• 1

Royal Dutch Shell change de nom et quitte la Hollande

La major pétrolière Royal Dutch Shell va changer de pays et de nom. Basée dans le paradis fiscal hollandais, elle va s’installer fiscalement en Angleterre. Après 144 ans, le CEO enlève le «Royal Dutch» pour le nom : Shell.

Bernardus van Beurden, le CEO ainsi que le responsable des finances vont également s’installer en Angleterre. On imagine que leurs impôts seront revus à la baisse.
La Hollande qualifie ce changement "d’une surprise mal venue" alors que du côté british l’on voit le verre plein avec "un clair vote de confiance dans l’économie Anglaise."

 

Fiscalité

Plusieurs raisons à ce changement. Le premier est fiscal bien que Shell ne paie pratiquement pas d’impôts en Hollande. En effet, le paradis fiscal ne taxe pas une multinationale comme Shell.

Vous savez les impôts, c’est ce que l’on paie chaque mois pour construire les routes, les écoles ou la fontaine qui coule sur la place du village. Pour Monsieur Shell, c’est pratiquement gratuit. Bref, la situation sera encore plus rose en Angleterre.

Dans le communiqué de presse, l’entreprise annonce :  "La simplification est conçue pour renforcer la compétitivité de Shell et accélérer à la fois les distributions aux actionnaires et la mise en œuvre de sa stratégie visant à devenir une entreprise à émissions nettes nulles." Comprenez, c’était déjà super avantageux en Hollande, mais là ça va être encore plus mieux surtout du côté des dividendes. On notera la touche verte à la fin du message, car c'est une couleur qui va à merveille dans un communiqué de presse.

 

Climat

Puisque l’entreprise parle de CO2, on se rappelle qu’en mai 2021, la cours de la Haye a demandé que Royal Dutch Shell de se conformer aux réductions de CO2 d’ici à 2030 et de les réduire de 50% ! Sur ce terrain, l’Angleterre devrait être une terre d’accueil plus favorable.

La Hollande va discuter avec le management pour l’impact sur les emplois. La major est également sous la pression de l’investisseur activiste (comprenez vautour) Third Point afin de scinder l’entreprise en plusieurs morceaux. D’un côté, les produits qui ne gagnent pas et de l’autre ceux qui gagnent un maximum. Third Point est intéressée à la deuxième.

 

Grosses divergences à l'interne sur la transition énergétique

Shell entretient une réflexion dans une diminution des ventes de gaz et de pétrole pour partir sur l’électricité et l’hydrogène.

De fortes tensions sont notées à l’interne entre les pro/contre cette stratégie. Le bras droit du COE a démissionné le mois dernier et de nombreux cadres dans le secteur renouvelable ont quitté le navire.

Les actionnaires devront valider, ou pas, cette proposition lors de l’Assemblée Générale le 10 décembre prochain.

Notre Mission

Ne pas vous dire ce que vous devez penser, mais dire ce qui se passe dans les coulisses du Business des Energies.

Contact

PicEnenergie 2000Watts.org
Chatel-St-Denis, Suisse

+41 77 430 6066
LaurentH (at)2000Watts.org
Pétrole Peak Oil
Laurent Horvath
2000Watts_org