AddThis Social Bookmark Button

Total: Elgin-Franklin avait rencontré des problèmes depuis plus d'un an

Dans le milieu pétrolier, la plateforme Elgin-Franklin représente une nouvelle frontière technologique. En exploitation depuis 2001, ce gisement gazier fut l'un des premiers au monde à haute pression avec 1'100 fois la pression atmosphérique, une température de 200 degrés, et cerise sur le gâteau à 5'500 mètres sous le niveau de la mer et à 240 kilomètres des côtes écossaises.

Depuis plus d'un an, Total était confronté à des problèmes. Total a révélé que l'un des puits d'Elgin Franklin avait été bouché et mis hors service il y a un peu plus d'un an.

Les problèmes ont ensuite recommencé en février 2012, au-dessus de la partie bouchée du puits G4. « Il y a eu au mois de février une deuxième anomalie qui s'est produite dans les enregistrements de pression, ce qui nous a amenés à dire qu'il s'était passé probablement quelque chose qui nous amenait à intervenir », ajoute Michel Hourcard, Directeur du développement exploration et production de Total.

Total qui a constaté le problème le 25 février 2012, avait engagé l'abandon de puits. Le 4 mars 2012, les ingénieurs ont injecté des boues de forage pour sceller le puits.

«Pendant ce processus, le 25 mars, nous avons observé une forte augmentation de la pression suivie d'expulsion de boues et de gaz » selon Philippe Guys de Total.

Un phénomène qui a forcé Total à abandonner la plate-forme, devenue trop dangereuse, dans la nuit de dimanche à lundi. La suite se déroule sous vos yeux...

L'Indépendance Energétique

AddThis Social Bookmark Button
Le Rôle de la Politique dans les Energies{ Dim lights }Par Roger Nordmann

Peak oil et Politique

AddThis Social Bookmark Button
Interview Susan Krumdieck{Peak Oil Dim lights }3 Minutes pour Comprendre l'Energie