AddThis Social Bookmark Button

Electricité: Desertec abandonne ses ambitions

Lancé avec fanfare et trompettes en 2009, le projet électrique Desertec (coordonné par Dii) visait à créer d'ici à 40 ans un vaste réseau d'installations éoliennes et solaires en Afrique du Nord et au Moyen-Orient pour rapatrier l'énergie en Europe avec un investissement de 400 milliards d'euros.

Aujourd'hui le projet est à deux doigts d'être définitivement abandonné. Too big to succeed?

Lors de leur réunion hier à Rome, les actionnaires du consortium ont décidé de continuer Dii dans un format adapté et largement rétréci. Selon l'AFP, des informations de presse avaient fait état ces derniers jours d'un abandon du projet.

Après la défection de nombre de ses initiateurs, comme Bosch, Siemens, Eon, Bilfinger et HSH Nordbank, Dii poursuivra avec le saoudien ACWA Power, l'allemand RWE et le chinois SGCC pour principaux actionnaires. Environ 70 projets ont été mis en oeuvre ou sont en construction.

Initialement, Desertec ambitionnait de fournir à terme jusqu'à 20% de la consommation d'électricité en Europe, le reste étant destiné à la consommation locale.

Mais le projet avait rapidement pâti des incertitudes politiques locales, après les révolutions du «Printemps arabe». En cause également: l'impact de la crise sur ses partenaires et la difficulté de faire travailler ensemble 21 sociétés et 36 partenaires dans une quinzaine de pays.

 

Dim lights


Avec AFP