AddThis Social Bookmark Button

EDF: Jean-Bernard Lévy succède à Henri Proglio

C'est une bonne nouvelle pour tous ceux qui croient aux énergies renouvelables en France: Henri Proglio a été débarqué d'EDF. Samedi dernier, M. Proglio participait encore à la réunion du R20 à Paris (avec Arnold Schwarzenegger) et soulignait l'importance du nucléaire ainsi que l'augmentation des prix de l'électricité dans les années à venir. Depuis 2009, il n'a cessé de "louer" en public les énergies renouvelables tout en les sabotant systématiquement dans les coulisses.

L'endettement financier net d'EDF atteindra les 35,6 milliards d'euros à fin 2014 et touchera les 40 milliards d'euros en 2015. L'Etat français est le principal actionnaire avec 85% des actions. Au bord du gouffre, l'entreprise a besoin d'un nouveau patron.

Selon François Hollande: changer le PDG d'EDF, c'est tourner la page au moment où l'on entre dans la transition énergétique qui prévoit des économies d'énergie et le développement des renouvelables. Il savait qu'en gardant Proglio ces deux points n'auraient jamais été atteins.

Jean-Bernard Lévy comme remplaçant

Jean-Bernard Lévy a exercé des responsabilités chez France Télécom, Matra-Espace, avant de devenir DG de Vivendi, où il suivait tout spécialement le business des télécoms.

Intransigeant, il quitte Vivendi à la suite d'un désaccord sur la stratégie avec Jean-René Fourtou, alors président du conseil d'administration.

La gauche, déjà, lui confie en décembre 2012 la direction de Thales, entreprise d'électronique de défense totalement déstabilisée par le court passage de Luc Vigneron. Jean-Bernard Lévy a remis la grosse boutique Thales en état de marche.

Henri Proglio: le pilotage en coulisse

Henri Proglio, 65 ans, avait rejoint EDF en novembre 2009 après avoir fait carrière à la Compagnie générale des eaux rebaptisé VeoliaEDF.

Durant les 5 années de son règne, il a clarifié les positions d'EDF avec le nucléaire américain (Constellation), en Italie (Edison), en Allemagne (EnBW), normalisé les rapports avec Areva après le départ d'Anne Lauvergeon en 2011 (qu'il avait souhaité...) et il termine avec 2 commandes de réacteurs nucléaires EPR (Hinkley Point) au Royaume-Uni ainsi que le partage de Dalkia avec Veolia.

Cependant, M. Proglio n'a pas réussi à diminuer la dette abyssale du groupe ou à apporter une once d'innovation et d'adaptation aux marchés. Il était à la tête du groupement de producteurs électriques européens (EDF, Eon, RWE, etc) qui demandaient les arrêts des subventions du solaire et de l'éolien dans le but de favoriser les productions traditionnelles comme le nucléaire, le gaz ou le charbon.

Candidat à sa propre succession, il était donné favori jusqu'à ces dernières semaines.

La réputation du PDG d'EDF a cependant été entachée récemment par l'ouverture d'une enquête préliminaire visant sa femme, la comédienne Rachida Khalil, pour "abus de bien sociaux" et "blanchiment de fraude fiscale". La belle avait reçu des chèques d'EDF pour soutenir ses spectacles.


EDF en chiffres

Le groupe EDF est le premier producteur d’électricité en Europe. Le Groupe dispose en France de moyens de production essentiellement nucléaires, hydrauliques, à gaz et à charbon.

En France, ses filiales de transport et de distribution d'électricité exploitent 1'285'000 km de lignes électriques aériennes et souterraines et compte 28,5 millions de clients en France. Le Groupe a réalisé en 2013 un chiffre d’affaires consolidé de 75,6 milliards d’euros dont 46,8% hors de France.

blog comments powered by Disqus