AddThis Social Bookmark Button

Energies et Economie: Revue Mondiale Août 2013

Dans cette édition de l'inventaire mondial des Energies, vous trouvez
- Belgique: Greenpeace se paie la tête de Shell au Grand Prix de Formule 1 
- Lybie: coupe sa production en 2
- USA: Passe de l'indépendance à l'abondance énergétique
- Angleterre: la population se bat contre le gaz de schiste
- Chine: le leader mondial du solaire
- Japon: Fukushima noyée par son eau radioactive

Le pétrole termine le mois d'août 2013 à 115.16$ (108.95$ en juillet) à New York et  108.80$ (106.94$ en juillet) à Londres.
L'uranium continue sa baisse à 35.00$ en juin (36.00$ la livre en juillet).
Vous avez été 43'584 à visiter 2000Watts.org (47'194 en juillet).

 

USA

Le Président Obama vient de pulvériser un record: le nombre de discours sur le réchauffement climatique. Jamais un président "made in USA" n'a prononcé une telle quantité de speech sur ce sujet. Mais pour l'instant dans ce domaine, le score d'Obama est aussi performant que celui de Bush. Pas facile de convertir la théorie en pratique.

Les producteurs américains de forages de schistes commencent à exporter leur gaz en Europe et en Asie. Les prix pratiqués aux USA sont trop bas (3,5$ aux USA contre 12$ en Europe). Du coup, certains politiques s'offusquent de voir partir leur "indépendance énergétique" à l'étranger. On dirait que la main invisible du business se dirige là où se trouve l'argent!

Le lobby du pétrole américain qui durant la campagne présidentielle d'Obama avait inventé la formule "Les USA vont atteindre l'indépendance énergétique" vient de changer la formule par "Les USA vont atteindre l'abondance énergétique". Attendez, je me roule de rire et je reviens.

Le Dakota du Nord a produit 821'415 barils de pétrole/gaz de schiste durant le mois de juin, soit le 10% de la production pétrolière made in USA. Cependant, le taux d'épuisement des forages est féroce.

Ca y est, je suis de retour.
Donc, il semble bien que le gaz de schiste ne va pas tenir ses promesses. Cela fait 2-3 mois que les chiffres sont passés au rouge et que la bulle ne pourrait durer que quelques années. Après cet intermède, les USA vont devoir retourner vers les pays producteurs de pétrole pour savoir si les chinois auront eu la bonté de ne pas tout acquérir.

Un pipeline d’eau pourrait être construit afin d’apporter de l’eau de l’Ohio river dans la Virgine et le Texas pour les forages de schistes. Cette opération pourrait réduire les frais de transport d’eau de 1,2 million de $ par forage. Il faut plus de 4 millions de litres d’eau et 50'000 litres de produits chimiques pour réaliser un puits.

Les USA ont consommé 18,6 millions de barils par jour en juillet. Un record depuis 3 ans.

 

Mexique

La société pétrolière nationale Pemex recherche des investisseurs étrangers car sa situation technologique et financière est catastrophique. En 10 ans, sa production est passée de 3,4 millions de barils/jour à 2,5.
En 2000, l'entreprise de 150'000 employés était l'une des 6 plus grandes compagnies pétrolières au monde.

Je me rappelle quand je jouais à Pétrolis (Monopoly du pétrole), il fallait se battre pour avoir la carte Mexique. Aujourd'hui, tu vas directement en prison, sans passer par le start et sans toucher de prime. Sur les 50 millions d'habitants, le Mexique compte 46% de pauvres. La chance de Pemex est d'avoir vu le prix du baril être multiplié par 5 depuis les années 2000. La question est de savoir comment le gouvernement va pouvoir équilibrer son budget avec une réduction d'entrée de pétrodollars.

 

Equateur

Une réserve protégée dans le Yasuni National Park Amazonie va voir l’implémentation d’un nouveau champ pétrolifère de 900 millions de barils. Une goutte d’eau dans la production mondiale qui risque de dévaster cette réserve.  Le President Rafael Correa demandait 3,5 milliards $ aux pays occidentaux pour ne pas livrer cette région aux forages pétroliers. Comme il n'a reçu que 13 millions $, le feu vert a été donné. Les Allemands ont annoncé qu'il retirait leur aide financière pour la protection des parcs équatoriens.

 

Brésil

Un baril entre 40 et 45$ suffirait pour financer les forages en haute mer brésiliens. Ces chiffres ne comprennent pas les coûts pour rapatrier le pétrole sur la terre ferme.  C’est une bonne nouvelle pour le Brésil qui a besoin de $ pour financer sa coupe du monde de foot et les Jeux Olympiques.

 

Argentine

La compagnie pétrolière nationale YPF va développer des forages de schiste avec la coopération de China CNOOC Ltd. Après le Brésil, le Venezuela, c'est au tour de l'or noir argentin qui va prendre la direction de Pékin.

 

Europe - Gaz de schiste

Belle avancée pour les forages de schistes sur le Vieux Continent. L'Angleterre, l'Espagne, la Roumanie, la Hongrie, la Bosnie, la Suède, le Danemark ont délivré des permis. Le premier forage a débuté en Angleterre et servira de ballon d'essai pour les autres pays.  Dans le camp des indécis se trouvent la Belgique, la France, l'Autrice, la Suisse, l'Allemagne et la République tchèque.

Hors d'Europe, la  Chine, l'Australie, l'Afrique du Sud, l'Argentine, le Mexique ont ouvert la voie à des forages de prospection.

 

Belgique

Le fou rire du mois nous vient de Belgique et du Grand Prix de Formule 1. Alors que Shell a dépensé des millions pour sa campagne de communication, Greenpeace a joué un merveilleux tour à l'entreprise active dans les forages en Arctique. Des banderoles ont été dissimulées dans le podium et sorties au moment de l'hymne du vainqueur. Rien que pour ce bon moment, j'ai cliqué sur "faire un don" à cette joyeuse équipe bien efficace.

Dim lights
La Formule 1 tente de détruire cette vidéo du net. Si l'écran est noir
c'est que cette vidéo a été effacée. Allez sur YouTube et mettre: Greenpeace Shell Belgium

 

Angleterre

Peak oil? L'Angleterre est en train de décliner ce terme dans tous les sens alors que 20 milliards de $ sont investis cette année pour booster la production. Ainsi, la diminution de sa production pétrolière et gazière a atteint -19% en 2011 et -14% en 2012! En Norvège, et toujours dans la mer du Nord, la baisse de production gazière devrait atteindre -22% cette année.

Cuadrilla, l’entreprise d’exploration de gaz de schiste, a suspendu pendant quelques jours, ses opérations dans le West Sussex. Durant le mois d'août, les habitants ont organisé de grandes manifestations de désobéissance. Pour l’instant, le bras de fer continue alors que le gouvernement de Cameron est incapable de mettre en place une politique énergétique globale pour le pays. C'est la stratégie d'un pas en avant et de deux en arrière pour un pays qui perd sa capacité d'innovation dans les cleantechs.

Dim lights

 

Suisse

Depuis que le Gouvernement a proposé l'idée de se retirer du Nucléaire, rien ne va plus dans ce secteur. Les réparations de la Centrale de Mühleberg (le frère de Fukushima 1) coûte les yeux de la tête et remet en cause sa survie financière.
Ce mois, c'est la Centrale de Gösgen qui aligne les pannes. 36 jours depuis le début de l'été à 1 million le jour, l'ardoise est lourde. Du coup, le prix de l'électricité produite à Gösgen a augmenté de 5 ct depuis de début de l'année.

 

Arabie Saoudite

Le pays a produit 10 millions de barils de pétrole /jour en juillet. La production augmente pour compenser la consommation interne et les besoins d’air conditionnée.  Nous ne savons toujours pas si l’Arabie est capable d’augmenter sa production au-delà de cette barre. Si la limite devait être testée, les prix ne feront qu’un seul bond sur les marchés. Un indice: en 2005, le pays comptait 20 forages pour extraire son pétrole et 10 pour le gaz. Aujourd'hui, les forages sont au nombre de 170.

 

Egypte

Les 4,5 millions de barils de pétrole qui transitent tous les jours via le Canal de Suez, plusieurs entreprises pétrolières étrangères ont demandé à leurs employés de quitter le pays. Cela ne va pas augmenter les revenus pétroliers qui sont si important pour l’Egypte. L’armée tente de protéger le canal et les installations pétrolières bien qu’il soit assez facile de faire exploser un pipeline.

Actuellement le pays survit avec une aide de 12 milliards $ de certains pays arabes et permet de livrer du pétrole/gaz et de la nourriture aux habitants.

Irak

La situation devient difficile en Irak ou les attentats se suivent à un rythme encore plus soutenu que les frasques de Nabila. Durant le mois d’août, plus de 30 attentats ont été perpétrés (5-10 en temps normal).
Pour la première fois, des installations ont été touchées au nord de Basra. Les installations de cette ville pétrolière avait été évitées jusqu’à présent.
Les travaux de maintenance sur les installations du sud pourraient réduire de 500'000 barils/jour les exportations du pays pour les 4-6 mois à venir à moins que le pays trouve le moyens d’augmenter la production dans les champs du nord.

Pour la 31ème fois cette année, des explosifs ont fait sauter le pipeline pétrolier du nord. La dernière explosion a créer une grande marée noire dans le fleuve Le Tigre. Pas de bol, ce fleuve est une source d'eau potable pour la capitale Bagdad. Plusieurs villes n'ont plus d'eau le long du fleuve.

Exxon a demandé au gouvernement la permission de vendre 60% de ses parts dans le champ pétrolier West Qurna-1 proche de Bagdad. La major américain préfère exploiter le pétrole dans la partie Kurde du pays qui a tendance à être moins explosive! Le champ d'Exxon a immédiatement été repris par PetroChina.

 

Lybie

Les exportations de pétrole ont été coupées par deux depuis que "des gardes révolutionnaires" bloquent certains ports du pays et que les grèves se chargent du reste. Malgré la pression de l’armée, les gardes ne lâchent pas du leste et voudraient même vendre l’or noir directement. Le gouvernement a menacé de bombarder les éventuels tankers s'ils désirent venir chercher l'or noir dans les ports des rebelles.
Si la Lybie ne génère pas plus de pétrodollars pour le peuple, la situation risque bien de tourner à la sauce égyptienne. Le pays ne produirait et n'exporterait plus que 650'000 barils/jour au lieu des 1,6 million au temps de Kadhafi.

Dim lights
En Anglais: Lybie et augmentation des prix du pétrole

 

Chine

Entre inondations et températures élevées, la Chine a eu son lot de mauvais temps durant cet été et Pékin a dû importer des céréales pour compenser les pertes des paysans. Le Gouvernement tente de faire diminuer les problèmes de pollution et met le paquet.  Malgré les restrictions d’achats de nouvelles voitures, les chinois achètent de plus grandes voitures plus chères ! La Chine frise la barre des 10 millions de barils/jour.

La première installation portuaire de gaz liquide pourrait voir le jour à Tianjin. L’infrastructure coutera 539 millions $.

Après avoir exporté ses panneaux solaires, la Chine est en voie de devenir le plus grand pays solaire du monde avec l'installation de milliers de m2 de panneaux solaires à travers tout le pays. En quelques années grâce à la politique du gouvernement, les chinois sont passés leader dans la maîtrise et la conception des panneaux solaires.

Les pluies ont été dévastatrices durant ce mois d'août. Un exemple en vidéo avec le barrage de Shiman à Taiwan.

Dim lights

 

Japon

Fukushima est noyée sous des tonnes d'eau radioactive. Dès le départ de la catastrophe, un système de refroidissement des réacteurs avait été installé afin d'éviter que les 3 Réacteurs surchauffent et rayent le Japon de la carte. Aujourd'hui, cette improvisation met le Japon devant des millions de litres d'eau contaminée que personne ne sait quoi faire avec. Une partie de ce liquide passe directement dans le Pacifique.

Pékin et Moscou ont passé une sacrée bordée au premier ministre japonnais Shinzo Abe. Du coup, ce dernier s'est immédiatement rendu à la Centrale pour passer un savon aux responsables de Tepco afin qu'ils arrêtent de prendre le Pacifique comme une solution pratique.

 

Nigéria

L’Italien Eni et le hollandais Shell se grattent la tête pour savoir s’il vaut encore la peine de rester dans ce pays.  La sécurité des employés et les vols ne cessent de rendre les opérations pétrolières compliquées et coûteuses. Le Gouvernement annonce une baisse de 40% de ses revenus pétrolier durant juillet à 3,1 milliards $. De plus, il faudrait plus de 1 milliard de $ pour nettoyer le Golfe du Niger de toutes les fuites pétrolières. Parfois, le pétrole est une malédiction.

 

Sources: avec Tom Whipple, resilience.org et toutes les informations récoltées dans différents médias à travers le monde

 

blog comments powered by Disqus

Comprendre le Pétrole

AddThis Social Bookmark Button
Mieux Comprendre le Pétrole{ Dim lights }Par Thomas Veillet, MorningBull

Nucléaire: Hinkley Point

AddThis Social Bookmark Button
Décryptage de l'accord{ Dim lights }Par Laurent Horvath

Jeff Rubin: Globalisation

AddThis Social Bookmark Button
Quel est l'effet du baril à 100$ sur la Globalisation?{ Dim lights }3 Minutes pour Comprendre l'Energie

Peak oil et Politique

AddThis Social Bookmark Button
Interview Susan Krumdieck{Peak Oil Dim lights }3 Minutes pour Comprendre l'Energie