Pétrole News

Pétrole Prix

Pétrole Tendances

AddThis Social Bookmark Button

Inde: Le Pétrole représente 30% des importations

A l'instar de l'Europe et des Amériques, les pays asiatiques et du Moyen-Orients subventionnent les carburants vendus dans leur pays et plafonnent les prix à la pompe. Le concept permet aux automobilistes locaux de pouvoir rouler sans subir l'impact des cours sur les marchés internationaux.

Ce concept avait été imaginé et implanté alors que le baril ne dépassait pas les pâquerettes. Mais depuis que le baril flirte avec les 100$, il étouffe littéralement ces pays. Le 24 mai, c'est l'Inde qui a une nouvelle fois dû augmenter les prix de 12% des carburants. Evidement que les automobilistes en sont pas très content.

Le 5 juillet 2010, le Gouvernement avait déjà dû desserrer l'étau du pétrole avec une hausse de 7% des carburants et fixer l'essence à un peu plus de 60 centimes d'euro le litre. Une grève générale avait tenté de noyer cette initiative mal perçue par la population qui tente de passer du vélo à la Nano (la voiture vendue à  2'500$ par le groupe Tata)

 

Le Pétrole représente 30% des importations

La semaine dernière, les compagnies pétrolières avaient annoncé un relèvement de près de 12 % du prix à la pompe, provoquant à nouveau la colère des usagers. Longtemps différée pour des raisons politiques, cette mesure vise à répercuter une dévaluation de la roupie qui renchérit lourdement la facture du pétrole importé, lequel représente 30% des achats à l'étranger.

Le creusement du déficit budgétaire qui en résulte, autour de 8 % du Produit Intérieur Brut, rend les subventions du pétrole de moins en moins soutenable. Toutes catégories confondues (pétrole, engrais...), les subventions publiques pèsent environ 2,5 % du PIB.

Depuis neuf mois, le gouvernement tente d'endiguer la dégringolade continue de la roupie. La monnaie a perdu, sur cette période, environ 26% de sa valeur face au dollar. Et comme le baril s'achète en dollars...

Il reste à l'Inde l'option d'acheter son pétrole à l'Iran afin de bénéficier de meilleurs tarifs (à cause du boycott de l'Iran) et de pouvoir payer avec une autre devise que le dollars ou l'échange de matière première ou de biens de nécessité.

 

Hollande: même stratégie

Ne riez pas de cette particularité Asiatique et de cette stratégie qui ne répond à aucun bon sens économique.
Lors de la compagne présidentielle, le candidat Hollande avait également proposé au gouvernement français de plafonner les prix des carburants. Par chance, le pétrole n'a fait que descendre depuis son arrivée au pouvoir et il n'a pas eu à mettre en service ce procédé très populaire mais catastrophique sur le budget et la demande de pétrole.

 

 

Sur le même sujet

Grève en Inde contre la Hausse des Carburants  (6 juillet 2010)

Essence: L'Iran bataille sur ses subventions

La Chine augmente le prix du Diesel à 93 centimes le litre

Pétrole: Le Nigéria double le prix de ses carburants

L'Iran multiplie par 4 les prix de l'Essence  (20 décembre 2010)

Comprendre le Pétrole

AddThis Social Bookmark Button
Mieux Comprendre le Pétrole{ Dim lights }Par Thomas Veillet, MorningBull

Prix Pétrole New York

Prix Pétrole Londres

Nucléaire: Hinkley Point

AddThis Social Bookmark Button
Décryptage de l'accord{ Dim lights }Par Laurent Horvath

Jeff Rubin: Globalisation

AddThis Social Bookmark Button
Quel est l'effet du baril à 100$ sur la Globalisation?{ Dim lights }3 Minutes pour Comprendre l'Energie