AddThis Social Bookmark Button

Nucléaire: Le Japon et la France ferment des Centrales

Mauvais temps pour l'Energie Nucléaire. Alors que le Japon annonce la fermeture de ses 54 centrales atomiques d'ici à 30 ans, le même jour, le Président Français François Hollande annonce la fermeture de Fessenheim, la plus ancienne centrale nucléaire française. La clé devrait être mise sous le paillasson d'ici à la fin de l'année 2016.

"La centrale de Fessenheim, qui est la plus ancienne de notre parc, sera fermée à la fin de l'année 2016 dans des conditions qui garantiront la sécurité des approvisionnements de cette région, la reconversion du site et la préservation de tous les emplois", selon Hollande.

Le président français a rappelé son objectif de réduire la part du nucléaire dans l'électricité produite de 75% actuellement à 50% à l'horizon 2025.

"Nous devons même en faire un exemple de démantèlement réussi, de façon à ce que les centrales qui viendront à expiration dans de nombreux pays du monde et qui appelleront des technologies maîtrisées puissent être là encore une opportunité pour l'industrie nucléaire française".

Le débat autour de la fermeture de la plus ancienne centrale de France, située au bord du Rhin, face à l'Allemagne, et à 40 kilomètres de Bâle, en Suisse, a été relancé après un incident de nature chimique sur le site. Deux salariés ont été légèrement blessés début septembre lors de la manipulation d'un produit chimique dans un bâtiment auxiliaire situé près des deux réacteurs.  Comme d'habitude, rien de grave, même pas mal!

Durant la campagne électorale, François Hollande s'était engagé à fermer Fessenheim d'ici à 2017, quand l'installation aura 40 ans. Mais il n'a pas pas prévu de fermer d'autres centrales d'ici 5 ans.

 

Japon: fermeture de 54 centrales. Le prix de l'uranium à la baisse

De son côté le Japon qui regarde avec anxiété l'évolution de Fukushima et de la progression des aliments aux césiums, va remplacer son énergie nucléaire par de nouvelles sources plus propres et moins dangereuses pour l'environnement. Nous pouvons compter sur le pays de l'Innovation pour faire face à ce nouveau défi.

De son côté, le prix de l'uranium est en train de chuter à 48$. La fermeture de nombreuses Centrales en Suisse, en Allemagne et au Japon donne de une bouffée d'oxygène aux producteurs d'uranium dont les mines n'arrivent plus à suivre la demande.

Grâce à ces fermetures, le peak uranium va certainement être repoussé de quelques années.

blog comments powered by Disqus