AddThis Social Bookmark Button

Energies: La Chine entre en Europe via le Portugal

Ce n'était qu'une simple question de jours. Les fruits deviennent mûrs et la Chine débute ses emplettes sur le marché européen des énergies. Dans une situation financière difficile, le Portugal a fait entrer le loup dans la bergerie en échange de 2,7 milliards d'Euros et 21,35% du capital d'EDP (Energias de Portugal).

Ainsi China Three Gorges a raflé la mise devant le groupe allemand EON et à celles des brésiliens Eletrobras et Cemig. China Three Gorges deviendra ainsi le premier actionnaire d'EDP, loin devant l'espagnol Iberdrola (6,79%).

L'exploitant du barrage des Trois Gorges met un pied sur le marché européen de l'électricité.

"L'offre de Three Gorges était la plus forte", a souligné la responsable portugaise précisant que le groupe chinois devrait investir dans EDP "plus de 8 milliards d'euros" dans les prochaines années notamment dans les énergies renouvelables. EDP va obtenir 2 milliards d'euros de lignes de crédit à court terme d'une banque chinoise pour refinancer sa dette, dont 2,8 milliards arrivent à échéance dans les douze mois.

Le groupe chinois s'est engagé par ailleurs à rester au capital d'EDP pendant les quatre prochaines années et à aider le groupe à se financer auprès de banques asiatiques.

"Cela révèle une totale confiance dans l'économie portugaise", a affirmé naïvement la secrétaire d'Etat portugaise, indiquant que "l'opération serait conclue en mars ou avril de l'année prochaine".

 

La Chine investi l'Europe dans un domaine aussi stratégique que l'Energie

L'entrée au capital de l'EDF portugais représente le premier investissement chinois dans une compagnie électrique européenne. Elle rappelle cependant l'achat annoncé en août de 30 % de la filiale d'exploration-production de GDF Suez par le fonds souverain chinois CIC pour 2,3 milliards d'euros.

Plus largement, l'opération souligne la montée en puissance en Europe de la Chine, qui détiendrait 14 % de la dette souveraine italienne.

La Chine avait déjà installé une tête de pont via le Port du Pirée, Grèce pour 3,3 milliards d'Euro et une concession de 35 ans afin de décharger en Europe et sans taxe plus de 5'000 containers par jour.

La stratégie des Chinois consiste à mettre en place un réseau de ports, de centres logistiques, de voies ferrées et énergétique (une version moderne de la Route de la Soie) pour écouler directement et sans taxe leurs produits dans toute l’Europe. Avec les dettes des pays, la Chine va se régaler ces prochains mois. Plus elle attend, plus les prix seront attractifs.

 

blog comments powered by Disqus