AddThis Social Bookmark Button

Feu vert pour le Gazoduc Nord Stream

Dmitri Medvedev a inauguré vendredi 9 avril 2010, le chantier du gazoduc Nord Stream, qui doit relier la Russie à l'Allemagne en passant sous la mer Baltique. Nord Stream approvisionnera l'Europe en gaz russe et évitera l'Ukraine.

Le président du consortium Nord Stream, société basée dans le paradis fiscal de Zoug en Suisse, Gerhard Schroeder était également au côté du président russe. La présidente Angela Merkel quant à elle, était présente via vidéo.

Prêt en 2012

Après avoir assisté à la soudure de deux tubes dans la baie de Portovaïa, à une soixantaine kilomètres de Vyborg (nord-ouest de la Russie), aux côtés de responsables européens et des actionnaires du projet, le chef de l'Etat russe a écrit "bonne chance" sur le tuyau, tandis que des drapeaux russe, allemand et néerlandais ont été déposés.

 

Assurer la "sécurité énergétique" ou la «dépendance énergétique» de l'Europe

C'est un "événement remarquable", a déclaré Dmitri Medvedev lors de la cérémonie d'inauguration, qui a souligné que le gazoduc allait assurer "la sécurité énergétique" de l'Europe, à "des prix raisonnables et acceptables". "La demande en or bleu en Europe va continuer à croître", a-t-il dit.

Pour d’autres, ce gazoduc permet à la Russie, également premier producteur de pétrole mondial, d’augmenter encore plus la dépendance de l’Europe en énergie Russe.


La chancelière allemande Angela Merkel, qui s'est de son côté exprimée dans une vidéo enregistrée à Berlin, a salué "l'énorme potentiel économique" du projet.

 

Eviter l'Ukraine

Le gazoduc, de 1'224 km de long, doit coûter au total 7,4 milliards d'euros investis par le géant russe Gazprom et ses partenaires allemands E.On Ruhrgas et BASF-Wintershall.

Il doit permettre de transporter 55 milliards de mètres cubes de gaz par an (plus de 120 milliards de kilos de CO2) jusqu'à la ville allemande de Greifswald en traversant les eaux territoriales de la Russie, de la Finlande, de la Suède, du Danemark et de l'Allemagne.

Nord Stream vise à rendre l'Union européenne moins dépendante des livraisons de gaz russe transitant par l'Ukraine, qui ont été perturbées ces dernières années par un acrimonieux conflit gazier entre Moscou et Kiev. Un quart du gaz consommé dans l'Union européenne vient de Russie.

L'Allemagne face à l'Italie

Le projet Nord Stream est une formidable opportunité pour l'Allemagne d'assurer son approvisionnement en gaz via la Russie. Bien qu'il porte le label Europe, il exsite une compétition entre les différents pays. L'Italie a également son projet de gazoduc South Stream et la Turquie pousse le projet Nabucco

 

Sur le même sujet: Guerre des Gazoducs: Nabucco, South Stream et North Stream

 

Voir Vidéo: TSR 9 Avril 2010

L'Indépendance Energétique

AddThis Social Bookmark Button
Le Rôle de la Politique dans les Energies{ Dim lights }Par Roger Nordmann

Peak oil et Politique

AddThis Social Bookmark Button
Interview Susan Krumdieck{Peak Oil Dim lights }3 Minutes pour Comprendre l'Energie