AddThis Social Bookmark Button

Renault Fluence Electrique dépend d'un baril à 80$

Le CEO de Renault Carlos Ghosn, a annoncé au salon de l’automobile de Francfort, que le future des voitures électriques dépend de la hausse des prix du pétrole. Si le baril reste en dessous de 70 dollars, cela posera un problème. Si le pétrole atteint 200 $ le baril, l'opération économique sera très facile, et s'il dépasse les 200 $ ce sera encore plus facile.

Renault désire vendre 100 000 voitures électriques jusqu'en 2016 en Israël et au Danemark, les deux premiers pays qui vont installer des stations de recharge de changement de batteries avec le système Better Place.

Contrairement à Carlos Ghosn, Renault et Nissan, Toyota est en train de construire de nouvelles générations de petites et moins gourmandes automobiles.

Au salon de l'automobile de Francfort, Renault a présenté la Fluence sedan qui sera la première voiture électrique en production de masse au monde. (voir photo)


Les risques pour les investisseurs dans la voiture électrique est extrêmement périlleux. Si les prix du pétrole continuent à augmenter, cela deviendra une opportunité commerciale importante avec une prime énorme pour les investisseurs.

Carlos Ghosn compte sur une aide financière de l'État français. Si vous voulez une voiture électrique vendue à large échelle, nous avons besoin d'une aide. Tous nos calculs sont basés sur un baril entre 70 et 80$.
Le pétrole est remonté aujourd'hui À 71$.

Renault-Nissan: seuls?

Renault est l'un des seul grand constructeur à se focaliser uniquement sur des véhicules à batteries électriques au lieu d'une solution moteur hybride comme les japonnais Honda et Toyota.

Selon Renault, les voitures électriques représenteront 10 % de part de marché d'ici à 2020.

 

Voir la Fluence Electrique en Vidéo