• 1

Qui va payer le Gaz Ukrainien?

Après les votations de ce weekend en Ukraine, la prochaine importante étape pour le Gouvernement sera de chauffer les citoyens du pays. Comme en Ukraine la grande majorité (totalité) des chauffages fonctionnent avec le gaz, c'est le froid hivernal qui va dicter le tempo des négociations avec la Russie ou avec l'Europe.

L'Ukraine doit 5 milliards $ à Gazprom et la question est de savoir qui va sortir le porte-monnaie car le pays est sur la paille: les Européens qui font le forcing pour voir le pays pencher du "bon" côté? Le FMI qui pourrait avancer une partie de la somme? Ou est-ce que les Européens pourraient totalement ignorer cette facture et court-circuiter la Russie?

Lire la suite

L'Ukraine cherche 5 milliards $ pour rembourser Gazprom

Les résultats intermédiaires des négociations trilatérales UE-Ukraine-Russie sur le gaz ont été accueillis par Moscou avec beaucoup d'optimisme: Kiev aurait accepté de verser à Gazprom plus de 3 milliards $ pour rembourser la dette et payer ses futures livraisons.

Ces conditions doivent encore être approuvées au niveau des gouvernements, et il n'y a aucune garantie que Kiev soit prêt à accepter la désescalade du conflit gazier.

Lire la suite

Israël : Comme une forte odeur de gaz

Derrière les communiqués de presse repris à la lettre par les médias occidentaux et la complexité historique, dans les coulisses, cette guerre contre le Hamas dégage une forte odeur de gaz dont les côtes de la Bande de Gaza regorgent.

L'utilisation de cette ressource énergétique ainsi que les revenus financiers potentiels sont des données géopolitiques à intégrer si l’on veut tenter de comprendre: les enjeux politiques, la violence militaire disproportionnée israélienne ainsi que l'obstination du Hamas.

Lire la suite

Gaz: Explosion sur un Gazoduc Russe en Ukraine

Une explosion s'est produite sur le gazoduc russe de Gazprom qui relie la Sibérie à l'Europe alors que Vladimir Poutine a décidé de couper les livraisons de gaz en direction de l'Ukraine. Kiev possède une ardoise bien remplie avec plus de 3 milliards d'euro en faveur de Gazprom.

L'Europe a sorti de sa poche 500 millions d'euro pour aider l'Ukraine a acheter du gaz dans les pays européens mais de provenance russe!

Le timing de cet accident est très suspect et dans le monde du gaz et du pétrole, les coïncidences n'existent pas! En toute logique les gouvernements russe et ukrainien se rejettent la pierre sur une "explosion pour une raison indéterminée".

Lire la suite

Ukraine: une histoire de gaz et de pétrole

15 jours avant que la Crimée ne vote son indépendance, le Conseil des ministres du gouvernement de transition Ukrainien de Kiev avait accordé une concession à l’exploitation du champ gazier de Skifska, en mer Noire au large de la Crimée. Ce consortium de majors pétrolières était représenté par l'américain ExxonMobil, Royal Dutch Shell de Hollande, OMV d'Autriche et l'Urkrainien Nadra Ukrainy.

Cette victoire avait été remportée contre le russe Lukoil en personne. Le retour de la Crimée dans le giron Russe permet à Lukoil de se replacer.

Lire la suite

Gaz: L'Europe soutient le gaz Russe via South Stream

Du côté pile, l'Europe hausse le ton face à la Russie pour des raisons d'Ukraine et du côté face, elle négocie en douce ses contrats gaziers et pétroliers. Ainsi l'Italie annonce qu'elle continue d'apporter son soutien au projet de gazoduc russe South Stream destiné à acheminer du gaz russe.

"L'Italie soutient la construction du gazoduc South Stream. Ce projet reste stratégique pour notre pays et l'ensemble de l'Europe. Nous le soutiendrons conformément aux normes européennes", a indiqué Mme Guidi le ministre italien de l'énergie.

Lire la suite

Gaz: Un gazoduc de plus pour l'Allemagne

L'entreprise Nord Stream AG pourrait construire une ou deux conduites supplémentaires du gazoduc Nord Stream qui achemine du gaz russe en Europe sous la mer Baltique directement en Allemagne et contourne l'Ukraine.

Actuellement, le gaz russe pour l'Allemagne est acheminé par deux conduites d'une capacité de 27,5 milliards de m³ chacune. L'une d'entre elles a été mise en service en novembre 2011, l'autre en octobre 2012.

Lire la suite

Gaz: deuxième source d'énergie mondiale d'ici 2025?

C'est en tout cas ce que pense l'américain ExxonMobil. La gaz deviendrait la deuxième source d'énergie après le pétrole mais avant le charbon.

Jusqu'en 2040, la consommation mondiale de gaz devrait progresser de 65 %, tandis que celle de charbon n'affichera pas de croissance significative par rapport au niveau actuel.

Lire la suite

L'Ukraine doit 2 milliards $ pour le gaz russe

S'il y a un pays au monde qui rêve d'indépendance énergétique, c'est bien l'Ukraine. A deux doigts de signer un accord avec l'Europe, la Russie n'a eu qu'à montrer ses muscles énergétiques pour faire changer le cours de l'histoire. Le stratège Poutine n'a pas eu forcer son talent pour combattre une Europe sans leader charismatique.

Pour bien enfoncer le clou, la Russie annonce que le groupe public ukrainien Naftogaz doit plus de 2 milliards de dollars pour le gaz russe livré en août, octobre et novembre. Chaude l'ambiance!

Lire la suite

Gaz: Les Anglais tombent dans les mains Russes

Ancien producteur de gaz, l'Angleterre recherche désespérément la précieuse matière première afin d'alimenter ses centrales électriques. La situation intérieure est tendue. Le peak oil et le peak gaz ont été atteints en 1999. La production a diminué de 40% et devrait se terminer en 2025. Alors que l'Allemagne et tous les autres pays européens se battent individuellement pour acheter le gaz à la Russie, c'est au tour de l'Angleterre de tomber dans les mains Russes.

En effet, la Russie vient en aide via le groupe public russe Gazprom. Elle livrera du gaz naturel en Grande-Bretagne par gazoducs et sous forme liquide. La Russie est prête à livrer plus de 40 milliards de mètres cube de gaz par an en Grande-Bretagne.

Lire la suite

Gaz: La Russie efface 10 milliards $ à la Corée du Nord

Afin de commercialiser le gaz Russe à la Corée du Sud qui est l'un des plus grand consommateur mondial, Moscou vient d'effacer 90% des 10 milliards de dollars de dettes contractées par la Corée du Nord à l'époque soviétique. Ce vendredi passé, les députés russes de la Douma ont ratifié cet accord pour le plus grand plaisir de Gazprom.

Le gazoduc va traverser la Corée du Nord pour livrer 10 milliards de m3 par an à Séoul. Pour être certain que la malade qui gère la Corée du Nord ne va pas changer d'avis, le solde de la dette de 10% sera rééchelonnée sur vingt ans, par versements tous les six mois.

Lire la suite

Gaz: L'Ukraine espère rembourser le Russe Gazprom

L'Ukraine espère pouvoir rembourser en quelques mois sa dette envers le russe Gazprom, a déclaré vendredi à Vienne le ministre ukrainien de l'Energie par intérim Edouard Stavitski.

Cet optimisme béant fait plaisir à voir, mais malgré le rabais de 30% accordé par Moscou, l'opérateur gazier ukrainien Naftogaz n'a même pas réglé sa facture de 650 millions de dollars pour le mois de janvier 2014 et sa dette totale pour le gaz livré atteint 3,35 milliards de dollars. De son côté, la Russie est prête a accorder ce généreux rabais à condition que l'Ukraine s'éloigne un peu plus de l'Europe. Donc les étoiles ne sont pas encore totalement alignées pour le pays.

Lire la suite

Avec le Gaz Russe, l'Ukraine s'éloigne de l'Europe

Le stratège Vladimir Poutine a décidément la tâche trop facile avec l'Europe dans son jeu avec l'Ukraine.  La Russie va réduire d'un tiers le tarif de ses livraisons de gaz à l'Ukraine et acquérir pour 15 milliards de dollars (13,3 milliards de francs) d'obligations émises par Kiev.

Aujourd'hui facturé à 400 dollars environ les 1'000 m3, le gaz russe passera à 268,5 dollars à compter du mois de janvier 2014. L'Europe, qui ne propose que des restructurations et des serrages de vis financier, fulmine.

Lire la suite

Gaz: La Russie s'oppose aux exigences de l'Europe

Lors du Forum des pays exportateurs de gaz (FPEG), le Président russe, Vladimir Poutine a proposé aux participants de s'unir pour contrer les exigences du 3ème volet du paquet énergétique de l'Europe. Selon M. Poutine, cette proposition limite le cumul de la vente et du transport du gaz.

Vladimir Poutine a critiqué les Européens, qui veulent renoncer aux contrats à long terme et à l’indexation des tarifs du gaz sur les quotas pétroliers. L'indexation du gaz sur les cours du pétrole est le cheval de bataille de Moscou.

Lire la suite

Plus d'articles...

Notre Mission

Ne pas vous dire ce que vous devez penser, mais dire ce qui se passe dans les coulisses du Business des Energies.

Contact

PicEnenergie 2000Watts.org
Chatel-St-Denis, Suisse

+41 77 430 6066
LaurentH (at)2000Watts.org
Pétrole Peak Oil
Laurent Horvath
2000Watts_org