• 1

La Russie se prépare à une baisse de production pétrolière

Selon la banque HSBC, dans 8 à 10 ans le budget russe pourrait diminuer annuellement de 20 milliards $ à cause de la diminution de sa production pétrolière. Vladimir Poutine l'avait déjà annoncé il y a 2 ans déjà, mais l'information n'avait pas été relayée par les médias médiatiques. Nabilla fait plus recette que le peak oil, ainsi va notre monde.

La majorité des revenus budgétaires russes provient des taxes sur les exportations pétro-gazières. La diminution extrême des revenus pétrolier avait eu raison de l'ancienne URSS à l'époque de Gorbatchev. Poutine, lui aussi, joue sur une corde fine.

Lire la suite

La Chine reine du Pétrole, l'Inde mise sur le Charbon

La Chine sera bientôt le plus grand importateur de pétrole devant les USA. La Russie est sur le point d'atteindre son peak oil et l'Inde va devenir le premier importateur de charbon, d'après le rapport World Energy Outlook 2013.

Le centre de gravité de la consommation énergétique mondiale se déplace rapidement vers la Chine, l'Inde et les pays du Moyen-Orient, qui font augmenter d'un tiers la demande mondiale de pétrole et de gaz. L'Iran pourrait redevenir un producteur incontournable après une décennie mise sous tutelle.

Lire la suite

Peak Oil: L'AIE confirme le déclin de 6%

Dans son World Outlook publié cette semaine, les fins stratèges de l’Agence Internationale de l’Energie, basés à Paris, prévoient que la demande de pétrole devrait continuer à augmenter de 90 à 111 millions de barils par jour d’ici à 2035. 

Cependant l’Agence admet que le déclin des puits actuels est de 6% et que le gaz de schiste américain n’est qu’une bulle passagère. L’Europe, qui dépense annuellement 500 milliards de $ pour son gaz et son pétrole, est la plus vulnérable face au peak oil.

Lire la suite

CO2 Nouveau record et 4,5 degrés d'augmentation

C'est le lobby du pétrole qui l'annonce (l'Agence internationale de l'énergie, AIE). C'est dire si la situation devient grave. Avec une hausse de 1,4% à 31,6 milliards de tonnes (31,6 Gigatonnes), les émissions de CO2 dans le monde ont atteint un niveau historique en 2012.

A ce rythme, si le peak charbon et peak oil n'interviennent pas rapidement, les températures devraient augmenter de 4,5 degrés. C'est bien pour les tomates, mais dangereux pour le climat.

Lire la suite

La Russie forcée de chercher son Pétrole en Arctique

La Russie va autoriser certains groupes privés à exploiter les vastes ressources en hydrocarbures de l'Arctique, mais pas à des sociétés étrangères. Les Majors étrangères pourront offrir leur technologie mais pas détenir de licence d'exploitation. Cette manière de procéder est parfaitement en ligne avec la tendance mondiale: apportez-nous la technologie, mais nous gardons l'or! Mais bon, des entreprises privées russes à l'assaut de l'Arctique, il ne va pas faire bon d'être un ours polaire. Le pétrole fait tâche sur du blanc.

L'ouverture de l'Arctique va permettre à la Russie de compenser la diminution continue de la production de ses champs pétrolifères traditionnels et nous permettre de continuer de chauffer nos maisons avec du fioul (mazout).

Lire la suite

Peak Oil: Un optimisme béat en Algérie

Le Peak Oil n'existe pas. L'Algérie a des réserves immenses dans le non conventionnel. Le carbone peut être capturé et la technologie réhabiliter les énergies fossiles. Cet optimisme béat a été annoncé lors de la convention nationale sur l'énergie algérien jeudi dernier. Autant d'énergie fait plaisir à voir!

"Les Algériens auront le pétrole encore pour de longues années. L'Algérie recèle un important gisement d'hydrocarbures qu'il va falloir néanmoins aller rechercher" selon Ali Hached. Le bémol dans ce discours très fleur bleue: qu'il va falloir néanmoins aller chercher! C'est pas dans la poche.

Lire la suite

Majors pétrolières: profits records mais production en baisse

Alors que le monde rêve de gaz de schiste pour éradiquer la menace du peak oil, les majors pétrolières font grise mine. Leurs chiffres de production de la saison 2012 ne sont pas très réjouissants. Bien qu’Exxon Mobil, BP, Shell et Chevron ont enregistré des profits réjouissants, grâce à un baril à 100$, la réalité de la production cache un malaise.

Ce recul concorde avec le dernier rapport de l’AIE qui souligne la diminution de production de nombreux pays producteurs importants ainsi que les informations de Jodi sur les exportations mondiales de pétrole. Regardons en détails les résultats de nos amis pétroliers:

Lire la suite

Peak Oil: L'annonce de l'AIE décortiquée par pays

Par Matthieu Auzanneau - Le dernier rapport annuel de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) se révèle être truffé de références, discrètes mais explicites, à un déclin imminent de la production de bon nombre des principaux pays producteurs de la planète, notamment la Russie, l'Iran, le Mexique, le Nigeria ou encore la Chine.

Nous reprenons, ci-dessous, une partie de l'excellente analyse réalisée par Matthieu Ausanneau. 

Seuls l'Irak, le Canada, les Etats-Unis et le Brésil offrent une pleine garantie de développement des extractions au cours de la prochaine décennie, estime l'AIE. Voici l'analyse pays par pays:

Lire la suite

Notre Mission

Ne pas vous dire ce que vous devez penser, mais dire ce qui se passe dans les coulisses du Business des Energies.

Contact

PicEnenergie 2000Watts.org
Chatel-St-Denis, Suisse

+41 77 430 6066
LaurentH (at)2000Watts.org
Pétrole Peak Oil
Laurent Horvath
2000Watts_org