AddThis Social Bookmark Button

Energies et Economie: Revue Mondiale octobre 2016

Dans cette édition de l'inventaire mondial des Energies, vous trouvez:
- Tesla: La Nouvelle Batterie Powerwall arrive en 2017
- Russie: Une nouvelle centrale nucléaire flottante  
- Suisse: Le pays vote sur sa sortie du nucléaire
- Chine: Redevient le premier pays importateur de pétrole
- Nigeria: Retour à une production normale
- USA: Un des deux zigotos sera le Président
- OPEP: La baisse de production: info ou Intox?

L'OPEP a profité de son annonce avec un baril qui est monté jusqu'à 53$ durant le mois. Depuis, il a un coup de mou et retourne à la case départ, sans toucher de prime: il termine le mois à 49,71$ à Londres (49,24$$ à la fin septembre) et à New York 48.70$  (47.83$ fin septembre).

L'uranium dégringole. Belle chute à 20$  (23.75$ fin août).

 

Dim lights Elon Mush présente ses nouveaux panneaux solaires en forme de tuiles et la Powerall 2,
solution de stockage pour les particuliers

Monde

La dette mondiale dépasse les 152 trillions $ soit 2 fois le PIB mondial selon le FMI. C’est un paradoxe entre les taux d'intérêts qui tendent vers l’infiniment petit, voir négatif, et les dettes records du côté des pays et des entreprises (pour les 2/3). Si vous ajoutez que le prix du baril de pétrole est à la hausse, on devrait avoir un cocktail explosif dans les années à venir.

L’accord sur le climat de Paris a été adopté par plus de 140 pays. Il entre en vigueur dès le mois de novembre 2016.

Traditionnellement, les grandes entreprises du Fortune 1000 achetaient leur électricité aux producteurs. Ce modèle semble être maintenant dépassé. De plus en plus de compagnies réalisent les avantages stratégiques de produire leur propre électricité renouvelable et de la consommer directement. Après un investissement Capex (coûts d’achat), l’Opex (coûts de production) à prix marginal proche de zéro, procure un avantage stratégique sur celles qui continuent à acheter leur électricité.

L’industrie de transports maritimes pourrait voir doubler les prix des carburants. Même si le tarif pour les cargos se situe entre 1 – 2 centimes $ le litre, le secteur est financièrement à la ramasse. Le transport maritime, qui consomme les résidus des raffineries, est le plus grand émetteur de sulfure via le pétrole lourd qui contient 3500 fois plus de SOx que le diesel.

Selon Bloomberg, d’ici à 2040, les voitures électriques auront compensé 13 millions barils/jour (b/j) de pétrole.

 

OPEP

Après l’annonce de l’OPEP sur la tentative de réduction de la production, le baril a gagné 10$ soit 320 millions $ par jour pour les producteurs de l’OPEP ou 9,6 milliards $ sur le mois.

Paradoxalement, l’OPEP a produit une quantité record de 33,24 millions b/j en septembre. La Libye, l’Irak et le Nigéria ont enregistré les plus fortes hausses durant le mois.

On le sait, le trading de pétrole est géré par des professionnels! Même si n’importe quel quidam avait compris que la proposition de l’OPEP de diminuer ses exportations était du pipeau. Tous sauf les... traders ! Le baril a pris plus de 10$ suite à l’annonce et se trouve aujourd’hui à +5$. Aujourd’hui, ils sont de plus en plus nombreux à remarquer qu’ils se sont fait avoir surtout que l’Iran, la Libye, le Nigeria et le Venezuela seraient exemptés et que la Russie s’est en allée sur la pointe des pieds. Le baril est repassé sous les 50$.

Dim lights Tesla, Not a Dream

 

Europe

Russie

C’est à ni rien comprendre. La production russe continue d’augmenter: 11,11 millions b/j en septembre +4%. Comment réussir cette prouesse avec de vieux gisements qui s’épuisent? Le record à battre est 11,48 millions b/j en 1988 avant la chute de l’URSS. De plus, les Russes ne profite pas encore des gisements exploratoires de l’Arctique.

La compagnie russe : Zapsibgidrostroy (imaginez le calvaire de la réceptionniste) a débuté la construction des docks qui vont porter la première centrale nucléaire flottante au large de Chukutka. La centrale devrait fournir de l’électricité pour les installations pétrolières et gazières offshores basées dans l’Arctique. La centrale débutée en 2007 nommée Akademik Lomonossov devrait entrer en production en 2019.

Comme l’Arabie Saoudite, la Russie est à son niveau record alors que les deux pays sont les fers de lance dans la réduction pétrolière mondiale.

Moscou a lancé une diversification de son tissu industriel, mais pour l’instant c’est un flop. Sur le modèle de la Chine, les entreprises étrangères doivent s’affilier avec un partenaire local pour bénéficier des marchés publics.

La Russie, qui tient un rôle de station d’essence et de bonbonne de gaz mondiale, focalise son business sur les exportations de ces 2 matières premières ainsi que de minerais et de bois.

Rosatom, le champion national du nucléaire, discute avec le Chili pour de possibles collaborations dans l’extraction de lithium.

 

Pologne

La course au gaz de schiste vient de se terminer alors que les deux entreprises d’état PGNiG et PKN Orlen ont finalement jeté l’éponge. Avant eux, ExxonMobil, Chevron, Total, etc. s’étaient déjà retirés d’un marché qui aurait dû rendre le pays riche comme Crésus depuis 2014 déjà.

 

Allemagne

L’Allemagne pourrait interdire la vente de voiture à essence/diesel d’ici à 2030, c’est en tout cas le souhait du Bundesrat.

La Deutsche Bank a reçu un coup de pousse de la Banque Européenne pour passer en douce le stress test selon le FT.com. Il aura fallu que quelques mois pour s’apercevoir de ce subterfuge.

L’histoire dira si Angela Merkel est une bombe à retardement ou une visionnaire pour l’Europe. Dans ses aventures du mois, la chancelière a poussé à la signature de l’accord de libre-échange CETA (Comprehensive Economic and Trade Agreement) entre l’Europe et le Canada. Détail croustillant, l’Allemagne, via la Cour constitutionnelle de Karlsruhe, s’est réservé le droit de sortir de l’accord et de laisser les autres pays européens patauger dans cet accord.

Le ministère de la mobilité aimerait interdire la vente de voiture Tesla en Allemagne. En cause : le pilote automatique jugé peu fiable. Tesla souligne avec délicatesse le retard important pris par les constructeurs automobiles allemands. Mercedes, Audi et VW ont annoncé l’arrivée prochaine de leurs modèles électriques d’ici à janvier 2020 déjà.

Audi va quitter le championnat du monde d'endurance pour se consacrer aux Championnats du monde de Formule Electrique.


Deutsche Bank: ils avaient l'habitude d'être honnête, sûr et solide, comme... comme....
comme une VW
Dessin Chappatte

France

Les voitures électriques Mercedes, VW et autres présentées à la presse lors du salon de l’automobile de Paris ne seront restées qu’un seul jour : celui où les journalistes étaient présents. Les voitures à essence les ont immédiatement remplacées lors de l’ouverture au public.

Le président français s'illustre dans le livre "Un Président ne devrait pas dire ça". En effet, un Président ne devrait pas dire ça.

 

Suisse

Durant le mois de novembre, les suisses vont voter sur la sortie d'ici à 2030 du nucléaire. Cela permettra de fermer la plus vieille centrale nucléaire du monde qui est dans un état catastrophique. Cela permettra à la Suisse d'enfin se lancer dans les énergies renouvelables et de se projeter dans l'avenir.

Inutile de préciser que les propriétaires de centrales nucléaires mettent une pression folle et articulent des chiffres qui ont le mérite de faire hurler de rire. Axpo et Alpiq voudraient demander plusieurs milliards de compensation si l'initiative devait passer. Ces chiffres tirés au hasard ont pour but d’effrayer le bon peuple qui doit commencer à en avoir marre de ces dinosaures.

Les Forces Motrices Bernoises (BKW) ont fortement dévalué le prix de rachat de l'électricité photovoltaïque produite par les particuliers habitants le Jura. Les BKW possèdent également une centrale nucléaire! Le tarif de rachat est passé de 14ct à 4,5ct. L'arrivée sur le marché de la nouvelle PowerAll 2 d'Elon Musk (batterie qui permet de consommer directement l'électricité de ses panneaux solaires) devrait aider les citoyens à se passer des services des BKW.  Pour nos amis jurassiens qui recherchent des solutions de stockage voici des pistes: LG Chem Resu, SonnenBatterie Eco compact et la Tesla Powerwall 2 qui sera en vente fin 2017 pour 5'500$ et une capacité de 14 kWh.


Dessin Chappatte

 

Moyen-Orient

Arabie Saoudite

Le 5% de la compagnie pétrolière nationale Saoudi Aramco est à vendre. Le prix n’est pas connu, mais une chose semble acquise Bolloré ne pourra l’acheter et refaire le coup de Canal+. La grande nouveauté est que l’entreprise va devoir ouvrir ses comptes dont la valeur est estimée entre 1'000 milliards et 10 trillions $. Perso avant d’investir dans cette nébuleuse, qui en 35 ans n’a jamais pipé mot sur ses chiffres et surtout montré ses réserves pétrolières, il serait judicieux de vérifier le potentiel futur. Si Ryad décide de lâcher les bijoux de la couronne, c’est que le tout pourrait être sur une pente descendante.

L’Arabie Saoudite désire racheter la raffinerie Motiva basée au Texas, USA. Ca tombe bien car Motiva est justement en train de racheter la raffinerie Lyondell Basell également au Texas. Du coup l’Arabie Saoudite pourrait acquérir l’ensemble des raffineries texanes.

L’annonce d’un accord entre Moscou et Ryad pour réduire la production pétrolière a donné de bons résultats. Malgré des tonnes de surplus, les traders ont la trouille de shorter le pétrole qui est passé sur la barre des 50$ durant le mois. Le ministre du pétrole a rajouté de l’huile sur le feu en annonçant l’arrivée prochaine d’un baril à 60$. 10$ de plus et c’est 70 millions $/jour de plus-value pour le Royaume. Mais la réalité du terrain est en train de rattraper la rhétorique.

L’Arabie a lancé une vente d’obligations pour un montant de 15 milliards $ afin de renflouer ses caisses. Le taux de 3,75% est jugé comme très sexy dans un monde où les intérêts négatifs mangent l’épargne.

Le Roi a coupé 71% des dépenses dans le budget annuel du Gouvernement, mais il reste encore de la marge pour agrandir le parking des Ferrari et autre babioles.

 

Egypte

L’Arabie Saoudite a cessé de livrer son or noir à prix réduit en l’Egypte. Le Caire dément qu’il s’agirait d’une mesure de rétorsion de l’Arabie Saoudite suite à un vote défavorable à l’ONU. Des excuses techniques ont été avancées alors qu’il est également possible que les retards de paiements en soient la cause.

 

Iran

Les compagnies pétrolières étrangères sont toujours un peu craintives pour investir dans le pays. Pour les convaincre, Téhéran a réalisé un «nouveau business model» qui devrait les rassurer.

En septembre, 2,8 millions b/j ont été exportés. La hausse de production de 300’000 barils provient de condensés extraits du gaz et qui sont utilisés par la pétrochimie.

 

Koweït

Le gouvernement a donné son ok pour que la compagnie pétrolière nationale Kuwait Petroleum Corporation (KPC) fusionne avec la Kuweit Intergrated Petrochemical Industries Company (KIPIC). L’idée est de transformer une partie des 615'000 b/j extrait chaque jour en produits pétrochimique à plus forte valeur ajoutée.

 

Emirats Arabes Unis

L’Emirat se lance dans la construction du nouveau bâtiment le plus haut du monde à Dubai. La Burj Khalifa, la tour la plus haute du monde déjà sise à Dubai, aura une petite sœur encore plus grande. Voilà de l’argent bien dépensé ! Ouverture : 2020 pour l’exposition mondiale.

 

Irak/Syrie

Bien malin celui qui peut expliquer ce qui se passe dans ces deux pays tant la multiplication des groupes, des pays et des alliances rendent la situation illisible.
Heureusement qu'il y a le service de presse américain pour d'apporter son éclairage: «A Mossoul, les gentils américains aidés par les alliés de la coalition, utilisent des gentilles armes à la précision chirurgicale pour tuer uniquement les méchants djihadistes. Les images TV des enfants libérés le montre bien. Tandis qu’à Alep, les méchants russes utilisent des méchantes armes qui tuent uniquement les gentils enfants. Les images TV des enfants tués le montre bien.»  Du côté Russe, l'opinion est inverse.


Dessin Chappatte

 

Les Amériques

USA

Les deux zigotos, dont l’un va devenir le prochain président du monde, font preuve d’une étonnante capacité à s’autodétruire. Dès que l’un passe devant, il trouve un moyen pour se saborder. Trump a l’avantage de refuser le traité TTIP (USA-Europe) alors que du côté des Clinton, Bill détendra l'atmosphère grâce à son humour. Réponse, par e-mail, au mois de novembre.

Elon Musk, le fondateur de Tesla, a annoncé la réalisation de sa nouvelle batterie Powerall 2 à l'usage des particuliers pour stocker leur énergie photovoltaïque. La batterie vendue pour 5'500$ a une capacité de 14 kWh soit le double de l'ancienne version. Elle sera commercialisée fin 2017.

L’accord de l’OPEP va fortement être influencé par la reprise de la production de schiste aux USA. Alors que le baril remonte, les frémissements ont augmenté du côté US. Mais il est encore difficile de convaincre les investisseurs de passer à la caisse.  Les USA importent actuellement 8 millions barils/jour de pétrole et le nombre de forages sur le sol US est de 428.

Le lobby de l’éthanol aimerait doubler la production d’additifs à base de céréales pour la production d’essence. Aux USA, l'éthanol peut s'élever à 10% dans l'essence. Ce marché représente 5 milliards $ de revenus pour les fermiers US avec une production de 60 milliards de litres. Les américains aimeraient exporter au Mexique, au Japon et en Inde. Comme la faim dans le monde a totalement disparu, faire avancer les voitures avec de la nourriture est tout à fait opportun. Il faut env 5kg de céréales pour produire 1 lt d’éthanol.

Le gaz a produit 448 gigawatts d’électricité en juillet 2016 +25% par rapport à  2012.

L’Etat d’Alaska a décidé de supprimer les avantages fiscaux accordés aux producteurs pétroliers. En cause le déficit de 3,5 milliards $ dans son budget. Avec cette mesure, 1 milliard $/an devraient entrer dans les caisses.

Dans les bonnes nouvelles. La pieuvre Goldman Sachs a réalisé un bénéfice de 2,1 milliards $ au 3ème trimestre. Et là, tenez-vous bien. La banque a supprimé 1'900 emplois alors que la masse salariale a augmenté de 36%!!!! En termes de trading, on appelle ça une prise de bénéfice !

Fracking – Schiste
En plus de s’être ramassé un sérieux bouillon dans ses investissements dans le gaz de schiste américain, la Banque Wells Fargo, est prise dans un scandale sans précédent pour avoir ouvert des comptes bidons et traficotage de sa compta. Le CEO, John Stumpf, s’est violemment défendu, remettant la TOTALITÉ de la faute sur son petit personnel. Le brave homme a finalement décidé de se quitter son poste, non sans encaisser ses indemnités de départ qui se montent à, full package, la modique somme de 137 millions $. Comme quoi au niveau des Banques, il y a une relation entre la taille de la connerie et les indemnités du boss. Je ne vous dis même pas ce que va ramasser le CEO de la Deutsche Bank le jour où il va s’en aller. Quand je pense à mon voisin qui s’est fait choper à 48 km/h dans une rue à 30 et qu’il risque la prison.

Le Texas, qui a fortement contribué à l’explosion de schiste jusqu’en 2014, a perdu 91'000 emplois dans ce secteur. L’Etat est le dernier au niveau national pour la création d’emploi pour le 11 mois consécutif.

Le débat sur le prix d’extraction du schiste continue. Il aura fallu un baril à 100$ pour voir son émergence même si 100 milliards $ ont été perdus dans des faillites. Le pétrole de schiste pourrait atteindre son peak oil d’ici à 3 ans indépendamment de la hausse des prix du baril. Les nouveaux gisements se trouvent encore dans des endroits prometteurs, mais pour les suivants la donne sera différente. D’ici à 2020, nous devrions avoir une meilleure vue sur la production. Le temps d’élire le successeur d’Hillary.

 

Canada

Le premier ministre, Justin Trudeau aimerait implémenter une taxe sur les émissions de carbone d’ici à 2018. Le Parlement doit encore ratifier, ou pas, l’accord de Paris.

Les producteurs de sable bitumineux s’inquiètent de l’émergence des voitures électriques selon Deloitte LLP. Parmi plusieurs scénarii, les producteurs risquent une transition forcée de ce pétrole financièrement très cher par les panneaux solaires et l’éolien pour la recharge des voitures.

Comme un pied de nez à aux pétroliers qui ont gouverné l'Alberta pendant des années, le nouveau gouvernement de la province étudie la faisabilité de produire la moitié de ses besoins en électricité avec du solaire.

 

Brésil

Le Congrès voudrait ouvrir l’exploitation pétrolière à des entreprises internationales au lieu de garder le monopole de Petrobras l’entreprise nationale. Les côtes du Brésil contiennent d’importantes réserves situées 3'000 m sous le niveau de la mer et à travers des couches de sel.

Selon les chiffres de l'ONG Forum brésilien de sécurité publique, le Brésil a dénombré près de 300'000 victimes d'homicides entre 2011 et 2015. Soit 160 par jour et une toutes les 9 minutes. Plus de personnes sont mortes au Brésil qu'en Syrie!

 

Venezuela

Le plus grand billet de banque : 100 Bolivars vaut un peu moins de 10 centimes € et coute plus cher à imprimer que ça valeur nominale. C’est ballot.

Le litre d’essence est vendu 6 Bolivar le litre (0,6 ct) ce qui ne génère pas un profit monstrueux pour la compagnie pétrolière nationale qui ne produit plus que 450'000 b/j.

Bien que le gouvernement tente de nourrir sa population avec le peu d’argent qu’il lui reste, la perte moyenne de poids durant les 5 derniers mois est de 7 à 15 kg par personne. A ce niveau, on peut imaginer que le mécontentement gronde. Il semble de plus en plus évident que le pays va s’écrouler tout comme la production pétrolière. Le président a réussi à reporter les élections et restera au pouvoir encore pour 3 ans.

 

Asie

Inde

La banque de développement Asiatique propose 500 millions $ pour aider à l’installation de panneaux photovoltaïques dans le pays. Il faut relever le geste. Pour une fois que la Banque de Développement ou la Banque Mondiale soutiennent autre chose que la construction de centrales à charbon ou des générateurs à diesel.

 

Chine

La Chine a importé une quantité record de pétrole en septembre : 8,08 millions b/j ou 38,5 milliards de litres durant le mois. La Chine redevient le premier importateur de pétrole devant les USA.

Pékin a ouvert de nouvelles raffineries et a exporté 2.37 millions b/j de carburants. La plus grande partie des importations sert à remplacer la perte de production des gisements onéreux. Le gouvernement préfère mettre en veille ses puits et acheter du pétrole bon marché. Les puits seront réactivés une fois que le pétrole remontera. La stratégie, à l’opposé de la totalité des producteurs mondiaux, semble géniale.

La bulle immobilière continue de gonfler sous l’impulsion de nouvelles constructions. Le gouvernement est de plus en plus inquiet sur l’atterrissage forcé bientôt en vue.

La balance du commerce montre une baisse de 10% en Septembre 2016 en comparaison de 2015. Cela renforce le sentiment que le PIB chinois sera un peu plus bas que les 6,9% espérés.

 

Kazakhstan

Le champ pétrolier de Kashagan, dans la mer Caspienne, est en construction depuis 16 ans. Il a déjà dévoré 53 milliards $ au lieu des 38 initialement prévu. Il aura fallu construire un pipeline en titane pour résister à la corrosion du pétrole très abrasif. La production devrait débuter d’ici à la fin de l’année avec 375'000 b/j prévus pour fin 2017.


Dessin Chappatte

Afrique

Nigeria

Le pays est sur le point de sécuriser un prêt de 4 milliards $ de la Chine. La Chine, qui a coupé une partie de sa production pétrolière locale (trop chère), diversifie ses sources d’approvisionnement. Le Nigeria, noyé sous la corruption et les attaques de ses installations pétrolières, propose un environnement difficile pour les majors étrangères mais cela n’inquiète pas trop les chinois habitués à ces détails.

Le Gouvernement poursuit judiciairement les compagnies pétrolières actives dans le pays : Shell, Eni et Chevron auraient exporté du pétrole sans payer de taxe et de royalties. Entre 2011 et 2014, quelques 12,7 milliards $ auraient passé entre les mailles du filet. C’est étonnant car ce n’est pas le style de ces entreprises de piquer dans la caisse sans rien dire. Elles se défendent en suggérant que le gouvernement tente de les extorquer.

Le pays produirait 1,9 millions b/j proche des 2,2 de l’année passée.

 

Libye

La Libye a réussi à pousser sa production à 600'000 b/j soit le double d’il y a quelque mois mais loin des 1,8 millions b/j des années Kadhafi. C’est une bonne nouvelle pour le pays qui a besoin de liquidités mais un peu moins pour la surproduction actuelle.

 

Tchad

ExxonMobil a été condamné à payer 75 milliards $ pour des royalties non payées dans le pays. Si les entreprises américaines commencent à se faire aussi lourdement extorquées que les entreprises étrangères qui font du business aux USA, l’ambiance va chauffer.

 

 

Phrase du mois

Armin Nasser, CEO Saudi Aramco
Just as the reliable oil produciton we’ve been seeing over the past coupld of years has happenend because of healthy investment, I am concerned that we will have the opposite effect over the next decade. “  It is crucial that long-term investment is not blocked by “environmental, regulatory and social pressures” particularly because remaining resources are increasingly challenging and expensive to develop”.

 

Sources: avec Tom Whipple de Resilience.org, FT.com, Thomas Veuillet Investir.ch et toutes les informations récoltées dans différents médias à travers le monde

blog comments powered by Disqus

Comprendre le Pétrole

AddThis Social Bookmark Button
Mieux Comprendre le Pétrole{ Dim lights }Par Thomas Veillet, MorningBull

Nucléaire: Hinkley Point

AddThis Social Bookmark Button
Décryptage de l'accord{ Dim lights }Par Laurent Horvath

Jeff Rubin: Globalisation

AddThis Social Bookmark Button
Quel est l'effet du baril à 100$ sur la Globalisation?{ Dim lights }3 Minutes pour Comprendre l'Energie

Peak oil et Politique

AddThis Social Bookmark Button
Interview Susan Krumdieck{Peak Oil Dim lights }3 Minutes pour Comprendre l'Energie