AddThis Social Bookmark Button

Energies et Economie: Revue Mondiale Septembre 2013

Dans cette édition de l'inventaire mondial des Energies, vous trouvez
- Monde: 92 millions de barils par jour en 2014 
- Norvège: Le pays arrête son projet de capture de CO2
- Chine: moins de voitures mais plus puissantes
- Japon: Tokyo gagne des Jeux Olympiques rayonnants
- Arabie-Russie: un complot pour maintenir des prix élevés?
- Russie: Greenpeace muselé

Le pétrole termine le mois de septembre 2013 en baisse à 108.63$ (115.16$ en août) à New York et 102.87$ (108.80 en août) à Londres.
L'uranium rebondit légèrement à 35.15$ en septembre (35.00$ la livre en août).
Vous avez été 49'961 à visiter 2000Watts.org en septembre, 50'000 en octobre?

Monde

Selon l'IEA, 92 millions de barils/jour de pétrole seront nécessaires pour assouvir notre soif en 2014 (+ 1,1 million/barils/jour par rapport à 2013). Avec tout le ramdam qui se passe au Moyen-Orient et en Afrique, la production pétrolière de l'OPEP a touché le strict minimum durant le mois d'août à 30,2 millions de barils/jour. Malgré des pompes qui tournent à plein régime (9.975 millions barils/jour), l'Arabie Saoudite peine à compenser le ralentissement les productions de la Libye, du Nigéria et de l'Iran.

La température moyenne de la Terre devrait  grimper de 0,3 à 4,8°C d'ici 2100, selon le nouveau rapport des experts du climat du Giec.  Les Océans devraient également prendre l'ascenseur de 26 à 82 cm d'ici à 2100.

 

USA

Nouveau record de production pour le pétrole de schiste: 875'000 barils/jour en août.  Bon, on en fait toute une tartine, mais cela ne représente que le 10% de la production américaine. Le 67% de ce pétrole est transporté par rail, le reste par pipeline ou par camions. Depuis le début de l'année, 13'488 wagons-citerne ont été utilisés pour convoyer le pétrole à travers les USA.

Dim lights
Installation d'un forage de schiste en time laps

L'abondance de gaz de schiste fait des ravages dans les énergies renouvelables mais également dans le nucléaire. Une 4ème centrale nucléaire a été mise à l'arrêt pour des raisons économiques. 2013 est fatale pour l'industrie nucléaire américaine. Suite à Fukushima, les coûts de mise à jour de la Centrale Yankee Nuclear Power Station au Vermont dépassent le nombre de billets disponibles dans le porte-monnaie. Sans passer par le start, la centrale est mise hors circuit.

Le président Obama propose de taxer les émanations de CO2 des centrales électriques à base de charbon. Actuellement une centrale produit en moyenne 850 kg de CO2 par Mégawatt/heure. La limite sera fixée à 450 kg MWh et tout ce qui dépasse, passera à la moulinette des taxes. Bah, rien ne sert de s'étendre sur le sujet, les Républicains sont opposés et le lobby du charbon a déjà trouvé une parade. Le président Obama est rempli de bonnes intentions qu'il sait irréalisables, mais c'est toujours bon pour l'image.

Une première dans les forages de schiste made in USA. En Californie, les entreprises devront communiquer la liste des produits chimiques (50'000 litres par forage) qui sont nécessaires pour faire la fracturation. Dans les autres états, les pétroliers refusent de donner la formule sous prétexte que la recette est secrète. Il s'agit également d'éviter toute forme de procès de la part d'habitants qui viendraient à se choper un truc. En dévoilant ces produits, il serait plus facile de faire un lien de cause à effet avec des cancers et autres maladies causées par les forages.

Nombre de minutes passées par an au USA.
Le dernier (interagir avec son fournisseur d'électricité 6 min par an). En comparaison avec Facebook 14'198 min par an

 

Mexique

Le pays est sur le point de passer du rôle d'exportateur de pétrole à celui d'importateur. Pemex, l'entreprise nationale de pétrole, voit le 40% de ses revenus finir tout droit dans les caisses de l'Etat. Comme il faut encore sortir un saladier pour payer les top managers de cette entreprise de 150'000 personnes, il ne reste que les fonds de tiroirs pour moderniser les installations.

 

Venezuela

China National Petroleum Corp vient d'injecter 14 milliards de $ dans un projet d'extraction de pétrole lourd dans la ceinture d'Orinoco. La Chine continue son shoping pétrolier à travers le monde.

 

Brésil

Alors qu'Exxon, Chevron et BP passent leur tour pour l'extraction de pétrole en eau très profonde, c'est la.... Chine qui s'annonce partante pour l'exploitation des premiers puits mis en vente aux enchères.

 

Russie

Est-ce que la Russie et l'Arabie Saoudite mijoteraient une variante pour gagner encore plus de pétrodollars? C'est en tout cas ce que laissent penser les infos sur la rencontre entre Vladimir Poutine et le Prince Saoudien Bandar bin Sultan. Les deux hommes se sont rencontrés en juillet 2013. Ils auraient élaboré un plan pour maintenir les prix du barils à un niveau acceptable pour leurs économies respectives. Vladimir Poutine milite également pour que les prix du gaz suivent les rondes courbes du pétrole.

Greenpeace a escaladé sur quelques mètres une plateforme pétrolière de Gazprom dans l'Arctique russe pour protester notamment contre les risques de marée noire et la légèreté avec laquelle les russes se soucient des fuites pétrolières. Poutine, qui n'est pas connu pour son sens de l'humour, a fait arrêter les activistes et arraisonner le bateau de Greenpeace l'Arctic Sunrise. L'ensemble de l'équipage, composé de 30 membres dont 26 étrangers et 4 Russes est ainsi placé en détention préventive jusqu'au 24 novembre à Mourmansk.

Dim lights

Suisse

L'opposition au projet de forage d'hydrocarbures dans le canton de Neuchâtel ne faiblit pas. Une pétition munie de 10'518 signatures a été remise aux autorités. Le groupement "Non à l'exploration et à l'exploitation d'hydrocarbures" s'oppose à l'entreprise Celtique Energie qui entend lancer un projet de forage exploratoire à Noiraigue, dans le Val-de-Travers, pour trouver du gaz.

 

Norvège

Le gouvernement a mis un gros coup de frein au projet de capture de CO2 de la raffinerie de Mongstad. Le concept avait démarré en 2007 sous l'impulsion du Parti du Travail. Mais comme le parti est parti, le nouveau parti au pouvoir (Concervateur) a dit "stop". Les piètres performances technologiques et les dépenses pharaoniques ont eu raison de ce projet.

Toutes les installations de capture de CO2 à travers le monde se révèlent de gouffres financiers digne du Titanic. Cette technologie semble aussi éloignée de la réussite que les centrales nucléaires de 4ème génération. C'est beau sur le papier et dans les manuels de greenwaching mais le tout reste un rêve lointain.

 

Angleterre

Le producteur Suisse de smart meter Landis+Gyr (propriété de Toshiba) a vendu plus de 10 millions de compteurs intelligents à Centrica Plc (CNA)’s British Gas (Angleterre) pour une somme de 360 millions $.  Afin de diminuer sa consommation énergétique, l'Angleterre prévoit d'installer 53 millions de compteurs intelligents. L'entreprise prévoit de créer 500 nouveaux emplois en Angleterre et porter à 1'000 le nombre d'employés sur ce territoire.

 

France

Le bateau Planet Solar, qui a traversé les océans du monde uniquement avec l'énergie solaire, a effectué une visite de courtoisie à Paris en remontant la Seine. Sa dernière mission: Deep Water a permis d'effectuer des mesures dans l'Atlantique entre les USA et l'Europe.

François Hollande vient à nouveau de faire une déclaration que l'on pourrait qualifier "d'effet d'annonce". Le Président aimerait réduire la consommation de pétrole de 30% d'ici à 2030. Comme le pétrole représente le 70% de la consommation énergétique de la France, le PIB risque de se prendre les pieds dans le tapis. Bon, du coup, les Verts gazouillent et se sentent entendus, mais pour combien de temps?

 

Chine

Les économistes se sont lamentablement plantés sur la croissance du pays. Alors que la majorité prévoyait une année difficile pour la Chine, les chiffres sont en train de faire un bond spectaculaire.

Pékin est en train de mettre en place un plan afin de combattre la pollution avec la diminution du charbon, la fermeture d'usines polluantes et l'accent sur les énergies renouvelables. Bref, coup de pub sans lendemain à la Obama, la Chine est en train de donner une leçon d'efficacité au reste du monde. L'utilisation du charbon électrique devrait diminuer de 70 à 65% d'ici à 2017. Une prouesse en regard des chiffres pharamineux!

Le nombre de nouvelle immatriculation sera en baisse en 2014. Le Gouvernement planche sur une réduction des nouvelles voitures afin de réduire la pollution dans les villes. En 2013, 20 millions de véhicules neufs vont découvrir les autoroutes engorgées. Du coup, les chinois préfèrent économiser plus pour acheter de plus grandes voitures qui consomment plus. Un cercle vertueux en quelque sorte.

Pékin adore les barrages. Après celui des des Trois-Gorges et ses 22 000 MW de capacité et le Xiloodu 13'600MW qui va ouvrir en 2014, un nouvel appel d'offres concernant un barrage de 16 turbines de 1 000 MW devait être lancé, sans que l'on sache pour quel barrage. Une puissance jamais atteinte jusqu'à présent. Le Chine est en train de construire 50 barrages.

Dim lights

 

Japon

En 2020, Tokyo a gagné le droit d'organiser des Jeux Olympiques rayonnants. Lors de la visite du premier ministre Shinzo Abe à la Centrale de Fukushima il a assuré que tout allait pour le mieux du monde et que son gouvernement allait épauler Tepco qui rame dans un océan d'eau hautement radioactive. Autre son de cloche avec un haut responsable de Tepco qui a souligné que la situation à Fukushima devenait incontrôlable. Après cette annonce, Shinzo Abe est retourné sur place. A force d'y aller, il risque de revenir avec "une mauvaise grippe" comme disait les Inconnus.

Dim lights

 

Kazakhstan

13 ans après avoir été découvert le gisement pétrolier de Kazakh, dans le bassin de la mer Caspienne, est en exploitation. La phase initiale de prospection a coûté la bagatelle de 41,2 milliards de $. Pour combler ce petit trou dans le budget, 180'000 barils devraient initialement sortir chaque jour et 370'000 dès que les astres seront alignés.

 

Arabie Saoudite

L'entreprise nationale de pétrole, Saudi Aramco, augmente ses efforts dans l'extraction de gaz afin de satisfaire sa consommation interne. En 2000, le pays avalait 1,7 millions/barils jour. Aujourd'hui le 25% de la production sont nécessaires afin de satisfaire la demande interne (2,9 millions barils/jour). C'est tout ça de moins qui part à l'exportation et qui génère du cash.

 

Irak

Durant ce mois de septembre, il semble que seuls 1.8 million de barils/jour ont été sortis du sol. Les grandes majors pétrolières quittent le sud du pays pour se réfugier dans la partie Kurde un peu plus relax. Leurs places ont été immédiatement reprises par des compagnies chinoises qui risquent bien de déchanter.

 

Libye

Les blocages de la production pétrolière continuent de grever les revenus du pays avec une perte de 130 millions $ par jour. Deux milices se battent pour la possession du précieux pétrole: à l'Est le conseil des Cyrenaica qui revendique plus d'autonomie de la part de Tripoli et que le siège de la Compagnie Nationale de Pétrole se déplace à Benghazi.
A l'Ouest, la milice du Zintan cherche à avoir plus d'influence sur Tripoli et bloque la production pétrolière. Bref, la situation est assez sympathique et si le tout ne vire pas en baston c'est à ni rien comprendre, à moins que le gouvernement trouve une solution diplomatique...

Il y a un grand risque de voir la Libye s'écrouler si la production pétrolière n'apporte pas les pétrodollars nécessaires à la vie du pays. De 1,6 millions de barils/jour avant le Printemps Arabe, les compteurs indiquent 160'000 barils/jour. Pas de quoi se boucher une carie.

Il y a 40 ans, la Libye produisait 3 millions de barils par jour.

 

Egypte

L'armée fait tout son possible pour maintenir le calme dans le Canal de Suez. Pour l'instant, Mission accomplie. Presque 4 millions de barils traversent le canal chaque jour (2,2 millions par bateau, 1,7 par pipeline).

Le Gouvernement a rendu les 2 milliards $ que le Qatar lui avait prêtés alors que les deux pays n'ont pu s'entendre sur les modalités d'utilisation de cet argent. Le Qatar est un fervent partisan de l'ancien président Morsi. Tant que le pays est soutenu par l'Arabie Saoudite, il n'y a pas de crainte de le voir s'écrouler financièrement.

Dim lights
Time Laps Canal Suez

 

Iran

Le pays semble être sur de solides rails avec le nouveau président Rohani après que la monnaie locale ait chuté de 80% en une année. La pression populaire interne semble calmer les besoins d'armes nucléaires. Pour générer des revenus, le pays va tenter de porter sa production pétrolière de 2,7 millions de barils/jour à 4 millions.
Les occidentaux doivent manier le couteau avec prudence car ils dépendent des millions de barils nécessaires au bon fonctionnement de l'économie. Imaginez un instant si la Syrie eut la même quantité de pétrole que l'Iran.

La Russie vient de livrer officiellement la première Centrale Nucléaire à l'Iran. Mais Moscou va encore s'occuper du service après-vente pendant 2 ans. L'Iran aimerait étendre son parc atomique avec Rosatom.

 

Sources: avec Tom Whipple, resilience.org et toutes les informations récoltées dans différents médias à travers le monde

blog comments powered by Disqus

Comprendre le Pétrole

AddThis Social Bookmark Button
Mieux Comprendre le Pétrole{ Dim lights }Par Thomas Veillet, MorningBull

Nucléaire: Hinkley Point

AddThis Social Bookmark Button
Décryptage de l'accord{ Dim lights }Par Laurent Horvath

Jeff Rubin: Globalisation

AddThis Social Bookmark Button
Quel est l'effet du baril à 100$ sur la Globalisation?{ Dim lights }3 Minutes pour Comprendre l'Energie

Peak oil et Politique

AddThis Social Bookmark Button
Interview Susan Krumdieck{Peak Oil Dim lights }3 Minutes pour Comprendre l'Energie