Energies, Economie, Pétrole et Peak Oil: Revue Mondiale Juillet 2022

Le 1er de chaque mois, retrouvez un tour du monde des Energies. A l'agenda:
- Arabie Saoudite: Le prince héritier de retour sur la scène internationale  
- Japon: L'eau radioactive de Fukushima rejetée dans le Pacifique
- USA: Joe Biden tente de faire baisser les prix à la pompe
- Iran: Accord avec la Russie pour l'exploitation du gaz
- Russie: Le gazoduc Nord Stream 1 ne livre plus que 20% de gaz
- France: Les prix de l'électricité atteignent des recors pour cet hiver
- Turquie: Erdogan devient incontournable pour l'Europe et la Russie
- Innovation: Une voiture solaire est lancée

 

Si vous avez fait le plein d'essence en Suisse, vous avez dû vous dire que le prix du baril de pétrole a été stable durant tout le mois et qu'il est resté très haut perché. Tout cru, patate crue. Le brut est repassé sous la barre des $100, mais les pétroliers ont oublié de répercuter la baisse.

Au final, à Londres, le Brent a terminé le mois à $104  (115 fin juin). Du côté ou Joe Biden aime se ballader à vélo avec des cales-pieds qui coincent les pieds, le WTI de New York pointe à $98.62 ($106,6 fin juin.)

Vous êtes bien assis?  Ca commence!

 

 Graphique du mois

Qui continue d'acheter des hydrocarbures à la Russie du 24 février au 4 juin 2022

 

 

Monde

Depuis 2010, la population mondiale a augmenté de 1 milliard de personnes pour atteindre 8 milliards d'unités.

Les températures du mois de juillet n'ont jamais été aussi chaudes à travers le monde. Le mois s'est passé entre épisodes de sécheresses aux Etats-Unis, à travers l'Europe et l'Asie ainsi que des inondations et des incendies de forêts. La tendance est claire.

 

Pétrole

Selon Rystad Energy, le pétrole récupérable dans le monde est désormais estimé à 1'572 milliards de barils, soit une baisse de près de 9% depuis l'année dernière et 152 milliards de barils de moins qu'en 2021. Le pétrole récupérable correspond au terme de l'industrie "pétrole brut et condensat de location restants techniquement récupérables", c'est-à-dire les volumes prévus, y compris les champs, les découvertes et les découvertes futures risquées. Annuellement, la consommation est de 30 milliards de barils.

Les majors pétrolières ont réalisé des bénéfices records. Pour le trimestre, les pétroliers devraient dépasser les $100 milliards de bénéfices.

 

OPEP+

Une nouvelle rencontre du cartel est prévue durant la première semaine d'août. L'OPEP devrait extraire 32 millions b/j en 2023 contre 28,7 actuellement. Le problème est que les pays n'arrivent pas à suivre et à atteindre les quotas qui leur sont dictés. L'Arabie Saoudite ne semble pas en avoir sous la pédale, la Libye est en guerre civile et en Irak, le chaos arrive. Difficile de voir en l'OPEP une forte augmentation de l'offre.

Depuis le peak oil de pétrole conventionnel, le Canada et le schiste américain avaient porté à bout de bras l'offre. Cependant, en cas de crise économique, la demande va s'effondrer, tout comme les prix.

La consommation mondiale pourrait grimper à 103 millions b/j soit le record absolu.

 

Investissements

L'Euro/Dollar américain est passé de 1,15 à 1 et l'inflation chatouille les banques nationales. La Banque Européenne ne fait pratiquement rien et la FED américaine tente d'éteindre le feu des 9,1% d'inflation. On sent que tout va bien se passer dans les mois à venir.

Lorsqu'un pays aligne 2 trimestres consécutifs avec un PIB négatif, il est en récession. Pas aux USA. Pour éviter d'être en récession et pour ne pas passer pour une pive lors des élections de mi-mandat en novembre, Joe Biden a réinventé le concept et la définition d'une récession. Même si les USA viennent d'aligner deux trimestres négatifs, ça ressemble à une récession, ça a la couleur d'une récession, mais ce n'est pas une récession. Reste à inventer un mot qui se termine par -ion pour qualifier la situation actuelle. En tout cas, Joe Biden ne manque pas d'humour, n'est ce pas cela l'essentiel?

La responsable américaine du budget, Madame Janet Yellen, pense que l'inflation est à un niveau inadmissible et qu'en mettant une limite au prix du pétrole Russe cela pourrait aider. Oui, il faut dire que les sanctions contre Moscou fonctionnent hyper bien pour l'économie Européenne et Américaines.

 

Gaz

Fatih Birol, Directeur de l'Agence Internationale de l'Energie prévient l'Europe "qu'il faut se préparer à un arrêt complet des livraisons de gaz russe pour cet hiver." La question reste ouverte: est-ce que ça va chauffer avec le gaz durant cet hiver ?

 

Voiture solaire

La marque de voiture LightYear a réalisé une voiture solaire qui peut fonctionner presque entièrement à l'énergie solaire. Grâce au soleil, elle peut effectuer 70 km par jour. Belle prouesse! Reste le prix: un tantinet au-dessus de €230'000 pour l'instant avec un objectif à €30'000 d'ici à quelques années.

Imaginez, utiliser une voiture qui se recharge toute seule et gratuitement.

 

 

Voitures Electriques

Les dirigeants de l'industrie minière ont prévenu qu'il n'y avait pas assez de cuivre, de lithium, de cobalt ou de nickel pour toutes les batteries des véhicules électriques que la transition demande. Et ils ne sont pas les seuls.

Malgré cela, l'Union européenne est allée de l'avant et vient d'interdire la vente de voitures à moteur à combustion à partir de 2035.

Le chinois BYD (Build Your Dream) a dépassé Tesla avec le nombre de voitures électriques vendues dans le monde. L'entreprise de Shenzhen a vendu 641'000 voitures durant les 6 premiers mois de l'année contre 504'000 pour Tesla. BYD va s'attaquer aux marchés hors de Chine avec des voitures dès $30'000.

Présentation de la BYD 2022

 

Les 3 pays au top du hit parade du mois

Arabie Saoudite

La rock star du mois est sans conteste le prince héritier Mohammed bin Salman (MbS) d'Arabie Saoudite.

Alors qu'il avait annoncé que l'Arabie Saoudite était un pays paria et qu'il ne rencontrerait jamais le prince héritier, MbS, Joe Biden a rétropédalé. Ca tombe bien, le vélo réussit à Joe Biden, le moment a été un exercice de haute voltige. Comme quoi la réal politik est plus forte que les promesses électorales. Le sourire de MbS en dit long. Bref, Joe a tenté de rompre le lien pétrolier entre Ryad et Moscou.

A son retour aux USA, Joe Biden a pu constaté que les prix du baril de pétrole regrimpent.

MbS en a profité pour aller faire une ballade en Europe. Il a débuté en Grèce puis il a fait un coucou en France où Macron en a profité pour présenter le dernier catalogue d'armements made in France. L'Arabie adore acheter des armes surtout quand le baril dépasse les $100.

On ne sait pas si MbS a commenté l'affirmation de Macron: lors du G7, Emmanuel avait affirmé que l'Arabie Saoudite n'avait plus de capacité d'augmenter ses extractions.  Le prince MbS a annoncé, le 16 juillet, que la production d’or noir du pays devrait plafonner, peak oil, dans cinq ans, à un niveau plus faible que celui attendu à 13 millions b/j.

"Les personnes connaissant les opérations [saoudiennes] affirment que Riyad aurait du mal à produire 11 millions de barils par jour pendant plus de quelques mois et 12 millions de barils par jour pendant plus de quelques semaines. Ils citent les besoins de maintenance des champs, la baisse de production de certains champs et les problèmes techniques liés aux niveaux de pression."

 

Rencontre MbS et Joe Biden

 

Russie

La pilule est mal passée. La réunion entre les présidents Iraniens Raisi, turc Edrogan et Poutine est restée en travers de la gorge des capitales européennes. Ankara a besoin du gaz et du pétrole Russe et si possible à prix d’amis. L'Iran s'appuie sur le soutient Russe pour la commercialisation de son pétrole et la Russie réclame des drones et de l’armement Iranien.

Le ministre des affaires étrangères de la Hongrie, Peter Szijarto, est allé rencontrer à Moscou Sergey Lavrov histoire de parler pétrole et gaz. Budapest dépend à 85% du gaz russe et à besoin de 700 millions m3 de gaz de plus que les contrats actuels.

Vladimir Poutine va continuer à faire joujou avec l’Europe via les livraisons de gaz. La croissance Allemande a atteint 0,1% en juin et une récession est de -3% est prévue dans les mois à venir. Le Rouble est fortement remonté à 58 pour 1 dollar. Il était descendu à plus de 80 après le début de la guerre. La chute du PIB russe devrait se situer entre 5 et 8%.

"Tout le monde doit savoir que, dans l'ensemble, nous n'avons même pas encore commencé quelque chose de sérieux. Le cours de l'histoire est imparable, et les tentatives de l'Occident pour imposer sa version de l'ordre mondial sont vouées à l'échec." de Vladimir Poutine aux dirigeants parlementaires russes.

Pour la première fois depuis des semaines, M. Poutine a également affirmé que la Russie était prête à s'asseoir à la table des négociations de paix avec l'Ukraine, tout en prévenant que "plus cela durera, plus il sera difficile pour eux de conclure un accord avec nous".

En juin, les exportations combinées de brut et de produits de la Russie ont chuté de 250'000 b/j par rapport à mai pour atteindre 7,4 millions de b/j, au plus bas depuis août 2021. Dans le même temps, les revenus des exportations pétrolières russes ont augmenté de $700 millions en juin par rapport à mai en raison de la hausse des prix du pétrole, pour atteindre 20,4 milliards de dollars, soit 40% de plus que la moyenne de l'année dernière selon l'AIE.

La Russie livre l'Inde et la Chine avec des rabais de plus de 30$ le baril de pétrole. Ce pétrole est raffiné pour ensuite repartir en Europe.

 

 

Allemagne

Le Deutsche Bank voit l’Allemagne entrer en récession d’ici à la fin de l’année avec un -3% du PIB.

Le gouvernement a été forcé de s'engager dans l’actionnariat du géant de l’énergie Uniper. Le chèque présente un montant de €15 milliards pour 30% des actions. Uniper achète du gaz russe et le plus grand énergéticien européen est en quasi faillite. Via la porte-parole de l'Allemagne et accessoirement présidente de l’Europe, Ursula von der Leyen, les pays européens vont devoir réduire leur consommation de gaz de 15% pour des motifs de solidarité envers l’Economie Allemande. L’appel a été rejeté par l’Espagne, le Portugal, la Grèce. L’Espagne pense que l’Allemagne a trainé dans sa transition énergétique et ce n’est pas aux autres pays de passer à la caisse. Au final, un accord, (que personne ne peut refuser) non contraignant et avec autant de portes que de fenêtres, a été conclu.

Le gazoduc Nord Stream 1 est en réparation. Après une première turbine Siemens qui avait été bloquée par le gouvernement canadien Trudeau, c'est au tour de la deuxième turbine de subir le même sort. Du coup, les livraisons, via Nord Stream 1, plafonne à 20% de sa capacité à 30 mn au lieu de 160.

La meilleure stratégie de l'Allemagne est d'aller brûler des cierges pour que l'hiver ne soit pas trop froid.

Les prix annuels de la consommation d'énergie, en Allemagne, pourraient grimper de 1,500 euros to 4,700 euros.

La porte-parole de l'Allemagne et accessoirement Présidente de la Commission Européenne, Ursula von der Leyen, a demandé aux Pays de l'EU de réduire de 15% la consommation de gaz pour cet hiver ce qui représente 6 semaines de consommation.

 

Livraisons de gaz russe vers l'Europe

 

Europe

La consommation de charbon pourrait grimper de 7% cette année alors qu'elle avait déjà augmenté de 14% en 2021.

L’inflation de juin a grimpé à 8,6% dans la zone Euro. La Banque Européenne a augmenté ses taux de 0,5%. Christine Lagarde, sa directrice, est allée brûler un cierge pour que cela fonctionne alors que la dette italienne part en vrille. Tout cela n’empêche pas Bruxelles de travailler sur un nouveau paquet de sanctions contre la Russie, vu que les paquets précédents ont fonctionné à merveille. Si durant la pandémie les ménages ont stocké du PQ, maintenant il faut stocker du bois et des génératrices électriques pour passer l’hiver au chaud.

La Commission a décidé que le gaz naturel et le nucléaire sont des énergies propres et qu'elles doivent être financées comme les énergies renouvelables. On se rappelle du tour de passe-passe avec le gaz quand la Emmanuel Macron a poussé afin de se faire subventionner ses nouvelles centrales nucléaires. Avec pareil green washing comment voulez-vous demander aux citoyens de faire des efforts pour ne pas polluer alors que les gouvernements transgressent toutes les règles?

 

Autriche

Le gouvernement a annoncé qu'il ne partagera pas le gaz stocké sur son territoire avec d'autres pays notamment l'Allemagne ou la Suisse.

 

France

Beaucoup ont les yeux rivés sur l'Allemagne pour un blackout électrique, cependant la France a tout le potentiel de passer un hiver encore plus torride et voler la vedette à Berlin. Sur les marchés de la bourse d'électricité, les contrats pour la France touchent le ciel à plus de €50 ct le kWh contre 35 ct pour l'Allemagne selon Bloomberg.

Toujours dans l'épisode, cet hiver sera fun, le gouvernement Macron peine à communiquer sur la situation énergétique réelle qui arrive. Alors que presque la moitié des centrales nucléaires sont à l’arrêt, que les réserves de gaz sont sur le mode SOS et qu’il manque de charbon, Olivier Véran a proposé d’éteindre le WIFI durant la nuit et de fermer la lumière quand l’on sort d’une pièce. Ben finalement, la transition énergétique, c’est assez simple.

Total va baisser ses marges sur les ventes d’essence et réduire les prix à ses stations de €20 centimes de septembre à octobre et de 10 centimes en novembre et décembre suite à la pression du gouvernement. Dans les bonnes nouvelles, avec un bénéfice de €5 milliards pour le 2ème trimestre, la major pétrolière ne paie pas d'impôts en France. 

Le gouvernement va devenir propriétaire d'EDF à 100% et racheter les 16% d'actions sur le marché. La dette creusée par EDF, avec un parc nucléaire hors d'usage et impayable, pousse le gouvernement à injecter continuellement du cash dans l'entreprise. De plus, comme EDF est obligée de vendre son électricité à perte pour satisfaire le système de bouclier énergétique du gouvernement Macron, il vaut mieux que l'entité soit dans les mains publiques pour financer les dettes. Cette situation vient également de la libéralisation du marché de l'Energie voulue par Bruxelles.

Après n'avoir pas piqué une rame durant 5 ans au niveau des énergies notamment grâce à McKinsey, "l'Emmerdeur en chef" pense que son pays va manquer de gaz durant cet hiver et il recommande de manière grandiloquente : "Nous avons besoin d'une mobilisation générale. Il va falloir économiser l'énergie."  Il n'y a que quelques années, Macron s'était ouvertement moqué de ceux qui voulaient économiser de l'énergie et causer un retour à la lampe à huile. Cette crise a le potentiel de souligner l'incompétence énergétique de certains présidents.

 

On éteint le wifi, on ferme la lumière quand on sort d’une pièce. Ils ont un très fort impact sur notre consommation énergétique.
Les conseils éclairés d’Olivier Véran

 

Italie

La dette italienne est de €3’000 milliards pour un ratio de 150% du PIB. La démission de Draghi, ex-Goldman Sachs et ex-Banque Européenne – qui est quand même plus ou moins responsable de l’endettement prodigieux de la Grèce en son temps, lui qui avait maquillé les comptes du pays quand il était à la tête de Goldman Sachs – n’arrange pas forcément la situation.

Les mauvaises langues pourraient dire que personne n’est mieux placé que lui pour voir la direction qu’est en train de prendre l’Italie et qu’il préfèrerait quand même quitter le navire avant que cela ne soit trop visible. On se demande où Goldman Sachs va le mettre pour servir la grande pieuvre.

L’Italie tente de trouver du gaz afin d’assurer sa production d’électricité et de chauffage pour cet hiver. Comme Draghi s’est fortement opposé à la Russie, Poutine a coupé les livraisons. ENI va acheminer plus de gaz via l’Algérie, mais les quantités ne compenseront pas les pertes.

 

Suisse

Proactivement, le Conseil Fédéral est en train de faire un très bon travail notamment à travers le plan OSTRAL pour la gestion de l'électricité et du réseau pour cet hiver. Pas dit que cela passe, mais au moins le gouvernement prend le taureau par le corne et avec transparence.

Quand aux politiciens, ils se ruent dans les médias pour exposer leurs incompétences dans le domaine de l'énergie de l'UDC aux Verts. Une véritable course à l'incompétence. La Suisse manque visiblement de personnalités visionnaires et courageuses, d'hommes ou de femmes d'Etat.

Alors que l'industrie de gaz est pointée du doigt pour son incompétence et son incapacité à avoir anticipé la crise actuelle, le lobby du gaz tente de se repositionner comme acteur de la solution!

Les statistiques climatiques suisses 2021 montrent qu'il y a une augmentation nette de la consommation d'essence et diesel. Sur la période 1990-2021, les émissions de CO2 liées au trafic n'ont pas baissé.

Ruée sur le chauffage à mazout. Suite à l'annonce du Conseil Fédéral sur un manque de fioul de chauffage, les propriétaires se sont rués sur les commandes. Au lieu de remplir leur citerne, beaucoup se contentent du strict minimum en attendant que les prix baissent.

 

 Prix pour les contrats d'électricité pour la France
Une augmentation de 10 fois par rapport à la moyenne 2010-2020

 

Norvège

Les ouvriers du pétrolier et gazier nationale Equinor ont fait la grève et avaient réduit de 60% les extractions de gaz. Ca tombe assez bien car l'Europe n'est pas en manque de gaz. La Norvège fournit le 42% du gaz à l'Angleterre et le 25% à l'Europe. Le gaz a grimpé de 80 à 180$ MW. 

Après quelques jours, leurs revendications ont été acceptées.

 

Angleterre

Le PDG de Shell, Ben van Beurden, pense que "l'Europe va faire face à un hiver particulièrement difficile et certains pays pourraient rationner leurs énergies et que les prix vont grimper."

Le gouvernement accepte la construction de deux nouvelles centrales nucléaires pour €30 milliards à Sizewell, Suffolk. Dans la région, le manque d’eau pourrait refroidir le fonctionnement de ces 2 nouvelles unités.

Afin de financer ces 2 centrales, les consommateurs vont devoir immédiatement passer à la caisse et l’électricité va être immédiatement augmentée même si les réacteurs seront mis en service dans 10-15 ans. Ainsi chaque ménage verra sa facture grimper de €150 à €500 pour payer à l’avance ces centrales. Le plus drôle est qu’aucunes livraisons d’uranium n’a été sécurisées. Il se pourrait que ces deux centrales ne fonctionnent jamais.

L’autorisation finale pourrait arriver l’année prochaine si les oppositions seront levées.

 

Tracking des vols en avion : 28 juillet 2022, 11h55

 

Moyen-Orient

Iran

Téhéran et Moscou ont signé un accord de collaboration de $40 milliards entre Gazprom et National Iranian Oil Company pour le développement des gisements gaziers de Kish et de South Pars qui se trouve à cheval entre le Qatar et l’Iran. Gazprom sera également partie prenante pour d’autres projets de gaz liquéfié (LNG) transportable en navire méthanier.

Derrière la Russie, l’Iran possède les deuxièmes plus grandes réserves de gaz au monde. Autant dire que Moscou a la main mise sur le gaz au niveau mondial. De plus, cela permettra à l’Iran de diminuer les exportations de gaz du Qatar via le gisement transfrontalier de South Pars. Cette perspective doit réjouir Ursula von der Leyen qui voyait dans le Qatar son chevalier bleu.

Téhéran annonce avoir la capacité de fabriquer une bombe atomique, mais y renonce pour l’instant selon Kamal Kharrazi, président du Conseil stratégique des relations internationales. Cette annonce est intervenue après la visite de Biden en Israël et que Washington ne voit un intérêt stratégique (pétrolier) à rediscuter de l’accord détruit par Trump sur le nucléaire.

 

Irak

Des milliers de manifestants fidèles au clerc chiite Moqtada al-Sadr ont pris d'assaut le parlement irakien, entraînant une impasse politique permanente pour le deuxième plus grand producteur de pétrole de l'OPEP.

Les manifestants d'al-Sadr, combattent la nomination, contrôlée à ce stade par l'Iran, de l'ancien Premier ministre Nouri al-Maliki, le plus féroce rival d'Al-Sadr.

Al-Sadr se bat pour un gouvernement anti-iranien en Irak. Il a demandé aux députés de prendre d'assaut le parlement puis de se disperser afin de suggérer à Al-Maliki de prendre le temps de réfléchir à sa décision et de déterminer s'il souhaite déchaîner toute la force d'Al-Sadr. Cela ressemble un peu à l'attaque du Capitole aux USA et tombe assez mal car l'Irak exporte plus de 3,5 millions b/j de pétrole.

 

Qatar

La compagnie Shell est entrée dans un partenariat avec QatarEnergy afin de développer le gisement gazier de North Field East. L'objectif du Qatar est d'augmenter ses capacités d'exportations de gaz liquide de 77 millions de tonnes à 110 d'ici à 2026. Shell rejoint Exxon, Total, Eni et ConocoPhillips dans le projet.

Il y a urgence car la Russie et l'Iran vont commencer à puiser dans les gisements gaziers transfrontaliers et le premier qui extrait du gaz, la manne est pour lui.

 

Turquie

Le président turc, Recep Tayyip Erdoğan, a marqué 20 points durant ce mois. Il devient incontournable, notamment grâce à la cacophonie qui règne à Bruxelles et les capitales européennes. On rappelle qu'une bonne partie du gaz Russe et le pétrole de la région transitent par la Turquie.

Erdogan a réussi à débloquer les céréales ukrainiennes et il a participé à la réunion entre l'Iran, la Russie et la Turquie pour peser sur la scène internationale.

Dans le cadre de l'OTAN, la Turquie a accepté la venue de la Finlande et de la Suède à condition que les deux pays extradent immédiatement vers la Turquie 33 militants kurdes (12 Finlandes et 21 Suède) et membres du mouvement Gulen.

 

Azerbaïdjan

En visite dans le pays, Ursula von der Leyen, a confirmé la signature d’un accord avec Baku pour doubler les livraisons de gaz à 20 milliards m3 via le corridor du Sud en mer Caspienne.

Dans la partie greenwashing, qui devient une spécialité d'Ursula, elle désire réduire les émanations de méthane lors de l’extraction et le transport du gaz et d’activé les énergies renouvelables. Pas un mot plus haut que l'autre!

 

 

Les Amériques

USA

Alors que les prix du baril dépassaient les 100$, en mai, la production pétrolière américaine a diminué à 11,595 millions b/j. Ce n'est pas une monstre bonne nouvelle si le monde se dirige vers une augmentation de la consommation d'or noir. En comparaison avec mai 2021, la diminution est de  239'00 barils par jour selon l'Agence Américaine de l'Energie. L'Agence pense que les USA pourraient extraire 12,77 millions b/j l'année prochaine, ce qui serait un nouveau record. Les gisements de schiste semblent marquer le pas.

Joe Biden avait pris pour engagement de traiter de paria l’Arabie Saoudite. "Nous menons en montrant l’exemple, pas en montrant notre force. Nous faisons partie de quelque chose qui nous dépasse. Nous sommes une boussole pour le monde" avait-il dit le 4 juillet 2021.  Il y a un dicton qui dit: il ne faut jamais brûler les ponts, surtout lorsque le prix du baril augmente. Du coup, Joe a rétropédalé pour aller rencontrer son ami MbS en Arabie Saoudite. Au final, il n'aura rien obtenu, à part des ventes d'armes américaines et l'Arabie semble toujours raccord avec la Russie.

Afin de pousser les prix à la baisse de l'essence (+41%) et de contrer la guerre en Ukraine, Washington met 1 million de barils de pétrole par jour sur les marchés pendant 6 mois. Les barils sont puisés dans la réserve nationale. Cependant, une partie de ce pétrole est envoyé à la….. Chine! J'ai envie de dire quelque chose, mais ne dis rien.

 

 

Au mois de juin, l'inflation a atteint un sommet depuis 50 ans à 9,1% contre 8,6% en mai. La Banque Fédérale Américaine a de nouveau augmenté ses taux directeurs de +0,75%. De plus, alors que les prix des carburants et du gaz touchent des sommets, il n'est pas improbable que Joe Biden limite les exportations américaines de pétrole et de gaz notamment en direction de l'Europe.

Aux États-Unis, la décision du président Biden d'exempter les panneaux solaires produits en Asie du Sud-Est (par des fabricants chinois) des droits de douane pendant 24 mois est un soulagement pour l'industrie de l'installation solaire durement touchée. La taxe avait été installée par l'administration Trump afin de favoriser la production locale. Remplacer du pétrole russe contre des panneaux solaires chinois est coquasse.

Plus de 11,3 millions de voyageurs dans les aéroports américains durant le weekend du 4 juillet, fête nationale. Au total 2'200 vols furent annulés et 25'000 retardés.

La cheffe démocrate, Nanci Pelosi a une envie folle d'aller chatouiller la Chine avec une visite à Taïwan. A Pékin, Xi Jinping a simplement dit: "de ne pas jouer avec le feu." Si nous avions encore un doute, il est levé: nous sommes gouvernés par des génies.

 

 

 

Asie

Japon

Le régulateur nucléaire japonais autorise l’opérateur, TEPCO, à balancer dans l'Océan Pacifique, l’eau contaminée des réacteurs en fusion de la centrale accidentée de Fukushima Daiichi. Le Pacifique va ainsi servir de dépotoir pour plus d’un million de tonnes d’eaux contaminées au tritium. Cette eau provient des injections pour refroidir les cœurs de 3 réacteurs nucléaires entrés en fusion. Plus d’un millier de citernes ont été installées autour de la centrale pour entreposer ces eaux tritiée. Les capacités de stockage sur place arrivent à saturation. Il avait initialement prévu de balancer cette eau juste avant les Jeux Olympiques mais pour éviter de voir pousser des ailes dans le dos des nageurs, l’opération avait été reportée.

A l'époque de la catastrophe, Areva avait annoncé pouvoir être capable de retirer le tritium de cette eau, mais quand ça veut pas, ça veut pas.

L'ancien premier ministre Shinzo Abe a été assassiné par balles lors d'un speech public. Durant son mandat, Shinzo Abe avait été surnommé Abetonic via son implication et soutient inconditionnel à l'industrie nucléaire japonaise.

Des navires militaires chinois et russes se sont promenés proche des eaux territoriales des îles Senkaku à l'Est de la Mer de Chine.

 

Chine

Alors que les pays occidentaux se débattent dans l'inflation et l'augmentation des prix du pétrole, Pékin achète avec des rabais de $10 à $35 le baril à la Russie.

Pour garder des parts de marché en Chine, l'Iran a également réduit ses prix selon Bloomberg. Le pétrole russe et iranien ont plus ou moins la même qualité et spécificité. Les raffineurs chinois achètent directement le pétrole à la Russie et l'Iran.

L'immobilier chinois pose des problèmes notamment avec une crainte de l'effondrement du marché. A surveiller de très prêt.

Sans surprise, la Russie soutient la position de Pékin sur Taïwan.

 

Inde

La Russie est devenue le deuxième exportateur de pétrole en direction de l'Inde avec 995'000 b/j en juin.

L'Inde remplace une partie de l'Europe et bénéficie de rabais substantiels. L'Arabie Saoudite vient en deuxième position avec 686'000 b/j et l'Irak 1,01 million b/j. En 2020, la Russie livrait 50'000 b/j à l'Inde.

Le gouvernement va réduire ses exportations d'essence et de diesel vers l'Europe. L'Inde achète du pétrole russe, le raffine et l'envoie vers Bruxelles. Cependant, des pénuries de diesel en Inde force le gouvernement à diminuer les exportations pourtant financièrement plus lucratives.

 

Australie

La start-up Sun Cable recherche $20,6 milliards afin de créer des fermes solaires et livrer son électricité à l'Indonésie et à Singapour via un câble souterrain de 4'200 km. Sun Cable va construire pour 20GW d'électricité solaire et 40GW de stockage.

Des champs d'éoliennes sont également prévus.

 

 

Afrique

Libye

Les protestations ont secoué la Libye, avec des manifestants mettant le feu à la Chambre des représentants dans la ville de Tobrouk, dans l'est du pays, et des Libyens dans la capitale Tripoli exigeant une action contre les milices armées, l'inflation galopante et les coupures de courant.

On ne parle même pas des problèmes de livraisons de céréales. Ni une, ni deux, on redoute une nouvelle guerre civile ainsi que d'une baisse des exportations de pétrole.

 

Phrases du Mois

"Je ne sais pas comment il aimerait se déshabiller, au-dessus ou en dessous de la taille. Mais je pense que ce serait un spectacle dégoûtant dans tous les cas. Il est nécessaire d'arrêter d'abuser de l'alcool et d'autres mauvaises habitudes, de faire de l'exercice physique et de faire du sport." Vladimir Poutine en réaction à Boris Johnson qui s'est moqué de Poutine qui aime prendre des photos à torse nu.

"Nous avons eu suffisamment d'ambition, mais cette fois, je pense que nous allons avoir suffisamment de conviction." Au sujet de la transition énergétique. Ben van Beurden, PDG Shell.

"Sans augmentation de la production saoudienne, on peut douter que l’offre pétrolière mondiale parvienne à suivre la demande, toujours croissante, dans les années à venir. On peut se demander si l’Arabie saoudite […] parviendra même à atteindre 13 Mb/j en 2027 et à maintenir cette production." Maxence Cordiez, responsable des affaires publiques européennes au Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA)

 

Cette revue s'appuie sur les sources de: Tom Whipple et de Steve Andrews d'ASPO USA de Resilience.org, OilPrice.com, l'humour des chroniques matinales de Thomas Veillet Investir.ch, et toutes les informations diverses et variées, récoltées dans différents médias à travers le monde comme FT.com, Bloomberg, Le Temps, etc.

 

 

Notre Mission

Ne pas vous dire ce que vous devez penser, mais dire ce qui se passe dans les coulisses du Business des Energies.

Contact

PicEnenergie 2000Watts.org
Chatel-St-Denis, Suisse

+41 77 430 6066
LaurentH (at)2000Watts.org
Pétrole Peak Oil
Laurent Horvath
2000Watts_org