AddThis Social Bookmark Button

Nucléaire: le Kazakhstan va construire une centrale avec l'aide de Moscou

Le Kazakhstan maintient son projet de construire une Centrale Nucléaire avec le concours de la Russie, a annoncé à Astana le président kazakh Noursoultan Nazarbaïev à l'issue d'entretiens avec son homologue russe Vladimir Poutine. Le Kazakhstan est l'Arabie Saoudite de l'uranium et il serait dommage pour ce pays de ne pas utiliser ses propres richesses. De plus, avec ses vastes étendues désertiques, les problèmes de déchets semblent résolus.

"Nous coopérerons avec nos partenaires russes dans la construction de la centrale nucléaire", a indiqué M.Nazarbaïev.

Le directeur général adjoint de groupe nucléaire public russe Rosatom, Nikolaï Spasski, a antérieurement annoncé que la partie russe était prête à collaborer avec le Kazakhstan dans ce domaine.

Le président Nazarbaïev a annoncé que son pays construirait une centrale nucléaire en octobre 2012. Le Kazakhstan, qui possède un quart des réserves mondiales d'uranium, a selon lui un grand potentiel scientifique et dispose de l'infrastructure nécessaire.

Des experts russes et kazakhs ont déjà élaboré un projet d'accord sur la construction d'une centrale nucléaire au Kazakhstan et une étude de faisabilité du projet.

C'est Areva qui doit se demander si sa stratégie est la bonne. Son concurrent Rosatom et Siemens semblent avoir atteint un rythme de croisière dans la commercialisation de ses réacteurs moins techniques que l'EPR français, mais moins chers et plus prévisibles.

Cette nouvelle inquiète les Centrales Nucléaires Mondiales car si le Kazakhstan utilise son uranium pour sa propre consommation, il va être de plus en plus difficile pour s'alimenter sur les marchés pour trouver de l'uranium qui se fait de plus en plus rare.

 

Avec l'aide de Ria Novosti