AddThis Social Bookmark Button

Trop de nouvelles voitures et pas assez de pétrole

Nos voitures consomment de l’essence, beaucoup d’essence. Si la facture gonfle grâce à la quantité de véhicules en circulation dans le monde (1 milliard), l’augmentation de nouveaux véhicules, qui se rendent aux stations pour faire un plein, est préoccupante.

Durant les 10 dernières années, la fabrication annuelle de voitures est passée de 41 à 63 millions d’unités (+52%). Cette production a augmenté 3 fois plus rapidement que celle du pétrole (+16%). Arrivons-nous bientôt au point de rupture?

La Chine représente les 2/3 de cette augmentation

Dans ce graphique, la production de nouvelles voitures est indiquée sur l’axe Y (droite) et la consommation de carburants en millions de barils/jour à gauche (y compris pétrole, gaz liquide, biogaz, etc.). L’échelle de l’offre de pétrole a été choisie afin de faire coïncider avec la production de voiture en 1999.

Vous observez qu’en 2005, la production globale de voitures a commencé à augmenter bien plus rapidement que la production de pétrole (ligne noire). Paradoxalement, c’est à cette date que le peak oil du pétrole conventionel a été officiellement annoncé par l'AIE (Agence Internationale de l'Energie). La crise de 2008, une convergence entre les prix du baril à des niveaux records et l’accumulation de dettes, a offert une trêve relative. Depuis, la situation s'est emballée.

Une partie de cette différence est absorbée par l'amélioration de l'efficacité énergétique de nos voitures. Mais il ne s'agit que d'une partie. Le reste pèse effectivement sur les marchés du pétrole et les ventes de véhicules dépassent largement les bénéfices de l'efficacité énergétique.

 

Graphique: production de voitures (ligne noire) dans les pays du BRIC et consommation pétrolière

 

La crise de 2008 a eu un impact important dans les pays occidentaux, mais elle est passée presque inaperçue dans les pays du BRIC à part la Russie. (BRIC = Brésil, Russie, Inde, Chine). En 2013, les chinois vont acheter plus de 20 millions de voitures neuves.

Finalement, les automobilistes du BRIC roulent relativement moins qu’en Europe ou aux USA. Si cette tendance devait évoluer, la consommation de pétrole devrait peser encore plus sur les marchés.  La différence soulignée dans ce graphique provient également de la tendance à l'exportation de ces pays.

 

Point de rupture?

La corde se tend de plus en plus. Quand se produira le point de rupture? Est-ce que la production de pétrole de schiste pourra rattraper la production automobile. L'efficacité énergétique donnera-t-elle une réponse solide?

Pour le savoir, il suffira de retourner à votre station d’essence et de regarder les chiffres qui indiquent les prix. Plus la petite bête aura tendance à monter, plus vous aurez de bonnes raisons de visiter notre site pour en savoir d’avantage.

 

Avec: Matt Mushalik, une partie de l'article a été publié par Crude Oil Peak

 

Sur le même sujet

Automobile: 64 millions de voitures vendues en 2013?

blog comments powered by Disqus

Nucléaire: Hinkley Point

AddThis Social Bookmark Button
Décryptage de l'accord{ Dim lights }Par Laurent Horvath