AddThis Social Bookmark Button

Energies et Economie: Revue Mondiale Novembre 2013

Dans cette édition de l'inventaire mondial des Energies, vous trouvez
- Chine: Libéralisation des prix de l'essence en vue 
- Allemagne: VW TWin Up une hybride Electrique-Diesel à 1lt/100km
- Varsovie: Succès pétrolier au sommet du climat
- AIE: Les champs pétroliers s'épuisent de 6% par an
- Bolivie: des envies de centrale nucléaire
- USA: Sans succès, les céréaliers tentent d'écouler toujours plus d'éthanol

Le pétrole termine le mois de novembre 2013 en baisse à 92.30 (99.77$ en octobre) à New York et en hausse à 111.31 (109.86$ en octobre) à Londres.
L'uranium remonte à 36.25$ en novembre (34.75$ la livre en octobre).
Vous avez été 53'144 à visiter 2000Watts.org en novembre.

 

AIE

Le report annuel World Energy Outlook a été publié par l’Agence Internationale de l’Energie. Alors que l’AIE fait un excellent travail dans certains domaines, elle a pris l’habitude de passer à côté des prévisions qui dépassent le bout de son nez. Il y a 10 ans, l’AIE prévoyait 121 millions de barils par jour en 2030 et un prix du baril à 30$. Nous avons déjà de la peine à produire les 90 millions de cette année et 100$ nous semble bon marché.  La Russie table sur un baril à 170$ le baril en 2030.

Dans les chiffres plus solides, l’AIE confirme le taux d’épuisement des champs actuel à un rythme de 6% annuellement. D’ici à 2020, il va falloir trouver la production de l’Arabie, la Russie et les USA réunis. Pas besoin de vous faire un dessin. Profitez de faire un dernier grand long voyage en avion en 2014 avant que les prix ne prennent leur envol.

Du côté des gaz de schiste, elle prévoit un peak de production en 2025.

Dans son rapport énergétique, Ernst et Young montre une tendance inquiétante. Les frais d'extraction de pétrole ont augmenté de 48% durant la période 2008-2012! Selon les experts, cette tendance montre que le niveau technologique a atteint un plateau.

 

OPEP

Pour le 3ème mois consécutif, la production des pays de l'OPEP est en baisse et passe sous la barre de 30 à 29,9 millions de barils/jour alors que nous avalons 91,8 millions de barils chaque jour. Un record.

 

USA

Malgré les efforts des céréaliers et des pétroliers, la barre des 10% d'éthanol ne pourra pas être augmenté dans le mélange diesel. Au-delà de cette limite, les moteurs toussent. Le problème est que les américains consomment moins de carburant et que les céréaliers insistent pour écouler les 55 milliards de litres d'éthanol produit à base de plantes. Et s'ils commençaient à recommencer à produire de la nourriture pour les humains?

Une nouvelle intéressante du côté des forages de schiste. Alors que l'Union des Foreurs annonce que chaque nouveau forage crée 31 emplois, la réalité tournerait autours de 3,7!

Toujours dans le fraking, dans le Permian Basin à l'ouest du Texas, l'entreprise Apache Oil tente d'éviter d'utiliser de l'eau fraîche pour ses forages. Ainsi, une partie de l'eau utilisée est traitée pour être à nouveau injectée dans le puits. Selon Apache Oil, le système couterait 29 ct par baril au lieu des 2,5$ avec de l'eau fraîche.

Un train de 90 wagons de pétrole a explosé en Alabama sans faire de mort.

8 centrales à charbon vont être fermées en Alabama et au Kentucky par son propriétaire: Tennesse Valley Authority. Il y a 40 ans, la production de TVA consistait à 80% de charbon. Aujourd’hui, il passe sous la barre des 40%. La décision a été motivée par les nouvelles réglementations EPA (air quality regulation) et la hausse des prix du charbon extrait dans les Apalache.

 

Canada

Nos amis les canadiens viennent de publier une nouvelle étude qui vante les propriétés "écologiques" de l'extraction des sables bitumineux de l'Alberta. L'objectif est de convaincre l'Europe d'autoriser la vente de leur m. chez nous autres. Actuellement l'Europe bloque les importations de pétrole très sale donc des sables bitumineux. Les canadiens pensent qu'il s'agit de discrimination alors qu'il ne faut que 2 barils de pétrole pour produire 3 barils de pétrole bitumineux. Si ce n'est pas un argument ça!

Toujours en Alberta et les sables bitumineux, Suncor Energy va dépenser 7,4 milliards $ afin d'augmenter sa production de 10% qui est de 396'000 barils par jour aujourd'hui.

 

Russie

Gazprom annonce que l’Europe sur le point de faire exploser ses importations de gaz. L’augmentation est de 15,6% cette année. En octobre 2013, la Russie a pompé 10,59 millions de barils par jour. Un record depuis la chute de l'URSS avec 11,41 millions de barils/jour en 1988. cependant, Vladimir Poutine prévoit une forte baisse de l'exportation de pétrole et de gaz pour les 20 années à venir.

Le président Vladimir Poutine prouve une fois de plus son sens de la stratégie. En quelques mois, il est devenu l'homme le plus puissant du monde devant l'apathique Obama. Cette fois-ci, c'est l'Europe qui boit la tasse avec l'Ukraine. Il y a deux mois, Gazprom avait lancé la fronde. Si l'Ukraine voulait partir avec l'Europe, elle allait devoir passer à la caisse. A choisir entre les conditions financières drastiques européennes, les Russes ont proposé un accord sans condition et une énergie bon marché. Il n'en fallait pas plus pour que le président Ianoukovitch rompe les négociations avec Bruxelles.

 

Pologne

A Varsovie, le sommet sur le climat est un succès: Il sera possible d'extraire un maximum de pétrole et de gaz et de se battre comme des chiffonniers pour les dernières gouttes. Le contraire eut été une déception et en contradiction avec l'histoire des humains.

La conférence a été lancé en même temps que le cyclone Haiyan qui dévasta les Philippine et qui tua plus de 3'000 personnes. A ce jour, 3,6 millions de sinistrés sont encore déplacés sur les 14,4 millions de personnes touchées par l'un des cyclones tropicaux les plus puissants jamais enregistrés.

Dim lights

Dans une étude de texte sur la langue de bois, le texte final proposé risque d'entrer dans le collector: Voici un extrait des conclusions:

Le texte "invite toutes les parties à lancer ou intensifier leurs préparations sur les contributions qu'elles entendent soumettre, sans préjuger de leur nature légale" dans l'accord de 2015, et à" les communiquer bien à l'avance" de la conférence de Paris.
Le texte suggère une aide financière aux pays du Sud: Il est demandé aux pays développés de "continuer à mobiliser de l'argent public, à des niveaux supérieurs" à ceux de l'aide d'urgence décidée pour 2010-2012, soit 10 milliards de dollars par an.

 

Kazakhstan

Petit pays, mais grosse réserves d'hydrocarbures et d'uranium. Grosse frayeur ce mois dans son plus grand champs gazier. Une dangereuse fuite pourrait fermer ce champ pour de nombreux mois.

 

Chine

Le gouvernement s'est réuni pour parler stratégie et se faire une bonne bouffe. Sans grande surprise, l'énergie est une priorité première. L'idée a été émise d'arrêter de subventionner les prix des carburants et de l'électricité. Actuellement l'automobiliste paie 91 centimes son indépendamment du prix du baril. La Chine va également encore développer les acquisitions dans le domaine du gaz et du pétrole afin de développer sa croissance (l'énergie c'est la croissance). Il ne se passe pas une semaine sans que Pékin annonce l'achat d'un bien énergétique. Ce mois, le Turkmenistan, l'Egypte, le Pérou, l'Australie ont conclus des accords énergétiques.

PétroChina a acheté les actions péruviennes dans le géant brésilien Petrobas pour une somme de 2,5 milliards de $. Le champ acheté par les chinois devrait produire 800'000 tonnes de pétrole par année.

 

Allemagne

Au salon de Tokyo, VW a présenté sa TWin Up un hybride Electrique-Diesel soit un moteur électrique pris en sandwich entre un bicylindre diesel et une boîte double embrayage 7 rapports La bête roule avec un litre au 100 km.  Lorsque la batterie est épuisée ou que la demande de puissance du conducteur dépasse celle du moteur électrique, la VW Twin Up réveille son bicylindre turbo diesel. Si c'est pas beau la technologie!

Dim lights

 

Syrie

Avec l'accord iranien, c'est la Syrie qui pourrait se mettre à la table des négociations avec l'Iran comme arbitre. C'est fou comme le monde est interconnecté! Pendant ce temps, les opposants au grand malade ont mis la main sur un centre pétrolier. Cependant, la Russie, le Venezuela et l'Iran se chargent de livrer le pétrole au gouvernement.

Le gros casse-tête pour les occidentaux, c'est la destruction des armes chimiques

Dim lights
Que faire des armes chimiques, comment les détruire, France 2

 

Irak

C'est toujours le grand n'importe quoi. Les bombes explosent les pipelines et dès que les trous sont rebouchés, une nouvelle explosion remet une compresse. Bref, nous sommes bien loin des 10 millions de barils prévus. BP est en train de retirer ses expatriés de la zone de Basra qui chauffe. On connait la raison de cet embrasement. Un garde a déchiré un poster religieux qui avait été mis dans une raffinerie. De coup, les Shiites ont pris en grippe les expatriés et tout le monde est parti.

Les diverses charges explosives installées à travers le pays font réduit la production à 750'000 barils de pétrole jour à 2,25 millions de b/j. Pas génial pour un pays qui espère en produire autant que l’Arabie Saoudite.

Exxon est sur le point de faire son premier forage dans le Kurdistan. Dans cette partie nord du pays, les bombes se font plus rares qu’ailleurs. Les américains ont abandonné les puits dangereux, situés dans le centre et le sud. Ces champs ont été immédiatement repris par les chinois.

 

Arabie Saoudite

Dans le but de soulager ses énormes champs pétrolier et de pouvoir alimenter le monde en énergie, Aramco est en train de prospecter sous la Mer Rouge. Il pourrait y avoir du gaz pour 100 milliards d'équivalent barils.

 

Libye

Dans une rubrique, Jeff Rubin soulignait qu'aucune révolution n'avait généré plus de pétrole que le dictateur destitué. La Libye est le parfait exemple. Lors d'une attaque sanglante, les milices armées par les armes de Khadafi, ont fait plus de 12 morts et des centaines de blessés dans la capitale Tripoli. On compte 250'000 hommes dans les milices armées

La province de Cyrenaica (60% du pétrole Libyen) a décidé de créer sa propre compagnie pétrolière: Libyan Oil and Gas Corporation. Du coup, l'Etat qui n'avait déjà pas beaucoup de billets de banque dans sa poche se demande comment les factures vont être payées. Cependant, le Gouvernement contrôle la mer et si un tanker met les pieds dans la région, il risque de revenir vide. L'ambiance va être sympa ces prochaines semaines d'autant qu'à Londres ont se demande où l'on peut bien aller chercher du pétrole pour satisfaire la demande internationale. De 1,6 millions barils/jour, la Lybie en a exporté 200'000 en novembre.

 

Iran

Le pays n'arrive plus à écouler son gaz et son pétrole car la Chine, l'Inde, la Corée du Sud et le Japon ont drastiquement réduit leurs importations. La baisse est de 720'000 barils durant le mois d'octobre. Quand le pétrole tousse en Iran, c'est l'économie qui prend la tasse. On comprend mieux pourquoi le pays cherche un accord sur le nucléaire.

Le nouveau président Hassan Rohani avait promis des changements en 100 jours. Il en aura fallu 10 de plus pour lui permettre d'ouvrir à nouveau les vannes pétrolières et les rentrées en pétrodollars. En échange, l'Iran va arrêter l'enrichissement d'uranium à plus de 5 % pendant six mois et suspendre les activités du réacteur nucléaire d'Arak. Du coup, c'est 1,5 milliards de $ qui ont été débloqué des ventes de pétrole et 4,5 milliards devraient suivre s'ils sont bien sage. Au total, il y a plus de 100 milliards de $ qui avaient été gelés. On comprend mieux pourquoi le pays montre des signes de bonne volonté.

Pour fêter le président Hassan Rohani, une vidéo Youtube a été produite à son honneur. C'est vraiment sympa. Si les américains commencent à se faire dépasser dans la production vidéo patriotique, où va-t-on?  Bientôt une vidéo de Francois Hollande?

Dim lights
Une vidéo à la gloire de Rohani sur Youtube

 

Bolivie

L'un des Etats les plus pauvre d'Amérique Latine désire avoir une Centrale Nucléaire. Les discussions se sont engagés avec l'Argentine qui possède déjà une centrale nucléaire. Si les amis de mon ami et si mon ami à une centrale, pourquoi n'en n'aurai-je pas?

 

Venezuela

Le pays continue à faire ses livraisons de pétrole à la Syrie et aux USA (700'000 barils par jour). Le Président Maduro fait face à une crise économique qui ne cesse de croitre. Va-t-il tenir longtemps?

 

Algérie

L’Algérie annonce sa plus grande découverte pétrolière de ces 20 dernières années. Le champ pétrolier est situé dans le centre-nord de l’Algérie, vous pourrez espérer un potentiel de 1,3 milliards de barils, soit une bonne semaine de consommation mondiale.

 

La Pensée du mois
Beaucoup d'économistes et de politiciens sont septiques sur le fait que l'Energie est à la base de la survie de notre espèce. Ils pensent que le jeu du succès / échec résonne autours de l'argent, de la puissance militaire ou des avancées technologiques. Si nous gérons les prix, taxes, taux d'intérêts, maintenons les échanges commerciaux, investissons dans la R&D et décourageons les conflits militaires, tout sera parfait. Les changements climatiques et l'épuisement des ressources sont des problèmes périphériques qui peuvent être réglés à travers un mécanisme des prix ou de règlementations.

Les entreprises d'énergies fossiles comprennent l'importance de ce message, mais ont de solides motifs afin d'éviter l'acceptation que: "le renouvelable est le future". Si l'humanité se dirige vers le "tout renouvelable", leur business n'a pas de future. La stratégie de cette industrie est de diriger le public vers l'affirmation qu'il y a assez de pétrole, de gaz, de charbon afin de propulser notre société pour les décennies à venir -  Richard Heinberg,

 

Sources: avec Tom Whipple, resilience.org et toutes les informations récoltées dans différents médias à travers le monde

blog comments powered by Disqus

Comprendre le Pétrole

AddThis Social Bookmark Button
Mieux Comprendre le Pétrole{ Dim lights }Par Thomas Veillet, MorningBull

Nucléaire: Hinkley Point

AddThis Social Bookmark Button
Décryptage de l'accord{ Dim lights }Par Laurent Horvath

Jeff Rubin: Globalisation

AddThis Social Bookmark Button
Quel est l'effet du baril à 100$ sur la Globalisation?{ Dim lights }3 Minutes pour Comprendre l'Energie

Peak oil et Politique

AddThis Social Bookmark Button
Interview Susan Krumdieck{Peak Oil Dim lights }3 Minutes pour Comprendre l'Energie