AddThis Social Bookmark Button

Uranium: Le Kazakhstan No1 Mondial en 2010

En quelques minuscules années, le Kazakhstan est devenu l'Arabie Saoudite de l'Uranium et No 1 mondial de la production minière. En deux ans, l'ancienne république russe a doublé sa production pour atteindre 17'800 tonnes d’uranium en 2010, soit près d’un tiers de la production minière.

Mais l'envolée risque d'être de courte durée car son maximum de production devrait être atteint vers 2015. Mais d'ici là, des milliards de dollars vont tomber dans ses coffres grâce à la flambée des prix de l'uranium sur les marchés.

La compagnie nationale de l’atome, Kazatomprom, a vendu la moitié de la production soit 9'000 tonnes d’uranium. Elle s'est portée à la hauteur d'Areva, le numéro un en 2009, et elle devance les canadiens et australo-britannique Cameco et Rio Tinto. Pas mal pour un débutant!

Un business à 17 milliards de dollars

En 2010, Kazatomprom a réalisé un chiffre d'affaires de 17 milliards de dollars pour un bénéfice de 360 millions de $. Avec la poussée de fièvre de l'Uranium, dont les prix viennent de doubler depuis juin 2010, Kazatomprom devrait dépasser le milliards de bénéfice en 2011.

 

Sur le même sujet

Investisseur: Parier sur l'Uranium en 2011?

Peak Uranium: Suivez l'Evolution des Prix de l'Uranium

La Chine fait main basse de l'Uranium d'Areva au Niger

Dim lights

Comprendre le Nucléaire

AddThis Social Bookmark Button
Situation de l'Uranium dans le Monde{ Dim lights }Par Michael Dittmar

Nucléaire: Hinkley Point

AddThis Social Bookmark Button
Décryptage de l'accord{ Dim lights }Par Laurent Horvath

Nucleaire Prix