AddThis Social Bookmark Button

Fukushima: le fil de l'Information
Décembre 2011 - Janvier 2012 - Février

Mardi 31 janvier 2012
Chiba Institute of Technology a construit deux nouveaux robots, made in Japan, qui devraient permettre de s'infiltrer plus facilement dans les Réacteurs détruits par les explosions d'hydrogène. Ces deux nouveaux modèles sont montés sur 6 chenilles et seront capable de monter des escaliers et escalader les décombres. Ils sont connectés par ondes (sans fil) et munis de nouveaux appareils de la mesure de la contamination. Le baptême du feu, pour leur mise en service, aura lieu en mars, un an après le début de cette catastrophe.

Karamba! Deux nouvelles fuites d'eau ont été repérées à la Centrale de Fukushima ce lundi. Au total, 8 tonnes d'eau ont échappé à la sagacité des ingénieurs depuis samedi.


Le Nouveau robot Made in Japan

Dimanche 29 janvier 2012
Toutes les bonnes choses vont par 14. Ca tombe bien car c'est exactement le nombre de fuites qui sont apparues dans le système de refroidissement de la Centrale Atomique de Fukushima. Depuis plusieurs mois, Tepco refroidit avec succès les Réacteurs en y déversant des milliers de litres d'eau. Les températures très basses (-8 degrés) de Fukushima ont eu raison des tuyaux qui amènent l'eau sur les lieux du crime.

Au total, 7 tonnes d'eau ont échappé au Réacteur 6, 40 litres de la piscine du Réacteur 4, etc... Tepco souligne qu'il n'y a aucune fuite nucléaire. Ouf!

Le Japon va débuter une analyse de l'impact des radiations sur les animaux de la région de Fukushima ainsi que dans le Pacifique. Peut-être que les scientifiques japonais vont pouvoir expliquer pourquoi les poissons brillent dans la nuit. Les résultats seront publiés en mars 2013.

Vendredi 27 janvier 2012
Le Japon, avec son parc de 54 réacteurs atomiques, vit actuellement avec seulement 3 réacteurs en fonction. Qui aurait pu prévoir qu'un pays se passe de 94% de sa production nucléaire en moins d'une année? Le Japon a remplacé sa production électrique nucléaire par des générateurs au diesel ou au gaz et mis en place un programme sympathique d'efficacité énergétique. Cela souligne à merveille l'adage: Quand on veut, on peut! Pour la comparaison, imaginez que la France se passe de son parc nucléaire d'ici à l'arrivée de son nouveau président (ou présidente)!

Le Gourvernement japonais propose un nouveau plan sur 2 ans afin de décontaminer certaines zones interdites autours de la Centrale de Fukushima dans le but de permettre le retour des populations évacuées. Les zones ciblées par ce programme dépassent les 50 millisieverts/an et compte 11 municipalités. Le retour des population évacuées est une priorité pour le Gouvernement. Je me demande si les indemnités de compensation financière, pour tous ceux qui ne peuvent pas revenir, ne sont pas pour quelque chose dans cette stratégie. Ce n'est en tout cas pas pour des raisons de santé.

Mardi 24 janvier 2012

Tepco, l'opéréateur de la Centrale, annonce que le taux de radioactivité autours des réacteurs est en augmentation durant le mois de janvier. Selon  Tepco, cette hausse serait dûe à l'augmentation du va et vient des employés lors des opérations d'endoscopie dans le Réacteur No 2. A voir l'aptitude du Président de Tepco à brasser de l'air, ça à l'air plausible.

Ainsi, une moyenne de 70 millions de becquerels/heure est comptabilisée pour le mois de janvier 2012 (contre 60 millions de becquerels par heure en décembre 2011).  Pour mémoire, lors des premiers jours de la catastrophe en mars dernier, les compteurs indiquaient 800 trilliards de becquerels par heure.

Samedi 21 janvier 2012
Les liquidateurs de la Centrale de Fukushima ont réussi l'opération d'endoscopie du Réacteur 2. Ils ont pu filmer, pendant 30 minutes, l'intérieur du réacteur grâce à une caméra spéciale fixée à une hauteur de 7 mètres de hauteur et qui s'est engagée 2 m dans le coeur du réacteur. Au total 6 employés de Tepco et 28 travailleurs sous-traitants ont procédé à l'opération. Vous pouvez voir un extrait ci-dessous.

Les premières images dévoilent que la quantité d'eau apparaît inférieure à celle estimée auparavant et que la température mesurée, de 44,7 degrés Celsius, est proche de celle relevée par les équipements externes. Il semble que les conduites sont en bon état mais elles confirmeraient que le combustible a belle et bien fondu.

Nous pouvons également voir des gouttes d'eau qui tombent du plafond. Ces gouttes pourraient être le résultat de la condensation, mais cela reste à vérifier. Les opérateurs ont également dénoté une très forte concentration de contamination nucléaire qui trouble l'image de la caméra. Il sera intéressant d'attendre l'analyse du spécialiste Arnie Gundersen pour connaître plus en détails les résultats de cette endoscopie.

Vidéo de l'Endoscopie

Dim lights

voir d'autres vidéos de l'endoscopie

Mercredi 18 janvier 2012
Les préparatifs, pour une endoscopie du Réacteur No 2, sont en bonne voie. Alors que le combustible nucléaire des Réacteur 1, 2 et 3 ont fondu, il est important pour Tepco de connaître l'étendue des dégâts. Grâce à cette endoscopie, les ingénieurs pourront avoir une idée plus précise de la situation.

Hier Mardi, 10 groupes de 4 liquidateurs sont entrés dans le Bâtiment 2 afin de percer un trou dans la cuve du Réacteur afin d'y introduire une sorte de tuyau avec une caméra. Ce système est capable de supporter de très hautes températures ainsi que les radiations. Les liquidateurs ont été soumis à une dose de 3 millisieverts durant l'opération. Auparavant, ils ont eu le loisir de s'entraîner sur la cuve du Réacteur 5, car celui-ci ne contient pas de combustible nucléaire. Les premières images devraient être prises ce jeudi. Quant à leur diffusion, allez savoir.

Mardi 17 janvier 2012
Tepco, l'opérateur de la Centrale de Fukushima, va augmenter les prix de l'électricité de 17% à partir du mois d'avril. Une manière comme une autre de célébrer la première année de la catastrophe.

Vendredi 13 janvier 2012

Ca aurait pu se passer un vendredi 13 mais les compteurs se sont arrêtés le vendredi 11 mars! Fukushima fête son 10ème mois. Depuis, le Japon a réussi à se passer de 90% de sa force de frappe nucléaire. En effet, 49 des 54 réacteurs nippons sont à l'arrêt. Le gaz et le Diesel ont remplacé l'atome pour produire de l'électricité et les économies d'énergie ont fait le reste.

Cette semaine, Tokyo a demandé à l'Arabie Saoudite d'augmenter sa production pétrolière afin de maintenir les prix du baril à un niveau abordable pour la production électrique japonaise.

Mardi 10 janvier 2012
Le Gouvernement japonais va proposer une nouvelle échelle pour répertorier la dangerosité des aliments radioactifs. L'échelle actuelle avait été mise en place après la Catastrophe de Fukushima. Les très nombreux scandales qui ont éclaté (riz et viande de boeuf irradiés mais vendus sur les marchés) ont un peu refroidit les japonnais et cette nouvelle grille ne va certainement pas améliorer la situation.

Ainsi le niveau de 500 becquerels pour les poissons, viandes, fruits et légumes devrait être divisé en 5 pour obtenir une autorisation à 100 becquerels. Avec cette nouvelle règle, nos amis fermiers de Fukushima auront moins de peine à commercialiser leurs produits radioactifs. Le Japon est en train de préparer une génération des plus rayonnantes.

Lundi 2 janvier 2012
Tout d'abord à tous ceux qui veulent continuer à suivre les aventures de Fukushima, je vous souhaite une Année 2012 Rayonnante!

Le très sérieux journal Asahi Shimbun a révélé que sur les 84 membres de la Commission de la Sécurité Nucléaire Japonaise, 22 ont reçu des "1,1 millions $ de dons généreux" du lobby nucléaire  durant les 5 dernières années.

Entre 2006 et 2009, le Président du Board Haruki Madarame a reçu 4 millions de Yen (50'000$) de Mitsubishi Heavy Industries. Sans éclater de rire, M. Madarame  a annoncé aux médias: "Que cet argent n'avait pas influencé ses décisions". Y aurait-il des sales langues qui pourraient imaginer le contraire?Les 11 autres membres ont tous accepté de l'argent des producteurs d'électricité, des fabricants de centrales et d'entreprises qui effectuent les contrôles dans les Centrales Atomiques. Tous ont souligné leur totale impartialité dans leur décision d'accepter beaucoup d'argent et de défendre un peu moins l'intérêt du peuple japonnais. A voir leur capacité à mentir la main pris dans le sac, nous pouvons nous demander si ce même talent est utilisé pour cacher des vices de formes dans les procédures qui ont mené à la catastrophe de Fukushima.

Vendredi 30 décembre 2011

En octobre 1991, l'un des système de refroidissement de la Centrale de Fukushima avait été inondé par une conduite défectueuse, c'est ce qu'annonce la TV nationale NHK. Les ingénieurs avaient également prévenu qu'en cas de tsunami, les génératrices pouvaient être noyées sous des masses d'eau. Pour parer à cette éventualité, Tepco avait fait installer des portes "imperméables". Du coup aujourd'hui, l'Agence Nucléaire Japonaise a proposer de renforcer ce "détail" lors de la construction de prochain réacteur.

Mardi 28 décembre 2011
La chanteuse Lady Gaga s'est rendue à Tokyo pour encourager les touristes étrangers à revenir visiter ce charmant pays. Elle a tenu à rassurer les magazines people que Fukushima n'est plus qu'un mauvais souvenir (comme son dernier album). La belle blonde n'est pas tombée de la dernière pluie. Elle a déjà mis les voiles dès fois qu'il y aurait encore un tout petit risque. Pas totalement Gaga la Lady!

Vendredi 23 décembre 2011

Le Gouvernement Japonais annonce que le démantèlement des Réacteurs pourrait durer plus de 40 ans (à moins que la fin du monde sera effective en décembre 2012). L'extraction du combustible nucléaire fondu dans les Réacteurs 1, 2 et 3 débutera dans dix ans et durera plus de deux décennies.

Le Gouvernement a également précisé les conditions du retour des 80'000 personnes évacuées dans un rayon de 20 km autour de la Centrale. D'ici à avril 2012, une "zone de préparation au retour" procurera gratuitement aux habitants un niveau de radiations entre 1 et 20 millisieverts par an. Cette zone sera progressivement décontaminée pour s'approcher le plus possible du seuil de 1 millisievert par an. Pour se faire l'Etat fera chuter le niveau de radiations en coupant les arbres et en enlevant une partie de la terre, puisque la concentration se trouve dans les dix premiers centimètres. Dans une deuxième zone "d'habitat limité", où la dose de radiations se situe actuellement entre 20 et 50 millisieverts par an, les habitants devront patienter encore un peu. Tout ce processus permettra à l'Etat japonnais l'économie des indemnisations des habitants, surtout si ils décèdent prématurément d'une maladie mystérieuse.

Jeudi 22 décembre 2011
Suite à l'état de "Cold ShutDown" (stabilisation de la température en-dessous de 100 degrés) des 3 Réacteurs dans la ruine de Fukushima, les autorités japonaises ont décidé d'envisager le retour des 80'000 personnes évacuées dans les 20 km de la Centrale. Selon elles, il n'y aurait plus de risques sanitaires pour la population. J'ai tout d'abord cru à un gag du 1er avril. Mais le Père-Noël vient de passer dans la cheminée, avril semble encore loin.

Comme depuis 1959, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) est subordonnée à l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), dans 20 ans, l'OMS annoncera qu'aucune personne n'aura été contaminée par la catastrophe de Fukushima. Tout est bien qui finira bien.

Cette semaine, à la suite de la mort de l'atomique Kim Jong-il made in Corée du Nord, les médias occidentaux se sont indignés face à la menace nucléaire de ce pays. Mais entre le Gouvernement Japonais qui met en péril ses habitants et les dirigeants de la Corée du Nord, la concurrence est féroce pour monter sur le podium de la course au plus taré.

Samedi 17 décembre 2011
Le premier-ministre japonais, Yoshihiko Noda, a annoncé que les 3 Réacteurs de Fukushima sont dans un état de "cold shutdown". C'est à dire que la température des Réacteurs ne dépasse plus les 100 degrés et que la situation est "stabilisée". C'est la deuxième étape du plan présenté par Tepco.

Le premier ministre a souligné que les radiations dégagées par les Réacteurs sont minimes et que la population va bientôt pouvoir revenir. Bien du plaisir aux courageux qui vont vouloir faire le pas.

Le Gouvernement Japonais pourrait remettre 15 milliards $ dans les valises de Tepco afin de renflouer les caisses de l'opérateur de la Centrale. Cet acte ressemblerait à la privatisation du géant japonais.

Fukushima - Could it Have a China Syndrome?
par Arnie Gundersen - Excellente explication de la situation au 12 décembre 2011 (en anglais)

Dim lights

Mercredi 14 décembre 2011
10 jours après une première importante fuite d'eau hautement radioactive, Tepco remet ça. L'opérateur s'excuse d'avoir laissé filer entre ses doigts 30 litres d'eau contaminées au Strontium. La dernière fuite, qui avait terminé dans le Pacifique, avait apporté à nos chers poissons 150 litres de Strontium et de Césium. Il y a des poissons rouges qui doivent briller la nuit dans les environs de Fukushima! Si cela continue, ils pourront être exposés lors de la prochaine Nuit des Lumières à Lyon.

Mardi 13 décembre 2011
Un fort niveau de contamination au Césium a été décelé dans une école de Tokyo annonce la TV NHK. Le niveau est assez intéressant car il a dû faire exploser les compteurs. Ces derniers se sont bloqués à 90'600 becquerels par kg, soit 11 fois la limite gouvernementale. Les dirigeants de la ville de Suginam ont découvert cette forte contamination sur des couvertures qui servaient à protéger cette école qui se trouve à 230 km de Fukushima. Une information de plus qui montre à quel point il est de plus en plus dangereux de vivre au Japon et à quelle vitesse la radioactivité s'installe dans la vie des japonais.

Lundi 5 décembre 2011
Après un calme relatif, c'est une nouvelle fuite d'eau qui vient alimenter les nouvelles de Fukushima. Ainsi 45 tonnes d'eau hautement radioactives se sont écoulées dans le Pacifique. Cette eau fait partie du système de "purification" qui sert à refroidir les réacteurs. Tepco souligne que la fuite a été découverte dans un mur qui est en train de se fissurer et que le liquide mortellement contaminé de Césium et de Strontium s'est déversé dans le Pacifique. Les liquidateurs ont dressé un mur de sac de sable pour contenir la fuite.

Actuellement les 220 tonnes d'eau hautement contaminée au strontium, qui sont stockées sur le site, dépassent de 1 million de fois les valeurs limites fixées par le Gouvernement. Le traitement enlèverait une grande partie du Césium et du Iode.

406 nouveaux cultivateurs de riz de la région de Fukushima city (60 km de la Centrale) ont reçu l'interdiction de commercialiser et de consommer du riz. La radioactivité (590 becquerels) dépasse largement les limites déjà hautes fixées par le Gouvernement (500 becquerels par kg). Perso, je me demande toujours pourquoi les habitants n'ont pas été évacués dans cette région! Un mystère.

Vendredi 2 Décembre 2011
Allez comprendre à quelque chose. Alors qu'il était difficile de trouver la moindre information depuis 10 jours, là le Père-Noël est de retour avec une hotte remplie de nouveautés. Ainsi Tepco fait face à une augmentation d'Hydrogène dans les bâtiments des Réacteurs 1, 2 et 3. Le niveau a atteint 2,9% et se rapproche des 4% soit le seuil où une étincelle permettrait d'obtenir un badabooom géant ainsi qu'un regain d'intérêt des médias. Pour diminuer le risque, Tepco est en train d'injecter de l'Azote afin de diminuer la concentration d'hydrogène.

 

La préfecture de Fukushima vient de demander de l'aide au Gouvernement pour tester le riz récolté dans la région. Perso, je ne suis pas certain que demander de l'aide au Gouvernement japonais soit d'une grande utilité tant l'incompétence est grande. Ca fait des semaines que du riz super contaminé est récolté et que les étalages des supermarchés continuent à vendre ce riz qui clignote dans l'obscurité.

Ainsi les autorités ont décidé de tester les cultures de 24'000 riziculteurs, ce qui constitue plus d'un tiers des producteurs de riz de la préfecture.

Le vice-gouverneur, Yusaku Matsumoto, a demandé au gouvernement de lui prêter des appareils de mesure des radiations, de lui mettre à disposition du personnel pour réaliser les test, et de prendre en charge les frais induits par l'opération.Jeudi 1 Décembre 2011
Nous en savons un peu plus sur les dégâts occasionnés par le combustible nucléaire en fusion qui a percé les Réacteurs 1, 2 et 3.

Le combustible nucléaire du Réacteur 1 a entièrement fondu et percé la cuve sous pression. Il s'est répandu sur le sous-sol en béton de l'enceinte de confinement. Le combustible en fusion l'aurait traversé sur une profondeur de 65 centimètres. A certains endroits, le combustible fondu se trouverait à 37 centimètres seulement de la coque en acier, qui est entourée d'un bâtiment de béton reposant sur une dalle de 7,6 mètres d'épaisseur.

Quant au combustible des Réacteurs 2 et 3, il a lui aussi fondu, en partie, et aurait déjà commencé à couler sur le béton rongé sur quelques centimètres. Jusqu'à présent, personne n'a pu vérifier ces données car il est impossible pour un humain de pénétrer dans ces locaux car la radiation est simplement mortelle.

Jeudi 05h00
Restez assis: Tepco vient d'annoncer que les barres de combustible nucléaire des Réacteur 1, 2 et 3 ont fondu.

Bref, Tepco, en collaboration avec plusieurs instituts de recherches viennent d'annoncer ce que tout le monde savait. Toutes les barres de combustibles du Réacteur 1 ont fondu. Ils ont fait fondre la cuve et le combustible atomique, hautement radioactif, se trouve dans l'enceinte de confinement.

Dans le Réacteur 2 qui fonctionne avec du Mox au Plutonium "made in Areva", 57% du combustible a fondu. Dans le Réacteur 3, Tepco annonce que 63% du combustible a subit le même sort. Comme dans les Réacteurs 1 et 2, il se ballade quelque part dans les sous-sols du bâtiment. Bon, ces infos semblent effrayantes mais elles sont connues depuis de longs mois par les experts non-japonais. Excusez mon langage et mon honnêteté, mais c'est un joyeux Bordel à Fukushima et Tepco commence à l'avouer officiellement.

Le timing de l'annonce de Tepco est parfait. Pratiquement tous les médias se sont détournés de Fukushima. Cette annonce devrait passer sous les radars des médias au Japon comme en Europe.

 

Voir les Informations des Mois précédents

Les Infos de actuelles

Année 1: Mars 2012-Février 2013
Mois 10-11-12: Décembre 2011, Janvier, Février 2012
Mois 8-9
: Mois d'Octobre et Novembre 2011
Mois 7:
Mois de Septembre 2011
Mois 6: Mois d'Août 2011
Mois 5
: Mois de Juillet 2011
Mois 4: Mois de Juin 2011
Mois 3
: Mois de Mai 2011
Mois 2: Mois d'Avril 2011
Mois 1: Mois de Mars 2011

 

 

blog comments powered by Disqus

Comprendre le Nucléaire

AddThis Social Bookmark Button
Situation de l'Uranium dans le Monde{ Dim lights }Par Michael Dittmar

Nucléaire: Hinkley Point

AddThis Social Bookmark Button
Décryptage de l'accord{ Dim lights }Par Laurent Horvath

Peak oil et Politique

AddThis Social Bookmark Button
Interview Susan Krumdieck{Peak Oil Dim lights }3 Minutes pour Comprendre l'Energie