Guerre entre Sous-Marins Diesel et Nucléaire

Il n’y a pas que le climat qui s’échauffe. La guerre froide aussi. Cette fois, c’est la Chine qui croise le fer avec les Etats-Unis. La première victime est la France avec une discussion torpillée à € 50 milliards pour 12 sous-marins diesel. Ca fait cher la torpille!

La France proposait des sous-marin au diesel, les Américains ont vu plus grand avec des unités au nucléaire. Pour la France de l'atome, le camouflet est d'autant plus violent!

Sans tenir compte des considérations géopolitiques avec le nouvel "OTAN du Pacifique" entre Londres, Cambera, Washington, quelles sont les différences entre les deux types de sous-marins ? 

 

Moteur Diesel contre Nucléaire

La France a proposé un sous-marin conventionnel de type diesel-électrique. Les génératrices au diesel rechargent les batteries qui alimentent des moteurs électriques silencieux et furtifs.

Nécessité, le sous-marin embarque une certaine quantité de diesel et doit refaire le plein pour éviter la panne. Ce type d’appareil est plus petit et totalement silencieux. De l’autre côté de la pièce, le gros désavantage est devoir refaire surface afin de faire tourner les diesels pour de recharger les batteries. Lors de cette opération, le sous-marin redevient visible.


Pour les submersibles nucléaires, ils possèdent une autonomie hors norme. Les réacteurs génèrent de l’électricité qui alimentent les moteurs. Un sous-marin nucléaire possède assez d’énergie pour rester sous l'eau pendant plus de 30 ans. Ils n’ont besoin de revenir au port que pour la maintenance, se ravitailler en vivres et permettre aux humains de le redevenir.

Cependant, cette machine est d’une complexité complexe avec un réacteur nucléaire à l’arrière, des missiles à l’avant et un hôtel au milieu ou l’équipage vit pendant plusieurs mois.
De plus, la gestion de ces unités nécessite un personnel formé ainsi que des docks sur-mesure. L'Australie, qui n'est pas une puissance nucléaire, devra compter sur l'Angleterre et les USA pour cette partie.

 

Pour l’instant, Washington a cru bon de préciser que les sous-marins australiens n’embarqueront pas un missile atomique, mais techniquement rien ne les empêche.

Sur les mers, en nombre d’unités, l’armada chinoise a dépassé la Navi Américaine. Au niveau militaire, celui qui utilise le plus d’énergies est le plus fort. Comme dans la vraie vie en quelque sorte.

 

avec les sources: Sylvia Pfeifer, FT.com

Notre Mission

Ne pas vous dire ce que vous devez penser, mais dire ce qui se passe dans les coulisses du Business des Energies.

Contact

PicEnenergie 2000Watts.org
Chatel-St-Denis, Suisse

+41 77 430 6066
LaurentH (at)2000Watts.org
Pétrole Peak Oil
Laurent Horvath
2000Watts_org