Energies, Economie, Pétrole et Peak Oil: Revue Mondiale Mars 2022

Le 1er de chaque mois, retrouvez un tour du monde des Energies. A l'agenda:
- Russie: Poutine demande que le gaz soit payé en rouble dès le 1er avril  
- OPEP: Le cartel du pétrole n'arrive pas à extraire ses quotas et à remonter l'offre
- Allemagne: Le gouvernement planche sur un rationnement du gaz
- USA: Le 20% de l'uranium enrichi pour les centrales nucléaires vient de Russie
- Chine: Les marques de voitures électriques chinoises ont la pêche
- OPEP+: Les pays n'arrivent pas à livrer assez de pétrole sur les marchés 
- Chine: Pékin a acheté du pétrole à l'Arabie Saoudite avec du Yen au lieu du dollar
- Eau: Quels seront les pays les plus touchés par la sécheresse?
- Arabie Saoudite: Saudi Aramco annonce un bénéfice de 110 milliards!

 

Comme chaque 1er avril, crédibilité oblige, il n'y a aucun poisson! Par contre, c'est plus long que d'habitude, car c'est vraiment le chaos dans le monde passionnant des énergies.

Durant Mars, très belle envolée du baril de pétrole à plus de 139$ à quelques cheveux du record de 2008 à 147$.  Où sera-t-il en avril? Facile, vous le saurez en lisant la revue du mois d'Avril.

Si la guerre en Ukraine a accéléré la hausse, il faut noter que le processus était déjà engagé avant l'invasion et que le problème est systémique: l'offre ne suit pas la demande et la découverte de nouveaux gisements est au plus bas depuis 70 ans.

Après de sacrés mouvements de yoyo, le brut termine épuisé à un modeste $107,9  (100,99 fin février) à Londres et à $100.7 à New York  ($96.75 fin février).

 

 Graphique du mois

Livraisons de gaz russe en Europe

 

Diesel

Le PDG du trader Vitol, Russel Hardy, pense que la pénurie de Diesel pourrait enclencher des rationnements en Europe notamment avec le ralentissement des livraisons russes en Europe. On ne rappellera pas le lien étroit entre le PIB et le diesel qui propulse les transports de marchandises.

L'Angleterre pourrait être le premier pays touché.

 

Climat

Dans la situation actuelle de crise énergétique, le modus operandi est de reléguer le climat là où il a été déposé lors de la COP26, soit à la dernière place. L’urgente urgence est de savoir où trouver du pétrole et du gaz, qu’importe qu’il soit de schiste, bitumineux ou qu’il relâche du méthane. Donnez-moi ma dose!

Il n’y a pas que l’économie qui part en vrille, le climat aussi. La base de Concordia, en Antarctique, a enregistré des températures de 30 degrés supérieures à la moyenne. Le nouveau record est à -11,5 degrés Celsius. On ne parlera pas le dernier rapport du GIEC qui est passé inaperçu. Comme le cerveau n’arrive pas à faire deux choses en même temps, entre économie et climat, les vacances de cet été avec EasyJet priment.

 

Températures en Antarctique le 18 mars 2022

 

 

Economie

Les prévisions de la croissance mondiale descendent à 3,7% pour 2022 avec un taux d’inflation de 4,7%. Nous voilà comme durant le choc pétrolier de 1973 dans un système de Stagflation : diminution de la croissance avec des prix qui montent comme un thermomètre lors d'une bonne grippe. Dans ces conditions deux mots d’ordre : "Economiser" et "Cash is king" contrairement aux cartes crédits ou paiements par smartphone dont les services peuvent être désactivés sur un claquement de clic.

Du côté de la Banque Fédérale américaine, le directeur Jérôme Powell a donné la marche à suivre pour les prochaines 3 années et augmenté les taux d'intérêts de 0,25%. Il y a peine 3 mois, la FED disait que l’inflation serait transitoire pendant que le pétrole surfait à 65$ et que les marchés financiers étaient perchés tout là-haut. La FED n’a rien vu venir et maintenant, ils font des plans sur 3 ans. Fascinant! Depuis son annonce, Jérôme a corrigé le tir: l'inflation n'est pas maîtrisée et elle part en vrille. Il ne l'a pas dit comme ça, mais l'idée y est.

Bref, autre indicateur avancé de l’économie : l’inversion de la courbe des taux aux USA! Explication: Quand le taux d’intérêt des bons du Trésor américain à court terme est plus élevé que celui des bons du Trésor à long terme, ça sent la récession. Rien de sert de faire durer le suspense, ça y est! En moyenne, le badaboum arrive 27 mois après. Mais avec la configuration actuelle, qui sait.

Avec un baril à plus de 110$, l’inversion des courbes, le blé et les céréales qui grimpent, il faut être de mauvaise fois pour demander un avis supplémentaire sur l’état de l’économie.

 

Le grand gagnant est ?

Dans la crise énergétique que traverse le monde, l'hydrogène a le potentiel de devenir le grand gagnant. Pas que ce soit magique, mais c'est le seul plan B. Demandez aux constructeurs de voitures électriques qui galèrent pour avoir accès aux terres rares.

Lors du choc pétrolier de 1973, le gaz et le nucléaire avaient fait leur entrée sur la scène internationale.

 

OPEP

Depuis le mois d’août dernier, les membres de l’OPEP+ augmentent mensuellement leur production de 400'000 barils par jour (b/j). Cependant depuis le mois de décembre, le cartel n’a plus réussi à atteindre ce niveau : Irak, Libye, Nigeria n’arrivent pas à extraire leurs quotas grâce à l’ambiance qui règne dans ces pays.

L’OPEP extrait 28,67 millions de barils par jour, tandis que le reste du groupe OPEP+ a augmenté sa production de pétrole brut de 80 000 bpj, pour atteindre 14,07 millions b/j. en février. Une curiosité aiguisée se demande ce qu’il en sera pour avril. Selon certaines agences, l’OPEP extrait 1 million de barils de moins que les objectifs.  De sérieuses questions subsistent quant à la capacité de réserve disponible, notamment de l’Arabie Saoudite, et si l’Iran ainsi que le Venezuela recevront la bénédiction des USA pour une levée des sanctions.

Les Emirats-Arabes Unis ont proposé d’augmenter la production du cartel, mais pour ce faire, la Russie (non membre de l’OPEP mais de l’OPEP+) doit donner son aval. Du coup, on en reste là, mais Dubaï risque de se faire frotter les oreilles lors de la prochaine rencontre.

 

Nourriture

Les gens peuvent voter avec leur portefeuille, mais le plus souvent, ils se révoltent avec leur ventre!

Si vous voulez prédire où se produiront les instabilités politiques, la révolution, les coups d'État ou les guerres interétatiques, le meilleur facteur à surveiller n'est pas le PIB ou les prix de l’énergie mais les prix de la nourriture.

L'augmentation du prix des céréales avait allumé la flamme des Printemps Arabes. Que se passera-t-il cette année?

"Si je devais choisir un seul indicateur - économique, politique, social - qui, selon moi, nous en dira plus que tout autre, ce serait le prix des céréales", selon Lester Brown, président de l'Earth Policy Institute.

 

 Dessin HedgEye

 

Trading

Les 60 plus grandes banques du monde ont versé pas moins de 742 milliards de dollars dans le financement des combustibles fossiles pour la seule année 2021.

Durant le mois, les cours du Nickel ont été suspendus, au London Metal Exchange, car les prix ont été multipliés par deux en quelques jours à $100'000 la tonne. La Russie est un grand fournisseur de cette matière qui entre dans les batteries électriques et les énergies renouvelables.

La société chinoise, Tsingshan, spécialisée dans le trading de Nickel s’est faite coincée dans un short-squeeze sur le Nickel et la perte tournerait autour des $ 8 milliards. Comme quoi, il ne faut pas faire le malin avec les commodities. Si vous ne connaissez rien au trading de pétrole, n’y touchez pas vous allez y laisser votre peau.

Les prix de l’aluminium (voitures, canettes de boissons, construction, etc.) ont dépassé les $4'000 la tonne soit le double de l’année passée.

Acheter au son du canon et vendre au son du clairon! La bourse américaine se porte à merveille. Reste se réveiller avec l'inflation et l'augmentation des taux.

 

Aviation

Après deux années de sevrage, la demande de vols en avion devient insatiable.

Aux USA, la quantité de voyageurs a dépassé celle de 2019. Ed Bastian, PDG de Delta Air a indiqué : "Je n’ai jamais une pareille hausse de la demande durant toute ma carrière."

Si je me souviens bien durant la pandémie, il y avait des concepts qui disaient que notre consommation était un peu exagérée et qu’à la sortie tout irait pour le mieux. Pas facile de se défaire d'une addiction.

 

Renouvelables: Solaire & Eolien

Le solaire et l'éolien ont généré le 10% de l'électricité au niveau mondial. La Hollande, l'Australie et le Vietnam ont enregistré la plus grande progression. Le Danemark (52%), le Luxembourg (43%) et l'Uruguay (47%) sont au top.

De son côté, le charbon totalise 36% soit un bond de +9%.

Quel est le Retour énergétique des énergies?  lire la nouvelle rubrique de Thomas Norway.

 

Nucléaire

Le russe Rosatom, qui couvre 16,3 % du marché mondial du combustible nucléaire, fournit du combustible nucléaire à 73 des 440 réacteurs du monde dans 13 pays par l'intermédiaire de sa filiale TENEX.

Le 20% de l'uranium enrichit qui est utilisé par les centrales nucléaire américaines provient de Russie.

 

Gaz naturel

En Europe, après avoir dépassé les € 200, le gaz est retourné vers la barre des € 100. Comme l'hiver se termine, la demande diminue et termine en roue libre avec les stocks actuels. Il sera intéressant de découvrir les prix pour l'hiver prochain d'autant que les livraisons par bateaux devraient se démultiplier. Comme le LNG est bien plus cher que le gaz russe, la facture sera intéressante pour les propriétaires. Mais comme cela fait plus de 10 ans que l'on dit qu'il faut sortir du gaz et du fioul de chauffage, il ne reste qu'à assumer ses choix.

La forte hausse des prix du gaz pèse sur la production d’engrais pour l’agriculture. De nombreuses entreprises ont cessé la production d’engrais notamment en Angleterre, ce qui va rendre l’année 2022 assez rigolote sur le plan de la production des céréales.

Moscou a demandé des payements en rouble pour ses livraisons de gaz afin d’éviter le dollars et l’Euro. Début des hostilités, ce 1er avril. Qui flanchera en premier?  La France et l'Allemagne ont décidé de tenir tête.

 

Pandémie

Les tests démontrent que le vaccin de Pfizer pour les enfants de 5 à 11 ans est efficace à 12% pour lutter contre Omicron.

Du côté de la Chine, le zéro défaut est toujours en vigueur. La Suisse enlève les masques dans les trains

 

  Dessin Chappatte

 

Les 3 pays au top du Hit parade du Mois

Russie

L’invasion de l’Ukraine accélère la hausse des prix du pétrole, même si la tendance était installée avant la guerre.

En 2021, les revenus du pétrole ont dépassé les $111 milliards et 54,2 milliards pour le gaz naturel. Le gaz ne représente que la moitié des entrées du pétrole.

Dès le 1er avril, Vladimir a demandé que les livraisons de gaz soient payées en Rouble au lieu du Dieu dollar et de l'Euro pour les pays hostiles : USA, Suisse, Canada, Norvège, Japon et l’Europe. Du coup, ceux qui veulent acheter du gaz vont devoir acheter des roubles et supporter la monnaie russe tout en aidant Poutine à lutter contre les sanctions que les mêmes pays qui achètent du rouble ont mis en place.

Pour l’instant, les pays européens ont décliné cette proposition et Ursula von der Leyen a déclaré : "Nous ne permettrons pas que nos sanctions soient contournées. Le temps où l'énergie pouvait être utilisée pour nous faire chanter est révolu." L'Allemagne est en première ligne dans cette zone de tir. Que va faire Berlin?  Rationner son gaz ? La réponse le mois prochain.

Les occidentaux ont imposé des sanctions à la Russie et notamment aux banques. Dans la liste, il manque the one: Gazprombank! La banque de Gazprom qui vend le gaz ! Alors que les géants américains de cartes de crédits ont coupé leurs services à la Russie, les banquiers russes se sont tournés vers la Chine et le système de cartes de crédit UnionPay utilisé dans 180 pays qui évite la dépendance au système occidental Swift.

Dans ce nouveau périmètre de jeu, la Chine a augmenté ses exportations et importations avec la Russie. La pénurie de diesel, qui a secoué la Chine en fin d'année 2021, pourrait être comblée et oubliée par les livraisons du brut lourd russe. Dans le même temps, l'Europe ne reçoit plus les 1,4 million de barils par jour de diesel livrés par les raffineries russes. Cette situation est jugée préoccupante par l'Angleterre qui pourrait rationner la consommation de diesel dès le mois de Mai.

La Chine a toujours considéré les sanctions américaines comme un casse-tête amusant à résoudre.

 

 

USA

Les USA ont annoncé renoncer au pétrole et au gaz russe. Quel courage ! Washington ne consomme pas de gaz russe et peu de pétrole. Par contre, la Maison Blanche n’a pas pipé mot pour l’uranium. En effet, la Russie livre 20% de l’uranium enrichi aux centrales nucléaires américaines. Alors que Joe Biden pousse les européens le long de la falaise, le bonhomme a le vertige quand il s’agit de son pays. Un peu faux-cul quand même!

La moyenne des prix de l’essence est passée sur la barre de 4,33$ le galon (3,8 litres) pour la première fois depuis 2008. L’augmentation est de plus de 50 ct depuis les événements ukrainiens.

En juillet 2008, le prix moyen de l’essence atteignait $4.11 le gallon de 3,8 litres. A lire les commentaires dans les sites US, pas certains que cette hausse soit bien digérée par Joe America et son pickup truck. De plus, les voitures électriques n’entrent pas dans le 90% des budgets américains.

Plus de la moitié des automobilistes, 59%, ont admis que si les prix atteignaient 4 dollars le gallon, ils modifieraient leurs habitudes de conduite ou leur mode de vie.

L’administration Biden aimerait que les producteurs pétroliers utilisent les 9'000 permis de forage encore inutilisés. L’objectif est d’augmenter l’extraction pétrolière et gazière dans le pays afin de diminuer les prix à la pompe. Durant les 10 dernières années, le pétrole de schiste a représenté le 70% de l'augmentation de la production pétrolière dans le monde.

Joe Biden a proposé de créer une task force pour couper le robinet du gaz russe en Europe. En résumé, les Américains, qui grillent une blinde d’énergies de plus que le reste du monde, vont conseiller les européens sur la question énergétique. Tout va bien !

Biden a réussi, là où Trump a échoué: livrer des caisses de gaz de schiste à l’Europe. Le gaz de schiste, tout aussi polluant que le charbon, sera envoyé par bateau. On croise les doigts pour qu’un méthanier n’explose pas dans un port, car dans ce cas, l’explosion à Beyrouth, ne représente qu’une fraction d’un badaboum d’une barge flottante remplie de gaz. Un Fukushima du gaz arrêtera-t-il le gaz?

Sous l’ère Obama, Barak avait fait le maximum pour Joe Biden ne prenne pas la parole afin d’éviter les gaffes à répétition. Là, la machine est lancée, c’est un régal. Joe a demandé que Poutine soit renversé et l’a traité de boucher. Ca va être forcément très pratique lors des prochaines négociations. En un mois, les 30 années de dégel de la guerre froide ont été renversés et la Chine n'a pas encore envahi Taïwan.

Le taux hypothécaire sur 30 ans a grimpé de 4,09 à 4,27%. Ce taux avait explosé durant la crise de 2008 et avait déclenché la crise des subprimes.

Le fils de Joe Biden, Hunter a été membre du conseil d’administration de l’entreprise gazière ukrainienne Burisma Hodlings. Les entrailles de son ordinateur ont révélé comment il a utilisé son influence politique dans ses transactions commerciales à l'étranger. Grâce à son fils, Joe Biden avait rencontré Burisma en privé alors qu’il était Vice-Président des USA. Le salaire de Hunter était de $50'000 par mois.

Dans le chapitre, la mienne est plus grande que la tienne, l’oligarque Elon Musk a proposé un combat à Vladimir Poutine. S’il gagne, Vlad doit abandonner l’Ukraine. Ce qui est bien avec Elon, c’est qu’il a su rester simple et garder les pieds sur terre.

 

La dépendance Européenne du gaz Russe: entre importation et consommation

 

Allemagne

Le gazoduc Nord Stream 2 a été mis sur pause. Pendant ce temps, le ministre de l’économie, le vert Robert Habeck, a été supplier le Qatar de lui refiler un peu de gaz. Audience a été accordée, reste à définir les détails, et là on se réjouit de les découvrir et si Berlin pourra effectivement recevoir le précieux liquide essentiel aux entreprises (automobile, pétrochimie, agriculture, etc.)

L'Allemagne a déclenché un plan d'urgence au cas où l'approvisionnement en provenance de Russie serait interrompu. Berlin refuse de payer son gaz avec des Roubles. Ce plan pourrait entraîner un rationnement de l'approvisionnement en gaz.

D’ici à 2024, les USA pourraient livrer 15 milliards m3 de gaz à Berlin afin de remplacer le 10% de la part du gaz russe. Ben on se réjouit de voir ça, d’autant que le gaz de schiste aux USA devrait toucher un plateau d’extractions. De là, à ce que Washington annonce que les livraisons à Berlin sont malheureusement annulées via le SMS «too bad », il n’y a qu’un pas. En même temps, ce n’est vraiment pas l’habitude des Américains de lâcher leurs partenaires comme de vielles chaussettes pour privilégier leurs propres intérêts. Il faut noter que les USA extraient autant de gaz qu’ils en ont besoin et qu’ils importent la moitié de leur pétrole.

Le gouvernement propose un chèque de € 16 milliards avec le blockage des prix de l’essence pendant 3 mois et l’augmentation de l’utilisation du charbon pour produire de l’électricité. Le charbon est moins cher que le gaz pour produire de l’électricité.

Le milliardaire Andrew Forrest désire produire de l'hydrogène vert et l'envoyer en Allemagne pour remplacer jusqu'au tiers de la consommation de gaz. Les investissements se monteraient à $ 50 milliards pour produire 5 millions de tonnes d'hydrogène par an. L'énergéticien E.ON sera en charge de générer l'énergie verte entre la Hollande, l'Allemagne et l'Autriche. L'idée fait du sens. Avec l'explosion d'installations solaires et éoliennes, stocker cette énergie quand les prix sont bas, notamment en été, pourrait être financièrement très prolixe.

 

 

 

Dessin Chappatte

 

Europe

La Russie perçoit chaque jour $600 millions de l’Europe pour l’achat de son pétrole et son gaz.

 

Suisse

Durant le mois, dans les Alpes Suisses, il a plus plu du sable du Sahara que de pluie. Une minute de silence pour méditer sur le sujet.

Tout va comme sur des roulettes pour les traders du pétrole basés à Genève. Mercuria a réalisé un bénéfice de $1,25 milliard en 2021. De son côté, Trafigura annonce un bénéfice de $3,1 milliards et des bonus de 1 milliard pour ses employés.

Des vols de mazout de chauffage ont eu lieu notamment dans la région lémanique. Faudra-t-il enfermer l’or noir dans des coffres ?

Du côté du mazout, où le prix a dépassé les 160 francs les 100 litres 47% des habitations suisses en sont équipés. A Yverdon, la hausse des prix du gaz pour le chauffage à distance va grimper de 45% dès le 1er mai. A Delémont, les prix ont été multipliés par 2!  En cause: la mauvaise gestion des achats à terme de la part des responsables des chauffages à distance.

Certaines stations d’essence ont eu la main très lourde lors de l’augmentation des prix. De nombreuses stations se sont coordonnées pour passer de 1,98 franc le litre à plus de frs 2,20 dans la nuit de mercredi à jeudi. De là à dire que la main invisible du business fait du business, il n’y a qu’un pas que l’Union Pétrolière ne voudra jamais confesser. Mais là, ce fut tellement gros, que le vendredi à midi, les prix ont retrouvé des couleurs plus normales.

La radio lausannoise LFM adore le pétrole et elle le montre avec son sponsor, Varo Energy Mazout de chauffage dans son émission phare. En plus, par solidarité avec le climat, elle offre des vols en hélicoptère dans un nouveau jeu. Avec cet argent, elle pourrait également acheter quelques disques supplémentaires et compléter les dix morceaux qui tournent en boucle tout au long de la journée.

 

Norvège

Le pays va augmenter ses extractions gazières afin de diversifier le mix européen.

La Norvège extrait le 20% de la consommation Européenne. Là, tout de suite, on se sent mieux et on se dit : ça va le faire. Avec les chiffres en main, l’augmentation sera de 1,4 milliard m3 sur une consommation européenne de 400 milliards m3. Là, on se dit, ça ne va pas le faire.

 

Angleterre

Le négociant de pétrole, Vitol, basé à Londres et Genève a réalisé des bénéfices records en 2021: $4 milliards!!! pour un chiffre d'affaires de 279 milliards. En 2020, Vitol avait déjà réalisé des bénéfices impressionnants de 3 milliards notamment grâce à la panique qui avait fait chuter les prix à -37$ le baril. Une grande partie du bénéfice sera partager par les 400 employés de l'entreprise. Les bonus 2020 se sont montés à 2,9 milliards.

Vitol est immatriculé en Hollande afin d'éviter de payer des impôts.

Britishvolt, le fabriquant de batterie pour voitures, a réalisé un partenariat avec l'entreprise familiale d'Indonésie Bakrie afin de sécuriser les livraisons de nickel pour sa gigafactory à Northumberland. L'objectif est de sécuriser le nickel et ensuite de développer une autre gigafactory de batteries en Indonésie.

La Russie est le plus grand extracteur de nickel avec une part de marché de 15%. L'Agence Internationale de l'Energie a calculé qu'il faut 19 fois la quantité actuelle de nickel d'ici à 2040 pour répondre aux Accords de Paris. 

 

Espagne

Le Macron espagnol, Pedro Sanchez, jamais en retard pour caresser ses électeurs dans le sens du poil, va débloquer des subsides de € 20 centimes par litre d'essence. Accordée dans un premier temps aux routiers qui ont fait la grève, le subside concernera finalement tout le monde dans les stations-service d'Espagne. La mesure coûtera € 6 milliards jusqu'en juin.

Sanchez a également annoncé une réduction de 60% sur l’électricité pour les personnes vulnérables, et de 70% pour les personnes très vulnérables. Par ailleurs, le nombre de foyers bénéficiaires de cette réduction sera élargi pour prendre en compte presque 2 millions de foyers. Finalement, le président désire fixer un prix maximum pour le gaz utilisé dans la production d'électricité. Comprenez que le gouvernement va également accorder des subsides sur le gaz.

Et les sous? Madrid va demander à Bruxelles d'augmenter l'impression de billets dans le plan de relance et de le monter à € 800 milliards.

 

France

Le président Macron est en passe de se faire réélire. Dans les conditions actuelles de l’économique et de la géopolitique, cela doit être un soulagement pour les autres concurrents.

Dans le package de la mariée, le président Macron a offert la tournée générale d’essence et d’énergies. Les entreprises les plus polluantes et consommatrices de gaz, de pétrole et d’électricité vont recevoir un chèque de 4 milliards d’euros. Les automobilistes: une ristourne de 18 centimes sur le litre d’essence pour une douloureuse de € 3 milliards. Est-ce que cette mesure permettra de garder la tradition de laisser tourner le moteur pendant que l’on va chercher sa baguette? Dans la cagnotte, il faut ajouter les ristournes sur l’électricité pour € 20 milliards. On n’avait pas vu pareille démultiplication de petits pains depuis Moïse.

L’essence ne représente que 15% des coûts d’une voiture. Les assurances, les services, l’amortissement, etc. représente 85% des frais. Alors pourquoi offrir un rabais sur l'essence, ce qui n'a aucun sens? Une ristourne chez le garagiste permettrait de garder l'argent localement et de faire tourner l'économie.
Lire : Prix de l’Essence, ne touchez pas à ma liberté.

Puisque l'on parle de gros sous, entre 1,5 et 3 milliard d’euros!!! C’est la somme versée par le Président des riches à des cabinets de conseils, majoritairement américains, dont McKinsey, pour la seule année 2021, selon une enquête des Infiltrés. Ainsi, toute la communication de la pandémie de Corona ou les décisions sur l'utilisation des énergies sont gérées par ces agences. Mieux, McKinsey n'a pas payé d'impôts.

Les Amis de la Terre, Greenpeace et "Notre Affaire à tous" estiment que le géant pétrolier et gazier français Total induit les consommateurs en erreur en se présentant comme un "acteur majeur de la transition énergétique."  Elles ont déposé un recours en justice contre l’entreprise pour "pratiques commerciales trompeuses."  "TotalEnergies ne prévoit pas de baisse réelle et absolue de l’ensemble de ses émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2050 comme elle le communique largement dans les médias" selon les plaintifs.

Toujours du côté de Total. Le géant pétrolier reste en Russie car sans ce pétrole, l’entreprise pourrait mettre la clé sous le paillasson. Du coup, pour faire passer la pilule, Total offre de l’essence à prix bradés en France et en profite pour tacler la concurrence.

 

Total : l'influence mise à mal

 

Moyen-Orient

Arabie Saoudite

Tous les regards regardent le Royaume. Pas parce que 81 personnes ont été condamnées à mort et exécutées, on ne s’arrête pas à ce genre de détails quand on a soif de pétrole, mais bien parce que l’on pense que Ryad va pouvoir sortir de son chapeau quelques millions de barils de pétrole ainsi que du gaz.

On ne va pas faire durer le suspense plus longtemps. L’Arabie n’a pas de bande passante pour son pétrole. Elle s’est d’ailleurs précipitée pour annoncer:  "L’Arabie Saoudite ne sera pas responsable pour la pénurie d’énergie sur le marché mondial." et toc!

De plus, les attaques des Houthis du Yémen sur les installations pétrolières, (notamment à Jeddah), arrangent finalement assez bien Ryad qui s'est précipité d'annoncer qu' à cause des attaques Houthis, c'est pas possible d'extraire plus de pétrole. Pas besoin d’en dire plus, le message est clair : Pour avoir plus de pétrole, ça va être compliqué avec des gisements aussi âgés.

La compagnie pétrolière Saudi Aramco n’a accumulé qu’un minuscule bénéfice de $110 milliards en 2021. Aramco en profite pour remercier tous les lecteurs automobilistes et utilisateurs de chauffage au mazout qui lisent cette rubrique.

Mohammed bin Salman, le prince héritier, traine des pieds face à l’administration Biden. Washington pousse le pays à extraire plus de pétrole afin de faire diminuer les prix de l’essence aux USA. MBS a refusé des conversations téléphoniques avec Joe Biden. "Au Moyen-Orient, et plus particulièrement dans la société arabe, les relations comptent. La dernière chose que vous voulez être est un ami des beaux jours", dixit Michael Rubin du Pentagone. Depuis son arrivée à la Maison Blanche, Joe Biden a poussé Ryad à terminer sa guerre avec le Yémen et il a proposé d'’arrêter des livraisons d’armes à l’Arabie Saoudite.

Les Houthis du Yémen ont attaqué une installation de désalinisation à Al-Shaqeeq de Saoudi Aramco, le pétrolier national ainsi qu’une centrale électrique près de Jizan. Quatre drones ont été interceptés. L’installation de désalinisation permet d’injecter l’eau dans les forages afin d’extraire le pétrole. Pour les installations pétrolières à Jeddah, les dégâts sont minimes.

 

Egypte

L’inflation touche les 10% durant le mois. Le pays est fortement dépendant d’importations de céréales dont le blé de Russie et d’Ukraine. L'Égypte, l'un des plus grands importateurs de blé au monde, achète actuellement une tonne de blé à $400, contre 250 l'année dernière.

Le gouvernement annonce des stocks de blé jusqu’à la fin de l’année. Cependant, les prix du pain continuent d’augmenter. A surveiller d’autant que le printemps arabe fut initié par la hausse des prix de la nourriture.

De plus, le barrage de la Renaissance sur le Nil Blanc construit par l’Ethiopie, bloque une grande partie de l’eau d’irrigation. Tout ça mis à bout, la situation a le potentiel de secouer le président Abdel Fattah al-Sissi.

 

 Dessin Chappatte

 

Iran

Le pays négocie toujours avec Washington pour son traité sur le nucléaire et surtout pour avoir le droit d’ajouter sur le marché, 1 million de barils de pétrole par jour. L’entrée de pétrodollars en dépend. Ca devrait venir. On notera que la Chine a signé un contrat de 25 ans et $400 milliards pour le pétrole et gaz iranien.

L'Iran extrait actuellement 2,5 millions b/j de pétrole

Le pays extrait 2,546 millions de barils par jour et ce chiffre pourrait grimper, grâce au gisement de West Karoun. On parle d’une extraction de 4 millions si les Américains desserrent les sanctions. Il faudrait un investissement initial de $12 milliards.

Téhéran a envoyé 12 missiles sur le nouveau consulat américain à Erbil dans le Kurdistan en Irak. L’attaque n’a fait que des dégâts matériels. L’Iran visait un centre stratégique israélien caché dans les locaux et devait venger l’assassinat par Israël de deux hauts gradés iraniens en Syrie.

Les missiles ont également touché la maison du Sheikh Karim Baz, PDG de Kar Group et puissant représentant dans le secteur kurde énergétique. Son entreprise a signé un accord pour allonger un gazoduc vers la frontière turque. Cette alternative gazière entre en concurrence avec le gaz iranien et russe. Cette attaque a coïncidé avec l’arrêt des négociations sur le nucléaire à Vienne.

Pour couronner le tout, l’Iran a cessé ses discussions avec l’Arabie Saoudite suite à la mise à mort de 81 personnes condamnées de crimes ou des terroristes dans le royaume du pétrole. Ce fut la plus grande exécution depuis des décennies. 41 étaient Shiites comme les Iraniens.

Faisant écho aux sanctions occidentales contre le pétrole et le gaz russes, « S'il y a un art que nous avons perfectionné en Iran, que nous pouvons enseigner à d'autres moyennant un certain prix, c'est l'art d'échapper aux sanctions"  Mohammad Zarif.

 

81 personnes exécutées en Arabie Saoudite

 

Irak

Le pétrole qui dort sous le sol irakien est important. Dans un monde parfait, il pourrait très bien apporter plus d’or noir sur les marchés. Cependant, la corruption, l’instabilité politique, le manque d’eau chronique et une chaleur invivable freinent le tout.

 

Emirats Arabes Unis

Dubaï a ouvert un musée afin d’imaginer ce que sera le monde dans 50 ans. On ne voudrait pas spolier votre visite, mais vous ne trouverez pas un enclos avec des ours polaires. Oubli ou prémonition ?


 

Prix du gaz en Europe TTF

 

Asie

Chine

Avec les sanctions Européennes et américaines, les occidentaux espéraient attirer la Chine dans leur camp alors que la situation actuelle accélère mécaniquement l’aspiration de la Russie par la Chine sur le plan économique et financier.

La Chine a acheté du pétrole d’Arabie Saoudite avec des Yen chinois. En bien, me direz-vous ?  Les transactions pétrolières se font toujours en dollars américains. Là, Pékin est en train d’ouvrir une brèche et de se poser la question du rôle du dollar si le pétrole divorce. Avec la proposition de la Russie de payer en rouble, combien de temps la forteresse du dollar pourra se maintenir?

Alors qu’une pénurie de diesel est en train de pointer le bout de son nez dans le monde, Pékin a demandé à ses raffineries de garder le précieux liquide pour un usage national.

Evergrande, le groupe immobilier, qui traine une dette de plus de $250 milliards et qui a fait vaciller l'économie chinoise, va se lancer dans la production de voitures électriques dès le mois de juin.

 

Japon

Le Japon a été secoué par un séisme de magnitude 7,4 à l’est, dans la région de Fukushima. Il a provoqué un petit tsunami sur une partie de la côte nord-est. La centrale n’aurait pas été impactée mais on se demande comment ils ont réussi à planter des centrales nucléaires sur cette marmite.

Un missile tiré par la Corée du Nord s’est écrasé à 150 km des côtes japonaises. Le monde sans Kim ne serait pas le monde.

 

Inde

Oil Corp, l’entreprise pétrolière nationale, a acheté quatre fois plus de pétrole provenant de Russie soit 320'000 b/j durant le mois de mars.

L’Inde a négocié son pétrole avec une réduction de 25-30$ le baril alors que le transport depuis l’Oural coût 3-4$ par baril. Pour être précis, il n’y a pas d’embargo des occidentaux sur le pétrole russe.

 

Australie

Un groupe de lycéens avait fait valoir que la ministre australienne de l’Environnement, Sussan Ley, devait prendre en compte les conséquences du changement climatique sur les enfants lorsqu’elle approuve de nouveaux projets d’exploitation de combustibles fossiles.  On notera que c'est la ministre de l'Environnement qui autorise les projets de mines de charbon!

En juillet 2020, un juge leur avait donné raison. Ce mois, la Cour fédérale a cassé le jugement, car "l’augmentation minime du risque" que représente la mine de charbon au centre de l’affaire - la mine Vickery exploitée par Whitehaven est minime.

Le timing tombe assez bien car pendant ce temps, l’Australie a subi des inondations assez sévères et des incendies encore plus brûlants. Visiblement, tout cela n'est pas encore assez virulent pour que les australiens se bougent.

 

Flux de pétrole Russe

 

 



Les Amériques

USA gaz et pétrole Schiste

L’Energy Information Administration (EIA), dont les chiffres sont parfois aussi opaques que nos amis chinois, publie des chiffres en hausse depuis juillet 2021, pour les extractions de gaz. L’amélioration de la productivité est le facteur déterminant.

Cependant, l’industrie, qui n’a publié que des pertes depuis 10 ans, est sous le stress des investisseurs qui demandent maintenant des bénéfices. Du coup, seuls les meilleurs gisements sont exploités.

Selon Haynes and Boone, depuis 2015, un total de 274 producteurs de pétrole et de gaz ainsi que 330 sociétés de services pétroliers ont déposé leur bilan impliquant plus de $ 321 milliards de dettes garanties et non garanties. Même avec un baril à $100, le jeu est risqué.

Le pétrole de schiste est en croissance dans le Bassin Permien pendant que les autres gisements sont à la peine. Dans l’immédiat, il va être difficile d’augmenter les extractions car il manque des moyens, pipelines ou gazoducs pour transférer les précieux liquides à bon port.

Autre obstacle à la croissance : la diminution de production d'un puits au cours de sa durée de vie. Il devient donc de plus en plus difficile de maintenir une croissance alors qu’il faut de plus en plus de forages pour remplacer un forage.

 

Canada

On dirait que le premier Ministre Justin Trudeau a chopé le Covid long. Depuis le début de l’année, il aligne les décisions étranges et controversées. Ce mois, il a annoncé que le Canada suspendait les livraisons de pétrole russe. La promesse tombe assez bien car le Canada n’importe pas du pétrole de la Russie. Grillé par un journaliste, il a ajouté que ce geste envoyait un message puissant aux autres nations. Nous voilà rassuré. $

La demande de nouveaux forages augmente au pays de Trudeau. Le ministre des Ressources Jonathan Wilkinson annonce que son pays va activement extraire plus de pétrole pour les USA et l’Europe.

Les pétroliers canadiens n’arrivent pas depuis des années à diversifier leurs exportations et livrent essentiellement aux USA avec de jolis rabais. Le manque de pipelines bouche l’horizon des Canadiens et leur envie de grand-large. La grande question est de savoir si les très polluants sables bitumineux trouvera des investisseurs avant que les prix repartent à la baisse. Les investissements canadiens devraient atteindre le $ 26 milliards cette année.

 

Venezuela

Le président Nicolas Maduro en profite pour dire combien son pétrole bitumineux pourrait apporter une bouffée d’air frais sur les marchés. Il demande que les sanctions américaines soient levées afin de pouvoir exporter son précieux liquide.

Le Venezuela peine à extraire son pétrole par manque de technologie dans un pays qui a vu passer son peak oil, il y a fort longtemps. Caracas espère pouvoir extraire 1 million b/j contre 500 à 700'000 actuellement.

 

 

 

 


Afrique

Nigeria

Pour son agriculture, le Nigeria importe une grande partie des engrais et potasse de la Russie ainsi que du blé, notamment pour les durum, les pâtes et la farine.

Alors que le Nigeria est le plus grand producteur de pétrole africain, il doit importer son essence par manque de raffineries !

La Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC) dépend fortement des importations pour répondre à la demande quotidienne de plus de 60 millions de litres d’essence dans le pays. Et comme le pays subventionne l’essence, un baril à 110$ creuse le budget de l’Etat. Les importations vont doubler les prix d’importations.

Selon les données les plus récentes de la Nigerian Midstream & Downstream Petroleum Regulatory Authority (NMDPRA), le Nigeria avait dans ses stocks, au 29 novembre 2021, 2,12 milliards de litres de PMS qui pourraient prendre 37,97 jours pour être épuisés.

 

 

Phrases du mois

"Le monde n'a pas assez de capacités de réserves pétrolières, le monde n'a pas assez de brut non plus. La loi des prix élevés va détruire la demande" Mike Muller, Vitol.

"Je vous assure que nous surmonterons l'adversité et que nous ferons tout pour ne plus dépendre de l'Occident dans aucun des secteurs stratégiques de notre vie qui sont d'une importance décisive pour notre peuple. La Russie ne dépendra plus d'aucune entreprise occidentale." Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov,

"Si les femmes étaient au pouvoir, il n’y aurait pas de guerre. Il n’y aurait que des pays qui se font la gueule." Jean Yann.

 

Cette revue s'appuie sur les sources de: Tom Whipple et de Steve Andrews d'ASPO USA de Resilience.org, l'humour des chroniques matinales de Thomas Veuillet Investir.ch, et toutes les informations diverses et variées, récoltées dans différents médias à travers le monde comme FT.com, Bloomberg, etc.

 

 

 

Notre Mission

Ne pas vous dire ce que vous devez penser, mais dire ce qui se passe dans les coulisses du Business des Energies.

Contact

PicEnenergie 2000Watts.org
Chatel-St-Denis, Suisse

+41 77 430 6066
LaurentH (at)2000Watts.org
Pétrole Peak Oil
Laurent Horvath
2000Watts_org