Pétrole Home

Royal Dutch Shell change de nom et quitte la Hollande

La major pétrolière Royal Dutch Shell va changer de pays et de nom. Basée dans le paradis fiscal hollandais, elle va s’installer fiscalement en Angleterre. Après 144 ans, le CEO enlève le «Royal Dutch» pour le nom : Shell.

Bernardus van Beurden, le CEO ainsi que le responsable des finances vont également s’installer en Angleterre. On imagine que leurs impôts seront revus à la baisse.
La Hollande qualifie ce changement "d’une surprise mal venue" alors que du côté british l’on voit le verre plein avec "un clair vote de confiance dans l’économie Anglaise."

L'OPEP prévoit une hausse de la consommation pétrolière mondiale

Les membres de l’OPEP ont publié leur rapport annuel sur les perspectives pétrolières à venir. Il est intéressant de noter des prévisions dans un climat de sortie de pandémie, de secousses énergétiques et climatiques.

D'ici à 2023, les pays riches de l'OCDE devraient diminuer leur consommation et le monde atteindrait 108 millions de barils par jour d'ici à 2045 sous l'impulsion des pays en développement.

Il est à préciser qu’il s’agit des prévisions d’un cartel dont l’objectif est de faire la promotion de son produit phare.

Pic Pétrolier ou Pic Climatique : quel sera le seuil de douleur maximal ?

Alors que l’on peut ressentir une certaine impression que cet été climatique part en vrille entre les chaleurs de 49 degrés en Californie et Canada et ensuite suivi par des incendies. L’Allemagne, le Benelux et la Suisse noyés sous l’eau. La Russie enregistre des températures records ainsi que des incendies en Sibérie. Pour compléter le tableau, des inondations monstrueuses en Chine.

Bref dans cette ambiance où le manque d’eau et aussi dévastateur que le trop d’eau, BP et l’agence pétrolière norvégienne Rystad Energy ont publié leurs prévisions énergétiques et pétrolières.

L’Algérie pense à son après pétrole et gaz

Alors que le Président Macron a balayé d’un revers de main toute transition énergétique et que le Suisse en a fait de même, du côté des pays producteurs de pétrole et de gaz, il souffle un vent de changement et d'urgence. L'Algérie est un excellent exemple.

Après des années de vaches grasses, la baisse de la demande pétrolière et gazière, suite au Coronavirus, impacte les budgets des gouvernements. Depuis, Alger se découvre une nouvelle ambition avec son lancement dans la production et la distribution d’hydrogène à partir d’énergie solaire.

Loi CO2 : Félicitations à l’Union Pétrolière Suisse

Le peuple Suisse a voté contre une minimaliste Loi sur le CO2 afin de limiter les émissions des Helvètes. Dans cette décision démocratique, l’Union Pétrolière a exécuté une fantastique campagne. On ne peut être qu’admiratif devant la méthodologie employée et tirer notre chapeau. Le lobby a réussi à imposer ses thèmes, ses thématiques et à appuyer sur les bons boutons.

Dans chaque pays importateur de gaz et de pétrole, les producteurs ont établi des relais de communication et développé, au niveau mondial, une méthodologie qui reprend la psychologie et les codes de l’industrie du tabac avec pour objectif de continuer à vendre leurs hydrocarbures.

Un joli mois de «mais» pour les pétroliers!

Pour les cinq grandes compagnies pétrolières et gazières privées BP, Shell, Total, Chevron, ExxonMobil, mai 2021 a le potentiel historique d’être marqué d’une pierre noire. Au travers d’un élan porté par la pandémie de Covid-19, de pertes cumulées de 77 milliards de dollars, du réchauffement climatique et de l’émergence du tout électrique, leurs actionnaires ont obtenu des changements incisifs lors des différentes assemblées générales.

Ainsi, elles sont priées de sortir du tout hydrocarbure pour s’inscrire dans un monde nouveau. Même les hackers se sont mêlés à la fête. Sous l’emprise d’une cyberattaque, le pipeline Colonial a été forcé de payer une rançon de 5 millions de dollars pour retrouver la liberté.

Dans quelles mains tomberont l’Iran, son gaz et son pétrole

Un de plus! A son tour, le gouvernement russe prévoit d’atteindre son pic pétrolier entre 2027 et 2029. D’ici la fin de la décennie, la planète ne croulera plus sous le pétrole, et les grandes puissances anticipent ce basculement énergétique.

Comme la pénurie de vaccins coronaviens l’a démontré, il est prudent de s’y prendre à l’avance afin de s’assurer, a minima, un accès stratégique ou, mieux, une exclusivité. Avec l’optique de prendre l’ascendant sur les Etats-Unis, la Chine fait preuve d’une réalpolitique remarquable.

Notre Mission

Ne pas vous dire ce que vous devez penser, mais dire ce qui se passe dans les coulisses du Business des Energies.

Contact

2000Watts.org
Chatel-St-Denis, Suisse


Email:    LaurentH (at)2000Watts.org
  Pétrole Peak Oil
 Laurent Horvath
 2000Watts_org