AddThis Social Bookmark Button

L'Armée Américaine se Prépare à un Virage Energétique

Le Département de la Défense (DoD) Américain vient de publier un document exceptionnel sur la stratégie future de la consommation énergétique par l’armée américaine et sa volonté d'indépendance face au pétrole.

Plus de 3'000 soldats blessés ou tués en Afghanistan l’ont été lors de convois de carburants. Ces convois de pétrole constituent le 80% des déplacements des véhicules et sont devenus la cible privilégiée des résistants afghans et irakiens. En moyenne, un soldat est tué ou grièvement blessé tous les 24 convois.

Le Pentagone est le plus grand consommateur de Pétrole au monde

Officiellement, l'armée américaine consomme chaque jour 320’000 barils de pétrole soit 19 milliards de litres/an. Ce chiffre n'inclut pas la consommation des entreprises qui travaillent sur mandat ainsi que des installations louées ou privatisées. Pour comparaison, cet appétit représente 1,5 fois la consommation de pétrole de la Suisse.

En 2007, l’US Navy américaine disposait de 285 navires de combat et de transport ainsi que d'environ 4’000 avions opérationnels. Quand à l'armée de terre, elle possédait 28’000 blindés, 140’000 véhicules tout-terrain, 4’000 hélicoptères de combat, plusieurs centaines d'avions et 187’500 voitures. Hormis 80 sous-marins et porte-avions nucléaires tous les véhicules fonctionnent au pétrole.

Selon le classement 2006 du CIA World Factbook, 35 pays seulement (sur les 210 que compte le monde) affichent une consommation journalière de pétrole supérieure à celle du Pentagone. A elle seule, l'armée américaine engloutit le 2% de la consommation du pays.

 

Consommation Energétique en Hausse

Si durant la deuxième guerre mondiale (1939-1945) un soldat consommait 3,8 litres de pétrole par jour, aujourd’hui en Irak et en Afghanistan il en dévore en moyenne 75 litres!

Le GI’s est équipé de plus de 33 piles pour l’usage des ses appareils électroniques. Dès 2012, il portera plus de 50 batteries d’un poids de 9 kg! Durant les 10 dernières années, la consommation électrique des radios a augmenté de 250% et de 300% pour les ordinateurs.

Avec cet appétit sans commune mesure, l’énergie et sa logistique sont devenues en quelques années, le centre des préoccupations de l’armée américaine. Ces énergies, et plus particulièrement le pétrole (77% de sa consommation), lui ont coûté 15 milliards de dollars en 2010 (+225% depuis 1997) et comme déjà dit ci-dessus, de nombreux soldats meurent pour acheminer l'or noir.

Economie et Efficacité Energétique

Les guerres d’Irak et d’Afghanistan ont battus tous les records de consommation de pétrole. Le mal est si grave que l’énergie est devenue, pour la première fois, une priorité stratégique. Le Pentagone est obligé de déployer de plus en plus de soldats pour protéger les convois et assurer le ravitaillement des divers fronts. Dans certains cas, il est obligé d'utiliser des avions pour apporter le précieux pétrole dans les endroits les plus dangereux, mais à des coûts 10x plus élevés que par la route.

En 2010, le Pentagone avait déjà annoncé une pénurie de pétrole (peak oil) pour 2015. Le plus grand consommateur mondial tente de contourner ce problème stratégique en investissant dans les nouvelles technologies renouvelables et l'efficacité énergétique.

De toutes les unités de l’armée, c’est la Navy qui est la plus engagée dans une réforme énergétique d’envergure. D’ici à 2020, la marine va tenter de diminuer sa consommation de carburant de 50% et implémenter un système de conversion de «déchets en carburants » (biogaz). Plusieurs vaisseaux vont devenir hybrides (gaz-pétrole) et être propulsés par l’électricité. La moitié de ses bases hors Etats-Unis devront se convertir aux biocarburants et produiront plus d’énergie qu’elles n’en consomment.

Les Marines disposent de plusieurs bases en Afghanistan alimentées entièrement à l’énergie solaire et éolienne et l’installation de smart grids «réseau électrique intelligent » maximaliseront l’utilisation de l’électricité.

L’US Air Force a testé avec succès des avions de chasse brûlant pour moitié des biocarburants mélangés au kérosène. Les tentes militaires munies de panneaux solaires flexibles pourraient accompagner le nouvel équipement standard des GI’s.

D’ici à 2015, l’armée américaine désire réduire sa consommation énergétique de 20% alors que l’efficacité énergétique devrait atteindre 30%. Dans les mesures d’efficacité, comprennent la diminution du poids des avions, la réduction des vols non essentiels ou l’utilisation de meilleur couloir de vols. L’économie est estimée à 400 millions de $.

Le Renouvelable boosté par l’Armée

Comme la plupart des nouvelles technologies utilisées dans le privé, le chemin du succès industriel est boosté par l’armée qui n’hésite pas à investir dans la recherche et le développement pour garder sa puissance stratégique. C'est peut-être ce qui manquait au solaire, l'éolien et les autres options renouvelables.

Ainsi, le revirement de situation qu’imprime le Pentagone et sa crainte du peak oil qui s’annonce pourrait être le véritable moteur des nouvelles énergies existantes ou à inventer. Dans ce domaine, la Chine a déjà pris une longueur d'avance.

Par Laurent Horvath

Pentagon Operational Energy Report en version PDF (Anglais)  here.

blog comments powered by Disqus

Nucléaire: Hinkley Point

AddThis Social Bookmark Button
Décryptage de l'accord{ Dim lights }Par Laurent Horvath