AddThis Social Bookmark Button

L'Europe explosera par le Pétrole

Après avoir vérifié, re-vérifé et sur-vérifié que la condamnation Mouammar Kadhafi ne causerait pas d'impact sur l'approvisionnement énergétique et les banques de son pays, le Président Obama a demandé le départ du "Malade" de Tripoli.

Pendant ce temps là, quelque part en Europe, la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton a "haussé le ton" en annonçant qu'il y aurait "des conséquences" pour les dirigeants libyens, sans toutefois appeler clairement au départ de Kadhafi!
Alors que la condamnation est d'une évidence qui n'échappe à personne, l'Europe tergiverse. Ces hésitations posent une question: Est-ce que l'Europe a une chance de survivre une crise pétrolière ou gazière majeure?

Certaines capitales européennes militent encore pour la retenue à l'égard de Mouammar Kadhafi, par crainte de voir les livraisons de pétrole diminuer s'il devait rester au pouvoir. Il y a également les milliards d'Euros qui dorment dans des banques, les luxueuses propriétés sur le Vieux Continents et ses proches amis comme Tony Blair ou Silvio Berlusconi qui s'additionnent dans la balance du "il-serait-bien-qu'il-reste".

 

L'Europe explosera avec son Energie

L'Europe est en train de survivre à sa crise financière et à sa monnaie. Jusqu'à présent, tout se passe bien.
Mais côté Energies, elle pourrait rapidement être terrassée par les intérêts nationaux. En ce sens, la crise libyenne dévoile encore plus la pointe de l'iceberg.

Le glas avait déjà sonné lors de la construction des gazoducs qui devrait livrer prochainement le gaz de la chère Russie. Allemands et Italiens ont chacun leurs projets pour assurer les livraisons de leur Gaz-à-eux, au lieu de présenter un visage unis dans les négociations avec le milliardaire et actionnaire de Gazprom: Vladimir Poutine. Les projets South Stream ou Nord Stream sont de véritables temples de la discorde européenne. Quand nous touchons à l'énergie: c'est clairement: Un pour tous mais "Moi" d'abord.

 

En Europe: On n'a pas de Pétrole, mais on n'a pas d'Idées

La chance ou la malchance de l'Europe, c'est son manque d'énergies fossiles. Il n'y a pas de pétrole, de gaz ou d'uranium alors que sa stratégie repose sur ces 3 axes principaux en y ajoutant le charbon. Forcée, l'Europe est obligée de se prostituer ou de corrompre des pays qui tiennent le couteau par le manche, couteau qui pourrait facilement se trouver dans le dos.

A chaque jour qui passe, l'Europe avance vers son mur. Un mur énergétique dont les briques ont été soigneusement empilées par les lobbys des énergies fossiles et bétonné par des millions d'euros versés à des hommes politiques et des dirigeants d'entreprises avides "de se servir" au lieu "de servir". Toutes ces personnes ont sagement oeuvré pour combattre les innovations et conserver un statu quo. Aujourd'hui, cette attitude a asséché nos options et amené nos pays dans une panne d'idées chroniques. Si le Colonel Kadhafi devait rester en poste, nous pourrions alors assister à des retournement forcés de vestes aussi mémorables que cocasses: pas par envie, mais par nécessité.

Par Laurent Horvath
Reproduction autorisée avec le nom de l'auteur et 2000Watts.org

 

blog comments powered by Disqus

Nucléaire: Hinkley Point

AddThis Social Bookmark Button
Décryptage de l'accord{ Dim lights }Par Laurent Horvath