Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 
AddThis Social Bookmark Button

Electricité: Vattenfall achète Nuon

Le géant de l’énergie suédois Vattenfall achète le hollandais Nuon, numéro 2 du pays, pour 8,5 milliards d'euros cash pour le 100% des actions de Nuon.


"Le néerlandais Nuon et le suédois Vattenfall ont annoncé, le 23 février 2009, qu'ils allaient unir leurs forces pour créer un leader européen de l'énergie. DONG Energy , concurrent danois de Vattenfal, et l'italien ENI figuraient également parmi les repreneurs potentiels de Nuon, selon des sources proches du dossier.

Les Termes de l'Accord

Vattenfall va acquérir dans un premier temps 49% du capital de son concurrent néerlandais et les 51% restant au cours des six prochaines années.

L'opération, qui a déjà reçu l'aval du Conseil d'administration et du Conseil de surveillance de Nuon, devrait être finalisée d'ici la fin du deuxième trimestre 2009. Vattenfall précise en outre qu'il prendra le contrôle opérationnel de Nuon dès l'acquisition des 49%.

 

Une production d'énergie hautement productrice de CO2

En 2008, Vattenfall a dégagé un bénéfice net de 1,5 milliard d'euros pour un chiffre d'affaires de 164,5 milliards, dopé par un prix moyen de l'électricité nettement supérieur en 2008.

Vattenfall c’est: 80% de son chiffre d'affaires en Suède, en Allemagne et en Pologne. Son électricité provient à 46% de l'énergie fossile, 29% du nucléaire, 24% de l'hydraulique et 1% de l'éolien.

Ses consommateurs se trouvent essentiellement dans les pays nordiques et l'Europe du nord.

Nuon, chiffre d'affaires de 6,1 milliards d'euros en 2008, emploie 10.000 personnes aux Pays-Bas, en Belgique et en Allemagne.

 

Cet achat intervient quelques semaines après l'échec de Vattenfall dans sa tentative de mettre la main sur les actifs de production et de livraison d'Essent, concurrent de Nuon. En janvier 2009, le numéro deux allemand de l'énergie RWE avait en effet annoncé l'acquisition d'Essent, numéro 1 de l'énergie, pour un montant total de 9,3 milliards d'euros. RWE va reprendre les activités d'Essent, à l'exception du réseau de distribution et des activités d'évacuation des déchets.

En 2007, un projet de fusion des deux néerlandais Essent-Nuon avait échoué.