AddThis Social Bookmark Button

Le russe Gazprom annonce un bénéfice de 15 milliards $

Le géant gazier et pétrolier a annoncé que son bénéfice a chuté de 34% au titre du premier semestre clos fin septembre de son exercice 2012/13. Bon, il faut relativiser, car Le bénéfice net s'est établi à 508 milliards de roubles (15,1 milliards $) entre avril et septembre, ce qui laisse entrevoir la possibilité d'offrir quelques Ferrari en guise de bonus pour Noël.

Le groupe, qui compte Vladimir Poutine comme actionnaire important, a fait part de son intention de se lancer dans l'exploitation du pétrole de schiste, notamment sur vaste gisement dans l'ouest de la Sibérie où il est partenaire avec Shell. Cette nouvelle souligne que les réserves de pétrole conventionnel russe sont en train de fondre.

Le chiffre d'affaires a reculé de 5%, à 2230 milliards de roubles (66,4 milliards de $). Ces chiffres s'expliquent par la baisse de ses ventes et d'une détérioration de la rentabilité du groupe qui s'est accélérée pendant l'été.

Sur le seul deuxième trimestre (juillet à septembre), le bénéfice net a plongé de 50% à 4,6 milliards de $, et le chiffre d'affaires a reculé de 2,4% à 31 milliards $.

Le groupe a subi une baisse de 15% de ses ventes de gaz sur le semestre, à 1244 milliards de roubles (37,1 milliards $). Les livraisons de gaz vers la région «Europe et autres pays» ont reculé de 1% en valeur à 731 milliards de roubles, mais de 10% en volume. Cette baisse des volumes a été compensée en grande partie par une augmentation des prix (13%), a précisé Gazprom.

Du côté du pétrole, qui a représenté sur la période 5% des ventes, elles ont atteint 129 milliards de roubles (3,8 milliards $) sur la période, soit un bond de 10% par rapport au premier semestre 2011.

L'Indépendance Energétique

AddThis Social Bookmark Button
Le Rôle de la Politique dans les Energies{ Dim lights }Par Roger Nordmann

Peak oil et Politique

AddThis Social Bookmark Button
Interview Susan Krumdieck{Peak Oil Dim lights }3 Minutes pour Comprendre l'Energie