Energies, Economie, Pétrole et Peak Oil: Revue Mondiale Octobre 2021

Le 1er de chaque mois, retrouvez un tour du monde des Energies. A l'agenda:
- COP26 Climat : Après les 25 premières saisons, le nouvel épisode bientôt sur vos écrans
- Hausse des Matières premières: Comme avant la crise de 2008, mais en mieux ?
- Russie: Vladimir donne une leçon gazière et de pragmatisme à l'Europe
- Qatar: Le pays s'achète David Beckham avec 174 millions $ pour sa coupe du monde
- France: Le président pourrait annoncer 6 nouvelles centrales nucléaires 
- Shell: Vous payerez bien 2ct de plus pour planter un arbre ?
- Arabie Saoudite: Le pays achète le club de foot de Newcastle contre 16h de production pétrolière
- Irak: Le pays commence à manquer furieusement d'eau dans les régions pétrolières.

 

Mais qui a laissé la plaque allumée? Dans la casserole, la température du pétrole ne cesse de monter!  Curieusement, le WTI américain vient chatouiller le Brent Londonien. Après avoir dépassé les 86$ et en direction des 90, à Londres, le Brent termine le mois à 83,72 ($78,52 fin septembre) et le WTI à New York à $83.57 contre (74.97 fin septembre).

Toutes les matières premières dans le domaine de l'énergie sont sur cette même plaque. Une coupure d'électricité pourrait éteindre le feu, mais chut! le mot blackout devient aussi tabou que peak oil.

 

 Graphique du mois

Evolution des Prix du charbon sur la place chinoise, Zhengzhou

 

 

Energies

Sur le marché des énergies, c’est le bordel, il n’y a pas d’autre mot. Bon, nous savions tous que ça allait coincer, mais bien peu de personnes ont levé le petit doigt et surtout pas nos chers dirigeants. Bref, nous voilà dans la panade.

Les prix montent et poussent l’inflation et les taux d’intérêts bancaires. Le tout offre un potentiel de terminer sur un badaboum comme en 2008. Seulement cette fois, nous ne pourrons pas nous appuyer sur le pétrole de schiste américain pour activer une reprise. Ca va secouer ! Attachez votre ceinture.

 

Pétrole

Le prix du baril a grimpé à $86.48 à Londres. Aux USA, les stocks de brut sont aussi bas que lorsque le baril était à 100$. Comparaison n’est pas raison. 

Attention, le trading du pétrole et du gaz est un métier. Beaucoup d’investisseurs amateurs se sont brûlés les ailes l’année dernière.

 

Climat

Depuis 1995, il y a eu 25 COP sur le climat. La prochaine débute après l’écriture de cette revue à Glasgow, Ecosse. La probabilité d’apercevoir le monstre du loch Ness est plus grande que celle d’accueillir une lumière au fond du tunnel climatique.

Pour ceux qui n’ont pas encore vu cet épisode, voici ce qu’il va se passer. De nombreux pays vont annoncer leurs ambitions zéro carbone d’ici à "après votre retraite" ou celles de vos enfants. Aucun accord ne va être trouvé durant les limites temporelles de la COP, une prolongation de dernière minute va déboucher sur un accord, non contraignant, que personne ne respectera.

On en vient même à se dire que les manifs d’Extinctions Rebellions et les actions de Greenpeace sont plus efficace et en tout cas plus drôle.

Finalement, la dramaturgie médiatique autour de la "COP de la dernière chance" devient comique. L’enjeu c’est le climat, pas la "COP de la dernière chance." Les médias, en recherche de pub et de buzz et à force de concurrencer Facebook, se focalisent sur l’élaboration d’articles justement dénommés "putes à clics", au lieu de poser les questions qui grattent.

A lire: Les pays les plus puissants, pourront-ils réduire leur consommation d'énergies?

 

 Dessin: l'excellent Chappatte 

 

OPEP

Le cartel du pétrole continue d’augmenter mensuellement sa production de 400'000 barils par jour (b/j) et cela jusqu’en mai 2022. Cependant, à cause de sous-investissements et de maintenances, certains pays ont de la peine à augmenter leur production notamment en Angola et au Nigeria.

Le cartel du pétrole a publié son rapport annuel. Pour l’Opep, la demande sera tirée par les pays en développement, tandis qu’elle déclinera dès 2023 dans les pays riches de l’OCDE.

Au niveau mondial, la croissance de la demande devrait être importante les premières années, avant de ralentir progressivement pour finir par atteindre un quasi-plateau après 2035.

Après 100 mb/j en 2019, puis 90,6 mb/j l’an dernier, la demande devrait ainsi remonter à
- 103,6 mb/j en 2025,
- 106,6 mb/j en 2030,
- puis 107,9 mb/j en 2035
La croissance est ensuite quasi nulle jusqu’aux 108,2 mb/j pour 2045 indique la boule de cristal de l’OPEP.

 

 Dessin: l'excellent Chappatte

 

Gaz

Après l'annonce de Vladimir Poutine que la Russie allait augmenter ses exportations de gaz, les prix ont baissé de 20%. Il faudra confirmer cette baisse durant le mois de novembre.

Les images satellites, procurées par des entreprises privées, montrent l’étendue des émanations de méthane lors de l’extraction de gaz notamment dans le schiste américain, en Russie et au Turkménistan.

Le gaz naturel, qui est du méthane, pose un problème majeur pour le climat.

Du coup, l’Europe et les USA ont créé le Global Methane Pledge avec l’objectif de réduire les émanations de méthane dans le gaz et les énergies fossiles. Pour l’instant, cela ressemble à un gros machin qui permet de dire "Tout va bien, on va s’en occuper." Pour info, sur le +1 degrés d’augmentation de la température du climat, le 50% (0,5 degrés) serait généré par le méthane.

Lire: Le gaz s'emballe, et ce n'est pas encore assez cher.

 

Aviation

Il n’y a pas que l’essence qui sent le gaz. Aux USA, les prix du kérosène grimpent à $750 la tonne soit le double d’il y a une année.

Toujours dans l’aviation, Rolls-Royce en collaboration avec Boeing, ont réussi un test avec un 747 et un carburant à 100% durable dit SAF (sustainable aviation fuel). Aucun problème n’a été détecté, ce qui est plutôt étonnant pour un Boeing 747. D’habitude il s’écrase même avec du kérosène de bonne qualité.

Rolls-Royce pense que ses moteurs seront compatibles SAF dès 2023.

La pandémie a fait perdre € 12 milliards aux aéroports européens. Actuellement, la capacité atteint les 40% en Europe.

 

Charbon

En chine, le charbon a atteint un sommet à 310$ la tonne. De plus, des inondations ont touché la Chine et de nombreuses mines. Du coup, Xi Jinping a tapé du poing sur la table et a demandé que les prix du charbon diminuent. Vous n'allez jamais le croire: les prix diminuent. Dans cette partie du monde, il semblerait que la main invisible du business s'appelle Xi. Du côté américain, Joe Biden a tapé le poing sur la table pour faire descendre les prix du pétrole. Il s'est fait mal au poing.

L’entreprise allemande Steag a dû arrêter sa centrale Bergkammen-A par manque de charbon. Dans les dernières semaines, de nombreuses centrales à charbon ont été réactivées afin de produire de l’électricité et de remplacer le gaz devenu trop rare et cher.

 

Transports Maritimes

Les ports anglais, chinois et américains sont engorgés. Le temps d’attente pour la décharge est d’une semaine. Noël approchant, certains s’inquiètent que le Père-Noël ne puisse pas livrer tous ses jouets. D’ailleurs le Père-Noël a intérêt à se dépêcher car au rythme actuel il risque d'être remplacé par la Mère-Noël, voire l’Amer-Noël, c’est selon.

En Asie, les frais de transports maritimes pour le gaz liquide (LNG) se montent à $200'000 par jour à cause de la pénurie de bateaux.

Il manque 400'000 marins dans le monde pour naviguer sur les flots, hisse et ho. Il est vrai que comme marin, le job n’est pratiquement pas payé. Si l’entreprise qui vous emploie fait faillite, votre maigre salaire ne sera pas payé et vous serez laissés à quai pour rentrer à la maison.

 

 

Voiture

Si la voiture électrique est le futur de l’homme, le réseau électrique partage moins cet avis. Les électriciens n’arrivent plus à fournir en électricité les véhicules qui se branchent tous en même temps. New York et la Californie coincent d’autant qu’aux USA, les e-voitures font dans la démesure. L’Angleterre planche sur l’interdiction de recharger une voiture électrique durant les heures de pointe.

Avec seulement 60 inscriptions sur les 180 constructeurs automobiles prévus, le Salon de l’auto de Genève 2022 est annulé. C’est ballot, car les dirigeants venaient d’afficher leur nouveau partenariat avec le fond d’investissement du Qatar. Perte prévue : Frs 11 millions.

 

Plastique

Coca-Cola, Pepsi, Unilever et Nestlé sont les plus gros pollueurs de plastique au monde selon le rapport Branded 2021.

Pour les bonnes bouches, il faut noter qu’Unilever et Nestlé sont les champions du monde pour la commercialisation d'aliments protéinés à partir des biotechnologies ainsi que de la viande reconstituée à destinations des végans. Tous ces trucs sont tellement bon pour la santé et le climat, qu'ils disent. Au coeur de ce système d'uniformisation du goût, vous serez étonnés de découvrir Google. A voir: Food 3.0.

 

Nucléaire

Le ministre de l'Economie français, Bruno Le Maire, en compagnie de la Roumanie, la République tchèque, la Finlande, la Slovaquie, la Croatie, la Slovénie, la Bulgarie, la Pologne et la Hongrie ont demandé que le nucléaire soit classifié comme énergie propre dans la taxonomie des investissements Européens.

Le gaz veut également faire partie de cette taxonomie afin de bénéficier de subsides. Personnellement, je propose d’y inclure également le chocolat Ovomaltine. Ben quoi? Il n'est pas plus absurde de mettre dans cette taxonomie de l'Ovomaltine que du gaz ou du nucléaire. Et en plus, c'est plein d'énergie.

Les Etats-Unis détenaient 3’750 têtes nucléaires, au 30 septembre 2020. Les Etats-Unis ont poursuivi, en toute discrétion, la modernisation de leur arsenal nucléaire depuis le 30 septembre 2017, démantelant 711 têtes nucléaires, tout en ne réduisant le nombre total de seulement 72 unités.

Les 3’750 têtes nucléaires américaines représentent une réduction de 88% de l'arsenal nucléaire des Etats-Unis par rapport à son plus haut de 31’255 têtes nucléaires, atteint en 1967, au plus fort de la Guerre froide. S'y ajoutent quelque 2’000 têtes nucléaires en attente de démantèlement et de recyclage pour les centrales nucléaires civiles. Au niveau mondial, le désarment représente le 25% du combustible nucléaire utilisé par les centrales nucléaires civiles.

De son côté, la Russie disposait en janvier 2021 de 6’255 armes nucléaires et 350 à peine pour la Chine selon l'Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri).

Du côté de l'Iran, chaque jour qui passe rapproche le pays de l'arme atomique. Avec les USA, le deux pays sont sur le point de reprendre leurs discussions.

 

 Dessin:  Chappatte

 

 Dans le top 3 du Hit Parade du Mois

 

Russie

En No 1, le pays est-il devenu la plus grande puissance mondiale énergétique? Sans Moscou, impossible d'implémenter une croissance économique, parole de gazier, de pétrolier, de charbonnier et de nucléairier (j'utilise nucléairier car uraniumier n'existe pas!)  Plaque tournante entre l'Europe et l'Asie, difficile de faire sans les réserves énergétiques de la Sibérie et de l'Arctique.

"Gazprom n’utilise pas le gaz comme «arme» afin d’accélérer le processus de certification du gazoduc Russo-Allemand Nord Stream 2. La Russie livre autant de gaz que les acheteurs demandent et il n’y a pas eu de refus." parole de Vladimir Poutine. Dans les faits, Gazprom rempli ses obligations pour les commandes à long terme. Pour les contrats à court terme, c’est une autre histoire. Bruxelles est pris à son propre jeu de forcer les gaziers à acheter au cours du jour. Vladimir Chizov, le représentant Russe à l’Europe a souligné que "de traiter la Russie comme un adversaire géopolitique n’aide pas." En résumé, l’Europe est en train de s’apercevoir qu’elle ne tient pas le couteau par le manche alors que la Russie propose une realpolitik tranchante.

La Russie livre 40% du gaz nécessaire à l'économie Européenne. En coupant les livraisons via l'Ukraine, l'Europe est en manque de gaz autant à l'Est qu'à l'Ouest. Du coup, les prix du gaz flambent. Ainsi, de nombreuses centrales à charbon ont été remises en service. Les prix du charbon augmentent et ricochent sur les prix de l'électricité avec un prix de vente à plus de € 15 centimes kWh pour février (3,7 ct en janvier de cette année.)

La Russie arrive à suivre la hausse d'extractions pétrolières prévue par l'OPEP+. Le pays est à deux doigts de revenir à ses niveaux records de 2019.

Vladimir Poutine cible 2060 afin que la Russie atteigne la neutralité carbone.  L’annonce n’est pas aussi absurde que celles des autres pays de l’OCDE.

Le président Russe pense que le gaz, l’hydrogène et l’ammoniac joueront un plus grand rôle dans le mix énergétique.

Toujours du côté de Vladimir, il a demandé à Gazprom de faire de son mieux pour livrer l’Europe en gaz. Le gars doit franchement se marrer. Cependant, est-ce que la Russie possède assez de gaz afin de satisfaire à sa demande intérieure, celle de la Chine et de l'Europe ? En tout cas, sur l'annonce, les prix ont chuté de 20%.

L’opérateur de Nord Stream 2 a rempli le gazoduc avec un gaz technique afin de certifier le tuyau qui relie l’Allemagne à la Russie. A son ouverture dans quelques mois, certains annoncent une chute de 30% des prix du gaz en Europe. A surveiller. Ce gazoduc pourra déverser 55 milliards m3 de gaz pour autant que la Russie soit capable d’acheminer cette quantité. Le problème n’est pas la quantité, mais la disponibilité.

Dessin: l'excellent Chappatte

 

Chine

En 2008, les USA avaient explosé avec l'affaire des subprimes dans l'immobilier. Le géant de l'immobilier chinois Evergrande, endetté à hauteur de 280 milliards $, avait toute les capacités afin de remettre ça au niveau mondial. Pékin a réussi à éviter la contagion (d'Evergrande par du corona) en intervenant d'une main de fer. Cette même main de fer est utilisée auprès des réseaux sociaux et de leurs algorithmes ainsi que de la division au sein de la société. Même les plus riches sont priés de passer à la caisse afin de diminuer la fracture sociale. Pékin prend l'exacte contre-pied des USA et de l'Europe. Est-ce le bon moyen de devenir le No 1 mondial?

De nombreuses grandes entreprises (dont Tesla et les fournisseurs d'Apple) ont dû cesser leur activité pour ne pas générer un blackout électrique.

Avec le manque de charbon et de gaz, Pékin a ordonné les entreprises énergétiques de sécuriser les énergies fossiles "at all costs" avant l’hiver, c’est-à-dire sous le nez des européens et des autres pays asiatiques. L’ordre est venu de Han Zheng, le ministre de l’énergie.

Actuellement, le charbon génère le 70% de l’électricité du pays. La demande d’énergie a augmenté de 15% cette année pendant que Pékin boycotte le charbon Australien. Du côté du charbon russe, ça coince dans les ports et par le rail.

Les prix du charbon ont passé de 950 Rmb en juin, à 1'300 en Septembre à 1'700 en octobre (263$ la tonne) pour finir à $302 la tonne.

La croissance de la Chine pourrait baisser de 8,2 à 7,8% à cause des problèmes énergétiques selon Goldman Sachs.

La Chine a testé un missile hypersonique propulsé à cinq fois la vitesse du son. Lancé en août, ce missile, à capacité nucléaire, a fait le tour de la Terre en orbite basse avant de descendre vers sa cible, ratée de plus de 32 kilomètres selon trois sources. Les progrès de la Chine dans les armes hypersoniques "ont pris le renseignement américain par surprise." La Russie possède déjà cette arme de destruction destructive.

Pékin va freiner les exportations de fertilisants pour l’agriculture. Les fertilisants nécessitent du gaz naturel, qui devient une ressource précieuse.

 

Je ne vois pas d'inflation. Peut-être que nous devrions allumer la lumière
Dessin HedgEye

 

Etats-Unis

Durant cet hiver, le prix du gaz de chauffage devrait augmenter de 30% pour les heureux propriétaires de chauffage à gaz.

Les pétroliers et gaziers américains se sont retrouvés devant les membres du sénat américain pour expliquer leurs cachotteries. Ces messieurs ont caché et manipulé les études sur le climat. "ExxonMobil reconnaît depuis longtemps que le changement climatique est réel et pose de sérieux risques, mais il n’y a pas de réponse facile", a annoncé son PDG, Darren Woods. C'est clair que d'utiliser l'entier du bénéfice pour distribuer des dividendes, ça ne risque pas d'aider à une transition hors carbone. Du côté de Chevron, est-ce mieux?  "La réalité indéniable est que le pétrole et le gaz restent nécessaires pour répondre aux besoins énergétiques", selon Michael Wirth, PDG de Chevron.

La plus grande major pétrolière américaine ExxonMobil a réalisé un bénéfice de 6,8 milliards $ au 3ème trimestre, contre une perte de 680 millions l'année dernière. Il n'en fallait pas plus pour voir sautiller le PDG d'Exxon, Darren Woods: "Nous prévoyons que les solides perspectives de trésorerie de la société nous permettront d'augmenter encore les distributions aux actionnaires jusqu'à 10 milliards $ par le biais d'un programme de rachat d'actions sur 12 à 24 mois, à partir de 2022."  Pour rappel, l'objectif d'un pétrolier n'est pas d'extraire du pétrole, mais de générer des dividendes pour trouver de nouveaux investisseurs.

On reste chez Exxon car certains membres du conseil d’administration remettent en question les investissements de $30 milliards de gaz liquide au Mozambique ainsi qu’un autre projet au Vietnam.

Joe Biden a proposé un nouveau plan de relance de 1'750 milliards $ pour soutenir les infrastructures et le climat. Pour l'instant, il n'est pas accepté. Suis perdu! Pour se retrouver à travers le nombre de stimulus économiques, il faut être un champion. Tous ces plans de relance mondiaux créent de la demande énergétique et amplifient les problèmes énergétiques.

Palantir Technologies Inc, le logiciel qui permet de traiter des big data et de voir combien de calories vous avez pris ce mois ou vos "likes" sur des chats trop mignons, va utiliser des données pétrolières et gazières afin d’évaluer les réserves mondiales de pétrole et de gaz. Les résultats pourraient être rigolos. Pas certains que les pétroliers voudraient que ce chiffre soit publié.

Qui doit payer pour colmater les forages pétroliers et gaziers abandonnés ? Les entreprises pétrolières, qui les ont abandonnés, ou les contribuables ? Les pétroliers penchent pour la deuxième proposition. Ces forages orphelins seraient au nombre de 2 à 3 millions et relâche du méthane.

Plus de 20 millions d’américains ont quitté volontairement leur emploi durant les derniers mois. Une vague assez inattendue dans un pays qui prend pourtant bien soin de ses personnes les plus riches. Le fait de devoir avoir deux boulots pour arriver à la fin du mois avec une paie de misère fait sans doute s'éloigner le rêve américain.

Petit détail piquant. En lisant les médias américains, il est drôle de retrouver dans le 20Minutes.ch de très nombreux articles tirés de FoxNews.com.

Dans les ports de Los Angeles et Long Beach, plus de 80 bateaux-containers attendent d’être déchargés.

Toujours à Long Beach car la plage est belle et on y est bien. Une marée noire s’est emparée des plages. Zut! Le pétrole proviendrait d’un pipeline percé par une ancre de bateau. L’expression faire tâche d’encre trouve toute sa signification.

 

Dessin HedgEye

 

 

Europe

Angleterre

C’est toujours compliqué pour les livraisons d’essence aux stations d’essence. L’armée a été appelée afin d’offrir des chauffeurs de citernes.

Du côté du gaz et de l’électricité, le pays découvre avec délice les joies de la privatisation. Bruxelles avait vendu l’histoire des prix meilleurs marchés, des services de qualité et du rêve américain. Là, les prix du gaz ont grimpé à €104 par mégawatt heure soit 5 fois plus cher qu’il y a une année. Les entreprises d’électricité, qui n’ont pas acheté sur le long terme, sont confrontées à des faillites, car  incapable de continuer à livrer de l’électricité à perte.

Le gouvernement pense qu’il va falloir interdire la recharge de voitures électriques durant les heures de pointe afin d’éviter un blackout.

Simone Rossi, PDG de la société anglaise d’EDF, a demandé à l’Angleterre une décision pour le projet de construction de centrales nucléaire Sizewell C, à Suffolk. Dans cette demande, et en petits caractères, on peut lire : est-ce que le chinois CGN peut rester dans le financement du projet ?

Alors que le pays est sous pression de pénurie de gaz, l’attaque d’EDF arrive au bon moment pour mettre le nucléaire en avant. Dans la proposition, il est demandé que la facture des citoyens anglais soit immédiatement augmentée afin de commencer à payer la construction de cette future centrale qui n'est pas encore construite.

Les deux premières centrales nucléaires EPR de Hinkley Point C au Somerset devraient être mises en service dès 2026. La Chine possède 20% et EDF 80%. Le gouvernement britannique craint l’emprise de la Chine sur son secteur énergétique.

 

Chine, des drones feu d’artifice tombent sur ciel

 

Moldavie

Le pays n’avait pas payé sa facture gazière à Gazprom de $ 709 millions. Le contrat des livraisons de gaz a expiré en septembre.

Moscou avait demandé à la Moldavie de payer sa dette afin qu’un nouveau contrat puisse être signé dès le mois de décembre. Chose faite le dernier jour d'octobre!

 

Pologne

Le pays demande à Bruxelles d’annuler ou de retarder une partie de ses actions en faveur du réchauffement climatique car un fardeau excessif est mis sur les épaules des consommateurs.

Aucun doute, à force de retarder la sortie des énergies fossiles, c’est au pied du mur que l’on voit mieux le mur.

 

Autriche

Neuf provinces du pays proposent un «Klimaticket» de €1'095/an pour l’utilisation des transports publics dont le train. Plus de 75'000 personnes se sont annoncées pour la prévente. L’Etat déboursera entre 200 et 300 millions par an pour combler la différence. 

Dans votre pays, combien coûte un abonnement général pour les transports publics?


 

Suisse

Ca alors ! La Suisse ne figurait plus dans cette revue depuis plusieurs mois car rien ne s'y passe au niveau des énergies. Il n’en fallait pas plus à la ministre de l’Energie pour venir annoncer tout haut ce que tout le monde savait tout haut. D’ici à 2025, la Suisse a une bonne probabilité de vivre un blackout électrique d’une durée d’au moins 50 heures. Depuis, ceux qui ont l’habitude de gesticuler, comme EnconomieSuisse ou le Centre Patronal Vaudois et son emblématique délégué à l'énergie Patrick Eperon, gesticulent.

En réalité, c’est une excellente nouvelle pour un pays qui compte essentiellement sur ses voisins pour installer des installations électriques à sa place. Plus drôle, la Suisse veut à tout prix continuer à consommer autant d'énergies sales et d'expédier son argent dans des pays pauvres en achetant des droits de polluer. Tiens! Une question vient à l'esprit:  à force de fabriquer des coucous, est-ce que l'on devient coucou soi-même?

 

La stratégie énergétique Suisse symbolisée par un film

 
Hollande

Si vous avez été faire le plein chez Shell, vous aurez certainement reçu la question: "Voulez-vous payer 2 cts de plus par litre pour planter des arbres." L'opération a pour but principal de "déculpabiliser" les automobilistes pour l'achat d'essence. L'aviation procède de la même manière. L'espoir réside dans la sagacité de chacun a ne pas tomber dans le panneau.

Maarten Wetselaar, directeur de la division gaz et énergies renouvelables, de Shell s’est fait débarqué. BP en avait fait de même le mois passé avec son responsable gaz et low carbon business. Les deux entreprises tentent de sortir du pétrole/gaz mais les freins internes sont nombreux.

Wetselaar était dans la liste des palpables pour remplacer le PDG de Shell Ben van Beurden (63 ans), c'est dire le séisme dans l'entreprise. En début d'année, plusieurs cadres en charge de la transition énergétique de Shell avaient démissionné devant l'immobilisme de l'entreprise.

Maarten Wetselaar rejoint le groupe pétrolier espagnol Cepsa dans la position de Directeur.

 

Norvège

Même avec un gouvernement de gauche du premier ministre Jonas Gahr, le pays ne va pas arrêter ses extractions pétrolières et gazières sinon il sera incapable d’effectuer sa transition énergétique. Le raisonnement est savoureux d’autant que son fond d’investissement est passé de 1'000 milliards à $1'400 milliards.

La question qui se pose, combien faut-il dans son fond d’investissement pour effectuer une transition énergétique ?

La compagnie pétrolière nationale Equinor ASA va investir plusieurs milliards $ dans la production d’hydrogène à base de gaz. Un bon moyen afin de continuer à extraire des hydrocarbures.

 

Arménie – Azerbaïdjan

La guerre entre les deux pays a permis à l’Azerbaïdjan de reprendre une partie du territoire perdu lors de la guerre de 1990 mais surtout 30 barrages hydroélectriques.

Seuls 6 barrages sont restés dans les mains de l’Arménie. Quand on connaît l'importance de l'électricité.

 

France

En campagne présidentielle, le président Macron a annoncé un plan de communication de € 30 milliards avec l’objectif de se faire réélire. Dans cette manne, 1 milliard est consacré à rattraper le retard de la France par rapport aux USA, la Russie, la Corée et la Chine dans les petits réacteurs nucléaires de 150 à 170 mégawatts. Ce montant est à mettre dans la colonne subsides.

Les 29 milliards restants devraient servir à le faire réélire.

RTE, le responsable du réseau électrique français, a publié une étude sur les possibles scénarii et options énergétiques jusqu'en 2050. Très intéressant rapport qui a le mérite d'exister. En France, 60% de l’énergie utilisée est d’origine fossile soit à 40% pour le pétrole et 20% pour le gaz.

Selon les bruits de couloirs confirmés par le Financial Times, le Président Macron devrait annoncer la construction de 6 nouvelles centrales nucléaires.

 

Variation des quantités d'eau disponibles entre 2002-2021
En rouge: diminution  en bleu foncé : augmentation

 

Moyen-Orient

Le graphique de la variation (ci-dessus) n'est pas là par hasard. Les pays qui enregistrent les plus fortes diminutions sont souvent les plus grands pétroliers.

 

Arabie Saoudite

Les extractions pétrolières grimpent au niveau d’avant la pandémie à 9,8 millions b/j.   A plus de 80$, Ryad équilibre son budget.

Newcastle, le club anglais de football, a été racheté par un consortium comprenant le fonds d’investissement saoudien, PCP Capital Partners et les frères David et Simon Reuben. Le prix a été fixé à 333 millions d’euros soit 16 heures de production pétrolière. Pas cher.

Un gros éclat de rire a accueilli l’annonce de MbS, le prince héritier: "l’Arabie Saoudite sera neutre en carbone d’ici à 2060."  Mohammed bin Salman et son ministre du pétrole ont ajouté que  "le royaume allait répondre au changement climatique tout en assurant l’importance de continuer à utiliser des hydrocarbures."  Dans l’immédiat, l’Arabie Saoudite freine des quatre fers toutes les tentatives de la prochaine COP sur le climat.

La Saudi Green Initiative propose de garder le pétrole et le gaz en place durant les 40 prochaines années et ensuite on verra.

 

Iran

Les négociations sur l’accord nucléaire iranien ont redémarré. Le président ultraconservateur Ebrahim Raisi a donné son accord pour avancer. Il semble que l'Iran s'approche de plus en plus dans la fabrication d'une bombe atomique.

Alors que les Européens ont abandonné l’Iran, l’Inde et la Chine achètent à tour de bras le gaz et le pétrole du pays.

Par tanker, l’Iran continue d’envoyer des condensés au Venezuela en échange de 2 millions de barils de brut. PDVSA, l’entreprise pétrolière nationale vénézuélienne, a besoin de ce condensé afin de liquéfier et diluer le pétrole brut.

Les stations à essence auraient subi une cyberattaque. Les automobilistes comptent sur les subsides gouvernementaux pour faire leur plein. Lors de l’utilisation de leur carte, ils ont pu lire «cyberattack 64411.»

 

Irak

Le gouvernement ambitionne des extractions de 8 mb/j d’ici à 2027 contre 4,34 actuellement. Il se base sur des réserves de 145 milliards de barils et 215 milliards de barils non-découverts. Ce serait quand même ballot de laisser ton ces pétrodollars dans le sous-sol alors qu'avec 2 jours de production, l'Irak pourrait se payer une Coupe du Monde de foot, les petites enveloppes pour la FIFA et Victoria Beckham pour faire la promo.

Les espoirs d'extractions de 8 millions b/j pourraient dérailler avec le niveau de corruption du pays, les chaleurs et la sécheresse qui raréfie l’eau à disposition. L’Irak est en passe de devenir inhabitable avec une production de blé qui a diminué de 70%. Toute ressemblance avec la Syrie n’est pas fortuite.

Les fleuves Tigre et l’Euphrate ne sont plus assez élevés pour empêcher l’eau salée du Golfe Persique de pénétrer dans les terres. L’eau salée, destructrice pour l’agriculture, est rentrée à plus de 120 km dans les terres du côté des champs pétroliers de Basora dans le sud du pays. Selon l’Organisation Mondiale de la Migration, le manque d’accès à l’eau a déplacé 20'000 irakiens depuis 2019. Dans cette région, la température a augmenté deux fois plus rapidement que sur le reste de la planète.

 

Qatar

Le Qatar, premier exportateur mondial de gaz naturel liquéfié (LNG), est «mécontent» de la flambée des prix du gaz sur les marchés mondiaux de l’énergie. "Je ne suis pas content que les prix du gaz soient élevés." Cette phrase est venue du ministre qatari de l’Énergie, Saad al-Kaabi.Heureusement qu'il portait son masque covid, sinon son éclat de rire eut été visible. En même temps, la plus-value va permettre aux qataris de commander un parc entier de nouvelles Ferrari. A une année de la Coupe du Monde de foot, il y a comme ça des frais imprévus.

Le Qatar extrait 171 milliards m3 annuellement soit 340 milliards de kg de CO2. Le pays demande aux investisseurs de revenir investir dans le gaz sinon une ombre de pénurie pourrait se balader. Ce discours est nouveau. Le Qatar nous a seringué que le gaz était immortel.

L’ancien joueur de football, David Beckham, va recevoir un chèque de $ 174 millions afin de tenter de nous faire oublier les 6'500 employés morts sur les chantiers de la coupe du monde de football. Cela place le mort à $25'000 l’unité.  Nous vivons une époque formidable.

 

Israël

Grâce aux gisements gaziers du Lévitan, Israël désire construire un nouveau gazoduc afin de livrer du gaz en Egypte.

 

 Dessin:  Chappatte

 

Asie

Chevron, ExxonMobil, JERA, JGC Corp., Mitsubishi Heavy Industries ont créé une association appelée ANGEA (Asian Natural Gas and Energy Association) pour aider les gouvernements à prendre les bonnes décisions notamment dans les législations, l’utilisation (ou surtout pas) des énergies renouvelables, etc.

Chevron et Exxon sont des pétroliers & gaziers, Mitsubishi est dans le nucléaire. Une belle dream team d'entreprises habituées à offrir de petites enveloppes. D'ailleurs au sujet de la corruption, Joe Biden a refusé que les pétroliers américains apportent un peu plus de transparence sur ce sujet.

 

Inde

Grosse pénurie de charbon thermique qui menace les 135 centrales à charbon du pays afin de produire de l’électricité et de la chaleur, notamment pour la sidérurgie.

En début du mois, la majorité des centrales n’avaient que 3 jours de stock, soit 7,2 millions de tonnes. Le plus grand charbonnier du monde, Coal India, détient 40 millions de tonnes de stock et comme les centrales avalent 2 millions de tonnes par jour, ça va vite. L’Inde est coincée entre une demande énergétique qui grandit et des stocks de matières premières qui diminuent.

Dans le pays, Coal India Ltd extrait 80% du charbon du pays et n’arrive pas à suivre la demande. Dans ce contexte, la compagnie d’électricité NTPC Ltd va importer un million de tonnes de charbon.

Comme la Chine, l’Inde, le charbon génère 70% de son électricité.

Le gouvernement va maintenir ses réserves stratégiques de gaz et de charbon afin de faire face aux pénuries à venir. Actuellement, le manque de charbon génère des coupures d’électricité jusqu’à 14 heures par jour.

Alok Kumar, le ministre de l’énergie, pose une réflexion intéressante:  "les pays pensent d’abord à leur propre besoin avant d’exporter." Il cite notamment la Russie, qui utilise son gaz pour ses besoins propre.

Selon une étude publiée dans Proceedings of the National Academy of Sciences, la moitié des personnes à risque de températures trop élevées à cause du changement climatique, vivent en Inde.

 

Vietnam

La Chine ne va plus financer des centrales à charbon à l’étranger.

Pas de bol pour le Vietnam qui comptait justement sur Pékin. Plusieurs pays asiatiques avaient abandonné les énergies renouvelables, au moins jusqu’en 2045, afin de se reposer sur le charbon ou le gaz.

Actuellement, le Vietnam se trouve à se battre contre la Chine pour acheter du gaz trop cher. La situation est kafkaïenne.

 

Singapour

Le pays a mis en service un robot policier qui permet, entre autre, de faire respecter la distance COVID et de reconnaître les personnes non vaccinées. Ses caméras embarquées permettent de reconnaître les personnes même avec des masques. Une version Big Brother sur roulette.

A quand un pareil robot chez nous ? Il y a 18 mois, nous étions étonnés du pass-covid chinois alors que nous l’avons maintenant embrassé.


 

Le robot policier Xavier, bientôt chez nous?

 
 

Les Amériques

Canada

Justin Trudeau a été reconduit comme premier ministre.

Les compagnies gazières et pétrolières demandent à l’Etat de payer à hauteur de 75% les installations de capture de CO2. Cette technologie est utilisée par les producteurs afin de verdir le pétrole et le gaz. Dans la réalité, cette technologie est très dispendieuse et surtout on ne sait pas si elle fonctionne. Par contre du côté de la communication, elle fait merveille.

 

USA Schiste

Le schiste américain reprend lentement mais sûrement sa production. Cependant, les investisseurs demandent de la discipline financière et pas forcément une augmentation de la production qui pourrait faire descendre les cours de brut WTI. Ainsi Pionner, le plus grand producteur du Bassin Permien, va stabiliser sa production à 360'000 b/j avec une croissance maximale de 5% en 2022.

Les bassins de schiste du Permien et du Nouveau Mexique ont extrait 4,826 millions b/j  proche du record de 4,913 mb/j de mars 2020.

Grâce à un baril au-dessus de 80$, les producteurs privés se lâchent sur les extractions. Seul le Bassin Permien et en croissance significative.

ExxonMobil a augmenté de 30% ses extractions de schiste à 500'000 b/j.

 

Evolution de la production de pétrole et de gaz de schistes par gisements américains

 

 

Venezuela

Pour vivre dans le pays, il est nécessaire de savoir aligner les zéros.

PDVSA, la compagnie pétrolière du pays, a enlevé six zéros aux prix des carburants. Caracas a décidé d’augmenter les subsides sur l’essence. Le prix du litre d’essence est de $23 centimes soit 19 fois le prix de l’année passée.

L’effondrement de l’industrie pétrolière du pays va avoir des conséquences sur l’environnement notamment avec les fuites dans les infrastructures, pipelines et raffineries. En plus d’une pauvreté croissante, sans rentrées conséquentes de devises financières, le pays ne semble plus avoir d’avenir.

 

Mexique

La compagnie pétrolière nationale PEMEX a extrait une moyenne de 1,75 millions b/j depuis janvier avec l'ambition de grimper à 2 millions en 2024. Pour y arriver, le gouvernement a réduit les taxes de Pemex de 54 à 40%.

Pemex est l'entreprise la plus endettée du monde avec 110 milliards $. Il y a quelques années, le duo EDF-Areva cumulait 100 milliards $ de dettes avant que l'Etat français vienne effacer les dettes.

Le président Andrés Manuel López Obrador aimerait changer la constitution afin d’éliminer les régulateurs électriques indépendants et nationaliser les mines de lithium. Ainsi l’Etat maîtriserait le 54% du marché de l’électricité via l’entreprise CFE.

L'objectif du président est de consolider les compagnies nationales, de garder les ressources sous le contrôle du pays et de renverser l’ouverture du marché aux entreprises privées de 2013. On relèvera, que l’Europe veut faire exactement le contraire.

 

Pérou

Le nouveau président socialiste Pedro Castillo demande que l’entreprise nationale Petroperu se concentre à nouveau sur l’extraction pétrolière. Depuis 20 ans, Petroperu se focalisait sur le raffinage, le transport et le stockage d’essences.

 



 

Afrique

Algérie

Le pays peine a livrer son gaz à l'Espagne, à la France et au Portugal. Deux raisons principales. Le niveau d'amitié avec le Maroc est en pénurie. Comme le gaz transit par le Maroc, on se dit qu'il vaut mieux passer directement du pays producteur au pays consommateur sans passer par un intermédiaire. La consommation locale de gaz est au plus haut et une grande partie de la production est ingurgitée, à des prix dérisoires à l'interne.

Il semble peut probable que le pays continue à consommer autant de gaz à perte (traduisez sans entrée d'argent pour équilibrer les budgets) et maintenir la paix sociale.

 

Nigeria

Le gouvernement a vu disparaître 7,2 millions de barils de pétrole en juillet. Le pétrole est souvent dérobé directement sur les pipelines.

 

Libye

Le Ministre du pétrole Mohamed Oun a suspendu le Directeur de la compagnie énergétique nationale Mustafa Sanalla pour des problèmes financiers et d’insubordination.

 

Le pire est derrière nous et il revient vite

 

Phrases du mois

"Je n’ai pas peur car je sais que nous courons à la catastrophe." Boris Cyrulnik

"Facebook a compris que s'il modifie l'algorithme pour être plus sûr, les gens passeront moins de temps sur le site, ils cliqueront sur moins de publicités, ils gagneront moins d'argent. Facebook, encore et encore, a montré qu'il choisit le profit plutôt que la sécurité".  Frances Haugen

«Je n’ai pas la solution, mais je peux déplacer le problème

«Actuellement, les pays de l'OPEP+ augmentent les volumes de production, même un peu plus qu'ils ne l'ont convenu, mais tout le monde ne peut pas le faire. Tous les pays producteurs de pétrole ne peuvent pas augmenter rapidement la production de pétrole. C'est un processus à long terme, un cycle à long terme. » Poutine Vladimir.

"Le nœud du problème gazier n'est qu'une question de phraséologie. Changez d'adversaire en partenaire et les choses se résolvent plus facilement. Lorsque l'UE trouvera suffisamment de volonté politique pour le faire, elle saura où nous trouver. " Vladimir Chizov, représentant Russe pour l’Europe.

Cette revue s'appuie sur les sources de: Tom Whipple et Steve Andrews d'ASPO USA de Resilience.org, l'humour des chroniques matinales de Thomas Veuillet Investir.ch,  et toutes les informations diverses et variées, récoltées dans différents médias à travers le monde comme FT.com, Bloomberg, RT Russia, NHK, etc.

 

Notre Mission

Ne pas vous dire ce que vous devez penser, mais dire ce qui se passe dans les coulisses du Business des Energies.

Contact

PicEnenergie 2000Watts.org
Chatel-St-Denis, Suisse

+41 77 430 6066
LaurentH (at)2000Watts.org
Pétrole Peak Oil
Laurent Horvath
2000Watts_org