AddThis Social Bookmark Button

Gaz Russe: Nord Stream alimente l'Europe

C’est le mardi 6 septembre que le premier ministre russe Vladimir Poutine a inauguré le gazoduc Européen Nord-Stream, de 1'224 km, qui devrait transporter 55 milliards de mètres cubes de gaz par an de Vyborg jusqu'à la ville allemande de Greifswald en traversant les eaux territoriales de la Russie, de la Finlande, de la Suède, du Danemark et de l'Allemagne et en évitant soignesement les anciens satellites russes comme l’Estonie, la Lituanie et l'indomptable Ukraine.

Comme pour faire un pied de nez aux Européens, Vladimir Poutine a participé jeudi à la cérémonie de lancement de la première tranche du gazoduc Sakhaline-Khabarovsk-Vladivostok sur l'île Rousski (Vladivostok) pour transporter le gaz russe vers la Chine et le Japon.

 

Nord Stream: 130 milliards de kg de CO2 par an

Pour la petite histoire, la quantité de gaz fournie produira plus de 130 milliards de kg de CO2 alors que l'Europe cherche à diminuer ses émissions. Ce gazoduc devient une nouvelle arme dans la stratégie de la Diplomatie Energétique de la Russie.

Cerise sur le gâteau, ce gazoduc contournera les pays voisins de la Russie par lesquels transite l'essentiel du gaz russe destiné à l'Europe, un enjeu de taille pour Moscou, qui est de nouveau aux prises avec Kiev sur les tarifs du gaz. La Russie compte pour 25% du gaz livré en Europe et 80 % de ces dernières transitent par l'Ukraine.

La tension entre Moscou et Kiev n'a cessé de monter ces dernières semaines, l'Ukraine tentant de renégocier à la baisse le prix du gaz acheté à la Russie.

Le Gazoduc South Stream: Egalement dans le pipeline

En marge de l'inauguration de Nord-Stream, le patron de Gazprom, Alexeï Miller, a annoncé mardi qu'un accord sur le gazoduc South-Stream, destiné à livrer du gaz russe à l'Union européenne via la mer Noire et la partie sud du continent, sera signé le 16 septembre 2011.

Le français EDF et l'allemand Wintershall contrôleront 15% chacun. Gazprom doit recevoir 50% des parts et l'Italien ENI 20%.

Long de 3'600 km, South-Stream doit alimenter en gaz russe l'Europe la Grèce et l'Italie, via les Balkans. Tout comme Nord-Stream, il doit permettre à la Russie de contourner l'Ukraine, principal pays de transit.

Ce projet devrait être mis en service fin 2015. Il est en compétition avec le gazoduc Nabucco, qui devrait passer par la Turquie et les Balkans pour livrer du gaz Iranien et du Kahsakstan. Mais la Russie emploie tous les moyens pour stopper ce projet qui lui coupe l'herbe sous les pieds si elle veut contrôler les livraisons de gaz à l'Europe.

 

Gazoduc Sakhaline-Khabarovsk-Vladivostok

Le gazoduc dont la construction a été lancée en mai 2009 permettra de transporter 35 milliards de mètres cubes par an, dont 20 milliards seront destinés aux consommateurs russes et le reste à l'exportation, vers les pays d'Asie-Pacifique comme le Japon et la Chine. Le projet est réalisé par le groupe public russe Gazprom.

Pendant des années, les Américains avaient tenté de stopper la construction de ce gazoduc qui relie les grandes puissances japonaise, russe et chinoise.

L'Indépendance Energétique

AddThis Social Bookmark Button
Le Rôle de la Politique dans les Energies{ Dim lights }Par Roger Nordmann

Peak oil et Politique

AddThis Social Bookmark Button
Interview Susan Krumdieck{Peak Oil Dim lights }3 Minutes pour Comprendre l'Energie