AddThis Social Bookmark Button

Electricité: Alpiq trouve 242 millions

Alpiq, le géant Suisse de l'électricité est depuis quelques temps dans une panade financière et recherche de l'argent frais afin d'effacer les inverstissements hasardeux du passé. Par la voix de son CEO Henri Proglio, EDF actionnaire à 25%, l'entreprise française avait refusé de mettre la main dans ses poches déjà vides. Il avait également annoncé un possible retrait d'Alpiq alors que la Suisse désire sortir du nucléaire.

Du coup, c'est EOS qui va ouvrir son porte-monnaie pour injecter 242 millions de francs malgré la réticence des Services industriels de Genève (SIG). Une bonne nouvelle qui accompagne un bénéfice de 163 millions de francs suisses au premier trimestre 2013.

Au total, Alpiq va recevoir 366 millions de francs de la part de ses actionnaires suisses et des citoyens suisses qui paient leurs factures d'électricité.

Selon René Longet, vice-président des SIG et désormais administrateur d'Alpiq, les Services industriels genevois ne rejettent pas la participation à l'organisation suisse du marché de l'électricité, mais n'étaient pas convaincus par le business plan d'Alpiq.

Il a ajouté: "Maintenant que je suis au Conseil d'administration, je me réjouis de construire des scénarios d'avenir qui tiennent la route", dans une interview à la radio RTS.

 

Alpiq cherche une nouvelle stratégie

Pour le président d'EOS Guy Mustaki, Alpiq a procédé à des corrections de valeurs. "Il y a des pertes comptables conséquentes lié à la modification des paramètres du marché de l'énergie. Il faut impérativement modifier les stratégies et s'adapter pour l'énergie du futur."

Avec: RTS, Radio Romande

blog comments powered by Disqus