AddThis Social Bookmark Button

EPR de Flamanville: 10 milliards Euros, 6 ans retard

Le nouveau réacteur nucléaire français bat tous les records: 10,5 milliards d'euro au lieu des 3 milliards du budget initial, 7 ans de retard, un coût de production de 10 centimes d'euro le kWh! Le réacteur de Flamanville devrait être mis en service fin 2018, si les défauts de l’acier de la cuve, où se produit la réaction nucléaire, sont résolus.

C'est  le nouveau PDG d'EDF, Jean-Bernard Lévy, qui est venu en personne, annoncer les mauvaises nouvelles alors que la filière électrique française cumule plus de 45 milliards euros de dettes et qu'Areva Nuclear est passé dans les mains d'EDF.

Mais l'ardoise pourrait être encore plus lourde. En effet, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a découvert des défauts de l’acier de la cuve, où se produit la réaction nucléaire. L'année passée Areva avait détecté "une concentration excessive de carbone sur le couvercle et le fond", un problème qualifié de «très sérieux». Il faudra attendre début 2016 pour savoir si cette cuve devra être changée. Cependant avec un changement de la cuve, les coûts seraient tellement énormes (plusieurs centaines de millions) et la perte de temps abyssale qu'une solution devra être trouvée.

 

Plus cher que le Renouvelable

Avec un prix de production de 10 ct kWh, l'EPR de Flamanville sera bien plus cher que le charbon (2 ct), le solaire (6 ct) ou l'éolien (5ct), mais produira une bande constante d'électricité.  A titre de comparaison, l'EPR qui a été proposé à l'Angleterre, à Hinkley Point, produira à 11,7 ct le kWh, sans aucune garantie de livraison d'uranium.

blog comments powered by Disqus