Energies, Economie, Pétrole et Peak Oil: Revue Mondiale Avril 2021

Le 1er de chaque mois, retrouvez un tour du monde des Energies. A l'agenda:
- Iran: La Chine signe un accord de 400 milliards pour acheter gaz et pétrole
- Peak Oil: Goldman Sachs annonce ses prévisions de pic pétrolier pour 2026
- Etats-Unis: General Motors lance son Hummer Electrique de seulement 5 tonnes!
- Russie: Il est urgent d'extraire le maximum de pétrole avant que la demande chute
- Japon: Le gouvernement a donné son feu vert pour l'eau contaminée de Fukushima
- Inde: Touchée par le corona, la consommation énergétique impactée
- Gaz: Le message "plus propre que le charbon" plie sous les émissions de méthane
- Europe: Le nucléaire et le gaz font le forcing pour devenir des énergies propres.


Le pétrole a passé un mois confiné. Il est resté devant la télé à regarder des séries Netflix ou les Anges de la téléRéalité, voir les deux en même temps! Du coup, il n'a presque pas bougé durant presque tout le mois sauf à la fin où il a décidé de partir à la hausse pour justifier son salaire. Il termine le mois à Londres à  $ 67,29  ($63.59 fin mars) et à 63,38 à New York ($59,23 fin mars).

Alors que l'Inde est fortement secouée par la deuxième vague de coronavirus et que son économie se ferme, la baisse de la demande du 3ème importateur mondial de pétrole pourrait faire à nouveau plonger les prix du baril. Rendez-vous le mois prochain pour faire un point de situation.

 

 Graphique du mois
Nouveaux gisement de pétrole et de gaz et dépenses d'explorations


Bleu: pétrole  Jaune: gaz    Ligne noire: dépenses d'explorations
En milliards de barils et milliards dollars US

 

 

Climat

En ce début d'année, la température globale a atteint +1,2 degrés. L’objectif de +1,5 est à portée de main. Allez encore un petit effort!
Si l’on se base sur les comportements après Covid en Chine et aux USA, la consommation de pétrole et des énergies fossiles devraient grimper en flèche. Les chiffres d'Apple montre des ventes monstrueuses d'I-Phones à 2'000 boules. Nous vivons une époque formidable.

Du côté de l’Europe, en 2020 la température moyenne a dépassé de 0,4 degrés la moyenne. En Sibérie, la température fut de 4 degrés supérieure à la moyenne.
L’Arctique enregistre +2,2 degrés par rapport à la moyenne 1981-2020.

 

Peak Oil

Il y a 2 ans encore, parler du peak oil pouvait conduire à être jeté dans le lac enrobé de goudron et de plumes d'oies. L'année dernière, je me souviens de m'être fait laminer par un pétrolier genevois au Télé-Journal Suisse du soir sur cette thématique. Aujourd'hui, les plus grandes agences et pétroliers se battent... pour trouver la bonne date du pic pétrolier de la demande ou de l'offre, c'est selon.

Vous pouvez ajouter Goldman Sachs dans la longue liste des entités qui prévoient le peak oil d’ici à la fin de la décennie. La pieuvre l’annonce pour 2026, voir avant. Les raisons s'appuient sur l'arrivée des véhicules électriques. La consommation pétrolière devrait être portée par la production de plastique, de l’aviation et de la pétrochimie.

BP pense que le peak oil a déjà été atteint. De son côté, Wood Mackenzie souligne que "la demande pourrait fortement diminuer avec les transitions énergétiques et cela dès 2023". L’agence estime que le prix du baril devrait atteindre 40$ en 2030 et entre 10 et 18$ en 2050.

Rystad Energy a également modifié ses prévisions de peak oil de la demande pour envisager "un pic à 101,6 millions b/j en 2026" dans son scénario médian. L’arrivée des véhicules électriques, de l’hydrogène et la diminution de la demande expliquent ce changement.

 

 Les 3 scénarios de peak oil de Rystad Energy

 

Pétrole

L’Agence Internationale de l’Energie prévoit une forte hausse de la consommation pétrolière pour 2021 +5,7 millions de barils par jour (b/j) à 96,7 millions. Pour mémoire, l'année dernière, la chute fut de 8,7 millions b/j.

Devant la remontée de la demande, l’OPEP va remonter graduellement ses extractions pétrolières en mai et juin +350'000 b/j. et l’Arabie Saoudite, qui avait volontairement diminué sa production de 1 million b/j, va y mettre graduellement un terme.

Goldman Sachs envisage un fort rebond de la demande de pétrole avec un baril qui devrait dépasser les 80$ d'ici à cet été.

Mais, mais, mais....  à chaque fois que tout le monde est d'accord, c'est l'exact opposé qui se produit. Il faudra regarder l'évolution du corona virus en Inde si toutes ces bonnes intentions se concrétisent au niveau de la hausse des prix du baril.

 

Gaz naturel

Le message "plus propre que le charbon" du gaz s’estompe dévasté par les émanations de méthane. En 2020, 70 millions de tonnes de méthane ont été relâchés par le gaz (60%) et le pétrole (40%). Converti en équivalent CO2, cela représente la quantité émise annuellement par l’Europe.

Les faveurs du gaz naturel sont en train de s’estomper à un rythme plus rapide que le charbon. Les investisseurs s’inquiètent sur la fermeture des centrales à gaz et de se retrouver avec des actifs sans valeur. JPMorgan Chase et Citigroup ont augmenté les restrictions sur les financements d’infrastructures.

Le président Emmanuel Macron aimerait promouvoir le nucléaire et le gaz au rang d’énergies propres. Empruntée, la Commission Européenne a remis sa décision d'ici à l’été.

La demande de gaz pourrait augmenter de 3,2% par rapport à 2020. L’année dernière, la demande avait diminué de 1,9%.

Plus de 230'000 vues pour l’émission Géopolitis sur les Guerres du gaz et 25'000 lecteurs de la revue du mois de Mars. Incontestablement, les questions énergétiques interpellent.

 

 Géopolitis: Les Guerres du Gaz

Marcel Mione interview Laurent Horvath
GéoPolitis Emission du 28 mars 2021

 

Capture de Carbone: CO2

William S. Becker, journaliste, auteur et expert du climat résume à merveille la technologie de capture de carbone.

"Le ministère américain de l'énergie et des entreprises privées ont investi des milliards de dollars depuis 1997 pour faire baisser suffisamment les coûts du CSC (captage et séquestration du carbone) pour qu'il puisse être utilisé de manière économique dans les centrales électriques au charbon et au gaz. Mais les échecs des projets pilotes et de démonstration entachent l'histoire de cette technologie, qui est encore trop coûteuse pour être utilisée à grande échelle."

Il continue et enfonce le clou:  "Le principal objectif des partisans du CSC dans le domaine des énergies fossiles n'est pas de réduire les émissions de carbone; il s'agit de permettre à leurs entreprises d'extraire et de tirer profit d'autant de charbon, de pétrole et de gaz naturel que possible avant qu'il n'y en ait plus, ou que quelqu'un les oblige à s'arrêter. Pour les élus, le CSC est une solution politique commode qui leur permet d'éviter de choisir leur camp dans la compétition entre le carbone et l'énergie sans carbone."

 

Finance

En 2020, les dettes publiques au niveau mondial ont augmenté de 17% à $ 52'000 milliards. Avec la réduction des quantités de pétrole annoncées, ces dettes ne seront jamais remboursées. Une situation explosive ? L’avenir le dira.

Alors que le PIB mondial a diminué de 4,4% en 2020, les ventes d'armes ont augmenté de 2% à $2'000 milliards. Bêtement, on aurait pu penser que la santé, le social ou l'éducation auraient pu être une priorité.

La phrase qui vient est prononcée par un ancien de BlackRock, champion des investissements dans le fossile. Elle pourrait être le thème de la rédaction du mois!

"L'essence même du métier de financier est de "faire de l'argent". Derrière le gestionnaire d'actifs, se trouve, in fine, l'épargnant ou le retraité qui regarde avant tout "ce que ca rapporte". Si plus d'environnement c'est moins d'argent, ce qui sera souvent le cas, comment espérer une bascule en masse ?  
C'est pour cela que trop de méthodes ou d'engagements du secteur financier revêtent d'habits tout verts une réalité sous-jacente qui est restée identique : le but n'est pas de changer, mais de rassurer. S'aligner à 2°C, c'est en pratique baisser les rendements, car la croissance verte n'existe pas. Pour régler le réchauffement climatique, nous avons besoin que le secteur public fixe des règles.
Lire Tariq Fancy ex  BlackRock.

 

Dessin HedgEye

 

Au top du hit parade du mois

Iran

Cela devient une habitude pour l'Iran de participer au top 3 du mois.

L’ambiance ne cesse d’augmenter dans la région et l'on va de surprise en surprise. Ce mois-ci a été plutôt prolixe en rebondissements et NetFlix pourrait être intéressé à faire une série.

Alors que Téhéran montre ses muscles nucléaires avec l’installation de nouvelles centrifugeuses, une panne de courant, de type explosion/cyberattaque, a eu lieu dans l’usine d’enrichissement nucléaire de Natanz. Israël est montré du doigt.

Téhéran et Washington se sont remis autours d'une table afin de rediscuter l’accord sur le programme nucléaire signé en 2015. Même le chef suprême, Ayatollah Ali Khamenei, est sur la même longueur d'onde. Pour montrer ses muscles, Biden en a profité pour faire voler quelques jets militaires dans la région alors qu'un tanker pétrolier iranien a reçu la visite d'un drone et d'une bombe dans les eaux territoriales syriennes. La aussi, le Mossad est regardé avec suspicion.

Du côté israélien, c'est un missile qui s'est écrasé, par erreur, proche du centre d'enrichissement militaire nucléaire de Dimona. Même si le missile n'a pas fait de dégât, l'armée n'a pas été capable de l'arrêter et montre une faille.

La Chine annonce un accord à $400 milliards avec l'Iran pour construire des infrastructures et tant qu'à faire, pour bénéficier du gaz et du pétrole. L'axe Russie-Turquie-Chine s'hérisse contre les USA-Arabie Saoudite-Israël. L'Europe s'est perdue en chemin et personne ne l'a vue depuis un bon bout de temps. Une question: dans quelle main l’Iran son pétrole et son gaz termineront ? Lire l'article

 

Chine

Durant les 3 premiers mois de l’année, Pékin annonce une croissance de son PIB de 18,3% par rapport à 2020. Non, il n'y a pas une typo, c'est bien dix-huit pourcent de croissance.

Comme le PIB augmente, nous assistons à une poussée de fièvre du côté des énergies fossiles. La consommation de charbon a augmenté de 16% au premier trimestre avec 970 millions de tonnes contre 830 millions en 2020. Pour le pétrole, la hausse est de 19,7% avec une moyenne de 14,08 millions b/j. La consommation chinoise se rapproche des USA (19 millions b/j).

Du côté des exportations, elles ont grimpé à $ 241 milliards en janvier et février (+30% par rapport à 2020).

La Chine continue d’augmenter ses capacités de raffinage de pétrole avec 900 millions de tonnes pour cette année et une prévision à 980 d’ici à 2025. La Chine va dépasser les USA et devient le centre de raffinage du monde.

Du côté de l'ambiance, il faut aller chercher du côté de la Mer de Chine. Pékin a réussi un record avec un forage gazier à -2'060 m sous le niveau de la Mer. Le gaz congelé se trouve sous le permafrost. La technologie chinoise "Sea Bull II" va allumer les prétentions énergétiques de la Chine dans ce territoire maritime.

Toujours dans la Mer de Chine, les tensions montent entre le président Rodrigo Duterte des Philippines au sujet des droits de forages pétroliers qui se trouvent dans les eaux territoriales des Philippine. Visiblement, Pékin n'en a cure, pendant que la flotte navale américaine tente de garder le passage ouvert.

Le vaccin chinois contre le coronavirus tousse. Pékin concède que le taux de réussite "n’est pas grand". Le Chili est plus prolixe en chiffres et annonce 3% après la première dose et de 56% après la deuxième au lieu des 79% annoncé par Sinopharm. Pour les esprits chagrins, on rappellera que la Chine a une croissance de 18%.

 

Etats-Unis

Les contradicteurs des USA s’entassent devant la porte de Joe Biden, certainement pour attirer l'attention et tester le bonhomme.

La Chine pousse les limites à Taiwan, Moscou fait joujou avec l’Ukraine, la Corée du Nord s’agite, l’Iran enrichit son uranium a des niveaux records et le Venezuela fait coucou par la fenêtre. Finalement, les migrants sud-américains se pressent à la frontière. Pendant ce temps dans le pays, les émeutes et le coronavirus sévissent. Président des USA est un job à plein temps.

Si la croissance chinoise est de 18%, les USA voient leur PIB bondir à +6,4% durant le premier trimestre.

Alors que les USA s’inquiètent de la dépendance européenne face au gaz russe, Washington a commandé une quantité record de pétrole à la Russie soit 8% de ses importations.

John Kerry, envoyé spécial sur le climat, propose de nouveaux objectifs de réduction du CO2 et de méthane. Un détail, John Kerry voyage avec son jet privé. Les USA ont tenu un nouveau "Sommet sur le Climat". Voir dans la section France où Macron a réussi à s'illustrer avec prestance.

Dans la série, il y en a point comme eux, General Motors s'illustre. Le constructeur automobile propose un nouveau véhicule électrique, le GMC Hummer EV de 1'000 chevaux et un poids de 5 tonnes ! Oui, vous avez bien lu 5'000 kg. Pour conduire ce monstre, il vous faudra un permis de conduire camion!

 

Le Nouveau Hummer Electrique: 5 tonnes (pub à voir)

 

General Motors s’est associé au Coréen LG Energy Solutions pour fonder Ultium Cells LLC et une usine de batteries électriques pour un montant de $ 2,3 milliards.

Dans le paquet de $2'000 milliards de subventions à l'économie US, on trouve 16 milliards afin de boucher correctement plus de 56’000 forages pétroliers et gaziers abandonnés. Ainsi au lieu de demander aux compagnies pétrolières et gazières de faire le nettoyage, les contribuables passent à la caisse. Les coûts se montent de 4'000 à $ 150'000 l’unité (contre 8 millions pour effectuer un forage), mais souvent cette opération n’est pas faite et des gaz à effet de serre s’échappent de ces puits orphelins.

En 2020, la consommation d’énergie US a diminué de 7% à 93 quads (quadrillion British thermal units) et -15% pour le secteur des transports.

Les agriculteurs de céréales bioéthanol s’inquiètent de la probable diminution de la demande de carburants pour les véhicules notamment avec l’arrivée des voitures électriques.

Le département de l’Energie prévoit une augmentation de 15% du trafic durant cet été avec un prix de l’essence de $2,78 le gallon (€ 65 ct le litre).

Une Tesla est sortie de route et s’est embrasée. Il aura fallu 121'000 litres d’eau pour éteindre les batteries qui n’arrêtaient pas de se consumer et de se rallumer. Toujours du côté de la boîte à Elon Musk, qui a déjà installé 1'200 mini satellites wifi autours de la planète (sans qu’on ne lui demande de le faire), Tesla a reçu 500 millions de subventions pour la vente de ses voitures. Cela explique les 100 millions de bénéfices du premier trimestre.

Selon la Environmental Defense Fund, en 2019 les pétroliers et gaziers ont expédié 16 millions de tonnes de méthane dans l’atmosphère ce qui a infligé de plus grand dommage au climat que toutes les centrales à charbon du pays.  

 

 

Europe

Avec 6 autres président, Emmanuel Macron, a demandé que la Commission Européenne inclue l’énergie nucléaire dans les énergies propres avec l’objectif d’utiliser les fonds financiers verts prévus par l’Europe, ni plus ni moins ! Les signataires sont la République Tchèque (Andrej Babiš), France (Emmanuel Macron), Hongrie (Viktor Orban), Pologne (Mateusz Morawieck), Romanie (Florin Cîțu), Slovakie (Igor Matovič), and Slovenie (Janez Janša). L’objectif d’Emmanuel Macron est de vendre des centrales nucléaires françaises aux pays de l’Est de l’Europe.

 

Russie

La Russie annonce son pic pétrolier à venir. Moscou a révisé sa stratégie pétrolière afin de maximaliser ses revenus avant son peak oil de production russe annoncé entre 2027 et 2029. Le plan révisé par la Douma se focalise sur une prévision jusqu'en 2035.

"Tout le pétrole qui peut être extrait doit être extrait tant qu’il y a encore une demande pour le vendre."  selon Pavel Zavalny, Chef du comité Energie de la Douma. Pratiquement le même jour, Vladimir Poutine participait au Sommet sur le Climat et annonçait un effort Russe. La coïncidence est drôle.

Moscou ne pense pas pouvoir revenir à la production pétrolière de 2019 à 11,3 millions b/j. Selon le ministre de l’énergie, la production devrait atteindre un pic à 11,1 millions b/j d’ici à 2029 pour descendre à 9,4 en 2035.

Le Rouble a perdu 5% durant le mois à 77 roubles pour 1$. Seule la livre turque a subit une plus grande perte.

Après avoir traité Vladimir Poutine de tueur, Joe Biden lui a demandé audience. Qui avait dit de ne jamais brûler les ponts car ils peuvent toujours servir?
Au Moyen-Orient, la Russie tire une partie des ficelles. On imagine que Washington va devoir faire des concessions pour le projet gazier Nord Stream 2 pour avoir une oreille attentive.

 

Allemagne

La transition est toute trouvée. Le groupe VW va doubler sa production de batteries électriques de 250 à 500'000 par année. Durant son événement "Power Day" Volkswagen a annoncé son envie d’électrifier l’entier de sa gamme avec des investissements qui dépasseront les $ 100 milliards. $ 100 milliards, c’est également le coût des rénovations qu’EDF devra apporter à ses centrales nucléaires. Intéressant de voir les priorités de chacun.

VW aimerait installer les batteries de QuantumScape. La start-up américaine remplace le liquide des électrodes avec un produit solide. Elles seraient plus légères et l’autonomie plus grande. Désavantage : en théorie cela fonctionne, reste à le démontrer dans la pratique. L'objectif de 2026 a été fixé.

La Cour constitutionnelle allemande a demandé à Angel Merkel de revoir sa copie sur la question environnementale. Elle a estimé que les objectifs de la "loi climat" étaient "insuffisants".  Votée en décembre 2019, cette loi impose une réduction de 55% des émissions des gaz à effet de serre d’ici 2030 par rapport au niveau de 1990.

 

France

Depuis 2010, la France est passée de 260'000 à 200'000 emplois dans le secteur automobile soit au même niveau que l’armement. D’ici à 2030, il ne devrait en rester que 100'000. Cette baisse s’explique par les délocalisations en Chine et dans les pays de l’Est. Pour construire une voiture thermique, il faut 5 personnes. Pour un véhicule électrique 3 suffisent.

Veolia a enfin réussi à racheter son rival Suez afin de devenir le 2 mondial dans le domaine de l’eau et des déchets avec un chiffre d’affaires de € 37 milliards. On imagine que les synergies vont permettre de licencier un bon nombre d'employés.

Lors du Sommet du Climat, 40 leaders ont pris la parole afin de faire des promesses qu’ils ne tiendront pas. Du côté d’Emmanuel Macron, n’étant pas disponible (même si le climat lui tient vraiment à coeur), un enregistrement qui dépassait le temps impartit avait été préparé. Cela devait passer inaperçu, mais quand ça veut pas, ça veut pas. A classer dans le collector.

 

{youtube}MUi4hbkfWsY|400|0{/youtube}

 

Espagne

ABB et Astilleros Gondan, le constructeur de bateaux, vont proposer un bateau électrique à recharge rapide.

 

Hollande

Shell aura extrait 75% de ces réserves de pétrole et de gaz d’ici à 2030. Shell annonce que sa production pétrolière a atteint un pic en 2019 et le déclin devrait se produire sur 30 ans.

 

Suisse

A cause du corona et le travail à la maison, les Services électriques de la Ville de Zurich soulignent que la consommation d’électricité des ménages zurichois a augmenté d’environ 6%, et même de 12% aux heures de pointe au cours du printemps 2020. Parallèlement, la demande en électricité dans les entreprises a diminué de 6% en ville de Zurich et de 7% dans le canton. Des chiffres similaires ont été rapportés dans toute la Suisse.

Le Salon de l’Automobile de Genève aura lieu en 2022. Le Qatar a donné son autorisation et déliera les cordons de la bourse.

Alors que Facebook s’est fait dérober 500 millions de comptes, c’est au tours de Linkedin d’annoncer s’être fait pirater 500 millions de comptes. Quand on pense que la Confédération voulait confier les données des citoyens à des entreprises privées.

 

Groenland

La Chine avait l’ambition de développer au Groenland une importante mine de terre rares et d’uranium de Kuannersuit. La mine a la capacité de générer 10% de la production mondiale. Le processus d’extraction est fortement polluant.

Mais le 6 avril, les 41'000 électeurs du Groenland ont rejeté ce projet minier porté par une société australienne, Greenland Minerals, dont un conglomérat d’État chinois, Shenghe Resources, détient 11 % du capital. La Chine détient près de 80% de la production mondiale de ces terres rares.

 

Dessin Chappatte

 

Asie

Inde

Après avoir surfé sur la première vague, l’Inde est nettement plus impactée par la deuxième tournée du coronavirus. Au total, elle est le deuxième pays le plus touché derrière les USA et devant le Brésil. Il est important de préciser que l'Inde compte 1,3 milliard d’habitants.

La croissance du pays et donc la consommation d’énergie vont être impactées à la baisse alors que le pays est le troisième pays importateur de pétrole. La consommation de diesel (40% des ventes) est en baisse de -3% et va battre au rythme du corona.

L'Inde pense que l’hydrogène aura un futur brillant dans les 15 à 20 années à venir notamment pour les véhicules.

Le gouvernement va installer de nouvelles centrales à charbon pour répondre à ses besoins électriques. En Inde, le charbon est la source la meilleure marché pour produire de l’électricité.

 

Taïwan

Pendant que les USA vont mettre Taïwan sur la liste des pays qui manipulent leur monnaie, selon les critères américains, plus de nombreux avions militaires chinois ont pénétré dans le territoire du pays histoire de faire monter la pression.

Pékin considère Taïwan comme l’une de ses provinces et va recourir à la force si le gouvernement prononce son indépendance. Taïwan est le plus grand producteur de puces électroniques dans le monde. Mais à cause d'une sécheresse virulente, le pays n'arrive plus à les produire. Du coup, pratiquement tous les constructeurs automobiles et les utilisateurs de puces sont impactés.

 

Japon

Ca y est. Le gouvernement a décidé de balancer dans l’Océan Pacifique l’eau radioactive contaminée par le refroidissement des réacteurs détruits de la centrale de Fukushima. Cette opération permettra d'économiser de l'argent à l'opérateur TEPCO et comme de toute façon personne n'est capable de traiter cette eau.

La Corée du Sud a convoqué l’ambassadeur japonais pour lui signifier le désaccord.

 

Corée du Sud

Deux semaines après leur remise en service, deux réacteurs nucléaires ont dû être arrêté a cause d’un afflux d’organismes marins.

 

Capacité des centrales à charbon par âge
de très nombreuses centrales sont trop jeunes pour être arrêtées

 

Moyen Orient

Arabie Saoudite

Dans les événements, qui permettent d’augmenter la bonne humeur dans la région, un bateau téléguidé et rempli d’explosif a été détruit avant d’arriver dans le port de Yanbu dans la Mer Rouge. Quelques jours auparavant, un tanker pétrolier iranien avait été touché par une bombe dans les eaux syriennes.

Le pays a exporté 5,63 millions b/j en février soit une baisse de 957'000 b/j par rapport à janvier. Elle démontre que le royaume a bien diminué ses extractions de 1 million b/j afin de faire remonter les prix au niveau mondial.

L’Arabie Saoudite va rejoindre les Etats-Unis, le Canada, le Qatar et la Norvège afin de former une plateforme pétrolière et gazière afin de supporter l’implémentation des Accords de Paris. Avec les acteurs présents, il n’y a aucun doute à avoir, cette plateforme va être un succès et les résultats pour le climat exceptionnels. On pourrait revoir cette fine équipe dans les projets de la Commission Européenne pour tenter d'inclure le pétrole dans les énergies propres.

La compagnie nationale, Saudi Aramco, a vendu pour $ 12,4 milliards de pipelines afin d’alimenter en cash le gouvernement. Le pays est en train de vendre ses actifs pétroliers avant de devoir laisser dans le sol une partie d'or noir.

Saudi Aramco a débuté des projets de développement afin de trouver 1,1 million b/j supplémentaires d’ici à 2024. Avant la pandémie, de nombreux projets avaient été mis sur pause.

L’Arabie Saoudite a besoin d’un baril à 67$ le baril afin d’équilibrer son nouveau budget, contre 78$ en 2020 selon le FMI.

 

Israël

Un missile syrien s’est écrasé, dans le Néguev, proche du centre d’armes nucléaires de Dimona. Le missile n’a pas fait de victime, mais témoigne d’une faille dans le dispositif militaire israélien. Ce missile était destiné à un avion de chasse israélien en train de bombarder la Syrie. Cible manquée, il s’est écrasé, par hasard.

 

Irak

Bagdad chercher un repreneur pour les 32,7% des parts d’ExxonMobil dans le gisement de West Qurna 1. Exxon, Shell et Oil Exploration Co avaient gagné cette mise aux enchères en 2010. En 2018, Shell avait vendu ses parts à Itochu. Les chinois PetroChina et CNOOC pourraient reprendre le défi.

Le gouvernement vise des extractions pétrolières de 8 millions b/j d’ici à 2029 contre 3,8 aujourd’hui. L’Irak pourrait devancer la production de l’Arabie Saoudite en personne !

De son côté, le français Total va s’investir pour aider aux extractions ainsi que la production solaire afin de générer de l'électricité.

 

Dessin Chappatte

 

Les Amériques

USA Schiste

Les extractions pétrolières américaines atteignent 10,9 millions b/j sous les recors de 13 millions b/j. de 2019.

Dans le Bassin Permien, les extractions pourraient remonter à 4,46 millions proche de son record de 4,79. La remontée est fulgurante.

Selon Rystad Energy le nombre de puits frakés est remonté comme un bouchon (+967) avec la hausse des prix du baril.

Les forages de schiste s’étendent sous le sol. De 1 km de large, ils arrivent à 4,5 km pour une meilleure production mais également avec une cannibalisation entre les gisements. Ainsi chaque forage peut dégager entre 190 et 200'000 b/j durant les deux premiers mois. Ensuite, l'épuisement est exponentiel.

Du côté des investisseurs, Quantum Energy Partners, l’un des plus grands investisseurs dans le schiste (avec la Banque Nationale Suisse) précise que les financements à disposition ont fortement diminué. Il faudra voir l’incidence si le baril monte à 80 ou 100$. Pour l'instant, les investisseurs demandent des bénéfices alors que l'industrie n'en n'a pas dégagé depuis 2010.

 

Mexique

Un gros incendie a touché la raffinerie Pemex de Minatitlan dans l’état de Veracruz. L’unité traite 285'000 b/j.

Petroleos Mexicanos pense que ses ventes d’essence 2021 ne vont pas remonter au niveau de 2019 avec une baisse actuelle de -16%.

 

Equateur

Le nouveau président, Guillermo Lasso, va proposer aux compagnies pétrolières de nouveaux accords afin d’attirer des investisseurs internationaux et de créer des emplois. Tout un programme.

 

Argentine

Le gouvernement pousse afin de contrôler les prix du pétrole avec l'objectif de protéger le pétrole de schiste de la Patagonie. Mettre un prix minimal et maximal protègera les investissements dans le pétrole et gaz de schiste.

En un mois, le nombre de gisements gaziers de schiste de la Vaca Muerta a augmenté de 7% à 733 fracturations. 

L'Argentine est à nouveau fortement touchée par le Corona.

 

Brésil

La production pétrolière a grimpé à un niveau record de 3,7 millions b/j. mais la pandémie de corona qui secoue le Brésil pourrait freiner ce processus dans les mois à venir.

 

 

Afrique

Grâce à sa Route de la Soie, version 2.0, la Chine est devenue la plus grande créancière des pays africain pour un total de $ 143 milliards. Une bonne partie de ces dettes sont couvertes par les matières premières des pays.

 

Libye

Le pays a extrait 1,28 million b/j en mars soit 100'000 de plus qu’en février. Cependant, le manque de liquidité est en train d’affecter la production et les chiffres d’avril sont passés sous la barre du million. Il manque des moyens financiers pour effectuer les maintenances nécessaires.

Moins d’exportations, moins de cash.

La Libye se retrouve dans la même situation que l’Irak. Est-ce que la Chine viendra jouer le rôle de sauveur ?  Le français Total va également y mettre du sien.

 

Mozambique

Total a mis sur pause son projet de gaz liquide à € 20 milliards à cause des récentes attaques djihadistes de l’Etat Islamique.

 

Nigeria

Une bagatelle de $ 62 milliards est encore ouverte et devrait être payée par les compagnies pétrolières. Selon une loi de 1993, le gouvernement devait recevoir de plus importants revenus quand le baril est au-dessus de 20$.

Entre janvier 2019 et septembre 2020, 1'161 dégâts ont été faits sur des pipelines soit 7 par jours.

 

Ouganda

Total va investir $ 10 milliards pour développer des forages pétroliers dans le pays. En même temps, Total va verser 3,5 milliards, pour construire un pipeline de 1'440 km pour exporter ce pétrole en Tanzanie.

Afin de transporter le pétrole très visqueux, le pipeline sera chauffé.

 

Dessin Chappatte

 

Phrases du mois

"Tout le pétrole qui peut être extrait doit être extrait tant qu’il y a encore une demande pour le vendre." Pavel Zavalny, Chef du comité Energie de la Douma, Russie

"Il est difficile d’imaginer les USA gagner la compétition stratégique avec la Chine si nous ne pouvons pas être le premier dans la révolution énergétique."  Antony Blinken, secrétaire Etat, USA.

"Les leaders du gouvernement chinois pensent qu’ils tiennent un Momentum et que le temps joue en leur faveur. Rien ne peut arrêter l’ascension de la Chine."  Victor Gao, ancien diplomate chinois

"Si les veulent absolument réduire leur déficit commercial, nous pourrions simplement arrêter de leur vendre nos puces électroniques. Mais ils ont besoin d’elles."  Yang Chin-long gouverneur de Taiwan face à la demande américaine de réduire le déficit commercial avec Taiwan

"Quand je regarde le soleil, l’ombre est dans mon dos." Auteur inconnu.

 

Cette revue s'appuie sur les sources de: Tom Whipple et Steve Andrews d'ASPO USA de Resilience.org, l'humour des chroniques matinales de Thomas Veuillet Investir.ch,  et toutes les informations diverses et variées, récoltées dans différents médias à travers le monde comme FT.com, Bloomberg, RT Russia, NHK, etc.

 


 

 

Notre Mission

Ne pas vous dire ce que vous devez penser, mais dire ce qui se passe dans les coulisses du Business des Energies.

Contact

PicEnenergie 2000Watts.org
Chatel-St-Denis, Suisse

+41 77 430 6066
LaurentH (at)2000Watts.org
Pétrole Peak Oil
Laurent Horvath
2000Watts_org