AddThis Social Bookmark Button

Energies et Economie: Revue Mondiale Juin 2014

Dans cette édition de l'inventaire mondial des Energies, vous trouvez:
- Syrie-Irak: quand il y a du pétrole, ça va beaucoup plus rapidement 
- Canada: Total se retire d'un projet de sable bitumineux à 11 milliards
- Chine: les 2 EPR français bientôt terminés
- Russie: et si le dollar était remplacé par une autre monnaie?
- Climat: Ouf, quelle chaleur! De nouveaux records
- Vietnam et Chine: combats pour exploiter un champ pétrolier off-shore
- France: GE achète Alstom et fait une pub d'enfer sur les chaînes de TV

Le pétrole tend à la hausse à New York il grimpe à 105,74 (103,58$ en mai) et à Londres il passe sur la barre des 110 à 113,30 (109,97$ en mai)

L'uranium roupie après sa chute vertigineuse de 65$ avant Fukushima. Il est stable à 28.25$  (28.25$ la livre en mai 2014).

 

OPEP

Lors de la rencontre de ce mois, les membres de l'OPEP ont décidé de garder le plafond actuel de production à 30 millions de barils/jour au moins jusqu'au 27 novembre date de la prochaine réunion. Les plans pourraient changer si les 2,5 millions b/j exportés par l'Irak étaient remis en cause.

Le joli mois de mai 2014 aura été le plus chaud (+0,73 degrés) sur la planète bleue depuis le début des mesures en 1880 selon le Goddard Institute for space studies et de l’Université Columbia de New-York.  Les mois de Juin et Juillet seront certainement les mois les plus chauds du côté de la planète football.

 

Europe

La Banque Européenne d'Investissement (EIB) va injecter 110 millions d'Euro dans la construction d'un projet de gazoduc polonais en direction de la République Tchèque, la Slovaquie et l'Ukraine.

Selon Anders Fogh Rasmussen le secrétaire général de l'OTAN, la Russie soutiendrait des mouvements dénonçant l'extraction de gaz de schiste pour maintenir la dépendance européenne au gaz russe. Pas un mot du fin stratège des armées européennes sur les forces occultes qui vendraient l'idée que l'Europe regorge d'huile de schiste. Certainement un concept venu des USA.

Les émissions moyennes de CO2 des nouvelles voitures européennes ont atteint 12,7 kg pour 100 kilomètres (127 g/km) selon l’Agence européenne des transports. Dans la pratique, vous pouvez ajouter 10% au 6,5 lt/100 km indiqué sur le prospectus de votre voiture ! TransportAndEnvironnement (T&E) dénonce les failles du système. Les chiffres déclarés par l’industrie automobile et la réalité de la route seraient assez éloignés l’un de l’autre.

 

Suisse

Le groupe énergétique zurichois AXPO prévoit de biffer 300 postes de travail dans les 3 années à venir. Dans son communiqué, l'entreprise relève que dans sa zone de desserte (Suisse centrale et Suisse du Nord-Est), le "recul de la consommation, les changements de fournisseurs et la baisse des prix ont été préjudiciables aux recettes".  C'est vrai que les économies d'énergie et le libre marché, ça vous tue un monopole!

En 2013, les sanctions prélevées chez les importateurs automobiles, qui ne respectent pas la limite de 13 kg de CO2 au 100 km (130 gr/km), se chiffrent  à 5,1 millions de francs suisses. Sur les 307'885 voitures neuves immatriculées en 2013, ça fait une amende moyenne de Frs 16.-- par véhicule. A ce niveau là, c'est dissuasif!

Meyer Burger décroche un contrat de 25 millions de francs Suisse et vend ses scies à diamant pour couper le silicium des panneaux solaires. Le secteur semble repartir en Chine!

 

Allemagne

Après avoir supporté les énergies renouvelables et les emplois, les Allemands font marche-arrière. Le peu d'emplois, qui restent en Europe, risquent de partir définitivement en Chine. Depuis plusieurs mois, les lobby du charbon et des électriciens s'étaient unis pour combattre les énergies renouvelables et les subventions qui dérèglent le marché.  Le charbon, subventionné par les USA, produit presque le 50% de l'électricité en Europe pour des coûts estimés à 3 centimes le kWh. Imbattable.
Il faudra attendre la baisse de production du gaz de schiste américain pour voir la tendance évoluer. Cela devrait arriver d'ici à 2018-2020 au plus tard.

 

France

Record battu: 8.9 milliards d’amende pour BNP Paribas, personne n’est surpris, personne ne pensait que les gentils ricains allaient changer leur fusil d’épaule à la dernière minute et dire : « ok, ça va pour cette fois. On laisse tomber »… je vous passe les détails du communiqué de presse du Département de la Justice, c’est dégoulinant de condescendance et de victimisation. Ces PAUVRES AMÉRICAINS que l’on fait rien qu’à embêter alors qu’ils s’acharnent à sauver le monde sans jamais rien attendre en retour. C’est vraiment pas sympa de violer l’embargo qu’ils avaient mis en place pour qu’il n’y ait qu’eux qui puissent faire du business avec ces pays, pour que seules LEURS compagnies puissent faire du pognon, parce que finalement, la libre concurrence ça va un moment !!!
Eux ils veulent bien jouer le principe de la libre entreprise, tant que c’est eux qui récupèrent le business. Bref, en résumé la banque française doit plaider coupable, se mettre à genoux et reconnaître ses torts et payer son amende parce qu’ils ont été méchants avec les Américains.
En plus de la douloureuse, il y a également l'interdiction pendant 12 mois de certaines transactions en $ sur les matières premières dont le pétrole et le gaz. Visiblement les pays Européens et la Suisse continuent à prendre un malin plaisir à se faire défoncer par la "justice américaine" et vu que personne ne dit rien, il n'y a pas de raison que ça change. Nos "amis" américains vont continuer de venir se servir dans la caisse et il auraient tort de ne pas le faire.
(dixit Thomas Veillet / investir.ch).

Précarité énergétique : Les fournisseurs d'électricité et de gaz ont ainsi déclaré avoir procédé à 60’000 coupures de gaz et d'électricité et 87’000 réductions de puissance d'électricité sur le 1er trimestre 2014, soit 147’000 interventions, à comparer aux 580.000 pour l'année 2012.

Campagne de pub XXXL pour l’américain General Electric qui a acheté le géant de l’énergie français Alstom. L’agence de pub new-yorkaise BBDO a passé en revue tous les clichés: emplois, place privilégiée de la France dans le monde, croissance, etc. dans un spot TV afin de convaincre l’opinion publique que de tomber dans les mains américaines c’est le rêve. Une campagne très pro que Siemens a regardé incrédule. Le budget dépasserait plusieurs millions d’euros. Quand on connait la capacité des américains à tenir leurs promesses ou de trouver une faille dans un contrat, on se réjouit de refaire un point de situation dans le future.

Dim lights

 

Espagne

Le gouvernement aimerait bien autoriser des forages pétroliers de la compagnie Repsol sur proche des côtes espagnoles. Du coup, la nouvelle fait du ramdam auprès des instances touristique.  Greenpeace qui a lancé une campagne de sensibilisation sur le sujet.

 

Russie

Gazprom Neft va réaliser des forages dans le nord de la Mer de Pechora (artique) durant les mois qui permettent les explorations. Une plateforme a été apportée sur le gisement de Dolginskoye.

Dans l'Est de la Russie, des investissements de 1 trilliard $ pourraient augmenter de 12 à 13% les exportations de la Russie qui tournent actuellement à 9 millions b/j.

Gazprom aimerait renouveler ses contrats avec ses partenaires européens avec des Euros au lieu du $ américain. Selon l'entreprise le 90% des contrats pourraient quitter le dieu dollar.

Sergey Glazyev a été le premier à suggérer à Vladimir Poutine d'abandonner le dollars américain pour les transactions financières dans les matières premières.  Ce brave homme propose la création d'une coalition de pays anti-dollars.  L'Argentine, qui doit rembourser les fonds vautours américains sur injonction de la Cour Suprême US, est un membre facile à convaincre. Pour montrer le chemin, le deal entre la Chine et la Russie est délivrée en Yen et en Roubles. A force de tirer sur la corde, le retour de manivelle pourrait être rude pour le remplaçant d'Obama.

 

Ukraine

Pas de chèque, pas de gaz. La Russie a coupé le robinet. La situation devrait évoluer d’ici à l’hiver prochain. Pour l’instant, il reste encore assez de gaz pour passer l’été en Ukraine et en Europe.

 

Le Centre du Monde

USA

Les exportations de pétrole ont augmenté à 280'000 b/j au mois d'avril. Les prix du baril américain est en moyenne 10$ moins cher que dans le reste du monde d'où l'envie de certaines entreprises d'exporter le précieux butin notamment au Canada où il n'y a pas de restriction. Cependant avec une consommation de 19 millions b/j et une production qui tourne autours de 9 millions b/j, les USA importent 10 millions de b/j.

Le prix moyens des carburants atteint les 3,67$ le gallon ce qui atteint les records de 2008.

Le Dakota du Nord est le 4ème Etat a produire 1 million de b/j soit exactement 1'001'149 barils au mois d'avril. Le vainqueur est le Texas avec 3 millions b/j suivit de la Californie et de l'Alaska.

L'abandon des puits de forage de schiste et de pétrole pose non seulement un risque pour la contamination des sols et de l'eau mais également pour l'air. Entre 200'000 et 970'000 puits abandonnés en Pennsylvanie dégagent 4 à 7% du méthane dans l'Etat.

L’entreprise de consulting Wood Mackenzie, proche des milieux pétroliers,  a calculé une production de 4 milliards de m3 de gaz dans le territoire Texan de Marcellus et de 350 millions m3 dans le champ de Utica, Ohio. Wood Mackenzie prévoit qu’en 2018, 6.6 milliards de m3 seront produits au Texas et 1,75 milliards m3 en Ohio. La hausse a de quoi ravir les pétroliers.
Cependant, il n’y a un mot sur les autres champs dont les chiffres sont en chute libre. La production de gaz a atteint 23 milliards m3 en mai (+4,6% par rapport à mai 2013).

Au Dakota, les nouveaux permis de forage seront accordés si les entreprises garantissent que les émanations de gaz (méthane) soient récupérées. La question est de savoir si cela est économiquement viable.

Le Texas hésite entre euphorie et un grand bof dans ses performances pétrolières Si l’on compare les chiffres de l'EIA et des autorités locales, il y a comme une légère différence. L’EIA annonce 3 millions de b/j en croissance plate de 50'000 b/j par mois depuis les 3 dernières années. C’est comme si un stagiaire avait créé une feuille excel avec une formule constante. De son côté, la Texas Railroad Commission, qui décompte chaque litres qui sort de son territoire, n’arrive qu’à 2,5 millions de b/j. Etrange.

Les traders américains ont été bassinés par les médias sur la stabilité des livraisons de pétrole en provenance des plaines irakiennes. Pas de soucis à se faire, les insurgés sont au nord, les riches derricks, qui produisent 2,5 millions de barils/jour, sont au Sud. Tout est sous contrôle, à moins que...

 

Canada

Les sables bitumineux de l'Alberta: Le pétrolier français Total vient d'annoncer l'abandon d'un nouveau vaste projet minier de 11 milliards de dollars: le champ de Joslyn.
Le directeur de Total Canada, André Goffart confirme:
«Joslyn fait face au même challenge que la plus grande partie de l'industrie mondiale, dans le sens où les coûts continuent à enfler tandis que le prix du pétrole et spécifiquement les royalties pour les sables bitumineux stagnent dans le meilleur des cas, compressant les marges. »

Le lobby The Oil Sand Production prétend que 98'000 emplois vont être créés grâce au pétrole bitumineux. Dans le même registre, une nouvelle raffinerie pourrait voir le jour en Colombie Britannique afin de transformer le pétrole visqueux de l’Alberta. Coûts de l’opération : 8 milliards d’Euro.

La production pétrolière canadienne devrait augmenter de 3,5 millions b/j en 2013 à 6,4 millions b/j en 2030. On peut noter que malgré le « boom » du pétrole bitumineux, ce n’est pas une panacée aux problèmes chroniques de manque de pétrole.

 

Brésil

Que veut le peuple: Des jeux et du pain (panem et circenses). Cette maxime, qui remonte aux romains, est parfaitement d'actualité aujourd'hui. Un exemple, le Brésil. Avant la Coupe du Monde, voici les embouteillages et depuis que l'équipe nationale avance dans ce championnat, les romains reviennent à la charge!

Dim lights
Embouteillages à Sao Paulo

 

 

Moyen-Orient

Irak

La raffinerie de Baiji et ses 300'000 barils/jour a été prise par les combattants et un Etat Islamique a été créé entre l'Irak et la Syrie. Bagdad est sous la menace de plus voir arriver une goutte du précieux liquide noir et d'électricité. Dilemme pour le gouvernement. Est-il préférable de faire exploser certaines installations pour couper le robinet de carburant qui se déverse dans les réservoirs des insurgés ou de tenter de reprendre la raffinerie pour alimenter les véhicules de l’armée régulière? Stratégiquement les sunnites possèdent l’électricité, l’eau et le carburant qui alimentent la Capitale.

Alors qu'aucun pays n'intervient en Syrie, les Russes et les Américains interviennent en Irak. C'est fou comme tout va plus vite quand il y a du pétrole en jeu.

Le gouvernement de Badgad s’accroche toujours au barrage de Haditha qui produit 350 MW d’électricité, mais cette position stratégique est combattue.

Le Gouvernement Irakien (chiite) ne peut pas compter sur l’importation de pétrole d’Arabie Saoudite (sunnite) et comme l’Iran (chiite) n’a pas de capacité de raffinage, allez vous en sortir dans tout ce barda.

Est-ce que l’Irak va pouvoir continuer à exporter ses 2,5 millions barils/jour ? Ca c’est la question de l’année.

Dim lights
Le choc des épées IV, vidéo des groupes islamistes

 

Arabie Saoudite

Le Royaume pense qu’il devra augmenter sa production dès septembre car la demande mondiale devrait augmenter de 1 million de barils par rapport à ce début d’année. Les autres pays de l’OPEP ont diminué de 3,5 millions b/j suite à des troubles internes (Nigeria, Venezuela, Libye, Soudan).

Les manifestations fréquentes de la minorité Shia est largement esquivée par les médias locaux et occidentaux. La région de l’Est du pays fait face à de sérieux troubles.

 

Libye

Deux pétroliers de 1,3 million de barils ont été chargés alors que les employés du port de Tripoli ont reçu leurs salaires de mars et avril. Un 3ème tanker est en attente. Si les salaires de mai sont payés, il pourrait quitter le pays.  A l’époque de Kadhafi, 1,6 million de barils jour étaient exportés toutes les 24h.

Du côté politique, aucune solution ne semble en vue. Comme il n’y a plus de gardes côtes, les réfugiés venus d’Afrique ont trouvé cette opportunité pour venir en Europe via l’Italie. Rome décompte 65'000 réfugiés qui ont utilisé ce passage maritime depuis le début de l’année.

 

Iran

L’état Evil (diable) fustigé par Obama s’est transformé en super pote depuis que l’Irak est en train de partir en vrille. Economiquement à la ramasse avec une dette de 19 trilliards $, les USA redoutent une hausse des prix du pétrole. De plus, comme les nouvelles sont très mauvaises du côté des perspectives des forages de schiste, les USA tentent de recréer des liens avec les monarchies pétrolières dès fois qu’il faille de nouveau importer du vrai brut dès 2020.

Une violente tempête de sable s'est abattue début juin sur la capitale iranienne plongeant Téhéran dans l'obscurité, endommageant des bâtiments et causant des perturbations généralisées. La tempête s'est déclarée avec des vents violents, atteignant 120 km/h, qui font état d'au moins trois morts et de dizaines de blessées. Ces intempéries ont par ailleurs provoqué une coupure d'électricité dans quelque 50'000 foyers.

Dim lights
Tempête de sable géante en Iran

Asie - Pacifique

Vietnam

Les chinois continuent la confrontation dans les eaux maritimes du Vietnam et ont apporté une deuxième plateforme de forage. Ces eaux sont disputées par la Chine car les profondeurs pourraient contenir du pétrole.

 

Chine

Pékin est en train de terminer la construction des deux EPR d’Areva à 100 km de Hong Kong. Le premier réacteur est payé par la Chine, le deuxième est offert par les impôts des français avec un transfert des brevets. Ce deal souligne une fois de plus les talents de négociation de l’ex CEO : Anne Lauvergeon. Ces deux réacteurs devraient produire 4 fois plus d’électricité que les réacteurs actuels. Cependant Areva semble de plus en plus préoccupé par le niveau de sécurité et les finitions aléatoires des réacteurs. La Chine possède 28 réacteurs et n’a jamais eu d’accident en 22 ans d’activité. Le China’s State Council Research craint que le rythme de la construction des réacteurs français soit trop rapide. (lire : Nucléaire: Le prochain accident en Chine ou en France?)

BP vient de signer un accord de 17 milliards d'euro avec la compagnie nationale CNOOC afin de livrer du Gaz Naturel Liquide via ses tankers spéciaux.

Est-ce que le Gouvernement chinois anticipe une hausse des cours du baril?  En tout cas depuis 2 mois, Pékin importe massivement du pétrole +1,2 million b/j.

La consommation électrique, qui est un bon étalon pour mesurer la croissance économique, a augmenté de 5,2% depuis le mois de janvier alors que la croissance est espérée à 7%.

Le président chinois Xi voit un urgent besoin de révolutionner la production et la consommation énergétique dans le pays.

Le nouveau gazoduc qui va relier la Chine et la Russie devrait débuter ces prochaines semaines avec un chèque de 20 milliards Euros pour la Russie pour débuter les travaux. Le contrat de 30 ans porte sur 1,3 trilliard m3 par an avec un tarif avantageux pour les chinois. Pour la première fois, les transactions monétaires ne seront pas effectuées en dollars américains!



Inde

Une grande partie de ses importations de pétrole proviennent d’Irak. Le nouveau Premier Ministre observe la situation avec grand intérêt. De plus, comme l’Inde subventionne lourdement les carburants à destination des automobilistes, le prix actuel de 115$ le baril pèse sur les plans de redressement du pays.

L’Inde a remplacé les USA comme premier importateur de pétrole nigérian. La Chine et la Malaise sont en 2 et 3ème position.

Les groupes de distribution électrique en Inde pourraient afficher des pertes de 20 milliards Euro en 2017 en raison d’une mauvaise gouvernance, de tarifs insuffisants et d’énormes pertes physiques sur le réseau. L’Inde a l’une des plus faibles consommations d’électricité par personne à moins de 1'000 kWh/an alors que la consommation mondiale moyenne est évaluée à 3'044 kWh/an selon la Banque Mondiale.

 

 

Afrique

Nigeria

La nature a horreur du vide et remplace immédiatement un manque. L'Inde a remplacé les USA dans le rôle de plus grand client pétrolier.

Le Nigeria peine à retrouver sa production pétrolière sous la pression des islamistes qui verraient bien engranger les pétrodollars que les gouvernements succesifs ont toujours gardés pour eux.

 

Citation du mois

Le directeur de Total Canada, André Goffart sur les sables bitumineux du Canada:
«Joslyn fait face au même challenge que la plus grande partie de l'industrie mondiale, dans le sens où les coûts continuent à enfler tandis que le prix du pétrole et spécifiquement les royalties pour les sables bitumineux stagnent dans le meilleur des cas, compressant les marges. »

 

Sources: avec Tom Whipple, resilience.org et toutes les informations récoltées dans différents médias à travers le monde

blog comments powered by Disqus

Comprendre le Pétrole

AddThis Social Bookmark Button
Mieux Comprendre le Pétrole{ Dim lights }Par Thomas Veillet, MorningBull

Nucléaire: Hinkley Point

AddThis Social Bookmark Button
Décryptage de l'accord{ Dim lights }Par Laurent Horvath

Jeff Rubin: Globalisation

AddThis Social Bookmark Button
Quel est l'effet du baril à 100$ sur la Globalisation?{ Dim lights }3 Minutes pour Comprendre l'Energie

Peak oil et Politique

AddThis Social Bookmark Button
Interview Susan Krumdieck{Peak Oil Dim lights }3 Minutes pour Comprendre l'Energie