Energies, Economie, Pétrole et Peak Oil: Revue Mondiale Décembre 2022

Le 1er de chaque mois, retrouvez un tour du monde des Energies. A l'agenda:
- Chine: Les restrictions du Covid se terminent, et ça repart
- Qatar: Le parlement Européen découvre que le pétrole et le gaz-méthane peuvent corrompre
- France: Nouveau retard dans la construction de la centrale nucléaire EPR à Flamanville
- Chine: Le plus grand parc d'énergies renouvelables au monde
- USA: Le plan vert de $360 milliards convoite l'industrie européenne
- Suisse: Le président d'un lobby pétrolier devient ministre de l'environnement et de l'énergie
- Iran: Selon Joe Biden l'accord sur le nucléaire est mort
- Charbon: Consommation et bénéfices records pour l'industrie à $97 milliards.

 

Bonne Année !!! Plein d'Energies tout au long de 2023 d'autant que cette nouvelle période va partir comme sur des montagnes russes.  

Pour la première fois, le nombre de lecteurs a dépassé les 2 millions durant l'année. La thématique de l'énergie n'a jamais été aussi intéressante et énigmatique. Merci pour votre fidélité et pour les échanges.

L'année énergétique 2022 peut être qualifiée de surprenante, certains diront "merdique". Mais 2023 a le potentiel de faire encore mieux d'autant que plus la montre avance, moins il y a de pétrole, de gaz, d'uranium et de charbon à disposition alors que la population mondiale ne cesse d'augmenter. On peut tourner l'équation dans n'importe quel sens, ça se complique.

Pour cette dernière revue, après avoir grimpé à plus de $137 au printemps, le baril de pétrole de Brent s'est calmé. Il termine le mois à $83,21 (79,18$ janvier 2022, $51,80 janvier 2021) à Londres. A New York, le baril de WTI se retrouve perdu quelque part entre les paquets de neige à $78.02 ($76.57 janvier 2022, $48.42 janvier 2021)

 

Le graphique du Mois
Dépendance des pays Européens au gaz-méthane pour le chauffage

 

Pétrole 2023

Quel sera le prix du baril de pétrole en 2023 ? 

A vrai dire, personne n’en n’a la moindre idée. Evitons les prévisions des BlackRock, Goldman Sachs, UBS, Credit Suisse qui ont envoyé dans les médias plusieurs de leurs experts avec chacun des prix différents. Sur un malentendu, il y en aura bien un qui aura juste et il pourra dire: je le savais

Quel sera la virulence de la récession ? Mixer tout cela avec la sortie de la Chine et son Covid et saupoudrez le tout avec l’embargo Européen sur le pétrole et le diesel Russe et ajouter l’opportunisme des Américains et vous devriez vous approcher de quelque chose. 

Ecrivez votre résultat sur un papier et ouvrez-le à Noël 2023.

 

OPEP+

En novembre, les 19 membres de l’OPEP+ (y compris la Russie), ont extrait 38,29 millions b/j soit 1,81 million de moins que les quotas prévus. Les pays à la peine sont la Russie -670'000 b/j, le Nigeria -530’00, l’Angola -350'000 et la Malaisie -170'000.

Le cartel du pétrole maintient sa prévision de croissance de la demande pétrolière à +2,2 millions barils par jour (b/j) en 2023 à 101,8 millions b/j. Si nous y arriverons, ce sera le record mondial ! La croissance de la demande viendra de la Chine qui vient de tout ouvrir après le Covid.

Les augmentations des extractions devraient provenir des USA, Norvège, Brésil, Canada, Kazakhstan et la Guyane. La baisse du Mexique et de la Russie.

En 2022, la croissance aura été de +2,5 millions b/j à 99,6 millions.

 

 

 

Globalisation - Traités Commerciaux

Dans les accords commerciaux internationaux, la part est belle est réservée aux grandes multinationales. Elles ont le droit de porter plainte contre des Etats. Avant, seuls les Etats pouvaient poursuivre judiciairement les Etats. Ne demandez pas qui est l'hurluberlu qui a accepté cette "Ursulade", mais en décembre, cette aberration est délicieusement mise en lumière par ExxonMobil.

La plus grande compagnie pétrolière américaine, ExxonMobil poursuit l'Union Européenne pour l'obliger à supprimer la nouvelle taxe exceptionnelle sur les giga bénéfices réalisés par les groupes énergétiques, estimant que Bruxelles a outrepassé son autorité légale en imposant cette taxe.

Pour mémoire, Exxon vient de réaliser plus de $50 milliards de bénéfices et ne paie pratiquement pas d’impôts en Europe. Pour enfoncer le clou, Exxon menace également l’Europe de ne plus investir en Europe notamment pour sortir de la dépendance à la Russie.

Visiblement, jouer l'excuse Ukrainienne est très tendance, même pour évader le fisc.

 

Armement

Grand vainqueur de l’année 2022 avec le pétrole, l’industrie militaire qui a réussi à foutre la trouille à tout le monde grâce l’Ukraine et faire exploser les budgets selon le SIPRI. Pour la première fois, les dépenses dépasse les $2'000 milliards à 2'113 milliards.

Même les Suisses ont réussi à acheter des F-35 américains pour $6 milliards et l’Allemagne annonce une facture militaire de $100 milliards.

Ce mois, Berlin, qui a acheté 35 F-35 américains pour $8 milliards, a déjà annoncé un dépassement budgétaire et un retard dans les livraisons des F-35. Pour l’instant, la Suisse n’a pas étalé une augmentation des coûts pour ses avions. On se réjouit de voir comment la ministre des armées va apporter cela en 2023.

 

 Source et graphique: SIPRI

 

Climat

Le cierge, qui a été brûlé par Ursula von der Leyen et Michel, afin que les températures en Europe soient clémentes pour éviter de consommer les réserves de gaz-méthane, fonctionne. Pour une fois que le duo VON DER LEYEN Charles MICHEL réalisent un truc qui marche, ce sera ballot de ne pas le mentionner.

Par contre, les USA se sont trouvés face à la tempête hivernale Elliot d’une ampleur impressionnante. Trump aurait pu reprendre l'un de ses anciens tweet : "avec tout ce froid, nous avons besoin du réchauffement climatique."

 

Tempête Elliot : chaos et scènes de panique sur les routes enneigées aux États-Unis

 

Charbon

Les bénéfices de l’industrie du charbon et des 20 plus grandes entreprises ont grimpé à $97,7 milliards durant 2022 contre 28,2 en 2021.

Glencore, $13,2 milliards de bénéfice; China Shenhua, $12,2 milliards et BHP, $9,5 milliards principalement grâce à la production de charbon métallurgique.

Du côté des prix, une moyenne de $295 la tonne pour l’Europe soit 2 fois le prix de 2021 et 4 fois la moyenne 2010-2020.

La Chine consomme plus de 50% du marché mondial devant l'Inde.

 

Eolien

Les constructeurs européens comme Vestas, Nordex et Siemens Gamesa sont en train de se faire dévorer tout cru par leurs concurrents chinois, qui profitent des subsides de Pékin.

Après l’énergie solaire, l’Europe est en train de perdre cette bataille. Même le directeur de l’Agence Internationale de l’Energie, Fatih Birol "est inquiet pour l’industrie éolienne européenne."

Lors des appels d’offres, l’Europe met le curseur prix au plus haut. Il suffit à Pékin de mettre cet argent sous la table pour remporter les offres.

 

Le président du lobby pétrolier Albert Rösti nommé ministre de l'énergie et de l'environnement en Suisse
Dessin: Chappatte

 

 

Fusion Nucléaire

Une fusion nucléaire, qui produit plus d’énergie que se qu'elle en consomme !

C’est une première pour les USA pour le Lawrence Livermore National Laboratory, Californie. Débuté en 2009, le test aura coûté $3,5 milliards. Il utilise 192 lasers.

La réaction du 5 décembre a produit 3,15 mégajoules pour une consommation de 2,05. (soit 1 kWh de production pour 0,66 kWh consommé). Le système est capable de produire 1 kWh par jour alors que la cadence devra être montée à plusieurs réaction par seconde. Ce n’est pas de la folie, mais c’est déjà bien.

A  $3,5 milliards le kWh, va falloir se retrousser les manches. Il faudra compter sur plusieurs décennies avant de voir si le processus pourra être industrialisé et financé. En tout cas, la percée est intéressante.

A contrario des systèmes de centrales à fission nucléaire, que personne ne veut financer (à part le secteur public), la fusion nucléaire attire des investisseurs privés.

De son côté, le projet européen, de €23 milliards, ITER prend du retard et les coûts grimpent, à cause de la guerre en Ukraine dixit son responsable financier.

 

Economie

Aux USA, Wall Street enregistre une perte de 20% durant 2022.

La baisse de 2022 à Wall Street se range derrière la crise immobilière et financière de 2008 quand le marché boursier avait perdu 38,5%, puis le krach de 1974 où la chute avait été de 29,7%, et enfin l’implosion de la bulle internet de 2002, lorsque le marché avait fondu de 23,4%.

L'économie se dirige vers une récession, l'inflation n'est pas maîtrisée et le niveau de la dette n'a jamais été aussi élevé. Pour adoucir le concept, certains parlent d'atterrissage en douceur de l'économie grâce aux Banques Centrales. On peut noter que les banques centrales n'ont rien vu venir au niveau de l'inflation et qu'aujourd'hui elles font des prévisions "en douceur" pour 2023.

 

 

Les gagnants de la crise énergétique

Les grands gagnants de la crise énergétique actuelle sont : les traders et les financiers.

Si en 2008, les banques ont vu un tsunami de liquidité leur arriver dessus, la crise de 2022 a vu plus de €700 milliards d’aides financières des gouvernements terminer sur les comptes des financiers de l’énergie. Les grands pétroliers sont en voie de générer plus de $350 milliards de bénéfices. Les traders de Trafigura annoncent un bénéfice de $7 milliards pour 2022 soit plus que les 4 dernières années réunies.

Pour célébrer cette arrivée massive d'argent, Liz Truss, courte première ministre anglaise, avait proposé d'exonérer d'impôts les bonus des traders et des banquiers.

 

Voitures électriques

Les prix du lithium, utilisé notamment pour les batteries de voitures électriques, ont été multipliés par plus de 10 depuis 2020 à $80'000/tonne avec un record d’extractions de 200'000 tonnes pour 2022.

Dans le monde, 40 projets de mines sont développement. Les constructeurs automobiles vont avoir du mal à garantir l'approvisionnement en lithium pour le reste de la décennie.

Ce qui pose la question, est-ce que l’hydrogène pourrait passer du plan B au plan A ?

 

Covid en Chine et manifestations
Dessin: Chappatte

 

Les 3 pays au top du hit parade

 

Chine

Au sommet du dernier Hit Parade de l'année, la Chine! Quand Xi Jinping a appris qu'il n'allait pas être dans le trio de tête, il s'est dépêché de rouvrir le pays.

Ainsi, après avoir foutu la trouille à son peuple et fermé la moitié du pays pour le variant Omicron, Xi a ainsi ouvert les vannes en version "all you can eat". Dès janvier, les chinois pourront à nouveau se rendre à l’étranger. Du coup, la trouille d’un nouveau variant made in China plane sur le reste du monde. On devrait revoir Macron à la télé.

Il a bien fallu à Xi Jinping rouvrir le pays car du côté économique, la Chine reprend du retard sur les USA et un jour qui passe sans Taïwan et un jour sans Taïwan.

En tout cas, l’expérience chinoise est intéressante. En supprimant le cash pour contraindre les citoyens à n'utiliser que les payements digitaux et en installant assez de caméras, il est possible de totalement maîtriser une population pendant plus d’une année.

L’ouverture de la Chine devrait augmenter la consommation de gaz-méthane, de charbon et de pétrole dès 2023 notamment dans le secteur industriel.

La Chine lance le plus grand projet d'énergie renouvelable du monde en milieu désertique à Kubuqi. Le parc aura une capacité de 16 GW et produira quelque 40 milliards de kWh d'électricité pour Pékin et les provinces de Tianjin et Hebei avec de l'énergie solaire, éolienne et du charbon. Il y a déjà 1,4 millions de m2 de solaire, 196'000 panneaux installés. L’objectif chinois est que 33% de son électricité provienne de sources renouvelables d'ici 2025 contre 29,4% actuellement.

Pékin veut augmenter l’utilisation du yen au lieu du dollars américain pour l’achat d’énergie notamment avec la bourse de Shanghai Petroleum and National Gas Exchange. Aujourd’hui le yen représente 2,7% contre 41% pour le dollars.

Xi Jinping s’est rendu en Arabie Saoudite pour le Sommet Chine-Etats Arabes dans le cadre de la Gulf China Cooperation Concil. Il a serré la pince à Mohammed bin Salman pour augmenter les livraisons de pétrole et de gaz en Chine au nez et à la barbe des USA et Europe. En contrepartie, l’Arabie pourra avoir accès à l’aluminium, le cuivre, le nickel et le zinc via la bourse de Shanghai. Là, on voit les avantages à collaborer avec la Chine qui détient le monopole mondial sur les terres rares.

Si l’Europe et le G7 n’achète plus de pétrole russe plafonné à $60, la Chine profite de l’aubaine et achète son pétrole à $68 au lieu des $80 du marché.

Les ventes de Tesla en Chine sont en baisse. A Shanghai, la production des modèles Y et 3 a été arrêtée durant la dernière semaine de décembre soit une baisse de 30% pour le Modèle Y. Le prix des Tesla vont être réduits afin de s’adapter au marché chinois.

Grande question pour l’Europe, qui a délocalisé une grande partie de la fabrication de ses médicaments, y aura-t-il une pénurie de médoc en 2023 ?

 

 

Qatar

La plus belle coupe du Monde de Football avec les ingrédients : pouvoir, business, joutes, a été décernée au Qatar. Cerise sur le gâteau, un cycle de revenus de $11 milliards pour la FIFA pour les 4 prochaines années. 

En tout cas l’édition aura été un succès. On soulignera une certaine hypocrisie occidentale et la marginalisation de l’Europe. Le Qatar va livrer du gaz-méthane à l’Allemagne dans un accord d’une durée de 15 ans et signé pendant la Coupe du Monde. Il y a quelques années, Bruxelles avait interdit les accords sur plusieurs années. La commission Européenne avait également porté plainte contre le Qatar. Depuis la guerre en Ukraine, la plainte a été discrètement retirée.

La tendance actuelle est de politiser les grands événements sportifs. De Poutine à Sochi, à Xi Jinping au JO de Pékin et l’intrusion du clown français dans les vestiaires des Bleus.

Doha s’est également mis sur le podium du Hit Parade avec la corruption de certains politiques de Bruxelles dont la vice-présidente Eva Kaili. Il faut noter que dans le domaine du pétrole, du gaz et du nucléaire, la corruption est un art de vivre.

Pourquoi avoir justement fait éclater ce dossier alors que Bruxelles regorge de cadavres dans les tiroirs ? Le timing intrigue. Dans le rôle de l’éléphant dans la pièce, Ursula von der Leyen n’a pas pipé mot de sa proximité avec le cabinet de conseils Mc Kinsey. Quelqu’un peut dire comment calmer un fou rire ?

 

 

Russie

Depuis le 5 décembre, l'Europe n'achète plus de pétrole russe livré par tankers. Le pétrole qui vient des pipelines n'est pas concerné.

Vladimir Poutine a signé un décret pour que son pays ne livre plus de pétrole pour les pays du G7 qui ont fixé un prix maximal de $60 le baril.

Dans les faits, Moscou a livré 63 tankers pétroliers dont 18 à l’Europe selon Kpler. On prend des largesses des deux côtés, semble-t-il. La Bulgarie a reçu une exemption de Bruxelles afin de recevoir le brut russe qui est essentiel pour ses raffineries.

Au total, du 5 au 25 décembre, Moscou a livré pour 50 millions de barils par la mer contre 67 en novembre. La baisse des extractions Russes pourrait provenir d’un effet d'extraction saisonnier causé par le froid de la Sibérie.

Selon Bloomberg, Moscou aurait vu ses rentrées en pétrodollars diminuer de $4 milliards par mois notamment avec les rabais accordés sur les hydrocarbures.

Dans sa comptabilité, le Français Total a mis à zéro ses actions dans le russe Novatek soit $3,7 milliards. Rien n’empêchera Total de réactiver ses actions dans quelques temps.

Le secteur nucléaire européen est fortement dépendant de Moscou, important pour plus de €200 millions d'uranium chaque année. A Dunkerque, France, des dizaines de fûts d'uranium, brut et enrichi, en provenance de Russie ont été livrés.

Nikolay Tokarev, PDG de Transneft, a reçu des demandes de livraisons de pétrole par pipeline de la part de la Pologne et de l’Allemagne pour 2023 pour 3 millions de tonnes. Si la présence de l’Allemagne n’étonne pas, la Pologne, qui est très vocale contre la Russie, surprend. Le pipeline Druzhba est exempté de sanction et devrait livrer les mêmes quantités que cette année.

Une explosion s'est produite sur un gazoduc russe Urengoy-Pomary-Uzhhorod, situé dans la région de Tchouvachie, dans l'ouest de la Russie. Il fait partie du réseau qui achemine le gaz vers l'Europe et la Turquie.

 

Les parlementaires Européens et le Qatar
Dessin: Patrick Chappatte

 

Europe

Dans la série, soyons créatif, dès le 15 février, l’Europe plafonnera les prix de l’achat de gaz à €180 le MWh et au début février, l’Europe va se passer du diesel Russe. Au moins tout cela permettra de passer plus rapidement aux énergies propres.

La zone Europe devrait entrer dans une récession en 2023 selon un sondage du Financial Times. L’inflation et le manque d’énergie sont pointés du doigts.

 

Allemagne

Pendant que les joueurs de foot allemands disaient que le mondial de foot était "booh vilain pas beau", Berlin a passé un accord gazier avec le Qatar pour les 15 prochaines années.

Malgré les températures très basse, les Allemands devraient réduire de 20% leur consommation de chauffage de gaz-méthane selon Klaus Müller le président de la Bundesnetzagentur. Avec le froid, ça risque de chauffer.

La consommation de l’industrie a diminué de -12% et -13% pour les ménages.

Le PDG de la marque Volkswagen, Thomas Schaefer, a déclaré que les investissements dans des projets allemands et européens pour la construction de voitures électriques n'auront plus de sens financièrement si "les décideurs politiques ne parviennent pas à contrôler la flambée des prix de l'énergie à long terme". VW pourrait fermer des entreprises en Allemagne pour partir en Chine.

 

France

Avec 500'000 exemplaires, le livre fançais le plus vendu est l’excellent "Le monde sans fin", de Jean-Marc Jancovici et du dessinateur Christophe Blai.  D'ailleurs, Jean-Marc Jancovici sera le 7 janvier au Châble, Verbier, Suisse pour une conférence.

La mise en service du nouveau réacteur EPR à Flamville est retardé de 6 mois à quelque part en 2024. On rajoute également €400 millions à la facture qui passe à 13,8 milliards. Le prix final est toujours dans la marge d’erreur. Il n’est pas trop éloigné du budget de 3,5 milliards initialement prévu.

RTE, le gestionnaire du réseau annonce une diminution de 8,3% de la consommation d’électricité essentiellement due par l’industrie. Le mémo n’est pas passé à McKinsey. Du coup, Gerard Darmanin a annoncé que les citoyens faisaient un super job.

Macron va offrir des chèques jusqu’à €350 pour acheter du bois pour le chauffage.

Les vols en avion intérieurs lors d’un trajet en train de moins de 2h30 pourraient être interdits en France.

Heureusement que la France n’a pas gagné la Coupe du Monde de foot, sinon on aurait vu Macron entrer sur le terrain et se frotter à MBappé et dans les vestiaires pour faire un discours dont lui seul a le secret. Par chance, le rôle de Roi de la France ne consiste pas à se prostituer dans les médias et en faire des caisses.

Les 2 voyages aller-retour au Qatar se montent à €501'000 et 480 tonnes de CO2. Le diesel consommé aurait pu chauffer 250 maisons. Bah ! dans ces maisons, un col roulé devrait suffire.

 

 

Finlande

La Finlande obtient son tout premier terminal flottant de LNG Gaz-Méthane liquide.

La société américaine de GNL Excelerate Energy a livré cette unité flottante de stockage et de regazéification. L'Exempla aura une capacité de 5 milliards de m3 par an, au port d'Inkoo. Ce genre d'installation est l'un des 19 nouveaux projets de méthane liquide qui seront mis en service en Europe au cours des prochaines années.

Avec ses émissions de méthane, le gaz naturel est climatiquement bien plus polluant que le pétrole et au coude à coude avec le charbon.

 

Suisse

A la coupe du Monde de foot, la Suisse a montré l’exemple pour les économies d’énergies. Contre le Portugal (6-1), elle a pris une douche froide.

Alors que personne ne pouvait prédire ce qu’il allait se passer après l’embargo européen sur le pétrole russe, certains y vont franchement pour l’année prochaine:  Norbet Rücker de Julius Bär prévoit une baisse des prix de l’essence en Suisse, car le commerce russe est loin de la Suisse. Si la première partie est possible, le motif invoqué est une pépite.

L’Union Pétrolière Suisse, par Fabian Bilger, dit que "la Suisse n’importe pas de pétrole Russe et donc que le plafonnement des prix de l’Europe n’a pas d’impact sur le pays. L’approvisionnement du pays en pétrole est assuré. Les importateurs ont des réserves obligatoires de 4,5 mois pour le diesel et l’essence et 3 mois pour le kérosène."  Il est rassurant de pouvoir compter sur l’éclairage des gars qui s’occupent de l’avenir énergétique du pays.

Puisque l’on parle de l’Union Pétrolière Suisse, le lobby du pétrole a réussi à placer son homme de paille: Albert Rösti comme ministre de l’énergie. Il faut se pincer pour ne pas rire. Après Ignacio Cassis (lobby de la pharma), c’est un deuxième ministre qui représente un lobby au sommet de la hiérarchie du pays.

Le parlement Suisse est de plus en plus contrôlé par les lobby car en Suisse, il est possible de refiler aux politiques des enveloppes pour des emplois, des réunions fictifs ou des postes dans des conseils d’administrations. Quel prochain lobby aura un poste de ministre ?  Le secteur bancaire ou la Chine ?

 

Dessin: l'excellent Chappatte

 

Pologne

Le Premier ministre Mateusz Morawiecki a annoncé que l'entreprise américaine Westinghouse construira une centrale nucléaire en Pologne.

Quelques jours plus tard, l'entreprise sud-coréenne KHNP a signé une lettre d'intention avec son gouvernement pour la construction d'une autre centrale nucléaire.

Morawiecki n’a pas précisé comment il allait payer ces deux centrales.

 

Angleterre

Entre les grèves, les prix du gaz-méthane ainsi que de l'électricité qui atteint des plafonds, le pays est en train de payer très cher la libéralisation folle de tous ses secteurs cruciaux.

Même doux, l'hiver devrait laisser des traces.

Julian Assange est toujours détenu dans les prisons anglaises et il devrait être déporté vers les Etats-Unis durant 2023.

 

Les Amériques

Etats-Unis

Les majors pétrolières et gazières ont eu une année magnifique avec plus de $200 milliards de bénéfices durant les deux trimestres après la guerre en Ukraine. On ne parle pas de l’industrie de l’armement qui explose sur le même motif. 

Après avoir vendu pour 210 millions de barils de pétrole afin de faire chuter les prix sur les marchés, Washington est en train de racheter 3 millions de barils (pour février) et remplir sa réserve pétrolière.

En 2023, la consommation journalière de pétrole devrait augmenter de 0,7 %, à 20,51 millions b/j. Les USA sont les plus grands consommateurs de pétrole devant la Chine à 15 millions b/j.

Exceptionnelle vague de froid sur l’entier des Etats-Unis à -35 degrés durant Noël via la tempête Elliot.

Joe Biden a lancé un programme (Inflation Reduction Act) de plus de $369 milliards afin de soutenir avec de larges subsides les entreprises qui vont produire sur le sol américain des solutions vertes comme des voitures électriques, de l'hydrogène ou des batteries. Cette idée fout la trouille à l’Europe qui voit partir ses entreprises à cause des prix élevés de l’énergie et surtout elles se délocalisent pour profiter des subsides américains. En tout cas, les américains savent très bien tirer parti de la guerre en Ukraine et de l'enlisement de l'Europe. En tout cas dans ce dossier, Max Bergmann pense que "L'Europe... vous êtes ridicule."

Le gouvernement a voté une enveloppe de plusieurs milliards pour financer l’achat d’armes américaines pour Taïwan. La nouvelle a fait plaisir aux chinois. On a vraiment l’impression que Biden n’a pas envie d’être le président démocrate qui n’a pas eu sa guerre.

Volodomyr Zelensky s’est rendu aux USA. Il a trouvé des bons d’achats afin de se faire livrer des armes américaines. Le secteur de l’armement américain réalise une excellente année et 2023 s’annonce sous les meilleurs hospices. Pourvu que cela dure.

Durant l’année 2022, l’action de Tesla a perdu 65% et sa valeur boursière a perdu $800 milliards et se trouve au-dessous du pétrolier ExxonMobil.

 

Brésil

Le président Luiz Inácio Lula da Silva va remplacer le CEO du pétrolier national PetroBras. Ce sera le 4ème PDG en 2 ans. Du côté politique, PetroBras est également utilisé pour des pots de vin.

Le géant de l'électricité Eletrobras a été privatisé par Bolsonaro. Il n'est pas improbable que le groupe de $19 milliards retourne dans le giron de l'Etat.

Le roi Pelé est décédé.

 

Venezuela

L'américain Chevron, va effectuer sa première cargaison de pétrole brut depuis le Venezuela. Il sera dirigé vers une raffinerie américaine après la récente dérogation de la Maison Blanche, un pétrolier chargé de brut Boscan de type asphalte.

Comme l'Europe, les USA font face à une pénurie de diesel. Si l'Europe n'a nulle part où aller chercher ce diesel, Joe Biden a mis sur pause les sanctions contre le Venezuela afin d'obtenir le brut lourd qui permet de raffiner du diesel et du kérosène pour les avions.

 

Tempête Elliot : La tempête hivernale Elliot paralyse les Etats-Unis

 

Asie

Inde

La consommation de carburant a augmenté de 10,2% en novembre en comparaison avec novembre 2021. Le bitume pour faire les routes +30,3%, le diesel +8,2%.

En novembre, l’Inde a importé 1 million b/j de pétrole russe et 960'000 b/j de l’Irak.

La consommation de charbon a augmenté de 10% en 2022, pour atteindre près de 1,2 milliard de tonnes. Selon le ministère du charbon et des mines, la demande indienne de charbon devrait augmenter au cours des dix prochaines années jusqu'à atteindre un pic entre 2030 et 2035.

 

Japon

Les Jeux Olympiques ressemblent à une centrale nucléaire. Devisé à $6 milliards en 2013. Au final, ils auront coûté $12 milliards. Cerise sur le gâteau, le gouvernement avait caché la réalité et annoncé une somme de 2 milliards en-dessous la réalité. Au point commun avec le nucléaire, des pots de vin ont été versés.

Puisque l'on parle de nucléaire, le premier ministre insiste pour remettre en service les centrales nucléaires encore à l'arrêt suite à Fukushima.

Le Japon ne va pas totalement s'inscrire dans la construction de voitures électriques. Les e-véhicules sont poussés par la Chine. Le Japon est en train de privilégier l'hydrogène et Toyota va progresser dans ce sens.

 

 

 

Moyen-Orient

Iran

La Russie et l’Iran possèdent les plus grands gisements de gaz-méthane dans le monde ainsi que des gisements pétroliers importants. Un rapprochement s’opère entre les deux parties et la Russie va envoyer des experts et de la technologie afin d’extraire pétrole et méthane. La Russie va aider Téhéran a améliorer le taux d’extraction des gisements d’au moins 12,5% durant 2023.

L’accord sur le nucléaire est mort selon Joe Biden. On peut imaginer que Téhéran va faire monter la pression en augmentant le taux de raffinage de l’uranium afin d’obtenir l’arme atomique.

Les manifestations se transforment en grève et notamment dans le secteur du pétrole et du gaz. Est-ce que cette révolte sera éteinte par le gouvernement, y aura-t-il des changements, un renversement du pouvoir ?  A suivre en 2023.

 

Syrie

Dix employés ont été tués et deux autres blessés dans une attaque terroriste menée contre trois bus transportant les employés du champ pétrolier de Al-Taym à Deir Ezzor, dans l’est du pays. L’attaque a commencé par la détonation d’engins explosifs au passage des bus, avant que "probablement" des membres de l’Etat Islamique ne commencent à tirer sur les véhicules.

L'attaque pourrait provenir du groupe État islamique peu après le lancement d’une opération antijihadiste des Kurdes et de la coalition internationale.

 

Irak

Bagdag aimerait augmenter ses exportations de pétrole en 2023. En novembre, le No2 de l’OPEP a exporté 3,329 millions b/j à un prix moyen de $82,4 le baril soit plus de $8 milliards de revenus. La brèche créée par la Russie pourrait être une opportunité de faire entrer plus de pétrodollars.

 

Les prévisions de la Banque Centrale Américaine
Dessin: HedgEye

 

Phrases du mois

"L'Europe... vous êtes ridicule. Vous devez commencer à vous demander quelles sont les priorités des dirigeants européens. S'agit-il de s'attaquer à la crise climatique ? Ou s'agit-il simplement du résultat net d'un de leurs constructeurs automobiles ... et d'une bande de bureaucrates ... qui sont juste obsédés par le maintien du libre-échange ?" Max Bergmann, ancien haut fonctionnaire du département d'État américain qui dirige aujourd'hui le programme Europe du Centre d'études stratégiques et internationales.

"Nous ne savons pas où cela va se terminer. Ce que nous savons, c'est qu'il est de notre devoir de continuer à soutenir notre soutien militaire à l'Ukraine, afin qu'ils soient dans la meilleure position possible sur le champ de bataille, de sorte que si et quand la diplomatie est appropriée, ils seront dans la meilleure position à la table des négociations."  Jake Sullivan

 

"L'asymétrie de la connerie : la quantité d'énergie qui est nécessaire pour réfuter une connerie est plus grande que pour la dire."  Loi de Brandolini

 

Cette revue s'appuie sur les sources de: Tom Whipple et de Steve Andrews d'ASPO USA, de Resilience.org, de médias aux Moyen-Orient, OilPrice.com, l'humour des chroniques matinales de Thomas Veillet Investir.ch, et toutes les informations diverses et variées, récoltées dans différents médias à travers le monde comme FT.com, Bloomberg, Le Temps, etc.

 

Notre Mission

Ne pas vous dire ce que vous devez penser, mais dire ce qui se passe dans les coulisses du Business des Energies.

Contact

PicEnenergie 2000Watts.org
Chatel-St-Denis, Suisse

+41 77 430 6066
LaurentH (at)2000Watts.org
Pétrole Peak Oil
Laurent Horvath
2000Watts_org