AddThis Social Bookmark Button

Les Espagnols peinent à payer leurs factures d'électricité

En 2012, 500'000 espagnols ont été privés d'électricité pour non-paiement de leurs factures. Les prix atteignent les 23,11 ct euro le kWh (30 centimes francs suisse). Les tarifs ont augmenté de 43% depuis le début de la crise en 2008 et ils sont devenus le troisième plus élevé de l'Union européenne, après Chypre et l'Irlande.

Ajoutez-y un chômage à 25%, est vous obtenez la définition de la précarité énergétique.

À la fin de 2012, 17,9% des ménages espagnols, soit plus de 3 millions d'habitants, ne pouvaient pas chauffer suffisamment leur domicile, selon l'Institut national de la statistique.

Une famille avec deux enfants a payé en moyenne 844,8 euros (1'041 francs) sur l'année 2013, selon les chiffres du Ministère de l'industrie. En 2008, la moyenne était de 590,2 euros.

 

Vente aux enchères spéculative

Le prix de l'électricité en Espagne est fixé en partie par l'État, pour ce qui est du coût du transport et de l'aide aux énergies renouvelables. Le reste est fixé par le marché, via un système d'enchères entre les entreprises d'approvisionnement et de commercialisation.

Les enchères de décembre qui devaient établir le prix pour le premier trimestre de 2014 se sont soldées par l'annonce d'une augmentation de 11%. Le scandale a été tel que le gouvernement a dû annuler le résultat, fixer l'augmentation à 2,3% et annoncer une révision du mécanisme de fixation des prix.

Sources: ATS