AddThis Social Bookmark Button

France : EDF demande une Hausse de 20% de l’Electricité

Pierre Gadonneix, PDG de EDF (Electricité de France) désire une hausse de 20 % des tarifs de l'électricité en France pour les 3 prochaines années.

"Ce rattrapage est pour pouvoir assurer – à nos enfants et à nous-mêmes – que la réussite du projet industriel d'EDF soit pérennisée. Sinon, dans dix ans, tout le succès du nucléaire sera derrière nous", a ajouté Pierre Gadonneix. Cette prise de position a suscité des protestations dans l'opposition comme dans la majorité.

"Il est certain qu'on ne peut pas augmenter durablement les investissements en France si il n'y a pas des recettes en face", souligne le PDG d'EDF. La dernière augmentation en août 2008 était de 2 %. Il souligne également que l'électricité est 30 à 40 % moins chère en France que dans les autres pays européens.

Achats Massifs sur les marchés internationaux

Avec une stratégie d’achats agressifs d’entreprises internationales, l'endettement d'EDF s'élevait à 24,5 milliards d'euros à fin 2008 contre 16,3 milliards à fin 2007.

Ainsi le rachat par EDF de British Energy pour 19,9 milliards de $ s'est effectué «à un prix exorbitant » selon les spécialistes.

Scénario identique aux USA, ou EDF a aligné 4,5 milliards de dollars pour contrer l’offre de Warren Buffett (MidAmerican Energy Holdings Co. ) pour le rachat de 50% de l'américain Constellation pour une hypothétique relance du nucléaire américain. C'est ce même Constellation qui annonça le 5 mai 2009 une perte abyssale de 145,7 millions de $ pour l’exercice 2008.

EDF pousse également une stratégie d’investissement agressive en Europe via sa participation de 25% dans le nouveau géant électrique Suisse Alpiq. Depuis l’entrée d’EDF dans Alpiq, cette entreprise a acheté des entreprises électriques majeures en Roumanie et Lituanie, pays déjà nucléarisés avec un probable potentiel futur.

 

Les Citoyens passent à la Caisse

Pierre Gadonneix a par ailleurs annoncé qu'EDF avait récolté environ 3,2 milliards d'euros à travers son emprunt réservé aux particuliers.
Depuis 2005, EDF est une société anonyme mais l'Etat français reste majoritaire avec le pouvoir de fixer les prix, qui sont parmi les moins élevés en Europe.

Le groupe public a demandé mercredi une hausse de 20% des tarifs de l'électricité sur 3 ans ou plus, expliquant la nécessité d'"un rattrapage" pour financer ses investissements. Par cette annonce, Pierre Gardonneix demande au citoyen français des efforts pour « éponger » la dette abyssale faîte sur des achats à l’étranger. Affaire à suivre...