AddThis Social Bookmark Button

Avera et Mitsubishi à la Recherche d'Uranium

Afmeco Mining & Exploration (AFMEX) qui appartient à Arvea et Mitsubishi Development (MDP) se sont associés dans le cadre d'un programme d'exploration d'uranium en Australie. Leur collaboration devrait durer plusieurs années et fouiller plusieurs dizaines de milliers de km2 dans des zones peu ou pas explorées d'Australie.

Les deux fabricants de Centrale Nucléaire se doivent de trouver le de plus en plus rare uranium si elles désirent vendre leurs unités atomiques. Les acheteurs potentiels exigent des constructeurs la garantie du précieux "carburants". A ce jeu, c'est la Russie qui tire l'épingle du jeu.

Après avoir cédé, pour 25 ans, une partie de son précieux uranium nigérien aux chinois, Areva recherche désespérément le précieux combustible pour alimenter les nouvelles centrales que le groupe français tente de vendre. Le géant japonais Mitsubishi se trouve dans la même situation.

Une Collaboration forcée

Pendant plusieurs années, Mitsubishi contribuera à 100% des dépenses d'exploration d'Areva, mais dans un budget déterminé. A l'atteinte du seuil et si MDP confirme son intérêt, Mitsubishi aura la possibilité d'acquérir 49% des permis d'exploration d'uranium d'Areva en Australie dont la gestion sera conduite par une co-entreprise détenue à 51 % par AREVA et à 49 % par Mitsubishi.

AREVA assurera la conduite des opérations

Nous croyons en la découverte à long terme de gisements à faible coût de production dans le pays d'où notre engagement mutuel pour le financement de travaux d'exploration de grande ampleur a déclaré Olivier Wantz, Directeur Général Adjoint d'Areva en charge des activités minières.

Le Fort Potentiel de l'Australie

L'Australie a produit près de 6'200 tonnes d'uranium en 2011. Troisième pays producteur mondial d'uranium derrière le Kazakhstan et le Canada, l'Australie disposerait de réserves d'uranium parmi les plus importantes au monde.

Areva a récemment accentué ses efforts d'exploration dans ce pays où le groupe, présent depuis les années 1970, est à l'origine de la découverte de plusieurs gisements.

Peak Uranium: Commerce international

Combien d'uranium reste-t-il? Interview

Dim lights

 

blog comments powered by Disqus