement les cours en sortant depuis le mois de mars (180 jours), 1 million de barils par jour de la réserve stratégique américaine. La Strategic Petroleum Reserve permettrait aux USA de survivre à une crise pétrolière de 3 à 6 mois. Ses niveaux sont au plus bas depuis 10 ans.

La décision de l'OPEP intervient alors que le ministère américain de l'énergie aurait été chargé par la Maison Blanche d'examiner si une interdiction des exportations d'essence permettrait de réduire les coûts pour les consommateurs américains à la pompe. L’American Petroleum Institute demandent que les USA extraient plus de pétrole et de gaz et les gardent pour eux au lieu de les exporter. Clin d’oeil à l’Europe et Ursula von der Leyen qui veulent se passer de pétrole Russe d’ici à décembre et de diesel d'ici à février 2023.

 

 

 

Economie et Inflation

En début de semaine, les bourses ont bondi. L’inflation est maîtrisée et tout va bien. Même Elon Musk a trouvé une solution pour régler la guerre en Urkaine et le tout avec 140 caractères sous Twitter.

Il faut constater que l’illusion d’optique, d'une baisse de l'inflation à cause de la hausse des taux hypothécaires par les banques centrales, n'est qu'une illusion d'optique.

En effet, si les prix de l’inflation baissent, c’est que le baril de pétrole est passé de 139$ à 89$. N’allez pas chercher plus loin. Par contre, si le baril regrimpe, il est à $93 à Londres et 87$ à New York (+10$ en quelques jours) à l'écriture de cet article, l’inflation va regrimper et la Banque Fédérale Américaine va devoir continuer de serrer la vis avec ses taux. Mauvaise nouvelle pour la bourse.

 

Quotas de l'OPEP

L'Arabie Saoudite et la Russie vont baisser chacun leurs extractions de 526'000 barils par jour.

La production de l'OPEP va passer de 26,6 millions b/j à 25,4.

Au total l'OPEP+ représente le 40% des extractions mondiales.

 

 

 

Notre Mission

Ne pas vous dire ce que vous devez penser, mais dire ce qui se passe dans les coulisses du Business des Energies.

Contact

PicEnenergie 2000Watts.org
Chatel-St-Denis, Suisse

+41 77 430 6066
LaurentH (at)2000Watts.org
Pétrole Peak Oil
Laurent Horvath
2000Watts_org