AddThis Social Bookmark Button

Nucléaire: l'Explosion dans les Pays Sensibles s'explique

Après l'Iran, l'Arabie Saoudite, la Lybie c'est au tour de la Syrie de vouloir faire usage de l'énergie atomique pour "sagement" produire de l'électricité et surtout sans aucune, mais alors aucune, arrière pensée pour l'arme atomique.

Bien qu'officiellement il est interdit de confectionner une arme atomique avec du plutonium produit par une centrale atomique, l'Iran est en train d'officialiser cette pratique. Ce pays rebelle ouvre "des fenêtres d'opportunités" pour les autres gouvernements qui se précipitent dans la brèche avec l'aide des entreprises occidentales.

L'arme atomique Iranien effraie la Syrie qui ne compte pas en rester là

La Syrie ne peut pas rester passive face à la nouvelle menace nucléaire de son voisin l'Iran. Ainsi dans un périmètre réduit, quatre pays ennemis pourraient, à terme, posséder de l'arme atomique: Iran, Israël, Arabie Saoudite et la Syrie!

Cette prolifération de l'usage atomique pour la production d'électricité inquiète les USA. Ce mercredi 12 mai 2010, Philip Crowley, le porte-parole de la diplomatie américaine, a appelé la Russie, sans la nommer, à faire preuve de vigilance dans ses projets de coopération nucléaire civile avec la Syrie.

"La Syrie n'a pas répondu aux questions sur son respect du Traité de non-prolifération, et tous les pays qui envisagent une coopération dans le domaine de l'énergie doivent tenir compte de ceci", selon Philip Crowley.

C'est la visite du Président Russe Dmitri Medvedev à Damas qui a déclenché ce pincement au coeur américain. Le Président Medvedev a promis d'aider la Syrie à construire des infrastructures dans les domaines du gaz et du pétrole, ainsi qu'une centrale nucléaire. La veille, le Président Russe venait de signer une collaboration nucléaire avec la Turquie (lire l'article).

La Syrie a été épinglée dans le dernier rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) pour son manque de coopération, notamment à propos de l'origine de traces d'uranium qui ont déjà été trouvées dans le pays.

 

Le Plutonium: le nerf de la Guerre

Le Plutonium est l'élément essentiel pour produire une bombe militaire. Le processus est assez difficile et surveillé pour freiner les ardeurs de certains pays. Au lieu de passer directement par cette porte d'entrée, il est bien plus facile de passer par la fenêtre avec la construction d'une Centrale Nucléaire Civile. Sous le couvert de produire de l'électricité, la Centrale génère le précieux Plutonium.

L'Agence Internationale de l'Energie Atomique (AIEA) propose évidemment de surveiller ce précieux uranium, mais nous voyons clairement les limites avec un pays qui refuse de se soumettre. D'ailleurs, cette surveillance n'est pas des plus efficace même dans un pays comme la France. C'est à Cadarache que 39 kg de Plutonium perdus avaient été retrouvés "par hasard". Il y avait de quoi produire 6 bombes atomiques (Lire: 39kg de Plutonium à Cadarache).

 

Les Pays à risque offrent un Grand Potentiel pour les Constructeurs du Nucléaire

Dans les pays de l'OCDE, l'énergie nucléaire a de la peine à décoller malgré les effets d'annonces. Le prix de production élevé du kWh nucléaire et les risques repoussent les investisseurs privés et obligent les Etats a lourdement aider et subventionner cette production électrique. Devant les dettes des Etats, il est de plus en plus difficile de trouver ou de justifier les 6 milliards d'Euro nécessaires à la construction d'une centrale et de dépendre de pays comme le Kazakhstan, le Niger, l'Ouzbekistan (Liste des producteurs d'uranium) pour l'approvisionnement en uranium.

Pour les AREVA, Rosatom-Siemens, Kepco, etc.. l'eldorado se trouve en Chine et Inde mais également dans les pays à risque comme la Lybie, l'Arabie Saoudite, la Syrie, l'Egypte, etc... Pour ces pays, l'avantage est de produire de l'électricité utile à leur développement et de pouvoir espérer, à long terme, une utilisation militaire du plutonium produit par leur propres centrales civiles.

Pour les producteurs de Centrales, il est essentiel de pouvoir garantir des places de travail et de continuer leur croissance. Ces deux arguments valent bien plus dans la balance que la sécurité mondiale.

 

Sur le même sujet:

Combien coûte un kWh d’électricité Nucléaire?

Production et Pays producteurs d'Uranium en 2008

La Turquie achète une Centrale Nucléaire Russe

Comme la Chine, l’inde sécurise l’Uranium de ses centrales

Deuxième Usine Nucléaire en Iran

39kg de Plutonium à Cadarache.

Nucléaire: Hinkley Point

AddThis Social Bookmark Button
Décryptage de l'accord{ Dim lights }Par Laurent Horvath