AddThis Social Bookmark Button

Fukushima: le fil de l'Information: Oct-Nov 2011
Octobre - Novembre 2011

Mercredi 30 novembre 2011

Le gouverneur de la préfecture de Fukushima, Yuhei Sato, va demander a Tepco de mettre hors service les 10 réacteurs nucléaires sur son territoire dont 6 sont situés dans la Centrale de Fukushima Dai-ichi.

Yuhei Sato a déclaré que son administration réclamera le démantèlement de tous les réacteurs. Il veut accorder la priorité à la sécurité des enfants. Il est le premier gouverneur d'une préfecture abritant des centrales nucléaires à demander la mise hors service d'installations atomiques.

Dimanche 27 novembre 2011
Pas vraiment facile de trouver des informations sur la Centrale de Fukushima. On dirait que les médias japonais évitent le sujet alors que de nouvelles récoltes de riz montrent des concentrations élevées de Césium. Ainsi les compteurs ont atteint 1'270 becquerels dans le district d'Onami (préfecture de Fukushima) et cinq producteurs ont l'interdiction de commercialiser leur riz devenu trop dangereux pour l'homme.

Tokyo vient de battre un nouveau record, celui du niveau de Césium-134 et 137. En effet, durant ces derniers jours, de grandes quantités de poussières radioactives se sont abattues sur la capitale nippone et particulièrement à Hitachinaka et Yamagata.

Samedi 19 novembre 2011
Dans les 3 mois après la catastrophe, le nombre de naissances dans la Préfecture de Fukushima a diminué de 25% soit 1'000 nouveaux nés en moins. Le nombre de nouveaux nés dans les villes de Tokyo, Chiba et Kanagawa a également diminué de 2'000 unités par rapport à la même période l'année passée.

Le professeur Akihito Nakai du Nippon Medical School précise que beaucoup de femmes ont préféré s'éloigner du périmètre de la Centrale pour donner naissance à leur enfant. Nous pouvons que féliciter leur choix.

Jeudi 17 novembre 2011
Des niveaux de radiation supérieurs aux normes gouvernementales ont à nouveau été détectées sur une récolte de riz.
Les 154 riziculteurs du district d'Oonami (50 km de la Centrale) ont reçu la consigne d'interrompre leurs livraisons. une tonne de ce riz a déjà été mis en vente dans des magasins. Le Gouvernement ne sait pas si ce riz a déjà été acheté par des consommateurs.

Les autorités préfectorales ont signalé un niveau de Césium radioactif atteignant les 630 becquerels par kilogramme et dépasse la limite déjà élevée fixée à 500 becquerels par Tokyo.

Lundi 13 novembre 2011

Pour la première fois depuis le début de la catastrophe, des journalistes ont pu visiter la Centrale de Fukushima. Le Ministre de la Crise Nucléaire, Goshi Hosono, a accompagné un total de 36 cameramen et reporters. Installés dans un bus, nos confrères ont pu visiter les allées de la Centrale. Ils n'ont pas été autorisé à descendre du véhicule à cause du danger de radiations radioactives.

Les images montrent les dégâts importants qu'ont subit les bâtiments ainsi que les journalistes solidement équipés pour l'occasion. C'est presque surréaliste et inquiétant. Voir vidéo ci-desous:

Dim lights

Vendredi 11 novembre 2011
Le Gouvernement Japonais par la voix de Goshi Hosono a demandé à Tepco de modifier son agenda et de commencer à enlever les barres de combustibles nucléaires qui se trouvent dans les piscines des Réacteur 1 et 4 d'ici à 2 ans et non pas 3 ans comme initialement prévu. Cette opération pourrait permettre aux liquidateurs de se focaliser ensuite sur les 3 Réacteurs qui ont vu leur combustible fondre.

Après les découverte du gaz Xenon et de Krypton de la semaine dernière, qui révèle que le Réacteur 2 donne des signes de fission nucléaire, Tepco va installer des détecteurs de Xénon pour déterminer la fréquence de ces émanations.

La fréquence pourrait également être donnée par le nombre d'employés de la Centrale qui sont dirigés chaque jour dans les hôpitaux de la région. Selon le journaliste du Shukan Asahi, Mr.Imanishi, il aurait assisté, durant son séjour à la Centrale, à un balais d'ambulances qui apportaient les liquidateurs en dehors de la Centrale. Certainement des cas de mauvaises grippes.

Mardi 8 novembre 2011
Le fabriquant japonais Cyberdyne a mis au point un exosquelette qui permettrait aux liquidateurs qui travaillent dans la Centrale de Fukushima de supporter leurs tenues antiradiations.

Les combinaisons en tungstène, qui permettent de protéger les employés contre les radiations, pèsent jusqu'à 60 kg. Cette armature robotique de soutien musculaire entoure le dos et longe les jambes et les bras. Ce système prendrait en charge une partie de ce poids et pourrait permettre d'améliorer les conditions de travail.

Jeudi 3 novembre 2011
Comme la grêle après les vendanges, aujourd'hui Tepco nous annonce qu'une fission nucléaire a lieu dans le Réacteur 2. Si les dirigeants de Tepco lisaient un peu plus souvent la presse étrangère, ils auraient déjà eu cette information il y a quelques mois déjà.

Mais bref, Tepco a profité de cette journée ensoleillée pour nous présenter deux nouveaux venus dans la liste des produits sympas: le Xenon-133 et le Xenon-135. Ces deux gaz résultent d'une fission nucléaire. Comme ces deux gaz ont une vie de 5 jours et 9 heures ce processus est en court actuellement. La mauvaise nouvelle: le Réacteur 2 contient du Plutonium. Pour aller droit au but: c'est le Bronx et Tepco a demandé l'aide officielle de l'Agence Japonaise du Nucléaire.

Mercredi 2 novembre 2011
De l'eau rejetée par une cimenterie de la région de Tokyo Baie contient des teneurs radioactives élevées, c'est ce que révèle la chaîne japonaise NHK. Dans un reportage diffusé sur la Télévision Suisse Romande, Georges Baumgartner présente également le déversement de cendres radioactives de Fukushima dans la région de Yokoama (voir la vidéo sur la TSR) afin de créer des polders! La cimenterie mentionnée par NHK est également mentionnée dans ce reportage.

Plus les jours passent, plus il devient difficile de trouver une bonne raison pour continuer à habiter dans cette région du globe.

Samedi 29 octobre 2011
La Commission Nucléaire Japonaise pense qu'il faudra plus de 30 ans pour retirer complètement le combustible nucléaire qui baigne au fond des Réacteurs. Je vais être franc, ne comptez pas sur moi pour tenir cette rubrique jusque là!

Les Réacteurs 1 et 3 seront traités en priorité. La première étape sera de refroidir les réacteurs. D'ici à 3 ans, les opérations pourraient débuter. Faut-il encore trouver des volontaires pour cette délicate mission. Cerise sur le gâteau, il n'y a pas 1 réacteur comme à Three Mile Island (USA) en son temps, mais 4!

Vendredi 28 octobre
Au Japon, 44 réacteurs nucléaire sont à l'arrêt sur la flotte de 55 unités. Ainsi plus de 80% des réacteurs sont à l'arrêt. Des stress tests montrent que 18 réacteurs posent des problèmes et ils ne devraient pas redémarrer rapidement.

Pendant ce temps à Fukushima, l'énorme tente en plastique dressée sur le Réacteur 1 est terminée. Cette nouvelle couverture doit permettre de maîtriser la dispersion de particules radioactives et protéger le Réacteur 1 de la météo.

Tepco a demandé au Gouvernement une aide de 10 milliards d'Euros pour aider ses finances. Mais Tepco est un peu à l'image de la Grèce. Il va falloir bien d'autres versements pour qu'elle s'en sorte. Pourquoi ne pas faire faillite?

Mercredi 26 octobre 2011
Selon des nouvelles recherches, l'Océan Pacifique a récolté deux fois plus de Césium-137 radioactifs que les estimations du Gouvernement Japonais. Ainsi lors des premiers jours, 36'000 terabecquerels de Césium-137 ont été relâchés dans l'Océan. La bonne nouvelle: les forts courants ont dispersé et dilué ce Césium et il ne serait pas dangereux pour les hommes. Seuls les côtes japonaises pourraient en souffrir pour les décennies à venir.

Dimanche 23 octobre 2011
Tepco a dévoilé de nouvelles images vidéos de la Centrale de Fukushima. Elles montrent les progrès réalisés par les liquidateurs. Les débris radioactifs qui jonchaient les routes autours des Réacteurs ont été débarrassés. Cependant autours des Bâtiments 3 et 4, les murs semblent toujours dans un état précaire. Un éternuement pourrait les faire s'écrouler.  Tepco souligne que 3'000 employés sont toujours sur le site pour refroidir les Réacteurs.

Jeudi 20 octobre 2011
Le Gouvernement de la Métropole de Tokyo a mesuré des taux élevé de Cesium dans des feuilles de thé récoltés au nord de la capitale japonaise. La quantité atteint les 700 becquerels par kg alors que la limite légale se trouve sous la barre des 500 becquerels/kg. Dans la préfecture de Saitama, les compteurs sont même montés à 2'063 becquerels/kg. Il ne fait décidément pas bon vivre à Tokyo depuis le début de la catastrophe.

Les autorités ont demandé aux producteurs de ne pas commercialiser et vendre ce thé au Japon. Si vous éteignez la lumière et que votre tasse de thé brille, c'est que son contenu doit provenir du Japon. Il n'y a pas de petits profits car tout se recycle grâce au commerce international.

Lundi 17 octobre 2011

Alors qu'aucun contrôle n'avait décelé du strontium à plus de 100 km de la Centrale, c'est dans la ville de Yokohama (3,5 millions d'habitants) 129 becquerels/kg de strontiun-89 et de strontium-90 ont été mesurés. Cette découverte montre que la radioactivité se disperse bien plus loin que la préfecture de Fukushima. En effet, Yokoama se situe à 35 km au sud de Tokyo et à 250 km de la Centrale.

La Commission Nucléaire Japonaise vient de publier un rapport qui contredit l'opérateur de la Centrale. Tepco avait annoncé que la piscine du Réacteur 4 pouvait facilement résister à des secousses après le tremblement de terre. Selon l'étude fournie par la commission japonaise, il en va autrement. C'est drôle, plus le temps avance, plus on se rend compte que ce n'est pas une catastrophe naturelle qui a créé cette catastrophe, mais bien Tecpo.

Dimanche 9 octobre 2011
Le Gouvernement de la préfecture de Fukushima va contrôler les glandes thyroïdes des 360'000 enfants âgés de moins de 18 ans. Les 150 premiers enfants ont été examinés ce samedi dans les villes de Kawamata et de Iitate. Tous les élèves devraient avoir été testés d'ici à 2014. Le Gouvernement n'a pas annoncé s'il allait révéler les statistiques de ses recherches.

Les images vidéos publiées par Tepco montrent l'état des bâtiments des Réacteurs 1, 2 et 3 (voir la vidéo ci-dessous). Pour les Bâtiments 1 et 2, leurs structures semblent encore tenir debout, par contre, il n'en va pas de même pour le Bâtiment 3. Je vous laisse voir la vidéo.

Tepco confirme que la température des réacteurs s'est stabilisée en-dessous de 100 degrés ce qui a pour conséquence la diminution de la création de la vapeur radioactive.

Image du Réacteur 3 (par Tepco)
Dim lights

Samedi 16h00
Un troisième liquidateur est "officiellement" décédé à la Centrale de Fukushima. Tepco n'a pas annoncé la cause de sa mort. Mercredi matin, durant une réunion, l'employé de 50 ans s'est senti mal et a été conduit à l'hôpital. Il est décédé jeudi.

Tepco a trouvé un moyen assez drôle de se débarrasser de l'eau radioactive qu'elle traine dans ses cuves et dans les sous-sols des Réacteurs. L'entreprise tente bien de traiter cette eau, mais le système inventé par Areva est à l'image de la France: soit en panne, soit en grève. Bref, la capacité de stockage dépasse actuellement les 90% et les ingénieurs ont besoin de faire un peu de place. Du coup, il fallait une bonne excuse pour vider les sous-sols de la salle des turbines du Réacteur 2. Tepco annonce qu'elle a commencé à utiliser cette eau "peu radioactive", pour arroser des troncs d'arbres qui se trouvent à côté de la Centrale et qui pourraient prendre feu. Je n'invente rien! Les autorités et les pêcheurs ont donné le feu vert, si j'ose dire. Au lieu de trouver des excuses bidons, pourquoi ne pas tout déverser cette eau radioactive dans le Pacifique, c'est de toute façon là qu'elle va finir son chemin?

Samedi 8 octobre 2011
L'opérateur de la centrale nucléaire endommagée Fukushima Dai-ichi a commencé samedi après-midi à retirer l'hydrogène accumulé dans les conduites reliées au réacteur numéro 1.

Le mois dernier, Tepco, a découvert une concentration d'hydrogène qui représentait entre 61 et 63% des gaz contenus dans les tuyaux connectés à l'enceinte de confinement du Réacteur 1. L'entreprise estimait le risque d'explosion très faible car il n'y avait pas d'oxygène dans les tuyaux. Les travaux entrepris ne menacent pas non plus de déclencher d'explosion car de l'azote sera injecté pour réduire la concentration d'hydrogène.

La compagnie a prévu d'utiliser des tuyaux spéciaux qui ne produisent aucune électricité statique afin de prévenir les risques d'explosion au moment où l'hydrogène sera sorti du bâtiment du réacteur. Dès que tout sera rentré dans l'ordre au Réacteur 1, Tepco va vérifier les conduites des Réacteurs 2 et 3.

Mercredi 5 octobre 2011
Du riz de la préfecture d'Iwate, située à 150 km de la Centrale de Fukushima, a été distribué sur les marchés de Morioka, une rayonnante ville japonaise. Miam! Alors que des taux impressionnant de radioactivité avaient été mesurés (voir le 24 septembre) avec 500 bequerels à 56 km de Fukushima, ici le miracle s'est produit: Rien, zip, nada. Le gouvernement n'a rien remarqué. Il semble que les nuages radioactifs se seraient arrêtés pile poile avant les rizières. Une chance car la production de riz est une économie importante dans la préfecture de Fukushima.

Samedi 1 octobre 2011
Du Plutonium a été décelé à 45 km de la Centrale de Fukushima. Les mesures montrent des contaminations de 0,82 becquerels par m2 de plutonium-238 à 45 km de la Centrale et 4,0 becquerels de plutonium-239 et 240 à 30 km de la Centrale dans les villes de Futaba et Namie. Du plutonium avait déjà été décelé sur le site de la centrale, mais à 45 km, c'est une première!Alors que d'un côté un département du Gouvernement annonce du plutonium, un autre département autorise les habitants de 5 communes situées entre 20 et 30 km à retourner chez eux. Il ne leur reste qu'à souhaiter un retour des plus rayonnants.

Takashi Oizumi, le Responsable du Panel d'experts mis sur pied par le gouvernement, a souligné que le Gouvernement japonais a intentionnellement manipulé l'opinion publique au sujet de l'énergie nucléaire. Vue d'occident, cela ressemble à l'enfoncement d'une porte ouverte. Mais pour les Japonais, et surtout les médias qui n'ont pas toujours éclairés la population sur l'accident de Fukushima, il s'agit d'une prise de conscience douloureuse.

 

Voir les Informations des Mois précédents

Les Infos de actuelles

Année 1: Mars 2012-Février 2013
Mois 10-11-12: Décembre 2011, Janvier, Février 2012
Mois 8-9
: Mois d'Octobre et Novembre 2011
Mois 7:
Mois de Septembre 2011
Mois 6: Mois d'Août 2011
Mois 5
: Mois de Juillet 2011
Mois 4: Mois de Juin 2011
Mois 3
: Mois de Mai 2011
Mois 2: Mois d'Avril 2011
Mois 1: Mois de Mars 2011

 

 

 

blog comments powered by Disqus

Comprendre le Nucléaire

AddThis Social Bookmark Button
Situation de l'Uranium dans le Monde{ Dim lights }Par Michael Dittmar

Nucléaire: Hinkley Point

AddThis Social Bookmark Button
Décryptage de l'accord{ Dim lights }Par Laurent Horvath

Peak oil et Politique

AddThis Social Bookmark Button
Interview Susan Krumdieck{Peak Oil Dim lights }3 Minutes pour Comprendre l'Energie