AddThis Social Bookmark Button

Fukushima: le fil de l'Information: Mois de Juillet
En Collaboration avec le Journal "Le TEMPS"

Je suis en vacance jusqu'au 21 août. Cette rubrique continuera à mon retour. Merci pour vos encouragements et votre support. Depuis le 11 mars, vous avez été plus de 327'700 à visiter cette rubrique.

Vendredi 29 juillet 2011
TEPCO estime que les Réacteurs 1, 2, 3 et 4 relâchent  1 milliards de becquerels de substances radioactives par heure. L'opérateur de la Centrale va essayer d'évacuer l'air radioactive contenue dans les bâtiments afin de mesurer plus précisément la quantité de substances émises. A ce rythme, les quantités d'émissions radioactives vont dépasser le chiffre de la dette américaine!

Plus de 49'250 tonnes de boue provenant du traitement d'épuration des eaux ont été contaminées par du Césium-radioactif (dont la demi-vie est de 29 ans) dans 14 préfectures du Japon. Dans 5 préfectures, un total de 1'557 tonnes de boue dépassent les 8'000 becquerels par kilos et sont considérées comme trop dangereuses pour être enterrées. Elles devront être traitées comme des déchets radioactifs.

Jeudi 28 juillet 2011
Le Gouvernement Japonais a estimé que 1'600 liquidateurs pourraient être exposés à de fortes quantités de radiations et qu'ils ne pourraient être disponible pour travailler sur d'autres centrales durant les prochains mois.

Scandale des boeufs contaminés: Après la préfecture de Fukushima, c'est au tour de la préfecture de Miyagi de se voir interdire l'exportation de ses bovins. Selon le Gouvernement, 1'031 bêtes ont été nourrie avec de la paille de riz fortement contaminée au Césium.  Six bêtes ont été détectées avec une contamination deux fois supérieure à la limite légale.

Suite à l'accident de Fukushima, "près de 200 millions d’euros de commandes ont été annulés sur un montant total en carnet de plus de 43 milliards d’euros", a déclaré hier le nouveau président du groupe français Luc Oursel.

Mercredi 27 juillet 2011
L'opérateur de la Centrale de Fukushima a envoyé un mini robot à chenille à l'intérieur du bâtiment du Réacteur 3. Sa mission sera d'observer les conduites du système de refroidissement qui peine à faire baisser la température du réacteur. Le niveau de la contamination nucléaire est tellement élevé qu'il ne permet pas à des humains d'effectuer ce travail. Chaque jour 390 tonnes d'eau sont injectées sur le réacteur pour le refroidir. A son contact, l'eau devient hautement radioactive.

Incapable de financer les coûts de la catastrophe et des indemnités pour les personnes expropriées, Tepco va recevoir l'aide du Gouvernement Japonais. La dette actuelle de l'ancien géant de l'énergie dépasse la valeur de ses actifs (20 milliards de $) et pourrait être privatisé. Cependant, les finances du Japon ne sont pas dans un meilleur état. De plus en plus de voix demandent que la zone d'évacuation soit élargie, ce qui pourrait faire exploser les budgets.

Le Directeur de l'Agence Internationale de l'Energie Nucléaire, M. Yukiya Amano a visité la Centrale de Fukushima. Il en a profité pour faire un peu de marketing et de pub pour l'énergie qu'il dirige. Selon lui, l’accident de Fukushima ne va rien changer: la production d‘électricité d’origine nucléaire va continuer à augmenter dans le monde. Selon lui, cette énergie est sûre. Son opinion tranche avec la volonté du Premier ministre japonais Naoto Kan d‘éliminer progressivement les centrales nucléaires du pays.

Quel Avenir pour le Nucléaire Japonais

Dim lights

Mardi 26 juillet 2011
Dans le scandale du Boeuf au Césium, les compteurs viennent d'exploser. Au début, le Gouvernement japonais parlait de quelques kilos contaminés par du Césium radioactif. Ensuite, nous étions rapidement passés de 8 bovins à 11, 40, 110 puis 657. Aujourd'hui nous en sommes à 2'900!!! Le Gouvernement a annoncé qu'il allait acheter ces bêtes pour éviter que de la viande radioactive continue d'être servie dans les assiettes des japonais. Cette histoire montre à quel point, la contamination radioactive par la "pluie noire" (Black Rain) s'est étendue à travers le Japon (lire la traduction de l'interview Dr. Arnie Gundersen).

Les pannes à répétition du système du traitement de l'eau hautement radioactif met un doute sur les capacités de Tepco à stabiliser la Centrale. Son fonctionnement atteint péniblement les 53%. Un nouveau système devrait arriver cette semaine à Fukushima. Alors que Mardi dernier, l'opérateur de la Centrale annonçait une "Mission Accomplie", le niveau de l'eau est à nouveau en train de monter dans les sous-sols des réacteurs. Quel casse-tête!

Lundi 25 juillet 2011
Les liquidateurs de la Centrale de Fukushima se sont réunis hier à Tokyo pour discuter de leurs conditions de travail. 1'500 employés des entreprises sous-traitantes ont décris des conditions "très difficiles". Un employé a expliqué qu'on lui avait promis 20'000 yen par jour ($250) et qu'il n'avait reçu que le tiers. D'autres se sont plein de ne pas recevoir des repas adéquats et de dormir à 40 par chambre. Les employés qui s'occupent du traitement des eaux ont été obligés de travailler sans aucune information sur la dangerosité radioactive de leur tâches. Les organisateurs de la réunion ont souligné que si les liquidateurs ne s'étaient pas encore pas plaint en public, c'est que la plus part d'entre eux pensent qu'il n'est pas approprié de se plaindre face à la situation que vivent les populations autours de la Centrale.

L'Opérateur de la Centrale va tenter de découvrir les raisons des pannes à répétition du système de traitement des eaux hautement radioactives. Depuis sa mise en service, ce système unique au monde proposé par Areva, semble fonctionner sur une base de 35 heures par semaine. Durant les 3 derniers jours, les Réacteurs 1 et 2 n'ont reçu que 3,3 m3 d'eau par heure au lieu des 3,8 prévus. Hier, une panne de 7 heures à totalement mis la machine hors-service.

L'Agence Nucléaire Japonaise a dévoilé la direction des nuages radioactifs après la catastrophe. Dès le 12 mars, ces nuages nommés "Black Rain" (Pluie Noire) se sont d'abord dirigés vers le sud pour partir ensuite partir vers le nord. L'Agence va également informer la population de la direction des nuages radioactifs actuels.

Dimanche 24 juillet 2011
Dans la ville de Fukushima, 389'000 habitants à 63 km de la Centrale, plus de 3'500 personnes ont pris part à un test afin d'enlever la contamination radioactive sur certaines routes fréquentées par les étudiants. A l'aide de lances à eau, ils ont repoussé un peu plus loin le Césium radioactif. Ce combat s'apparente avec celui de Don Quichotte et ses moulins à vent, lui qui tenta de stopper le vent avec sa lance.

Pour le sixième jour d'affilée, la température du Réacteur 1 est descendue à moins de 100 degrés grâce à un nouveau système de refroidissement qui utilise encore plus d'eau qu'avant. Qui dit encore plus d'eau, dit encore plus d'eau hautement contaminée. Mais entre deux poisons, il faut en choisir un et le plus important actuellement c'est de refroidir le Réacteur.

Vendredi 22 juillet 2011
Actuellement au Japon, 37 réacteurs sur 54 (70%) des réacteurs nucléaires sont à l'arrêt.

Le typhon Ma-on a déversé 115 millimètres d'eau au m2 (115 litres d'eau au m2) sur la Centrale de Fukushima et a fait augmenter la quantité d'eau contaminée. Dans les sous-sols du Réacteur 1, l'eau est montée de 44 centimètres.

Le Gouvernement Japonais propose de racheter toute la viande contaminée au Césium. Selon le décompte actuel, il y aurait déjà plus de 637 bovins fortement contaminés dont la viande a été commercialisée pour être mangée. Le Gouvernement n'exclut pas qu'une partie de cette viande ait été vendue à l'étranger. D'ailleurs si votre steak illumine la pièce alors que votre lumière est éteinte, prétextez votre régime pour éviter de la manger!

Le Gouvernement a également communiqué les résultats des mesures de radioactivités prises à 1m de hauteur. Les résultats montrent que le taux de contamination à 150 km de la Centrale de Fukushima atteint souvent les mêmes valeurs qu'à 30km de la Centrale. Cette très mauvaise nouvelle est corroborée par la présence de très forts taux de Césium dans la paille de riz à plus de 150 km de la Centrale. C'est cette même paille qui aurait, parmi tous les autres aliments, contaminée les vaches.

Jeudi 21 juillet 2011
Le ministère japonais des sciences a dévoilé les résultats des mesures des taux de contaminations radioactives prisent à 1m du sol.  Les résultats montrent que les taux à 150 km de la Centrale sont souvent identiques aux niveaux découverts à 50 km de la Centrale de Fukushima. Dans la ville de Kurihara à 150 km les taux indiquent entre 0,2 et 0,5 microsieverts par heure. Ces niveaux sont identiques à la ville de Iwaki qui n'est qu'à 50 km de la Centrale.

Cela expliquerait pourquoi le foin récolté à 120 km de Fukushima contiendrait plus de 520 fois les limites légales et a contaminé autant de bovins. Une mauvaise nouvelle n'arrive jamais seule. La paille de foin fortement contaminée est une paille de riz. Cette paille de riz provenait de la ville de Kurihara (150 km de Fukushima). Ainsi, s'il vous reste de la place dans cette liste de plus en plus longue, vous pouvez ajouter dans les d'aliments contaminés: le riz.

Mercredi 20 juillet 2011
Hier, c'est un énorme cris de victoire qui nous est parvenu du Japon. Non, pas celui de l'équipe féminine de foot qui est devenue championne du monde, mais celui de Tepco et du Gouvernement qui ont annoncé que tout est sous contrôle à Fukushima. Le timing de cette annonce est uniquement dû à la feuille de route qu'avait proposé Tepco il y a 3 mois.
En effet, Tepco avait jusqu'au 20 juillet pour réduire les émissions radioactives. "Mission accomplie" selon le communiqué de presse que beaucoup de médias se sont empressés de publier tel quel. Notez dans l'agenda de votre I-Phone: l'étape suivante du plan ainsi que la prochaine annonce de type "Mission Accomplie" auront lieu le 20 janvier 2012 pour annoncer que la température des Réacteurs est stabilisée. Pour la suite, c'est en 2015 que le combustible nucléaire devrait être retiré des réacteurs.

Vous vous en doutez, sur le terrain, c'est une tout autre histoire. Le mérite de cette annonce planifiée, c'est d'avoir apporté un peu de bonne humeur dans cette journée humide qui a vu arriver le typhon Ma-on et d'importantes quantité d'eau. Ce matin, Ma-on s'éloigne des côtes japonaises sous la forme de tempête tropicale.

C'est officiel: vous ne pourrez plus acheter de la viande de boeuf contaminée au Césium, même sur E-Bay. La préfecture de Fukushima a interdit la vente de boeuf de sa région. Le foin qui avait nourri les 500 bovins provenait de 120 km de la Centrale et contenait 520 fois les limites légales de Césium.

Mardi 19 juillet 2011
Tout avait débuté le samedi 9 juillet quand le gouvernement avait annoncé que 6 bovins contaminés au Césium avaient été vendus sur les marchés. Seul 20 kg de viande avaient dû être ingurgitée par les japonais. Le Gouvernement avait tenté de minimiser l'affaire et recommandait presque de manger cette viande radioactive pour un avenir radieux. Bref, depuis c'est l'explosion! Nous en sommes à plus de 578 bêtes contaminées vendues sur les marchés!!! Actuellement 7 fermes ont nourri leurs bétails avec du foin qui contenaient plus de 520 fois les limites légales de Césium.

Deux constatations:
1) les contrôles sanitaires ne sont pas faits et des aliments radioactifs de Fukushima sont vendus à travers le Japon (le monde?)
2) Si du foin contient plus de 500 fois les limites légales à 60 km de la Centrale, quelle niveau de contamination reçoivent les habitants qui habitent ces régions?
Vous comprenez pourquoi les japonais se méfient tellement du Gouvernement quand il s'agit du Nucléaire?

Le système du traitement de l'eau radioactive, installé par le français Areva, cumule les pannes. Il est presque aussi souvent en grêve que Air France, ce qui est une performance. Actuellement il ne fonctionne qu'à 70% et recycle 37 tonnes d'eau par jour.

Le toit en métal de 5m sur 16m a été installé sur le Réacteur 3 afin de le protéger du typhon Ma-on qui arrive sur Fukushima. Des sacs de sable ont été utilisés pour prévenir des inondations.

Lundi 18 juillet 2011
Les liquidateurs de la Centrale de Fukushima se préparent à accueillir le typhon Ma-on. Pour protéger le Réacteur 3, ils vont tenter d'installer un toit en métal de 5m sur 16m afin d'éviter que les pluies du typhon viennent augmenter la quantité d'eau radioactive dans le bâtiment.

Le ministère japonais des Sciences publie sur son site internet le niveau de la contamination radioactive détectée au sol, dans l'eau de pluie, dans l'eau du robinet et dans l'atmosphère sur www.mext.go.jp

Les autorités de Tokyo ont annoncé avoir découvert hier dimanche de la viande de boeuf dont la contamination radioactive au césium était 4 fois supérieure aux normes légales. Ainsi 132 bovins de la préfecture de Fukushima, qui ont mangé du fourrage contaminé au césium radioactif dans des élevages, ont été envoyés dans des abattoirs de 36 des 47 préfectures du Japon. Cette viande a été vendue et commercialisée dans 33 préfectures japonaises.

Dimanche 17 juillet 20011
"Mission Accomplie" avait annoncé Georges Bush  le 1 mai 2003 en parlant de la Guerre d'Irak. Mission Accomplie vont annoncer Tepco et le Gouvernement Japonais ce mardi. La mission? Stabiliser le refroidissement des réacteurs et réduire les émissions radioactive dans l'air et le Pacifique. Le parallèle entre les deux cris de victoire est trop grand pour ne pas les mettre dans le même panier. Il ne reste qu'à trouver un Président Japonnais qui annonce: "Yes we can" et la boucle sera bouclée.

Selon le très sérieux journal japonais Asahi (Asahi.com), du boeuf contaminé au Césium radioactif a été vendu dans 29 préfectures japonaises.

Le premier ministre japonais Naoto KAN a évoqué la possibilité pour le Japon de sortir du nucléaire. Sa proposition a créé un nouveau tremblement de terre dans un pays presque aussi noyauté que la France par le lobby du nucléaire.

Samedi 16 juillet 2011
Tepco annonce que les réacteurs 1, 2 et 3 sont refroidis de manière stable et que de l'azote est injecté dans leurs enceintes de confinement afin de prévenir des explosions d'hydrogène. Bon, il reste encore à trouver un moyen afin de les refroidir de manière continue sans amasser une quantité phénoménale d'eau hautement radioactive. Le dernier petit détail à régler est de stabiliser la Centrale et réduire les émanations radioactives. Ainsi Tepco doit encore enlever le combustible nucléaire qui a fondu et qui se trouve dans les sous-sols des bâtiments, soit de construire un sarcophage en béton pour éviter l'émanation de radiations et de particules radioactives. Un travail de titans.

Le Gouvernement aimerait que les personnes, déplacées suite à la suite de la catastrophe, retournent dans leur maison dès que la Centrale sera sous contrôle. Mais est-ce vraiment une question d'actualité ou une simple annonce de public relations? A plus de 60 km de la Centrale, les paysans ont récoltés du foin contenant plus de 97'000 becquerels. Leurs bétails ont été largement contaminés et la viande au Césium vendue sur les marchés est à la base d'un nouveau scandale.  La question la plus urgente ne semble pas être comment faire revenir la population, mais plutôt ne devraient-ils pas élargir la zone de sécurité et évacuer toutes les personnes qui sont en danger dont les 300'000 habitants de Fukushima à 60 km de la Centrale?

Après le boeuf au Césium vendu sur les marchés de Tokyo, c'est au tour des champignons de faire la une des journaux japonais. La ville de Date, à 60 km de la Centrale, a envoyé sur les marchés de Tokyo 157 kg de champignons contaminés au Césium (1'700  becquerels). Une question me taraude l'esprit: que peuvent bien manger les japonais après que le poisson, la viande, les légumes, les fruits, les champignons et le thé sont contaminés? Brrr... ça fait froid dans le dos.

Paradoxalement, la ville de Tokyo s'est déclarée candidate pour l'organisation des Jeux Olympiques de 2020. Des Jeux assurément rayonnants!

Vendredi 15 juillet 2011
Toujours plus haut, plus loin, plus fort. Cette devise olympique semble avoir été reprise par la crise de la viande de boeuf contaminée au Césium. Nous étions partis avec quelques kilos, ensuite quelques vaches et maintenant 42 nouvelles bêtes auraient été vendues sur les marchés. Partis d'une ferme de la ville de Asakawa à 80 km de la Centrale, les 42 bovins ont été envoyés à quatre usines de transformation de viande entre le 8 avril et le 6 juillet: 14 bêtes à Yokohama; 13 à Tokyo; 10 à Sendai et de 5 à Chiba. Le foin qu'aurait mangé ces bêtes contenait du césium radioactif mesuré jusqu'à 97'000 becquerels par kilogramme soit 73 fois la limite de sécurité fixées par le gouvernement.

Tepco a reçu l'accord de l'Agence Nucléaire Japonaise pour injecter de l'Azote dans le bâtiment du Réacteur 3 afin de réduire les risques d'explosion à l'hydrogène. Cette opération est planifiée dès dimanche. Ainsi les 3 réacteurs, les 1, 2 et 3 seront sous injections d'Azote. C'est une bonne nouvelle.

Jeudi 14 juillet 2011
L'Agence Nucléaire Japonaise a demandé à l'opérateur de la Centrale de renforcer les conditions de travail des 3'000 employés qui s'activent quotidiennement autours des réacteurs. L'Agence demande que les liquidateurs soient tous équipés de masques de protection et qu'ils les portent de manière adéquate. Elle exige également un plus grand contrôle et un meilleur encadrement des ouvriers qui travaillent pour des sous-traitants.

Le système du traitement de l'eau hautement radioactive a atteint le 80% de sa capacité. Ce prototype est l'une des clé pour refroidir les réacteurs mais il rencontre de nombreux problèmes depuis son installation le 27 juin. Cependant sa fiabilité tend à s'améliorer de semaine en semaine.

Dans le feuilleton sur le boeuf contaminé au Césium radioactif, l'on apprend aujourd'hui que 21 magasins dans 8 préfectures différentes en ont vendu. Nous sommes également passé de 21 kg de viande contaminée à 440 kg. Quelle époque, tout augmente!

Mercredi 13 juillet 2011
Tepco va installer deux nouveaux systèmes de refroidissement. Le premier équipera la piscine du Réacteur 4 à la fin juillet et le deuxième s'occupera du Réacteur 1 dès le début août. Dans les Réacteurs 2 et 3 la situation est stabilisée pour l'instant. Les piscines de refroidissement tournent autours de 40 degrés Celsius.

Pour faire suite aux découvertes de viande de boeuf contaminée au Césisum, la préfecture de Fukushima a décidé de contrôler tout le bétail. Actuellement, les autorités n'ont pas eu le temps de faire ces tests car elles devaient également contrôler les autres animaux comme les porcs ainsi que les légumes et les fruits. Ainsi seules 28 vaches avaient été contrôlées depuis le début de la catastrophe. Au total, 17 boeufs contaminés ont été vendus sur les marchés dont 6 à Tokyo et Tochigi. Il se peut que d'autres animaux aient également pu éviter les contrôles.

Mardi 12 juillet 2011
Nous débutons le 4ème mois. Vous êtes chaque jour de plus en plus nombreux à suivre cette rubrique. Un grand MERCI pour tous vos messages d'encouragements et votre support qui viennent du monde entier.

Commençons par une bonne nouvelle. Le robot T-Hawk, qui s'était coincé dans l'escalier menant à la cave du Réacteur 2, le 24 juin, a réussi sa nouvelle tentative. Le robot a avalé comme un chef les escaliers vers le 2ème et le 3ème étages afin d'y mesurer la contamination radioactive. Notre petit ami a mesuré des taux de Césium-134 radioactif 65 fois supérieurs à la limite. Le haut niveau de radiation et de contamination ne permettent pas à des hommes de rester dans le bâtiment pendant plus de quelques minutes. Dans ces conditions, il n'est pas facile de pouvoir reprendre le contrôle.

Chaque jour qui passe apporte de nouvelles révélations sur la viande de boeuf hautement contaminée par du Césium. Ainsi, 27 kg de viande contaminée provenant de 6 nouvelles vaches de la ville de Minami Soma ont été vendues à Shizuoka City, 300 km plus loin. Plus de 13 kg ont été utilisés dans un restaurant de la ville et les 14 kg restants ont été vendus dans une boucherie. Cette viande a également été vendue à Tokyo et Kanagawa.
Les autorités ont procédé à des prélèvements de fourrage et d'eau de puits dans la ferme située à Minami Soma. Des taux de 75'000 becquerels par kg ont été mesurés dans le fourrage en question. Un niveau qui dépasse très largement la limite gouvernementale fixée à 300 becquerels par kilogramme. Selon le fermier, les bêtes étaient gardées à l'intérieur mais nourries avec du foin laissé à l'extérieur.

Keigo Endo, le président des sciences médicales de Kyoto Collège, a cru bon annoncer que "manger de la viande contaminée par du Césium radioactif à quelques occasions ne cause pas de problèmes de santé". Je ne sais pas pour vous, mais personnellement j'ai autant de peine à avaler l'optimisme rayonnant de M. Endo qu'un steak au Césium. Peut-être qu'il pourrait également expliquer les 75'000 becquerels dans le fourrage.

Aujourd'hui, Tepco va procéder à la réparation du système d'injection d'Azote dans le Réacteur 3. L'injection d'Azote permet de réduire la probabilité d'explosion d'hydrogène. Tepco espère que le système sera en fonction d'ici au 17 juillet.

Lundi 11 juillet 2011
Il ne reste plus que 20 centimètres avant que l'eau ne déborde des sous-sols des réacteurs en détresses. Le système de décontamination de l'eau inventé et proposé par Areva ne tient pas ses promesses et cumule les pannes. Hier dimanche, il a été à l'arrêt durant plus de 12 heures. Tepco, l'opérateur de la Centrale est en train de mettre en question la solution proposée par l'entreprise française. L'eau utilisée pour refroidir les réacteurs devient de plus en plus radioactive. Depuis le 2 juillet, Tepco n'utilise plus que cette eau retraitée par ce système pour refroidir les réacteurs.

Ce weekend, les températures ont été torride au Japon. Elles ont grimpé à 36,4 degrés Celsius à Tokyo et 36 degrés à Fukushima. Ce n'est pas une bonne nouvelle pour la consommation d'électricité.

Le gouvernement japonais dévoilera aujourd'hui les détails des tests de résistance auxquels seront soumis les réacteurs nucléaires du pays mis à l'arrêt depuis la catastrophe de Fukushima.

Dimanche 10 juillet 2011
Un nouveau tremblement de terre de 7,3 a secoué le Japon à 09h57 ce matin. Tepco annonce qu'il n'y a pas de dégâts à la Centrale de Fukushima suite à cette très forte secousse, mais les employés ont dû quitter leur poste pendant 2 heures.

Le système de refroidissement a dû être arrêté, une nouvelle fois, après qu'une fuite de 50 litres d'un liquide inconnu a été découverte. Tepco est en train d'analyse ce liquide pour savoir s'il s'agit d'un produit chimique ou de l'eau hautement contaminée. Depuis sa mise en service, ce système fait plus souvent les premières pages pour ses pannes que pour son efficacité. Cette solution mise en place par Areva est presque en train de battre les records de pannes de Microsoft lors du lancement de Vista!

Alors que le Gouvernement avait annoncé que de la viande de boeuf contaminée au Césium n'avait pas été mise en vente, on découvre que 5 boeufs ont été vendus sur les marchés de Tokyo le 30 juin. Les taux découverts dans ces bêtes dépassaient 3'200 becquerels, soit plus de 6 fois la limite légale. Après les poissons, les légumes et les fruits, on se demande ce que les japonais vont bien pouvoir manger.

Tremblement de Terre à la Centrale de Fukushima
Dim lights

Samedi 9 juillet 2011
Aujourd'hui, le Premier ministre japonais Naoto Kan a officiellement déclaré ce que tous les spécialistes disaient à haute voix: "la décontamination du site de la centrale nucléaire de Fukushima prendra plus de 20 ans". Bon ça c'est dit. Reste à payer la facture! 
Cependant, il reste à résoudre la première équation: qu'est-ce que l'on fait maintenant alors que pratiquement rien n'a évolué depuis la première semaine et que la contamination radioactive gagne du terrain?

Après le thé, les légumes, c'est au tour de la viande de boeuf de montrer des signes de contaminations de Césium avec 2'300 becquerels par kg de viande. La limite japonaise est de 500 becquerels. Du coup, le Gouvernement a demandé aux six préfectures autours de Fukushima de faire des tests.

Vendredi 13h00
Tepco a décidé d'envoyer des liquidateurs dans le bâtiment du Réacteur 3 de la Centrale de Fukushima afin de brancher le système d'injection d'Azote.  Un robot avait été utilisé sans grande réussite. Ainsi ce sont des hommes qui vont devoir pénétrer dans le bâtiment hautement contaminé et radioactif. Il est urgent pour Tepco d'injecter de l'Azote afin de réduire le risque d'explosion à l'hydrogène. Tepco espère pouvoir mettre en service ce processus d'ici au 17 juillet.

Vendredi 8 juillet 2011
Nous entrons dans le 4ème mois. Depuis la première semaine de la catastrophe, la situation auprès des réacteurs a autant bougé qu'un garde de la reine d'Angleterre devant Buckingham Palace. La seule chose qui évolue de manière significative, c'est la quantité de particules radioactives qui contaminent de plus en plus le Japon.

Du Césium a été découvert dans des feuilles de thé dans la région de Tochigi City à 160 km de la Centrale de Fukushima. C'est un endroit de plus qui vient allonger la liste des lieux de production touchés par les radiations après Chiba, Kanagawa et le plus grand centre de production de thé du Japon: Shizuoka. Mais bon, cela doit faire du temps que vous ne buvez plus de thé du Japon, n'est-ce pas?

Dans le Bâtiment 3, le niveau de radiation et de contamination sont tellement élevés que seul un robot peut y pénétrer. Mercredi, notre ami le robot n'a pas réussi à brancher un système d'injection d'azote pour prévenir une éventuelle explosion d'hydrogène. Des taux de plus de 400'000 millisieverts par an ont été mesurés ce qui limite le temps de travail à moins de 2 heures pour un liquidateur.

Dim lights

Jeudi 7 juillet 2011
La commission de sûreté nucléaire japonaise a révélé une étude menée du 26 au 30 mars sur 1'080 enfant de 0 à 15 ans dans les villes d’Itate, Kawamata, et Iwaki (préfecture de Fukushima). Bonne nouvelle, cette étude révèle que 55% des enfants ne présentaient pas de problème. Mauvaise nouvelle, 45% des enfants avaient la thyroïde contaminée.

Dans la ville de Fukushima, à 60 km de la Centrale, des taux de 46'000 becquerels (la norme est fixée à 10'000 becquerels) ont été mesurés. C'est une très mauvaise nouvelle pour ses 300'000 habitants. Pour comparaison, cette contamination est supérieure au seuil qui avait poussé les autorités soviétiques à évacuer les populations de Tchnernobyl en 1986. Le Gouvernement japonais rechigne à faire évacuer les habitants car les compensations financières ruineraient Tepco et mettraient mal à l'aise les finances déjà stressées du Japon.

Tepco annonce que son système de décontamination de l'eau et du refroidissement des réacteurs fonctionnent bien depuis une semaine. Le refroidissement peut être assuré. Mais Tepco se soucie de l'impact des tonnes d'eau versées sur les Réacteurs.

Le Président de la Centrale de Genkai, M Toshio Manabe, dans la préfecture de Saga est sous pression. L'on a découvert que Kyushu Electric Power Company avait demandé à ses employés et à ses sous-traitants d'écrire au Gouvernement pour demander la réouverture de cette Centrale tout en laissant croire que les auteurs de ces messages étaient des habitants de la région.

Mercredi 6 juillet 20011
Le Gouvernement japonais veut faire des tests de résistance des Centrales nucléaires face aux tremblements de terre. Ca tombe bien, un tremblement de terre de 5,5 a touché l'ouest du Japon hier soir mardi.

Le système du traitement de l'eau hautement radioactive fonctionne à 80% selon Tepco. Tout au long de la semaine, plusieurs arrêts techniques ont stoppé ce système. Ce système permet de réutiliser l'eau contaminée pour refroidir les réacteurs et diminuer la quantité d'eau pure utilisée.

Opération de communication ou une réelle utilité? C'est la question qui se pose sur les tentes géantes en plastique que Tepco désire installer sur les bâtiments 1, 3 et 4. La première structure, prémontée à 50 km de la Centrale, est prête à être installée sur le site et les socles en béton sont en construction autours des Réacteurs. Les 3 bâtiments devraient être "enveloppés" d'ici à la fin septembre..

En théorie, ces tentes devraient réduire les émanations des particules radioactives dans la nature et protéger les réacteurs du mauvais temps. A Tchernobyl, un sarcophage en béton a été utilisé. Ici, c'est une toile en plastiqueTepco va commencer à mesurer la radioactivité ambiante autours des réacteurs afin de vérifier que sa nouvelle idée fonctionne (ndr: cela veut dire que Tepco n'a encore pas effectué ce genre de mesures jusqu'à aujourd'hui). Bricolage et improvisation ou réelle avancée? Beaucoup penchent pour la première option. En tout cas, elle permettra de protéger les bâtiments en ruine des objectifs des photographes et des cameramen. Une meilleure image: c'est déjà une victoire pour Tepco.

Mardi 5 juillet 2011
La radioactivité devient de plus en plus le centre du problème au Japon. La technologie n'est actuellement pas capable de trouver une solution pour stabiliser les Réacteurs et de les rendre inoffensifs. Force est de constater que chaque jour qui passe relâche dans l'air et dans le Pacifique des quantités de particules et de radiations nucléaires. Tel un cancer, la maladie se répand dans le Japon. Espérons qu'un remède sera trouvé quand le mal atteindra la capitale Tokyo.

Des experts remettent en cause la bâche en plastique que Tepco est en train d'installer sur le Réacteur 1. Cette sorte de tente géante est censée protéger le réacteur de la mousson et de réduire les émanations radioactives. Une solution "plus durable" et "plus stable" est préférée.

Dans la ville de Date à 50 km de la Centrale, des niveaux mortels de contaminations radioactives ont été mesurés. 113 familles ont été évacuées et expropriées. La ville tente de diminuer la nocivité du sol, des routes, des écoles, etc. Toute ressemblance avec Don Quichotte est ses moulins à vents..., vous connaissez la suite.

Lundi 4 juillet 2011
La hausse de la radioactivité et la santé des citoyens japonais posent des questions de plus en plus brûlantes. Ces questions ont été mises en retrait depuis le 11 mars, mais depuis quelques jours, elles remontent à la surface surtout après que du Césium a été découvert dans l'urine d'enfants de 6 à 14 ans.

Dans les images vidéos divulguées par Tepco, l'expert référence pour Fukushima, Arnie Gundersen, a découvert que dans le Réacteur 3 des barres de combustibles MOX pourraient se trouver juste sous la surface de l'eau et non pas recouvertes sous des mètres d'eau comme prétendu par Tepco. Cette annonce soulève encore plus de questions sur la santé du Réacteur 3.

Toujours dans le Réacteur 3, Tepco a commencé vendredi à nettoyer le sol à l'aide d'un robot dans le but de faire diminuer le taux de radioactivité. Mais, malgré une légère baisse observée, les niveaux de radiation continuaient d'évoluer entre 438'000 et 1,6 million de millisieverts par an samedi. Tepco a décidé dimanche de couvrir le sol de plaques d'acier pour réduire les niveaux de radiation de deux tiers et d'injecter de l'azote afin de diminuer le risque d'explosion d'hydrogène.

Dimanche 3 juillet
L'avantage d'avoir 6 réacteurs dans une même Centrale Nucléaire, c'est en cas de catastrophe, il y a toujours assez de contenus différents pour varier les infos quotidiennes et d'éviter la monotonie. Le désavantage d'avoir 6 réacteurs c'est comme si vous regardez des popcorns dans une casserole: vous savez qu'un grain va exploser, mais vous ne savez pas lequel.

Fuite d'eau Bat 5 Fukushima

C'est exactement ce qui se passe avec le Réacteur 5. Alors que tout semblait relax et maîtrisé, Tepco s'est aperçu qu'un tuyau qui transportait de l'eau hautement radioactive avait un gros trou. La fuite était de 30 cm de long sur 7 cm de large (voir photo). L'entreprise a stoppé l'injection d'eau vers 10h00 ce matin. Le tuyau a été remplacé et le refroidissement a pu reprendre. La température dans le réacteur a légèrement augmenté à 43 degrés, sans atteindre de niveau critique.

Tepco ne peut toujours pas envoyer des hommes à l'intérieur du Bâtiment 3. Le niveau de radiations est tellement élevé que l'opérateur utilise des robots pour tenter de faire un peu le ménage parmi les débris. Les robots utilisent une sorte d'aspirateur pour aspirer les pièces qui encombrent le bâtiment.

Des Robots pour nettoyer le Bat 3
Dim lights

Samedi 2 juillet: 10h00
Du Tellurium-129m radioactif a été détecté pour la première fois en mer aux environs du Réacteur 1 de la centrale nucléaire Fukushima, a annoncé Tepco. 125 becquerels de Tellurium a été détectée par litre d'eau recueillie le Juin 4. Cette concentration est environ 2,4 fois les niveaux de sécurité.

Le tellurium-129m a une courte demi-vie d'environ 34 jours. Sa détection à proximité de l'entrée indique la possibilité d'une nouvelle fuite d'eau radioactive dans la mer.

Samedi 2 juillet 2011
Bonne nouvelle: Tepco montre des progrès dans le système de refroidissement du Réacteur 3. Depuis jeudi la température du combustible nucléaire est passée de 62 à 40 degrés Celsius.  Comme le refroidissement a progressé plus rapidement que prévu initialement, Tepco pense que la température va vraisemblablement se stabiliser à 30 degrés d'ici à quelques jours. Si Tepco arrive à maintenir ce système de refroidissement et si l'entreprise dit vrai, c'est une excellente nouvelle. Peut-être le plus grand progrès en bientôt 4 mois!

Selon les mesures de radioactivités prisent par le gouvernement japonais dans la zone d'évacuation de 20 km, la contamination est plus importante dans les sols que sur les routes. De taux ont montrés jusqu'à 340'000 microsieverts par ans dans les sols de la ville de Tomioka. Sur les routes, les substances radioactives seraient "lavées" alors que sur les sols, elles ont tendances à s'y incruster.

Après Greenpeace avec son vaisseau amiral, le Rainbow Warrior, un nouveau bateau va faire des mesures dans le Pacifique. Le navire d'études océanographiques Umitaka-maru a quitté Tokyo pour mener des travaux sur la diffusion de la contamination radioactive dans l'océan à partir de la centrale de Fukushima.
L'opération est menée en coopération avec plusieurs organisations, dont une spécialisée dans la recherche sur la pêche. Le navire va prélever des échantillons des fonds marins au large de la centrale de Fukushima pour étudier l'impact des substances radioactives sur la faune et le plancton.

Vendredi 1 juillet 2011
Des traces de Césium 134 et 137 ont été découvertes dans les urines d'enfants de 6 à 16 ans. La plus grande quantité de Césium-134 a été trouvée chez une fille de 8 ans avec 1,13 becquerel par litre et 1,3 becquerel par litre de Césium-137 chez un garçon de 7 ans. Ces tests montrent clairement que des enfants sont contaminés à plus de 60 km de la Centrale! Ils révèlent également que la distribution de dosimètres ne permet pas aux humains de se protéger contre les radiations! Actuellement cette distribution de gadgets est la réponse la plus médiatique du Gouvernement pour protéger la population. Ne vaudrait-il pas tout simplement évacuer les enfants de ces régions contaminées?

D'ailleurs quatre villes ont été évacuées à plus de 60 km de la Centrale à cause des taux élevés de radiations radioactives. Actuellement 80'000 personnes ont dû quitter leurs maisons autours de Fukushima. L'évacuation est un problème pour les autorités et pour Tepco en raison des frais de dédommagements! Nous en revenons toujours à l'argent.

Sur le site de la Centrale, un nouvel employé a été fortement contaminé. A ce jour plus d'une centaine d'employés ont été fortement irradiés.

Des liquidateurs sont entrés dans le bâtiment du Réacteur 4. Mercredi, des employés ont pris des photos et ont découvert que la plupart des plafonds se sont effondrés, sauf pour une petite partie de la structure.  Les débris, de l'acier et divers objets soufflés par la force de l'explosion sont dispersés partout sur le sol. Tout ces déchets sont un obstacle au travail pour amener le réacteur sous contrôle a ajouté Tepco.


En Collaboration avec le Journal Suisse:

Voir les Informations des Mois précédents

Les Infos de actuelles

Année 1: Mars 2012-Février 2013
Mois 10-11-12: Décembre 2011, Janvier, Février 2012
Mois 8-9
: Mois d'Octobre et Novembre 2011
Mois 7:
Mois de Septembre 2011
Mois 6: Mois d'Août 2011
Mois 5
: Mois de Juillet 2011
Mois 4: Mois de Juin 2011
Mois 3
: Mois de Mai 2011
Mois 2: Mois d'Avril 2011
Mois 1: Mois de Mars 2011

 

blog comments powered by Disqus

Tokyo Electric Power, l’électricien japonais Tepco qui exploite la centrale nucléaire de Fukushima, a chuté de 27,62 % hier à la Bourse de Tokyo, l’action tombant à 207 yens (1,76 €). Depuis la catastrophe, le 11 mars, le titre a perdu plus de 90 % de sa valeur.

Comprendre le Nucléaire

AddThis Social Bookmark Button
Situation de l'Uranium dans le Monde{ Dim lights }Par Michael Dittmar

Nucléaire: Hinkley Point

AddThis Social Bookmark Button
Décryptage de l'accord{ Dim lights }Par Laurent Horvath

Peak oil et Politique

AddThis Social Bookmark Button
Interview Susan Krumdieck{Peak Oil Dim lights }3 Minutes pour Comprendre l'Energie