Pétrole News

Pétrole Prix

Pétrole Tendances

AddThis Social Bookmark Button

BMW achète la Chancellière Angela Merkel pour 690'000 Euro

Lundi: Les ministres européens de l'environnement, sous l'impulsion du gouvernement allemand, ont fait capoté l'adoption d'une nouvelle norme CO2 pour les constructeurs automobiles. Voté en avril 2013 par le Parlement européen, le projet prévoyait que le niveau d'émissions de CO2 passera de 13 kg de CO2 100/km actuellement à 9,5 kg en 2020. Au-delà de cette limite, les constructeurs devaient s'acquitter d'une taxe importante.

Mardi: les trois principaux actionnaires individuels de BMW, Johanna Quandt (qui détient 16% du capital de BMW) et ses enfants Stefan Quandt (17%) et Susanne Klatten (12%) ont chacun envoyé une petite enveloppe avec un total de 690 billets de 1'000 Euro à la CDU, le parti d'Angela Merkel. Corruption ou tradition?

Les lobbys allemand ont une formidable influence dans le monde politique.

A l'origine, le projet de réduction du CO2 avait été élaboré par le député européen Thomas Ulmer, membre de la CDU!  Si sa directive aurait été adoptée, les constructeurs allemands et leurs grosses cylindrées verraient alors le prix de vente de leur voiture augmenter.

Entre avril 2013 et le premier vote du mois de juin 2013, le lobby allemand de l'automobile s'est activé pour bloquer ce projet. A sa tête, on trouve Matthias Wissmann, président de la fédération allemande de l'automobile, ex-ministre du transport d'Helmut Kohl et, lui aussi, membre de la CDU. Pour faire entendre son avis, ce puissant lobby n'a même pas eu à frapper à la porte de la chancellerie fédérale. En effet, il est déjà dans la place en la personne du secrétaire d'Etat Eckard von Klaeden. Celui-ci deviendra le lobbyiste en chef de Daimler à partir de 2014!

Par ailleurs, en quatre ans, les journalistes du quotidien économique Handelsblatt ont recensé près de 65 rencontres entre Angela Merkel et les patrons de l'automobile. Toutes choses qui expliquent donc la volte-face de la chancelière qui n'a pas grand-chose à refuser aux dirigeants d'un secteur qui emploie 740'000 salariés pour un chiffre d'affaires 2012 de 280 milliards d'euros.

Dans les années 2000, le chancelier social-démocrate Gerhard Schröder, (qui travaille actuellement pour le gazier russe Gazprom), avait également défendu la loi Volkswagen et mit un frein aux normes d'émissions de CO2. Il y avait gagné le surnom de "Auto-Kanzler".

Pour la petite histoire la famille Quandt réfute catégoriquement toute implication dans ce pot-de-vin, même si cela s'appelle: être pris la main dans le sac!

blog comments powered by Disqus

Comprendre le Pétrole

AddThis Social Bookmark Button
Mieux Comprendre le Pétrole{ Dim lights }Par Thomas Veillet, MorningBull

Prix Pétrole New York

Prix Pétrole Londres

Nucléaire: Hinkley Point

AddThis Social Bookmark Button
Décryptage de l'accord{ Dim lights }Par Laurent Horvath

Jeff Rubin: Globalisation

AddThis Social Bookmark Button
Quel est l'effet du baril à 100$ sur la Globalisation?{ Dim lights }3 Minutes pour Comprendre l'Energie